Vitamine A : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

On appelle vitamine A tout composé présentant des caractéristiques biologiques similaires à celles du rétinol. Le rétinol est le principal précurseur de la molécule de vitamine A active. Chez l’homme et la plupart des espèces animales, elle peut également être formée à partir de certains caroténoïdes (pigments végétaux), essentiellement le bêta-carotène. La somme vitamine A préformée et vitamine A apportée par la conversion des caroténoïdes constitue l’apport de vitamine A totale. La recherche scientifique moderne sur la vitamine A a commencé en 1913, avec sa découverte dans les universités de Yale et du Wisconsin. Les chercheurs ont remarqué que cette substance pouvait favoriser la survie et la croissance des jeunes animaux. Il a fallut attendre 1930 pour déterminer la structure chimique de la vitamine A et bien comprendre qu’elle jouait un rôle crucial dans la croissance et la résistance aux maladies infectieuses infantiles. On retrouve les rétinoïdes dans le foie (en particulier huile de foie de morue), les œufs, le lait entier et le beurre. Les caroténoïdes sont présents dans les plantes : graines, huiles, légumes verts et jaunes et surtout dans les carottes et les fruits. L'organisme a une bonne capacité de stockage de la vitamine A ; toutefois, sa capacité à éliminer rapidement l'excès de vitamine A est assez limitée, l'efficacité de la conversion du bêta-carotène en rétinol chez l'homme diminuant avec l'augmentation de la dose alimentaire. Cela peut expliquer pourquoi la vitamine A peut s'accumuler jusqu'à atteindre des niveaux toxiques lorsque l'apport dépasse largement les besoins.  Les symptômes de carence incluent : - Cécité nocturne, qui peut évoluer vers une cécité complète si elle n'est pas traitée. - Kératinisation des surfaces épithéliales, entraînant leur dessèchement et leur durcissement. - Mauvaise santé dentaire. - Problèmes cutanés La vitamine A est indispensable à tous les âges de la vie. Elle a un rôle primordial dans le mécanisme de la vision. Elle intervient également dans la régulation (activation, répression) de l'expression des gènes, et elle est ainsi impliquée dans de nombreuses fonctions de l'organisme et elle contribue au métabolisme énergétique normal, au maintien d’une peau et de muqueuses normales et au métabolisme normal du fer.

Autre(s) nom(s) 

Bêta-Carotène, Rétinol

Famille ou groupe : 

Vitamines


Propriétés


Essentiel

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La vitamine A est importante pour la santé des muqueuses, de la peau et des yeux. Elle est généralement en quantité suffisante dans le corps. Une carence peut survenir en raison d'un stockage et d'un transport anormaux de la vitamine A chez les personnes atteintes, de carence en protéines, de diabète sucré, d'hyperthyroïdie, de fièvre, de maladie du foie et de fibrose kystique. Dans des groupes vulnérables (enfants et personnes âgées), les conséquences de carences modérées en vitamine A, particulièrement en relation avec des états infectieux, peuvent être préoccupantes. La baisse de l'acuité visuelle, surtout en lumière crépusculaire (vision nocturne), est l'un des premiers signes apparents de la carence en vitamine A chez l'homme.

Usages associés

Carence en vitamine A, Santé de la peau, Santé oculaire, Développement fœtal

Effet dermatologique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Un ester d'acide carboxylique de rétinol connu sous le nom d'acide rétinoïque tout-trans (ATRA), également connu sous plusieurs noms tel que trétinoïne, est la forme de vitamine A la plus utilisée. En culture, il a été constaté que l'ATRA augmente la synthèse (anabolisme) du collagène et inhibe les enzymes responsables de la dégradation du collagène, la collagénase et la gélatinase. De plus, l'ATRA réduit la dégradation du collagène causée par le rayonnement ultraviolet.

Usages associés

Rides

Vision

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La vitamine A est nécessaire pour le maintien de l'épithélium de la conjonctive et de la cornée. Elle est également nécessaire pour la synthèse épithéliale d'ARN. Dans la rétine, la rhodopsine ou pourpre rétinien (un pigment protéique photosensible présent dans les cellules photoréceptrices de la rétine qui sont les bâtonnets) est nécessaire pour la transduction de la lumière en signaux neuronaux produisant la vision. Elle est formée d'une protéine transmembranaire, l'opsine, sur laquelle vient se fixer le rétinal, qui n'est autre qu'un aldéhyde de la vitamine A ou beta-carotène. L'indicateur le plus spécifique de la carence en vitamine A est la xérophtalmie, qui se manifeste initialement par une cécité nocturne qui progresse vers une perte totale de la vision si elle n'est pas traitée.

