Vitamine E : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La vitamine E est une vitamine liposoluble. La vitamine E a été découverte pour la première fois en 1922 à l'Université de Californie à Berkeley, lorsqu'on a observé que les rats avaient besoin de ce nutriment pour maintenir leur fertilité. Son nom vient de tokos et pherein : deux mots grecs pour "progéniture" et "porter ou faire naître". Elle est naturellement présente dans de nombreux aliments, notamment les huiles végétales, les céréales, les graisses animales, la viande, les volailles, les œufs, les fruits et les légumes. La vitamine E se présente sous huit formes différentes, dont les alpha-, bêta-, gamma- et delta-tocophérols et quatre tocotriénols. La plupart des vitamines E présentes dans les aliments sont des gamma-tocophérols, tandis que la plupart des suppléments contiennent des alpha-tocophérols. Contrairement à la plupart des nutriments, la vitamine E ne semble pas avoir de rôle spécifique dans un processus métabolique requis. Elle joue un rôle dans le maintien de l'intégrité des membranes dans les tissus de l'organisme, en assurant une protection contre les espèces oxydantes réactives destructrices, en particulier lors d'une inflammation et d'une lésion tissulaire. La fonction principale de la vitamine E est probablement celle d'un antioxydant qui empêche la formation de radicaux libres.

Autre(s) nom(s) 

Acétate d'Alpha Tocophérol, Acétate de Tocophérol

Nom(s) scientifique(s)

Alpha tocotriénol, Alpha-tocophérol

Famille ou groupe : 

Vitamines


Propriétés


Essentiel

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La fonction principale de la vitamine E est probablement celle d'un antioxydant qui empêche la formation de radicaux libres. Les bienfaits thérapeutiques de la vitamine E ont été principalement attribués à ses effets antioxydants. L'alpha-tocophérol est la forme la plus active chez l'homme.

Usages associés

Ataxie, Carence en vitamine E

Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La vitamine E est un inhibiteur de réaction en chaine et neutralise les radicaux libres.

Usages associés

Stress oxydatif, Troubles de fertilité masculine

Immuno-modulateur

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La vitamine E peut jouer un rôle dans les réactions allergiques. Des taux sériques plus faibles de vitamine E ont également été associés à des taux d'IgE plus élevés. De plus, la plupart des recherches suggèrent que la supplémentation en vitamine E chez les personnes âgées en bonne santé améliore la réponse au test cutané d'hypersensibilité retardée, un indicateur de la fonction immunitaire, et la réponse des anticorps à l'hépatite B, au tétanos et à la diphtérie, ainsi qu'aux vaccins anti-pneumococciques. Mais on ignore si la supplémentation en vitamine E permet d'améliorer la santé des personnes âgées.

Usages associés

Renforcement immunitaire

Fonction cognitive

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La vitamine E a été étudiée pour sa capacité à ralentir la progression de la maladie d'Alzheimer, peut-être en raison d'une interaction avec les radicaux libres et d'une diminution des dommages cellulaires. Des données préliminaires suggèrent que la vitamine E pourrait améliorer la fonction cognitive en diminuant les dommages causés par la bêta-amyloïde.

Usages associés

Alzheimer

Effet fertilité

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les vitamines C et E sont des anti-oxydants ayant la particularité de protéger l’ADN contre les radicaux libres qui ont un impact très néfastes sur les spermatozoïdes. Ils contribuent également à augmenter le volume des spermatozoïdes.

Usages associés

Troubles de fertilité masculine

Cardiovasculaires

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les tocotriénols pourraient réduire le cholestérol total et le LDL cholestérol, peut-être en diminuant l'activité de l'HMG CoA réductase, mais d'une manière différente des "statines" (médicaments hypolipémiants). Les tocotriénols pourraient également être capables de réduire la taille des plaques de l'artère carotide chez certaines personnes, peut-être en diminuant l'agrégation plaquettaire. Chez l'animal, le gamma-tocophérol semble prolonger le temps de prothrombine et provoquer des hémorragies. De grandes quantités de vitamine E interfèrent avec la production de facteurs de coagulation dépendant de la vitamine K, en particulier chez les personnes souffrant d'une carence en vitamine K ou celles qui prennent des anticoagulants oraux. Les tocophérols mixtes semblent avoir un effet plus important sur l'agrégation plaquettaire que l'alpha-tocophérol seul, ce qui pourrait expliquer la différence entre les effets de l'apport alimentaire en vitamine E et ceux d'un supplément de vitamine E (alpha-tocophérol) dans les maladies cardiovasculaires.

