5 traitements naturels contre l’infection urinaire

Sensation de brûlure lors de la miction, envie d'uriner souvent... Vous savez de quoi il s'agit. Qu'elle soit occasionnelle ou récurrente, ces 5 traitements naturels vous aideront à soulager une infection urinaire.
infection urinaire traitement naturel

Les infections urinaires peuvent être d’origine bactérienne, fongique ou virale. Elles touchent les parties hautes ou basses du système urinaire comme la vessie. 

Quelques bonnes pratiques peuvent aider à réduire leurs récidives ou à soulager les symptômes dans l’attente de consulter son médecin.

Tout d’abord, il convient de boire suffisamment d’eau. L’ANSES recommande de boire environ 1,5 L par jour. Et en cas de forte chaleur ou d’activité physique, nos besoins sont encore plus élevés !

Une bonne hydratation pourra réduire la concentration des germes dans l’appareil urinaire. Il est aussi recommandé de ne pas attendre lorsque l’on a envie d’uriner et de se soulager rapidement.

Lire aussi l  Les 5 meilleures boissons drainantes

Voici 5 traitements naturels pour prévenir les infections urinaires et soulager leurs symptômes. Rendez-vous après la liste pour en savoir davantage sur cette infection qui touche avant tout les femmes.

Précaution : il peut être nécessaire de consulter un médecin au plus vite en fonction des symptômes et de ses prédispositions. Avant de prendre un complément alimentaire, il est recommandé d’en parler avec son médecin pour vérifier le risque de contre-indication.

1. Jus de cranberries

remède infection urinaire
On privilégie les jus de cranberries sans sucres ajoutés

Remède de grand-mère bien connu, le jus de cranberries est indiqué en prévention des récidives d’infections urinaires.

Il contient des composés appelés proanthocyanidines qui préviennent la fixation et le développement des bactéries sur les parois de la vessie. C’est ce que certaines études ont montré. 

Comment le consommer : on privilégie le jus de cranberries sans sucres ajoutés et bio si possible. On peut diluer le jus dans l’eau pour atténuer son acidité. Il existe aussi des gélules à base d’extraits de canneberge. Privilégier les plus fortes concentrations en proanthocyanidines. 

2. Busserole

comment soigner une cystite
Feuilles de busserole

La busserole est une plante aux petites baies rouges. Ce sont ses feuilles qui concentrent ses vertus thérapeutiques.

Son principe actif appelée arbutine serait à l’origine de son action bienfaisante en cas d’infection urinaire. Cette étude présente son effet sur les cystites récurrentes. 

Comment la consommer : on trouve en herboristerie de la busserole séchée à utiliser en décoction. On pourra siroter 2 à 3 tasses par jour. Elle existe aussi sous forme de teinture-mère ou de gélules. 

3. Ail

antibiotique naturel

Condiment au centre de la gastronomie méditerranéenne, l’ail est un bulbe aux nombreuses vertus médicinales !

Il contient un composé appelé allicine à l’origine de ses propriétés diurétiques, assainissantes et antibactériennes. Cette étude porte sur son action sur des populations d’E.coli.

Comment le consommer : on peut ajouter des gousses d’ail écrasées crues dans ses salades. On peut aussi consommer l’ail sous forme d’infusion. Enfin, il existe des compléments alimentaires à base d’extrait d’ail.

4. Thé vert

thé vert
Choisissez du thé vert bio

Le thé vert (Camellia sinensis) en plus d’être délicieux et énergisant possède de nombreuses vertus. Notamment antimicrobiennes, détoxifiantes et diurétiques.

C’est son composé épigallocatéchine, puissant antioxydant qui serait à l’origine de son action bénéfique sur les infections urinaires. Comme le suggère cette étude. Des recherches portant sur l’humain sont attendues pour confirmer ces résultats.

Lire aussi l  Les diurétiques naturels, nos meilleurs amis detox

Comment le consommer : choisir du thé vert bio de préférence. En raison de sa teneur en caféine, on veille à le consommer dans la mâtinée de préférence. Vous pouvez aussi consommer du matcha produit à partir de feuilles de thé vert broyées.

5. Ortie

ortie
L’infusion d’ortie a de nombreuses vertus

L’ortie est une plante qui peut atteindre les 1,60 mètre de hauteur. Ses feuilles urticantes entraînent des démangeaisons, mais c’est un excellent aliment, infusion et complément alimentaire.

Elle contient de nombreux principes actifs : phytostérols, aux lignanes et aux polysaccharides. En augmentant le volume d’urine, elle permet de prévenir les infections urinaires.

Comment la consommer : on peut la consommer en infusion à raison de 2 à 3 tasses par jour. On peut aussi la trouver sous forme de comprimés ou de poudre. La poudre s’incorpore dans des recettes de smoothies ou dans des salades.

Qu’est-ce que l’infection urinaire ?

Origine de l’infection urinaire 

La plupart des infections urinaires sont d’origine bactérienne mais elles peuvent aussi être dues à des champignons et dans de rares cas à des virus. 

Différentes zones de l’appareil urinaire peuvent être touchées. Le plus souvent il s’agit de l’urètre (conduit évacuant l’urine) ou de la vessie.

Dans de rares cas plus graves ce sont les reins et les uretères (conduits qui véhiculent l’urine des reins à la vessie) qui peuvent être touchés.

La plupart du temps, les bactéries remontent via l’urètre et vont coloniser la vessie (cystite).

Les infections urinaires connaissent un pic lors de la saison estivale en raison notamment de la déshydratation.

Les femmes y sont plus sujettes. Certains expliquent cela en raison de différences anatomiques. On recommande aux femmes de s’essuyer par exemple de l’avant vers l’arrière lorsqu’elles se rendent aux toilettes. 

Uriner après les rapports sexuels pourrait aussi diminuer le développement des bactéries dans l’appareil urinaire. La constipation est par ailleurs susceptible de favoriser la migration de bactéries vers le système urinaire.

Symptômes de l’infection urinaire

cystite femme
Très handicapantes, les infections urinaires peuvent s’accompagner de fièvre

Parmi les symptômes les plus fréquents de l’infection urinaire on trouve : 

  • le besoin très souvent d’aller uriner
  • une sensation de brûlure lors de la miction
  • la présence de sang et de pus dans les urines
  • l’impression que sa vessie n’est pas complètement vidée après la miction

Des formes graves d’infections urinaires s’accompagnent d’un état fiévreux, de frissons voire de nausées et de vomissements. C’est le cas de la pyélonéphrite aiguë.

Lors d’une consultation chez le médecin, celui-ci réalise généralement un test d’urine avec une bandelette réactive pour confirmer la présence de bactéries. Il complète son analyse par un ECBU (examen cytobactériologique) pour adapter le traitement antibiotique. 

Lire aussiUn antibiotique naturel pour lutter contre les infections ? En voici 10

La résistance des bactéries aux antibiotiques est un enjeu de santé majeur et les Infections urinaires à bactéries résistantes aux antibiotiques font l’objet d’études. Les solutions naturelles pour soutenir les traitements ou prévenir les infections représentent une opportunité pour lutter contre ce fléau.

boutique superaliments
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter

Fatigué.e ?

Recevez gratuitement notre ebook 10 aliments exceptionnels pour booster son énergie.
1 mardi sur 2, conseils, recettes et réductions pour changer votre vie grâce à votre alimentation.