Meilleur complément alimentaire détox pour le foie : l’avis d’une pharmacienne (2023)

Publié le

Mis à jour le

Après un repas copieux ou une soirée bien arrosée, que valent les compléments alimentaires pour le foie dits “détox” ? Lesquels privilégier ? Les réponses de Louise Talleu, Dr en pharmacie.

complément alimentaire détox

✓ QUI SOMMES-NOUS ?
Une équipe éditoriale spécialisée en nutrition. Auteurs du livre Les aliments bénéfiques (Mango Editions) et du podcast Révolutions Alimentaires.

Les cures détox, qu’est-ce que ça vaut ? 

Par détoxification, on entend tout processus, régimes ou cures, qui vise à aider les fonctions d’élimination et de purification de l’organisme.

Ces régimes, pour la plupart très « marketing », proposent d’éliminer les toxines de l’organisme. Notamment celles présentes dans notre foie, avec pour objectif d’être en meilleure forme, de clarifier le teint, ou de perdre du poids. 

Comment ? Grâce à des monodiètes, des plantes médicinales, des produits commerciaux ou encore des nettoyages du côlon.

Alors, la détox, utile ou pas ? Il n’y a que très peu d’études, mais aucune ne prouve pour l’instant qu’une cure détox participe à une meilleure élimination des toxines.

La « vraie » détoxification est effectuée par notre foie naturellement ! C’est un long processus qui passe par l’alimentation et par des habitudes d’hygiène de vie. 

Le foie, l’organe de la détoxification 

Une véritable usine

Les fonctions du foie sont multiples : stockage et transformation des nutriments, dégradation des substances toxiques, production de la bile, détoxification.

Le foie a ainsi un rôle d’épuration du sang et d’élimination des déchets.

Ceux-ci peuvent être issus de l’alimentation, comme les additifs et les pesticides. Mais aussi des médicaments, ou encore de molécules naturelles produites lors du processus de digestion, comme l’ammoniac, fortement toxique pour le cerveau.

Le foie possède des enzymes permettant l’élimination des substances étrangères de notre corps, via la vésicule biliaire ou les reins.

Il ne stocke donc pas ces toxines, mais certaines plantes et certains nutriments sont intéressants pour soutenir le travail du foie et contribuer au confort digestif.

Quelle alimentation pour la santé du foie ? 

Pensez aux aliments “hépato-protecteurs” ! Les fruits et légumes, notamment l’artichaut, sont intéressants. 

Lire aussi | 20 aliments pour protéger et nettoyer son foie

Il faut apporter suffisamment de nutriments et de vitamines à l’organisme, en évitant les aliments qui induisent des lourdeurs digestives.

Faites la part belle aux épices et aux herbes aromatiques, riches en vitamines. Je pense au romarin et au curcuma.

Les protéines végétales ou maigres (blanc de poulet, poisson blanc) sont aussi à privilégier. 

À l’inverse, limitez les graisses saturées retrouvées dans la charcuterie, les viennoiseries, les plats transformés. 

Pour reposer votre foie, ne buvez pas d’alcool, et remplacez le café par du thé ou des tisanes. Je vous conseille le pissenlit, le desmodium, le boldo ou encore le tilleul. 

Les actifs et plantes à privilégier pour soutenir le foie

La chlorelle 

On connaît la chlorelle pour son action détoxifiante, grâce à son composé actif, la sporopollénine. Cet actif est capable de se fixer sur les toxines afin de favoriser leur élimination.

Elle est aussi étudiée pour son aide chez les personnes atteintes de stéatose hépatique non alcoolique (appelée aussi “NASH”).

La “NASH” ou maladie du foie gras, est une pathologie où l’accumulation de graisses dans le foie est associée à une augmentation des enzymes du foie.

Cette augmentation reflète une souffrance hépatique liée à une inflammation qui détruit les cellules du foie.

Dans cette étude réalisée pendant 8 semaines, la chlorelle a permis une réduction significative des enzymes digestives et du poids des patients. La chlorelle semble ainsi jouer un rôle protecteur dans le maintien de la santé du foie. 

L’artichaut

L’artichaut est une des plantes cultivées les plus anciennes, et déjà utilisée dans la Rome antique comme une aide efficace pour la digestion.

Ses propriétés proviennent principalement de ses effets cholérétiques : l’artichaut stimule la sécrétion de bile par le foie, favorisant ainsi la digestion.

Ses effets sont multiples : l’artichaut est hépatoprotecteur, car il augmente la résistance des cellules du foie en cas d’inflammation. Il aide aussi à l‘expulsion des gaz intestinaux et apaise les douleurs abdominales.

Enfin, il est hypolipémiant. Cela veut dire qu’il réduit le taux de lipides dans le sang, et c’est pourquoi on le retrouve dans de nombreux régimes minceur.

Cet essai confirme l’intérêt de l’utilisation des feuilles d’artichaut comme protecteur du foie, chez des patients atteints de stéatose hépatique non alcoolique.

Le chardon-marie 

Le chardon-marie est une plante utilisée en médecine traditionnelle depuis plus de 2000 ans, notamment dans le traitement de la jaunisse. 

Ses graines contiennent de la silymarine, un composé qui favorise la synthèse de L-cystéine dans le foie.

La L-cystéine est un acide aminé jouant un rôle central dans le mécanisme de détoxification de l’organisme, notamment des métaux lourds, comme l’explique l’Alternative Medecine Review.

La silymarine possède ainsi de puissantes propriétés antioxydantes, utilisées dans le traitement des troubles hépatiques.