Usages associés

Hypertension artérielle

Analgésique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

On pense que la vitamine E réduit la douleur en diminuant la production des prostaglandines grâce à la prévention de la peroxydation des phospholipides et de la libération d'acide arachidonique.

Usages associés

Polyarthrite rhumatoïde, Dysménorrhée


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Ataxie
✪✪✪✪✪

L’ataxie avec déficit constitutionnel en vitamine E est une affection héréditaire d’origine génétique très rare et sévère entraînant des troubles de la marche et de l’équilibre. Le gène responsable est localisé sur le bras long du chromosome 8. En l’absence du traitement substitutif, les signes neurologiques s’aggravent conduisant à la perte de l’autonomie. La dose recommandée est de 800 à 1500 mg/j de RRR alpha Tocophérol pour les malades adultes, et 40mg/kg chez l’enfant. C’est un traitement à vie et tout arrêt même temporaire s’accompagne d’une chute de la concentration de la vitamine E en 2 à 3 jours.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie800 - 1500 mg

populationEnfants, Adultes

formulationalpha Tocophérol


Carence en vitamine E
✪✪✪✪✪

La carence en vitamine E est rare et se manifeste le plus souvent par des anomalies génétiques qui empêchent le maintien de concentrations sanguines normales de vitamine E ou par des conditions qui empêchent l'absorption. La carence en vitamine E ne provoque pas de maladie spécifique chez les adultes. Les signes neurologiques et oculaires dominent le tableau clinique du déficit en vitamine E. Un déficit débutant symptomatique se manifeste habituellement par une diminution des réflexes, des troubles de la sensibilité proprioceptive et vibratoire, une diminution de la force musculaire en distalité et parfois une cécité nocturne. Une ataxie et un nystagmus peuvent être présents également. À une phase plus tardive, les signes oculaires évoluent vers l’ophtalmoplégie et la cécité avec l'apparition de troubles cognitifs signant la profondeur et l’ancienneté du déficit. En cas de carence en vitamine E, une dose de 50 à 2 000 UI/jour par voie orale est utilisée.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie800 - 1200 mg

formulationalpha Tocophérol


Renforcement immunitaire
✪✪✪✪

On sait que l'âge est associé à une réduction de la réactivité immunitaire, en particulier en ce qui concerne les fonctions des lymphocytes T, dont les réponses retardées aux mitogènes, les réponses des anticorps à l'immunisation par des antigènes et les réductions de l'hypersensibilité retardée et de la production d'IL2. Lors de tests effectués sur des personnes âgées en bonne santé, avec 50 mg et 100 mg de α-tocophérol pendant six mois, on a constaté une augmentation de la réactivité immunitaire. D'autres études ont noté le même bénéfice avec 200 mg de α-tocophérol chez des personnes âgées par ailleurs en bonne santé. Des études limitées évaluant la fonction des cellules T chez des adultes non âgés (20-50 ans) ayant reçu des suppléments de vitamine E n'ont pas trouvé d'influence significative.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie50 - 200 mg

duration6 - mois

formulationalpha Tocophérol


Alzheimer
✪✪✪✪✪

Plusieurs études cliniques montrent que la prise de vitamine E peut ralentir la progression de la maladie d'Alzheimer. Certaines recherches cliniques montrent que la prise de vitamine E synthétique à raison de 2000 UI par jour est similaire à la sélégiline, et supérieure au placebo, pour ralentir le déclin de la fonction cognitive chez les patients atteints de MA modérément sévère. Cependant, il ne semble pas y avoir d'effet additif lorsque la vitamine E est utilisée en association avec la sélégiline. D'autres recherches cliniques montrent que la prise de vitamine E synthétique à raison de 2000 UI par jour réduit le taux annuel de déclin des activités de la vie quotidienne chez les patients atteints de la maladie d'Alzheimer légère à modérée de 19% par rapport au placebo. Cela se traduit par un retard de 6,2 mois dans la progression de la maladie.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1333.33 mg

formulationalpha-tocophérol synthétique.


