Agave, la plante succulente alternative au sucre

L’agave est avant tout connu pour son sirop, alternative naturelle au sucre. Mais cette plante possède d’autres bienfaits : elle est antibactérienne, anti-inflammatoire, bénéfique pour le microbiote intestinal...
agave

BIENFAITS DE L’AGAVE
✓ Lutte contre les bactéries
✓ Anti-inflammatoire
✓ Aide à perdre du poids
✓ Soutient le microbiote intestinal
✓ Aide au contrôle de la glycémie

Qu’est-ce que l’agave ?

L’agave est une plante grasse appartenant à la famille des Asparagacées. Le genre comprend de nombreuses espèces dont les plus connues sont l’agave américain (Agave americana), à cou de cygne (Agave attenuata) et bleu (Agave tequilana). Toutes sont originaires des régions chaudes et sèches d’Amérique centrale ou d’Amérique du Sud : Mexique, Argentine, Chili… Certaines espèces poussent également sur le pourtour méditerranéen comme en Corse.

Au Mexique, le suc de l’agave est principalement utilisé pour la production de boissons alcoolisées comme la tequila et le pulque, boisson traditionnelle des civilisations indigènes. La plante est solidement ancrée dans l’histoire et dans la culture du pays et contribue encore aujourd’hui à l’économie du pays.

Ailleurs, l’agave est surtout connu et consommé sous forme de sirop, extrait du cœur de la plante. Proche du miel, le sirop est apprécié pour sa saveur douce et son haut pouvoir sucrant.

C’est pourquoi il constitue une alternative naturelle au sucre comme le sirop d’érable, la stévia ou le lucuma.

Mais l’intérêt de l’agave ne s’arrête pas là car il possède aussi des propriétés médicinales. Ainsi, il est antibactérien et anti-inflammatoire, aide à perdre du poids et soutient le microbiote intestinal. La plante est aussi intéressant pour contrôler la glycémie.

Ces dernières années, elle a fait l’objet de nombreuses recherches en raison de sa grande polyvalence. Ses utilisations sont multiples et s’étendent de l’alimentation aux biocarburants en passant par les fibres textiles.

Les producteurs cherchent également à réutiliser les résidus de récolte (biomasse). En effet, durant la production, seuls les bulbes sont exploités tandis que les feuilles et la bagasse (résidu fibreux) sont jetées. Ces dernières pourraient être transformées en produits utiles pour l’alimentation, le fourrage des animaux, l’agriculture ou le textile.

Composition nutritionnelle

  • Acides aminés
  • Vitamines : pro-vitamine A, B1, B2, B3, B5, B6, B11, C, E, K
  • Minéraux et oligo-éléments : fer, calcium, phosphore, magnésium, potassium, sodium, zinc
  • Glucides
  • Protéines
  • Fibres
  • Sucres : sucrose, glucose, fructose
  • Eau
agave americana
Champ d’agave au Mexique

Les bienfaits de l’agave


🦠 Lutte contre les bactéries

L’agave lutte contre certaines bactéries nocives pour l’organisme. Cette action serait due aux fructanes qu’il contient. Il s’agit de chaînes complexes de fructose que l’on retrouve également dans certains graminées comme le blé, l’avoine et l’épeautre.

Ces fructanes ont montré une puissante action anti-bactérienne contre les bactéries Salmonella en réduisant leur croissance. Ils inhibent également le développement des bactéries pathogènes Escherichia coli, Listeria et Shigella.

Cette étude de l’université de Guanajuato (Mexique), menée directement en laboratoire, montre l’activité anti-bactérienne des fructanes de l’agave.


🔥 Anti-inflammatoire

L’agave contient différents composés comme les sapogénines, le palmitoyl et le glucopyranosyl sitostérol. Derrière ces noms se cachent des substances naturelles capables de réduire l’inflammation.

Ces composés abaissent le niveau d’interleukines 1 et 6 impliquées dans la réaction inflammatoire de l’organisme. Parallèlement, ils bloquent l’action du facteur de nécrose tumorale (TNF) et augmentent les taux d’interleukines 4 et 10 chargées de réduire l’inflammation.

Cette étude de l’institut mexicain de sécurité sociale (Mexique), menée sur des souris, montre l’effet anti-inflammatoire de l’agave.


🏃🏻‍♂️ Aide à perdre du poids

Différentes études ont montré que la consommation d’agave pouvait aider à perdre du poids. Parmi les différents fructanes qu’il contient, on retrouve de l’inuline, un type de fibre soluble qui augmente la satiété, favorise la diminution de l’IMC et de la graisse corporelle.

L’inuline aide ainsi à réguler l’appétit dans le cadre d’un régime et à limiter les grignotages au cours de la journée. En cuisine, elle permet de remplacer une partie du sucre et des matières grasses pour des repas plus allégés.

Cette étude du Centre de recherche et d’assistance en technologie et conception de l’État de Jalisco (Mexique), réalisée chez des patients obèses, montre comment l’agave aide à perdre du poids.


♻️ Soutient le microbiote intestinal

Les fructanes de l’agave ont une action bénéfique sur le microbiote intestinal. L’inuline, par exemple, exerce un effet prébiotique c’est-à-dire qu’elle nourrit le microbiote et favorise le développement de bonnes bactéries. Elle stimule notamment la croissance de bifidobactéries et de lactobacilles.

Comme les graines de chia ou la caroube, cette plante peut améliorer la santé intestinale et prévenir le développement de maladies comme les colites et le cancer du côlon.

