Astragale, la racine chinoise énergisante

Considérée en médecine chinoise comme une plante d’harmonie, l’astragale est un trésor de la nature. Elle tire son nom du chinois « Huang Qi » qui signifie « l’énergie jaune ». Et pour cause : l’astragale est l’une des plantes les plus puissantes pour booster l’organisme et redonner de la vitalité ! Mais elle recèle bien d’autres propriétés… Dans cet article, on vous dit tout sur cette plante étonnante venue de Chine !
astragale

BIENFAITS DE L’ASTRAGALE
✓ Stimulante et énergisante
✓ Renforce le système immunitaire
✓ Soutient et améliore la fonction cardiaque
✓ Protège le foie et les reins
✓ Aide à traiter les affections respiratoires

Qu’est-ce que l’astragale ?

L’astragale (Astragalus membranaceus) fait partie des plantes phares de la pharmacopée chinoise. En Chine, pays dont elle est originaire, elle porte le nom de « Huang Qi ». Avant d’être une plante connue pour ses propriétés médicinales, elle est avant tout une plante herbacée de la famille des Fabacées, aux côtés de 2500 autres espèces.

Il s’agit d’une plante au feuillage caduc, au port rampant ou buissonnant et aux fleurs groupées en épis ou en grappes. Mais la partie la plus intéressante de l’astragale est sa racine : c’est là que se concentrent les principes actifs.

bourrache
Fleurs d’astragale au printemps

En Chine, l’astragale est utilisée de différentes façons depuis plus de 2000 ans. En tant que plante médicinale d’une part, pour tonifier l’organisme et agir sur le Qi ( c’est-à-dire l’énergie vitale). D’autre part, l’astragale est utilisée comme plante fourragère pour nourrir et enrichir le sol en azote. Enfin, sa racine est très appréciée en cuisine. On l’utilise alors de la même façon que le gingembre ou le curcuma : ajoutée à une soupe, coupée en lamelles ou râpée.

Si l’astragale est connue depuis des siècles en Asie, ce n’est que dans les années 80 qu’elle fait son apparition en Occident. Les chercheurs sont de plus en plus nombreux à s’intéresser aux vertus de l’astragale et notamment à son activité sur le système immunitaire.

Les scientifiques découvrent alors une racine aux multiples composants (polysaccharides, vitamines, minéraux et oligo-éléments…) et très riche en flavonoïdes antioxydants.

Rapidement, la consommation d’astragale se développe en Europe et dans le monde. Elle devient notamment très populaire aux États-Unis et au Canada. Les recherches se poursuivent encore aujourd’hui pour mettre en lumière d’autres potentielles propriétés de l’astragale. Mais la majorité des études ont pour l’instant était plutôt menées chez des animaux plutôt chez l’homme.

Composition nutritionnelle

  • Polysaccharides
  • Saponines triterpéniques : astragalosides I à VII
  • Flavonoïdes : flavones et isoflavones
  • Phytostérols
  • Lectines
  • Lignanes : syringa-résinol, lariciresinol
  • Vitamines : A, E, C
  • Acides aminés
  • Minéraux et oligo-éléments : fer, zinc, magnésium, sélénium, potassium, calcium, manganèse
plante adaptogène
Racines d’astragales : un pilier de la médecine traditionnelle chinoise

Les bienfaits de l’astragale


⚡️ Stimulante et énergisante

L’action tonifiante et énergisante de l’astragale est certainement l’une des ses propriétés les plus connues. En médecine traditionnelle chinoise, l’astragale est un tonique du Qi de la Rate, organe directement lié à l’énergie du corps et aux états émotionnels. Tandis qu’en médecine ayurvédique (médecine traditionnelle indienne), c’est une plante dite « rasayana » car elle entretient l’énergie vitale.