Troubles de fertilité masculine
✪✪✪✪✪

Dans une étude, des hommes souffrant d'asthénozoospermie ou d'oligoasthénospermie et recevant une supplémentation orale en vitamine E ont atteint un taux d'imprégnation de 21% contre 0% chez des patients similaires recevant un placebo. Dans une autre étude, des hommes inscrits dans un programme de fécondation in vitro et qui avaient auparavant eu de faibles taux de fécondation ont été traités à la vitamine E par voie orale pendant trois mois. Le taux de fécondation est passé de 19 % au départ à 29 % après un mois de traitement. De plus, dans un essai croisé, les hommes dont le sperme contenait des espèces réactives à l'oxygène élevées, qui pourraient être associées à la stérilité, ont été traités avec de la vitamine E par voie orale. Après le traitement, la liaison des spermatozoïdes in vitro à la zone pellucide (une matrice extra-cellulaire qui entoure l'ovocyte) a augmenté de manière significative. Des études plus récentes combinent la vitamine E (400 UI / jour) avec du sélénium (et / ou de la vitamine C) et ont été corrélées à une augmentation de la fertilité. La vitamine E a été utilisée à raison de 200 UI à 800 UI par jour.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie133.33 - 533.33 mg

Synergies

Vitamine C, Sélénium

Stéatose hépatique
✪✪✪✪✪

Chez les adultes atteints de stéatohépatite non alcoolique, certaines recherches cliniques montrent que la prise quotidienne de vitamine E à raison de 800 UI pendant 24 mois améliore le taux des enzymes hépatiques, la fibrose hépatique, la stéatose et l'inflammation lobulaire. La prise de vitamine E à raison de 400-1200 UI chez les enfants atteints de stéatohépatite non alcoolique semble également améliorer les niveaux d'enzymes hépatiques après 4 à 10 mois de traitement.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie533.33 mg

duration24 - mois

populationAdultes


Dysménorrhée
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques menées chez des femmes jeunes atteintes de dysménorrhée primaire montrent que la prise de vitamine E à raison de 400 à 500 UI par jour, commençant 2 jours avant les règles et se poursuivant pendant les 3 premiers jours de saignement, diminue l'intensité et la durée de la douleur et réduit les pertes sanguines par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie266.7 - 333.33 mg


Syndrome prémenstruel
✪✪✪✪✪

La prise de vitamine E par voie orale semble réduire les symptômes d'anxiété et de dépression chez les patientes atteintes de syndrome prémenstruel. La vitamine E 400 à 500 UI par jour a été utilisée à partir de 2 jours avant la période menstruelle et pendant les 3 premiers jours du saignement.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie266.7 - 333.33 mg


Polyarthrite rhumatoïde
✪✪✪✪✪

La prise de vitamine E par voie orale en association avec un traitement standard réduit la douleur liée à la polyarthrite rhumatoïde plus que la prise d'un traitement standard seul. Par ailleurs, la vitamine E ne semble pas améliorer l'inflammation. Une dose de 600 UI deux fois par jour a été utilisée pour soulager la douleur liée à la polyarthrite rhumatoïde.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie800 mg

Synergies

Vitamine A, Vitamine C

Hypertension artérielle
✪✪✪✪✪

Selon des recherches cliniques, la supplémentation en vitamine E peut réduire la pression artérielle et l'oxydation des LDL et améliorer la dysfonction endothéliale liée à l'hypertension. En effet, une étude clinique a montré que la prise de vitamine E à long terme (200 UI/j) diminue la pression artérielle systolique de 24% chez les patients hypertendues, par rapport à 1,6% avec un placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie133.33 mg