Cette étude de l’université nationale autonome du Mexique, menée sur des rongeurs, montre l’effet prébiotique de l’inuline de l’agave.


🍭 Aide au contrôle de la glycémie

Le sirop d’agave se distingue par son faible index glycémique qui est seulement de 15. Il limite ainsi les pics de glycémie après les repas. Il constitue une alternative intéressante pour les personnes diabétiques afin de mieux contrôler leur glycémie et de réduire leur consommation de sucre raffiné.

Cette étude de l’université d’État de San Diego (États-Unis), menée sur des souris, montre comment le sirop d’agave aide au contrôle de la glycémie.

remplacer le sucre
L’agave soutient le microbiote intestinal

Le sirop d’agave

Le sirop d’agave est aussi appelé nectar d’agave ou aguamiel. Il est extrait de la « piña », le bulbe ressemblant à un ananas situé au cœur de la plante et qui peut peser jusqu’à 50 kilos ! Une fois le suc filtré et chauffé, on obtient un liquide à la belle couleur ambrée et à la texture plus liquide que le miel.

Constitué de fructose, il possède un bon pouvoir sucrant. Ainsi, 75 g de sirop d’agave permettrait de remplacer 100 g de sucre. Il peut s’utiliser dans toutes les recettes de cuisine et les boissons : gâteaux, biscuits, yaourts, fromages blancs, smoothies, tajines… Son goût est plutôt doux et neutre. Il constitue aussi une alternative végétale au miel pour les personnes véganes.

Scrutez les étiquettes : le produit doit contenir 100 % de sirop d’agave.

sirop d'agave
Sirop d’agave

Consommer durable : privilégier l’agave bio et équitable

La plante est majoritairement cultivée au Mexique et notamment dans l’État de Jalisco, en bordure de l’océan Pacifique. Une grande partie de la production sert à élaborer de la tequila, la célèbre boisson mexicaine. L’autre partie est destinée à la fabrication de sirop d’agave qui est ensuite exporté dans le monde entier.

Malheureusement, les sirops industriels contiennent souvent du sucre ajouté et des additifs. Si vous le pouvez, choisissez du sirop certifié bio et non raffiné.

Vérifiez également le procédé de fabrication employé. En effet, le sirop est souvent chauffé à très hautes températures, perdant ainsi tous ses nutriments. Privilégiez le sirop issu du commerce équitable car il est fabriqué par des producteurs locaux et de façon traditionnelle.

sirop d'agave
Agave rosace

Posologie

Il faut garder en tête que même si le sirop d’agave est “meilleur” que le sucre blanc, il n’en reste pas moins du sucre, et donc à consommer avec modération. La posologie recommandée est de moins de 30 g par jour (une grande cuillère à soupe).

Contre-indications et effets secondaires

La consommation d’agave présente certaines contre-indications :

  • En raison de sa teneur élevée en sucres, les personnes en surpoids doivent en consommer avec modération ;
  • Les personnes diabétiques doivent demander conseil à leur médecin avant d’en consommer.

Sa consommation excessive présente certains effets secondaires :

  • Troubles digestifs
  • Douleurs abdominales
  • Diarrhées
  • Rédaction allergique

Si vous ressentez des effets secondaires, stoppez votre consommation et consultez un médecin.

Petit reportage sur l’agave de Guadalajara

Sources et études scientifiques

Naivy Y Nava-Cruz, Miguel A Medina-Morales, José L Martinez, R Rodriguez, Cristóbal N Aguilar, 2014. Agave biotechnology: an overview.

Erika Alejandra Martínez-Ortega, José Sergio López-Briones, Gabriela Rodríguez-Hernández, Ricardo Ernesto Ramírez-Orozco, Elena Franco-Robles, 2020. Antibacterial activity of agave fructans against salmonella typhimurium.

Elizabeth Hernández-Valle, Maribel Herrera-Ruiz, Gabriela Rosas Salgado, Alejandro Zamilpa, Martha Lucia Arenas Ocampo, Antonio Jiménez Aparicio, Jaime Tortoriello, Enrique Jiménez-Ferrer, 2014. Anti-inflammatory effect of 3-O-[(6′-O-palmitoyl)-β-D-glucopyranosyl sitosterol] from Agave angustifolia on ear edema in mice.

Eduardo Padilla-Camberos, Carla P Barragán-Álvarez, Nestor E Diaz-Martinez, Vineet Rathod, José Miguel Flores-Fernández, 2018. Effects of Agave fructans on Body Fat and Serum Lipids in Obesity.

Marisol Rivera-Huerta, Vania Lorena Lizárraga-Grimes, Ibrahim Guillermo Castro-Torres, Mabel Tinoco-Méndez, Lucía Macías-Rosales, Francisco Sánchez-Bartéz, Graciela Guadalupe Tapia-Pérez, Laura Romero-Romero, María Isabel Gracia-Mora, 2017. Functional Effects of Prebiotic Fructans in Colon Cancer and Calcium Metabolism in Animal Models.

Shirin Hooshmand, Brittany Holloway, Tricia Nemoseck, Sarah Cole, Yumi Petrisko, Mee Young Hong, Mark Kern, 2014. Effects of agave nectar versus sucrose on weight gain, adiposity, blood glucose, insulin, and lipid responses in mice.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter
POUR APPROFONDIR

Fatigué.e ?

Recevez gratuitement notre ebook 10 aliments exceptionnels pour booster son énergie.
1 mardi sur 2, conseils, recettes et réductions pour changer votre vie grâce à votre alimentation.