Ginseng, la racine du ciel

Pas très sexy cette petite racine jaunâtre, et pourtant sa réputation n'est plus à faire! Le ginseng est un super aliment "bien-être" considéré depuis des siècles comme un médicament en Corée, en Chine et en Inde. Il est aussi validé par des institutions telles que l'OMS et l'UE. On fait le point sur ses vertus vivifiantes voire aphrodisiaques et les manières de l'adopter.
gerimax

BIENFAITS DU GINSENG
✓ Tonique contre la fatigue
✓ Renforce le système immunitaire
✓ Aphrodisiaque
✓ Antioxydant et anti-inflammatoire
✓ Diminue le taux de sucre dans le sang

Qu’est-ce que le ginseng ?

A ne pas confondre avec le gingembre à qui il ressemble beaucoup, le ginseng (ou Panax ginseng) est une plante médicinale poussant à l’origine au nord-est de l’Asie. Elle provient de la famille des Araliacées, au même titre que le lierre. C’est plus spécifiquement la racine de cette plante vivace qui est utilisée à des fins thérapeutiques, notamment comme tonique et comme aphrodisiaque naturel, et ce depuis au moins 2000 ans en Corée et en Chine.

Sa croissance est très lente : il faut compter environ 6 à 7 ans pour que le rhizome du ginseng, sa tige souterraine très charnue, développe de façon optimale ses vertus. C’est d’ailleurs souvent l’âge de la plante qui va déterminer son prix.

Elle est cultivée à l’origine sur les terres riches d’Asie du nord-est, particulièrement en Chine, en Corée et au Japon. C’est une plante de sous-bois, elle a besoin d’ombre pour pousser, soit d’autres arbustes dans la nature, soit d’ombrières dans le cas d’agriculture.

Le ginseng est considéré comme une plante adaptogène, comme la maca, cela veut dire qu’elle va renforcer notre métabolisme, réguler nos hormones et améliorer notre état de santé général.

En médecine traditionnelle chinoise et coréenne, le ginseng agit comme un tonique pour le Qi, l’énergie vitale. Il augmenterait la force du sang ainsi que la sagesse de celui ou celle qui le consomme. Il peut être « blanc », lorsque le rhizome a uniquement été séché, ou « rouge », lorsque celui-ci a été traité à la vapeur.

parc damyang corée
Le parc de Damyang en Corée

L’étymologie du ginseng ne cache rien de ses vertus. En grec Panax veut dire remède universel (Pan = tout et Ax vient de Akos, remède). Les coréens l’appellent « Insam », la racine en forme d’homme. Le mot ginseng lui-même vient du chinois « rénshēn » qui signifie l’homme racine. On l’y surnomme « racine de longue vie » et « racine du ciel ».

Il existe également un ginseng américain (Panax quinquefolius) qui pousse dans les forêts tempérées de l’est du Canada et des États-Unis, de la Louisiane au Québec. Sa découverte date du début du 17ème siècle. Il possèderait sensiblement les mêmes effets que le ginseng asiatique, mais serait plus apaisant.

➜ Tout ce qu’il faut savoir sur les ginsengs américain et sibérien

Le ginseng peut être consommé cru, sec sous forme de thé ou de poudre, en gélule ou en ampoule. En Asie, il est intégré en cuisine comme un aliment à part entière.

Composition nutritionnelle

  • Saponines : ginsénosides
  • Polysaccharides
  • Acides gras
  • Vitamines B, C, E
  • Minéraux et oligo-éléments : zinc, fer, magnésium, cuivre, potassium, phosphore, calcium, silice, manganèse, cobalt

Bienfaits du ginseng

Les actifs majeurs du ginseng sont les ginsénosides, un type de saponines. Ce sont eux qui sont à l’origine de ses principaux bienfaits thérapeutiques, et qui en font un super-aliment loué depuis des siècles. Aujourd’hui de nombreuses études permettent de démontrer scientifiquement ses propriétés. Voici les bienfaits majeurs que nous avons recensés.

★ Un tonique contre la fatigue

Certains composants du ginseng tels que les polysaccharides vont lutter contre le stress oxydatif et augmenter l’énergie de notre corps.

Il permet aussi d’augmenter les performances physiques, d’allonger la durée de l’effort en réduisant la fatigue, et réduire les douleurs musculaires et le temps de récupération.

Il agit sur la durée, sans les effets nocifs que peuvent avoir la caféine ou d’autres excitants. D’ailleurs l’OMS préconise de le consommer le matin en raison de ses effets stimulants.