Usages associés

DMLA, Santé oculaire, Santé oculaire

Immuno-modulateur

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La vitamine A est importante pour la fonction immunitaire. L'acide rétinoïque est nécessaire pour maintenir des niveaux suffisants de cellules tueuses naturelles. Des études suggèrent que l'acide rétinoïque peut augmenter la production de cytokines, telles que l'interleukine 1 (IL-1). De plus, la croissance, la différenciation et l'activation des lymphocytes B dépendent du rétinol. D'autre part, l'acide rétinoïque peut supprimer la prolifération des lymphocytes T pathogènes présents dans la sclérose en plaque et augmenter la production de cellules régulatrices modulant le système immunitaire.

Usages associés

Sclérose en plaque

Anti-inflammatoire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Il a été démontré que l'acide rétinoïque stimule les effets anti-inflammatoires, réduit la production de cytokines inflammatoires, modifie les niveaux de récepteurs de l’acide rétinoïque présents sur les cellules immunitaires qui sécrète des cytokines anti inflammatoires.

Usages associés

Sclérose en plaque

Anticancer

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les rétinoïdes peuvent aider à prévenir le cancer par l'induction des gènes suppresseurs de tumeurs appelés récepteurs de l'acide rétinoïque (RAR) qui sont absents dans nombreuses cellules tumorales malignes, probablement en raison de la méthylation du gène. Une fois déméthylé, il peut être induit par l'RAR pour fonctionner et inhiber la croissance des cellules cancéreuses. La vitamine A agit comme un antioxydant et un piégeur des radicaux libres. Ainsi, elle diminue le stress oxydatif et stimule la fonction immunitaire en cas de cancer.

Usages associés

Cancer du sein

Antioxydant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La vitamine A présente des propriétés d'élimination des radicaux libres et elle est généralement considérée comme une molécule antioxydante. La vitamine A liée à la protéine kinase C est un cofacteur essentiel dans l'activation redox de la voie de signalisation mitochondriale. Par ailleurs, des preuves in vivo ont démontré que, à fortes doses, la vitamine A a un effet pro-oxydant avec un dysfonctionnement redox mitochondrial et augmentation du stress oxydatif dans le cerveau des rats.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Carence en vitamine A
✪✪✪✪✪

Même si la plupart des carences en vitamine A ne sont pas assez graves pour s’associer à des symptômes définis et observables, des sources de stress, comme la rougeole, la pneumonie ou la diarrhée, peuvent en réduire le taux davantage et entraîner une maladie grave. En effet, la carence en vitamine A peut nuire à la vision, sur une échelle allant d’une diminution de la vision nocturne à la cécité. Les références nutritionnelles pour la population (RNP) sont proposées pour couvrir les besoins nutritionnels « normaux » pour une population. Les RNP en vitamine A chez les adultes ont été mises à jour en 2016. Elles sont de 750 µg d’ER par jour pour les hommes (l'activité vitaminique A s'exprime par rapport à celle du rétinol selon un système équivalent rétinol (ER)) et de 650 µg pour les femmes.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie750 - 3000 µg

populationAdultes


Santé de la peau
✪✪✪✪✪

La vitamine A est nécessaire pour l'intégrité des surfaces muqueuses et épithéliales. Une carence en vitamine A provoque une kératinisation des surfaces épithéliales avec sècheresse cutanée.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie750 - 3000 µg

populationAdultes


Santé oculaire
✪✪✪✪✪

La vitamine A contribue à la vision normale. En effet, elle est nécessaire pour le maintien de l'épithélium de la conjonctive et de la cornée. Elle est également nécessaire pour la synthèse épithéliale d'ARN. La carence en vitamine A est l’une des premières causes de cécité dans les pays en voie de développement. Lorsque son apport est insuffisant, la vision nocturne devient difficile, la cornée s’épaissit puis meurt.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie750 - 3000 µg