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 10 an(s) : 12 mg - 300 mg

Enfant de 1 jusqu’à 2 an(s) : 6 mg - 100 mg

Femme allaitante à partir de 18 an(s) : 11 mg - 300 mg

Enfant de 3 jusqu’à 3 an(s) : 9 mg - 100 mg

Enfant de 4 jusqu’à 6 an(s) : 9 mg - 120 mg

Enfant de 7 jusqu’à 9 an(s) : 9 mg - 160 mg

Enfant de 10 jusqu’à 10 an(s) : 11 mg - 160 mg

Enfant de 11 jusqu’à 14 an(s) : 11 mg - 220 mg

Enfant de 15 jusqu’à 17 an(s) : 11 mg - 260 mg


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction modérée

L'utilisation concomitante de vitamine E et d'anticoagulants ou d'antiagrégant plaquettaire peut augmenter le risque de saignement. La vitamine E semble inhiber l’agrégation plaquettaire et interférer avec les facteurs de coagulation dépendants de la vitamine K. L'utilisation de plus de 400 UI de vitamine E par jour avec la warfarine pourrait prolonger le temps de prothrombine et augmenter l'INR (International Normalized Ratio : dérivé du taux de prothrombine, utilisé pour adapter les doses d'antivitamine K) en raison de l'interférence avec la production de facteurs de coagulation dépendants de la vitamine K. Il faut surveiller étroitement l'INR chez les patients prenant de la warfarine et qui prennent de la vitamine E à des doses de 400 UI ou plus. Les médicaments anticoagulants et anti agrégants plaquettaires susceptibles d’interagir avec la vitamine E comprennent l’aspirine, le clopidogrel (Plavix), la daltéparine (Fragmin), l’énoxaparine (Lovenox), l’héparine, la ticlopidine (Ticlid), la warfarine (Coumadin) et d’autres.

Ciclosporine : interaction modérée

Il existe certaines preuves qu'une formulation spécifique de vitamine E (succinate de D-alpha-tocophéryl-polyéthylèneglycol-1000, TPGS, tocophersolane, Liqui-E) peut augmenter l'absorption de la cyclosporine de 40% à 72%. Il est peu probable que cette interaction se produise avec les formes habituelles de vitamine E.

Statines : interaction modérée

La recherche clinique montre que la combinaison d'antioxydants (vitamine C, vitamine E, bêta-carotène et sélénium), de simvastatine (Zocor) et de niacine peut diminuer le taux de HDL cholestérol , en particulier les fractions HDL-2 et l'apolipoprotéine A1. Cependant, la vitamine E seule associée à une statine ne semble pas diminuer les taux de HDL cholestérol. Les statines comprennent la lovastatine (Mevacor), la pravastatine (Pravachol), la fluvastatine (Lescol) et l’atorvastatine (Lipitor).


Précautions

Femme enceinte à partir de 18 an(s) : utiliser avec prudence

La vitamine E est sans danger lorsqu'elle est utilisée oralement et de manière appropriée à des quantités ne dépassant pas l'apport nutritionnel recommandé. Cependant, certaines études suggèrent qu'une supplémentation en vitamine E au début de la grossesse peut être nocive. Jusqu'au savoir plus, il est conseillé aux femmes enceintes d'éviter de prendre un supplément de vitamine E en début de grossesse sauf si cela est nécessaire pour une indication médicale appropriée.

Angioplastie : éviter

L'utilisation de vitamines antioxydantes, notamment de vitamine E, après une angioplastie peut avoir des effets nocifs chez les patients. Des études ont montré que l’utilisation de la vitamine E est associée à une augmentation significative du risque de mortalité et d'insuffisance cardiaque chez les personnes ayant des antécédents de maladie cardiovasculaire grave comme un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde.

Trouble de coagulation : utiliser avec prudence

La vitamine E administrée à raison de 1 000 UI par jour peut diminuer les facteurs de coagulation dépendants de la vitamine K aggravant ainsi le trouble de coagulation.

Intervention chirurgicale : éviter

La vitamine E a des effets antiplaquettaires donc elle peut provoquer des saignements excessifs si elle est utilisée en périopératoire. Il faut arrêter la vitamine E au moins 2 semaines avant une intervention chirurgicale programmée.