Cette étude de la Daejeon University en Corée menée sur 90 patients souffrant de fatigue chronique a démontré que la prise de ginseng a contribué a diminué la fatigue physique, mentale et le stress oxydatif.

★ Renforce le système immunitaire

Le ginseng renforce le système immunitaire et augmente l’efficacité de certains traitements et vaccins. Il permet aussi de réduire les symptômes de certaines maladies.

Il accroît notre résistance aux infections et permet de lutter efficacement contre le rhume et les états grippaux, et de récupérer plus rapidement.

Ce sont les études qui en parlent le mieux ! Celle-ci, menée par le département de médecine de la Seoul National University, a démontré que sa consommation chez 39 patients opérés d’un cancer de l’estomac a permis une nette amélioration de leur système immunitaire et une diminution des rechutes. Par ailleurs l’université de Milan a mené cette étude, prouvant que le ginseng a renforcé l’efficacité de certains vaccins.

★ Booste la libido / aphrodisiaque

Le ginseng est un aphrodisiaque naturel, utilisé depuis des millénaires en médecine traditionnelle chinoise pour réveiller le désir sexuel. Ses actifs agissent efficacement sur l’augmentation de la libido chez l’homme et la femme.

Il permet notamment de lutter contre la dysfonction érectile chez l’homme en favorisant la production d’oxyde nitrique. Ce dernier contribue à la relaxation des muscles du pénis, agit comme un vasodilatateur et améliore la circulation du sang, dont l’érection dépend.

Cette étude menée par l’école de médecine de la Kyung Hee University de Séoul a démontré que la consommation de ginseng pendant 8 semaines a sensiblement amélioré la dysfonction érectile chez 86 hommes. Celle-ci menée par la clinique d’urologie de l’université de Sao Paulo a démontré qu’une cure de ginseng était une alternative aux traitements classiques très efficace pour lutter contre la dysfonction érectile.

bienfaits du ginseng
Gélules et racines de ginseng

★ Augmente la concentration et la mémoire

Le ginseng améliore certaines fonctions cognitives telles que la concentration et la mémoire. Certains de ses composants, particulièrement les ginsénosides, contribuent à la protection des cellules du cerveau contre les radicaux libres.

Il donne une sensation de calme aux personnes qui le consomment, l’impression « d’avoir les idées plus claires ».

Il a également des effets bénéfiques sur les fonctions cognitives et le comportement de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Cette étude menée par la Veterinary Medical University de Vienne a démontré que le ginseng a de grandes propriétés neuro-protectrices. Celle-ci, menée par le Seoul Medical Center, a démontré qu’un traitement à long terme de ginseng rouge a amélioré les fonctions cognitives de patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

★ Antioxydant et anti-inflammatoire

Le ginseng agit comme un puissant antioxydant et a des propriétés anti-inflammatoires notoires grâces aux ginsénosides qu’il contient.

Cette étude de la Kyungpook National University en Corée a démontré que la consommation de ginseng rouge a réduit sensiblement les inflammations musculaires d’athlètes après l’effort. Celle-ci, menée par le Institute of Women׳s Life Medical Science de Séoul, a démontré qu’il augmentait considérablement l’activité des enzymes antioxydantes dans l’organisme de femmes ménopausées.

★ Diminuer le taux de sucre dans le sang / lutter contre le diabète

Le ginseng permet de diminuer le taux de glucose dans le sang en augmentant la production d’insuline, l’hormone qui régule notre glycémie. Ses actifs vont directement agir sur les cellules du pancréas : c’est ce dernier qui produit dans notre corps l’insuline, hormone hypoglycémiante, et le glucagon, hormone hyperglycémiante.

Il est efficace pour aider les personnes atteintes de diabète de type 2, notamment le ginseng rouge fermenté.

Cette étude de la Kyung Hee University de Séoul a démontré que la consommation de ginseng rouge fermenté est particulièrement bénéfique pour la réduction de la glycémie dans le sang, grâce à l’action des bactéries de sa fermentation. Par ailleurs la Boston University a mené cette étude, démontrant que la consommation de ginseng fournit une protection anti-oxydante, réduisant les radicaux libres dans les cellules de personnes atteintes de diabète.

★ Anti-cancer

Le ginseng agit comme un véritable préventif contre l’apparition de certains cancers grâce aux ginsénosides qu’il contient.

Les ginsénosides et nombreux antioxydants qu’il contient vont permettre de maintenir les cellules en bonnes santé et diminuer l’apparition et la croissance de cellules anormales.