populationAdultes


Développement fœtal
✪✪✪✪✪

La vitamine A joue un rôle important dans le développement neuronal et elle est également impliquée dans le développement des membres, des poumons, du cœur, des yeux et des oreilles.  Cependant, un excès de vitamine A est tératogène, provoquant des malformations du système nerveux central, craniofaciales, cardiovasculaires et du thymus.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie700 - 3000 µg

populationFemmes enceintes


Rides
✪✪✪✪

L'application topique d’une crème de nuit à base de vitamine A semble réduire de manière fiable l’apparence des ridules fines. Pour obtenir les effets bénéfiques sur la peau, il faut que la concentration de rétinol dans la crème soit importante (au moins de 0,3%). Le traitement commence par deux applications par semaine, jusqu'à arriver à une application quotidienne.

Posologie

posologiePar voie cutanée

populationAdultes

formulationcrème


Sclérose en plaque
✪✪✪✪✪

La vitamine A peut diminuer la fatigue liée à la sclérose en plaques. Une dose quotidienne de 25 000 UI sous forme de palmitate de rétinyle pendant 6 mois, suivie de 10 000 UI par jour pendant 6 mois peut soulager les symptômes chez les patients atteints.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie10000 - 25000 UI

duration12 - mois

populationAdultes


Polyarthrite rhumatoïde
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires ont montré que la prise d'un supplément contenant de l'astaxanthine (4 mg), de la lutéine (40 µg), de la vitamine A (65 UI), de la vitamine E (50 UI) et de l'huile de carthame (460 mg), trois fois par jour pendant 8 semaines, réduit la douleur et augmente la satisfaction d'environ 40% par rapport au placebo chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie195 UI

duration8 - semaines

populationAdultes

Synergies

Huile de carthame, Lutéine, Vitamine E, Vitamine C, Astaxanthine

Cancer du sein
✪✪✪✪✪

Les données épidémiologiques montrent un lien entre un apport alimentaire élevé en vitamine A et une réduction du risque de cancer du sein chez les femmes non ménopausées ayant des antécédents familiaux de cancer du sein. Cependant, on ignore si un supplément de vitamine A présente les mêmes avantages. Il faut noter qu'une dose quotidienne de 700 mcg ( équivalente à 2300 UI) est recommandé pour prévenir un éventuel cancer du sein.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie2300 - 2300 UI

populationFemmes


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 800 µg - 3000 µg

Les valeurs se rapportent à la vitamine A sous forme de rétinol, d'esters de rétinyle et de caroténoïdes de provitamine A. RE: équivalent rétinol. Les caroténoïdes de la provitamine A ont une biodisponibilité inférieure à celle du rétinol. Afin de prendre en compte ces différences, des RE ont été introduits et définis comme 1 μg RE = 1 μg de rétinol = 6 μg de β-carotène = 12 μg d'autres caroténoïdes à activité provitamine A.

Nourrisson jusqu’à 12 mois : 250 µg

Les valeurs se rapportent à la vitamine A sous forme de rétinol, d'esters de rétinyle et de caroténoïdes de provitamine A. RE: équivalent rétinol. Les caroténoïdes de la provitamine A ont une biodisponibilité inférieure à celle du rétinol. Afin de prendre en compte ces différences, des RE ont été introduits et définis comme 1 μg RE = 1 μg de rétinol = 6 μg de β-carotène = 12 μg d'autres caroténoïdes à activité provitamine A.

Enfant de 1 jusqu’à 3 an(s) : 250 µg - 800 µg

Les valeurs se rapportent à la vitamine A sous forme de rétinol, d'esters de rétinyle et de caroténoïdes de provitamine A. RE: équivalent rétinol. Les caroténoïdes de la provitamine A ont une biodisponibilité inférieure à celle du rétinol. Afin de prendre en compte ces différences, des RE ont été introduits et définis comme 1 μg RE = 1 μg de rétinol = 6 μg de β-carotène = 12 μg d'autres caroténoïdes à activité provitamine A.

Enfant de 4 jusqu’à 6 an(s) : 300 µg - 1100 µg

Les valeurs se rapportent à la vitamine A sous forme de rétinol, d'esters de rétinyle et de caroténoïdes de provitamine A. RE: équivalent rétinol. Les caroténoïdes de la provitamine A ont une biodisponibilité inférieure à celle du rétinol. Afin de prendre en compte ces différences, des RE ont été introduits et définis comme 1 μg RE = 1 μg de rétinol = 6 μg de β-carotène = 12 μg d'autres caroténoïdes à activité provitamine A.