En raison de sa teneur en polysaccharides et de part sa nature adaptogène, l’astragale est capable d’augmenter la résistance de l’organisme et de revitaliser en profondeur. Y compris les organismes les plus épuisés : syndrome de fatigue chronique, personnes âgées, malades ou convalescentes, sportifs…

L’astragale agit notamment sur les glandes surrénales. Sources d’énergie pour le corps, elles sont aussi chargées de produire certaines hormones. Lorsqu’elles sont épuisées, les glandes surrénales peuvent causer une grande fatigue et une faiblesse métabolique. C’est à ce stade que l’astragale intervient, en les revitalisant.

Cette étude du College of High Altitude Military Medicine de Chine, menée sur des souris soumises à un exercice physique, a montré que l’astragale a un effet anti-fatigue évident et favorise la récupération.


🛡 Renforce le système immunitaire

L’astragale est une puissante plante immunostimulante. Il faut dire que sa racine contient tout ce qu’il faut pour rééquilibrer et renforcer le système immunitaire.

Les polysaccharides et lectines qu’elle contient sont des macromolécules qui jouent un rôle important au niveau de l’immunité. Ils stimulent la production de leucocytes (globules blancs) et possèdent une activité antioxydante qui protège les cellules.

Mais ce n’est pas tout ! Les polysaccharides de l’astragale améliorent également l’activité des cellules tueuses naturelles : les lymphocytes LAK.

Cette étude du College of Animal Science de Chine a étudié l’action des polysaccharides de l’astragale sur le renforcement de l’immunité chez le poulet. Il en résulte que l’astragale a amélioré la réponse immunitaire et favorisé la production de lymphocytes.


❤️ Soutient et améliore la fonction cardiaque

L’astragale a aussi des bienfaits pour le cœur. Au niveau du système cardio-vasculaire, elle améliore la fonction cardiaque en facilitant la circulation sanguine et en régulant les battements. De cette façon, elle prévient la formation de caillots dans les artères et l’arythmie cardiaque.

Elle enraye également la peroxydation des lipides dans le myocarde qui entraîne la formation de radicaux libres et endommage les cellules cardiaques. Enfin, les stérols qu’elle contient réduisent le taux de mauvais cholestérol, un facteur de risque pour les maladies du cœur.

Cette étude de la Jinzhou Medical University en Chine, menée sur 92 patients, a démontré l’efficacité de l’astragale dans le traitement d’une cardiopathie ischémique (maladie des artères coronaires liée à une insuffisance d’oxygénation du cœur).


💛 Protège le foie et les reins

Au niveau du foie et des reins, l’astragale joue un rôle protecteur et améliore leur fonction. Elle est notamment intéressante pour combattre l’hépatite B, une infection virale entraînant une inflammation du foie.

Sa teneur en flavonoïdes permet à l’astragale de protéger le foie et les reins en limitant les dommages causés par l’alcool, le tabac, les médicaments et les produits chimiques. Mieux encore : elle régénère les tissus endommagés.

Cette étude de l’École de médecine de l’Université Xi’an Jiao Tong en Chine, menée sur des souris, a montré que les polysaccharides de l’astragale exercent un effet antiviral prometteur dans le traitement de l’hépatite B.


🔬 Potentiellement anti-cancer

Les polysaccharides et les saponisides triterpéniques sont en grande partie responsables des effets anticancéreux de l’astragale. Comme vu précédemment, l’astragale stimule la production d’interférons. En plus de combattre les virus, ces molécules luttent aussi contre la prolifération de certaines cellules cancéreuses.

L’astragale a aussi la capacité de limiter le développement des cellules malades en agissant sur l’enzime mTOR en charge de réguler la prolifération cellulaire.

Dans cette étude du Department of Integrated Traditional Chinese Medicine and Western Medicine de Chine, les chercheurs ont étudié l’activité anti-cancer de l’astragale sur des patients atteints d’un cancer des poumons. Les résultats montrent que l’astragale a une activité antitumorale significative sur les cellules cancéreuses.