Cette étude du Korea Cancer Center Hospital à Séoul a démontré que les personnes consommant du ginseng ont moins de chance de développer certains types de cancers tels que ceux de la bouche, du oesophage, de l’estomac, du colon, du foie et des poumons.

marché Séoul corée du sud
Marché de Namdaemun à Séoul, Corée du Sud

Ginseng rouge

Le ginseng rouge est la « variété » la plus recommandé elle possède les propriétés les plus puissantes. On dit que le meilleur produit est originaire de Geumsan en Corée du sud, la capitale du ginseng, qui comptabilise 70% de la production nationale.

Qu’est-ce que le ginseng rouge ? C’est un Panax ginseng classique, chauffé à la vapeur entre 120°C et 130°C puis séché, dans l’optique d’amplifier ses composés bioactifs et accélérer leur effet sur notre organisme.

Ainsi le ginseng rouge va développer un plus haut taux de certains ginsénosides dont les Rb3 et Rg3. Celui-ci peut aussi être par la suite fermenté, décuplant leur action anti-inflammatoire, immunitaire et antioxydante.

Ce processus permet aussi de « sceller » ses composants, qui se dégradent plus lorsque le ginseng est uniquement séché (ginseng blanc). C’est pourquoi le ginseng rouge a un prix plus élevé que le blanc.

➜ Tout ce qu’il faut savoir sur le ginseng rouge

Comment consommer le ginseng ?

Privilégier le ginseng bio

Le ginseng issu de culture biologique, c’est-à-dire sans ajout de pesticides ou d’engrais chimiques est bien évidemment plus favorable à la consommation. On conseille donc d’opter pour un produit labellisé.

Il vaut mieux privilégier le ginseng bio coréen, où il est cultivé traditionnellement depuis des siècles.

➜ Tout ce qu’il faut savoir sur le ginseng bio

Âge de la racine

Il est recommandé de consommer du ginseng à partir de 6 ans d’âge, car les racines plus jeunes n’offrent pas les mêmes bénéfices pour la santé. Plus il aura passé du temps sous terre, plus il aura une forte teneur en ginsénosides, accumulés au fil des saisons.

La plupart du temps, le ginseng rouge coréen sera âgé d’au moins 6 ans et le blanc entre 4 et 6 ans.

 Teneur en ginsénosides

C’est vraiment l’information qu’on doit avoir en tête lorsqu’on choisit son ginseng, car elle va déterminer sa qualité. On recommande une teneur en ginsénosides comprise en 10 mg et 15 mg par gramme.

Sous quelle forme consommer le ginseng ?

Il existe une multitude de manières de consommer le ginseng. Il est très prisé dans la cuisine chinoise, c’est souvent un aliment à part entière et non un complément alimentaire.

Consommer le ginseng en poudre ou en extrait pâteux est le meilleur moyen de tirer bénéfice de toutes ses propriétés. Attention, il a un goût plutôt acre !

On peut également trouver des racines crues, que l’on peut préparer en cuisine, en infusion ou déguster en tranches. Il existe par ailleurs des gélules, des ampoules, des thés…

ginseng prix
Rhizomes de ginseng parmi d’autres composants d’un mélange de médecine traditionnelle chinoise

Posologie

La durée des cures de ginseng varie selon les cultures. En médecine traditionnelle chinoise par exemple, sa consommation n’est pas limitée dans le temps. Mais la Commission E, conseil consultatif scientifique allemand sur l’usage des phytomédicaments, préconise une cure de 3 mois.

La dose conseillée varie entre 800 mg et 2g par jour. Pour une stimulation du système immunitaire, on conseille de commencer par de petites doses, alors que pour un traitement de la fatigue on recommande des doses plus importantes.

Contre-indications et effets secondaires

Le ginseng ne présente pas d’effets secondaires notoires aux doses recommandées. Il est tout de même contre-indiqué en cas d’hypertension artérielle, de grossesse et d’allaitement. Il est déconseillé aux personnes ayant souffert de cancer hormonodépendant car il agit potentiellement sur les hormones.

Histoire et culture actuelle

Le ginseng est mentionné dans des traités très anciens de médecine traditionnelle chinoise. Sa première occurence d’utilisation comme herbe thérapeutique en Chine date de la fin du IIème siècle, dans le livre de Pharmacopée Shen-Nung. Plus tard en 1596, le physicien et thérapeute Li Shizhen le mentionnera dans un ouvrage comme un « tonique supérieur ».

Il est aujourd’hui exporté partout dans le monde, mais son premier consommateur reste la Chine. En 2013, les ventes liées au ginseng dépassaient 2 Milliards de dollars. AU début du 21ème siècle, 80 000 tonnes de ginseng sont produites dans le monde, dont 99% en Chine, en Corée du sud, au Canada et aux États-Unis.

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Un dossier réalisé par