Enfant de 7 jusqu’à 10 an(s) : 400 µg - 1500 µg

Les valeurs se rapportent à la vitamine A sous forme de rétinol, d'esters de rétinyle et de caroténoïdes de provitamine A. RE: équivalent rétinol. Les caroténoïdes de la provitamine A ont une biodisponibilité inférieure à celle du rétinol. Afin de prendre en compte ces différences, des RE ont été introduits et définis comme 1 μg RE = 1 μg de rétinol = 6 μg de β-carotène = 12 μg d'autres caroténoïdes à activité provitamine A.

Enfant de 15 jusqu’à 17 an(s) : 750 µg - 2600 µg

Les valeurs se rapportent à la vitamine A sous forme de rétinol, d'esters de rétinyle et de caroténoïdes de provitamine A. RE: équivalent rétinol. Les caroténoïdes de la provitamine A ont une biodisponibilité inférieure à celle du rétinol. Afin de prendre en compte ces différences, des RE ont été introduits et définis comme 1 μg RE = 1 μg de rétinol = 6 μg de β-carotène = 12 μg d'autres caroténoïdes à activité provitamine A.

Enfant de 11 jusqu’à 14 an(s) : 600 µg - 2000 µg

Les valeurs se rapportent à la vitamine A sous forme de rétinol, d'esters de rétinyle et de caroténoïdes de provitamine A. RE: équivalent rétinol. Les caroténoïdes de la provitamine A ont une biodisponibilité inférieure à celle du rétinol. Afin de prendre en compte ces différences, des RE ont été introduits et définis comme 1 μg RE = 1 μg de rétinol = 6 μg de β-carotène = 12 μg d'autres caroténoïdes à activité provitamine A.

Ménopause à partir de 50 an(s) : 650 µg

Les valeurs se rapportent à la vitamine A sous forme de rétinol, d'esters de rétinyle et de caroténoïdes de provitamine A. RE: équivalent rétinol. Les caroténoïdes de la provitamine A ont une biodisponibilité inférieure à celle du rétinol. Afin de prendre en compte ces différences, des RE ont été introduits et définis comme 1 μg RE = 1 μg de rétinol = 6 μg de β-carotène = 12 μg d'autres caroténoïdes à activité provitamine A.

Femme enceinte à partir de 18 an(s) : 700 µg - 3000 µg

Les valeurs se rapportent à la vitamine A sous forme de rétinol, d'esters de rétinyle et de caroténoïdes de provitamine A. RE: équivalent rétinol. Les caroténoïdes de la provitamine A ont une biodisponibilité inférieure à celle du rétinol. Afin de prendre en compte ces différences, des RE ont été introduits et définis comme 1 μg RE = 1 μg de rétinol = 6 μg de β-carotène = 12 μg d'autres caroténoïdes à activité provitamine A.

Femme allaitante à partir de 18 an(s) : 1300 µg - 3000 µg

Les valeurs se rapportent à la vitamine A sous forme de rétinol, d'esters de rétinyle et de caroténoïdes de provitamine A. RE: équivalent rétinol. Les caroténoïdes de la provitamine A ont une biodisponibilité inférieure à celle du rétinol. Afin de prendre en compte ces différences, des RE ont été introduits et définis comme 1 μg RE = 1 μg de rétinol = 6 μg de β-carotène = 12 μg d'autres caroténoïdes à activité provitamine A.


Interactions

Médicaments

Rétinoides : interaction forte

Les rétinoides sont des dérivés de la vitamine A donc leurs prises concomittantes peut avoir des effets additifs toxiques.

Tetracyclines : interaction modérée

La prise concomitante de vitamine A et d'antibiotiques tétra cycliques augmente le risque d'hypertension intracrânienne.

Warfarine : interaction modérée

La prise de fortes doses de vitamine A en association avec la prise de warfarine peut augmenter les risques de saignements.

Plantes ou autres actifs

Vitamine A : interaction modérée

Certaines études suggèrent que la vitamine E peut réduire l'absorption du bêta-carotène. Prendre 800 unités de vitamine E par jour semble réduire les taux plasmatiques de bêta-carotène de 20%. On pense que des doses plus élevées peuvent réduire d'avantage les niveaux de bêta-carotène.