😷 Aide à traiter les affections respiratoires

En raison de ses bienfaits sur les défenses immunitaires, l’astragale est d’une aide précieuse pour traiter les affections respiratoires : rhume, bronchite, toux, angine… Prise en cure avant l’hiver, elle permet même de les prévenir puisqu’elle renforce le système immunitaire grâce aux polysaccharides et aux lectines.

Elle agit sur la production d’interférons, des petites molécules protéiques qui luttent contre les infections virales. Enfin, sa teneur en vitamine C, vitamine A et vitamine E contribue à soutenir et à renforcer l’organisme.

plante rhume
L’astragale est un allier contre les affections respiratoires

Comment consommer l’astragale ?

L’astragale en comprimés

L’astragale en comprimés ou en gélules est la forme la plus facile à trouver dans le commerce. Elle est intéressante si on n’apprécie pas le goût de l’astragale en poudre. On pense à bien à vérifier la teneur en principes actifs (polysaccharides, saponisides et flavonoïdes).

L’astragale en poudre

L’astragale en poudre s’utilise diluée dans un verre d’eau, un jus de fruit ou un smoothie. En cuisine, on peut l’ajouter dans un bouillon ou une soupe au poulet, ginseng et racines d’astragale, par exemple. L’astragale est douce, très digeste et réchauffante.

La poudre d’astragale permet aussi de faire des tisanes ou décoctions. Il suffit alors de faire bouillir la quantité souhaitée dans de l’eau (on compte 10 g de poudre pour 1 L d’eau) pendant 20-30 minutes. On peut en consommer jusqu’à 3 tasses par jour.

L’astragale en teinture-mère

La teinture-mère d’astragale est obtenue par macération hydro-alcoolique des racines. C’est une forme concentrée et riche en principes actifs, à diluer dans l’eau. Cependant, en raison de sa teneur en alcool, elle est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux jeunes enfants.

Privilégier l’astragale biologique

Au moment de choisir votre astragale, prenez le temps de vérifier l’origine et le mode de production de la plante. Privilégiez celle cultivée sur des lieux éloignés de toute pollution (difficile à déterminer il est vrai) ou, idéalement, certifiée biologique pour éviter les résidus de pesticides et autres produits chimiques.

Astragale et ginseng

Pour retrouver du tonus et lutter contre la fatigue, vous pouvez associer l’astragale avec le ginseng ou la livèche de Szechuan (Ligusticum levisticum). L’association astragale/ginseng améliore notamment l’assimilation de la créatine, un dérivé d’acides aminés présent dans les muscles et le cerveau.

médecine chinoise
On vérifie toujours l’origine et le mode de production de son astragale

Posologie de l’astragale

⚖️D’une manière générale, il est recommandé de consommer entre 1,5 g et 5 g d’astragale par jour.

⏳On la consomme de préférence 5 à 10 minutes avant les repas avec un grand verre d’eau. Les cures de 2 à 3 mois sont particulièrement intéressantes pour profiter des bienfaits de l’astragale. Veillez à espacer chaque cure d’au moins une semaine.

💊En comprimés : jusqu’à 3 par jour pour des comprimés ou gélules de 500 mg

🥄En poudre : 4 à 7 g par jour 

🧪En teinture-mère : entre 6 et 12 ml

Contre-indications et effets secondaires

La consommation d’astragale présente peu de contre-indications. Elle est toutefois déconseillée aux personnes suivantes :

  • Par mesure de précaution, les femmes enceintes ou allaitantes doivent s’abstenir de consommer de l’astragale.
  • En raison de ses propriétés stimulantes sur le système immunitaire, les personnes souffrant de maladies auto-immunes doivent éviter d’en consommer.
  • Les personnes souffrant d’hypotension ne doivent pas prendre de racine d’astragale car elle fait baisser la tension artérielle.
  • Parce qu’elle peut nuire à la coagulation du sang et augmente le risque de saignements, elle est déconseillée aux personnes sous traitement anticoagulant.

Des effets secondaires peuvent apparaître après la consommation d’astragale. On recense chez certains usagers des :

  • Troubles gastro-intestinaux (ballonnements, gaz…).
  • Douleurs abdominales.
  • Nausées.
  • Réactions allergiques bénignes (urticaire, démangeaisons…).

Si les symptômes persistent, il est conseillé d’arrêter la consommation d’astragale et de consulter un médecin.

Histoire, culture et marché de l’astragale

Zoom sur la culture

Dans son milieu naturel, l’astragale pousse essentiellement en lisière des forêts et dans les sols sableux. C’est une plante très résistante et rustique qui peut atteindre jusqu’à 1,20 m de hauteur. En été, elle se couvre de jolies fleurs jaunes.

Sa racine, quant à elle, est jaune, fibreuse, sucrée et peut s’enfoncer d’1 m dans le sol. Elle peut être récoltée au bout de quatre années de culture, au printemps ou à l’automne. Les rhizomes sont ensuite lavés, utilisés en cuisine, préparés en tisane ou séchés puis réduits en poudre. Les racines issues de plants « sauvages » d’astragale sont les plus recherchées en raison de leur teneur élevée en actifs.

Aujourd’hui, l’astragale se cultive principalement au nord de la Chine mais aussi dans les provinces du Sichuan et du Yunnan. Mais elle est cultivable dans la plupart des régions tempérées, y compris en Europe. Vous pouvez donc en avoir dans votre jardin !

Astragalus membranaceus
Racines d’astragale sur un marché en Chine

Une plante incontournable des pharmacopées asiatiques

En Chine, en Corée, au Japon et en Inde, l’astragale est utilisée comme plante médicinale depuis fort longtemps. La plus ancienne trace de son utilisation se trouve dans le Shennong bencao jing, écrit par empereur Shennong. Ce n’est autre que le plus ancien ouvrage chinois traitant des plantes.

L’astragale est aussi mentionnée dans le Chinese Herbal Medicine materia medica qui recense les principales plantes de la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

Des espèces à ne pas confondre

Le genre Astragalus regroupe plus de 2000 espèces différentes. L’astragale utilisée pour ses propriétés médicinales est l’Astragalus membranaceus.

Elle ne doit pas être confondue avec d’autres espèces comme l’Astragalus gummifer (qui produit de la gomme adragante), l’Astragalus alopecurus (ou Astragale queue de renard) ou encore l’Astragalus americanus, sa cousine américaine.

Dossier réalisé par Julia Perez et Charlotte Jean


Sources et études scientifiques

Gang Zhang, Si-Min Zhou, Shan-Jun Zheng, Fu-Yu Liu, et Yu-Qi Gao, 2015. Astragalus on the anti-fatigue effect in hypoxic mice.

Sanpha Kallon, Xiaorong Li, Jun Ji, Cuiying Chen, Qianyun Xi, Shuang Chang, Chunyi Xue, Jingyun Ma, Qingmei Xie, et Youngliang Zhangcorresponding, 2013. Astragalus polysaccharide enhances immunity and inhibits H9N2 avian influenza virus in vitro and in vivo.

Li SQ, Yuan RX, Gao H, 1995. Clinical observation on the treatment of ischemic heart disease with Astragalus membranaceus.

Chao-Yan Wu, Yuan Ke, Yi-Fei Zeng, Ying-Wen Zhang, et Hai-Jun Yucorresponding, 2017. Anticancer activity of Astragalus polysaccharide in human non-small cell lung cancer cells.

Shuang-Suo Dang, Xiao-Li Jia, Ping Song, Yan-An Cheng, Xin Zhang, Ming-Zhu Sun, et En-Qi Liu, 2009. Inhibitory effect of emodin and Astragalus polysaccharide on the replication of HBV.

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Un dossier réalisé par

Pour approfondir