Dans cette étude menée sur 12 mois, une supplémentation en silymarine a diminué la glycémie (taux de sucre dans le sang) et la résistance à l’insuline, chez des personnes souffrant de diabète et d’une cirrhose hépatique, améliorant ainsi le fonctionnement du foie. 

Cette autre étude menée chez 170 patients atteints d’une cirrhose et traités avec 140 mg de silymarine 3 fois par jour pendant 2 ans, a conclu à une amélioration significative de la maladie.

Néanmoins, d’autres résultats ne retrouvent pas d’action significative sur l’amélioration de la fonction hépatique, et des essais de qualités sont nécessaires pour conclure en l’efficacité du chardon-Marie. 

L’avantage de cette plante est l’absence ou aux peu d’effets indésirables même à fortes doses.

Le radis noir 

La racine de radis noir est riche en fibres, et source d’acides aminés et de vitamines. Elle contient aussi des composés appelés anthocyanes, qui favorisent le drainage du foie et de la vésicule biliaire.

Une étude sur 4 semaines a examiné l’effet du radis noir au niveau du foie, chez des hommes ayant pris du paracétamol, éliminé par le foie. Le supplément de radis noir a une influence positive sur la détoxification du paracétamol, avec une réduction significative du taux de gamma-GT, marqueur des maladies hépatiques. 

Le glutathion  

Le glutathion est une protéine antioxydante et détoxifiante, que l’on retrouve dans l’alimentation, et qui est produite dans nos cellules. 

Cette molécule est particulièrement concentrée au niveau du foie, où elle joue un rôle majeur de détoxification. Le glutathion participe à l’élimination des polluants, des médicaments, des métaux lourds, et des pesticides. 

Comment ? Aidé d’autres molécules, il peut s’attacher aux toxines afin de les transformer en composés hydrosolubles, et les rend ainsi plus faciles à éliminer de l’organisme par les urines. 

Dans un essai effectué chez 29 patients atteints de stéatose hépatique non-alcoolique, la prise de 300 mg de glutathion pendant 3 mois a permis de réduire la quantité de graisses et la fibrose hépatique.

On a aussi observé une réduction des niveaux d’une enzyme du foie, l’ALT, habituellement élevée lorsque les cellules du foie sont endommagées. 

foie detox
Notre foie est une véritable usine au sein de l’organisme

Sous quelle forme ?

 En gélules ou en comprimés

Les gélules peuvent contenir une substance active ou de la poudre de plante

L’avantage majeur est qu’elles sont faciles à fabriquer, avec un coût modéré, et qu’elles sont pratiques à prendre. 

Les gélules  contiennent généralement des additifs qui permettent de masquer le goût et l’odeur.

Cependant, la qualité des gélules est variable : certains additifs peuvent poser problème, et le dosage peut passer du simple au double.

On fabrique les comprimés par compression des poudres. C’est un produit sec qui a l’avantage de se conserver facilement, et qui est tout aussi pratique et raisonnable en termes de prix comparé aux gélules.

 L’ajout de conservateurs et d’additifs est parfois nécessaire pour leur fabrication.

En extrait de plantes fraîches

Macération hydro-alcoolique ou teinture-mère sont deux termes également utilisés pour désigner un extrait de plantes fraîches. 

Les plantes fraîches sont mises en solution dans de l’alcool et sont laissées macérées, afin de révéler les principes actifs de la plante

La solution finale se conserve longtemps et permet un dosage précis et une posologie adaptée selon les besoins.

La présence d’alcool limite son utilisation.

En infusion

Elle se prépare avec les parties fraîches ou séchées de la plante médicinale. Facile à utiliser, elle apporte aussi du réconfort, et permet de s’hydrater. 

Il faut généralement en prendre plusieurs fois par jour pour espérer un effet significatif, et le goût parfois prononcé peut en freiner certains. 

En ampoules

La forme liquide permet d’obtenir une bonne biodisponibilité des actifs, car ils passent rapidement dans l’organisme. 

Les ampoules sont faciles à avaler pour les personnes ayant des problèmes de déglutition. Elles conviennent aussi bien aux enfants qu’aux personnes âgées, et la présence d’additifs est restreinte.

Elles présentent souvent une conservation limitée, et un goût plus marqué.

Quels sont les critères à prendre en compte ?

1. Les formes

Pour les plantes, les qualités sont très variables. Choisissez des plantes en vrac pour vos infusions, notamment de chardon-marie, sans arômes ajoutés.

Le vrac est écologique, économique, et plus concentré en actifs.

Lors de la prise de gélules, de poudre, ou d’ampoules de chlorelle, artichaut, et radis noir, tournez-vous vers des produits avec une liste d’ingrédients la plus courte possible.

Le glutathion quant à lui se retrouve en gélules ou en comprimés dans les compléments alimentaires, sous une forme oxydée (GSSG) ou réduite (GSH).

C’est cette dernière qui est à privilégier pour une meilleure assimilation. Vous devez retrouver la mention, ou le diminutif GSH sur la boîte, afin de vous en assurer.

2. Le mode de culture

En particulier pour les plantes : la certification bio garantit un maximum l’absence de pesticides, et le contrôle des matières premières.

Pour vérifier qu’un produit est bien certifié bio, vous pouvez retrouver la présence du nom de l’organisme certificateur sur le site de l’Agence bio

Concernant la chlorelle : certaines proviennent d’Asie, et sont peu tracées. La chlorelle ayant la capacité d’absorber les métaux lourds et les polluants, il est important de choisir un produit dont l’origine est mentionnée.

Orientez votre choix vers une culture française, et qui garantit une source de production non polluée

3. Les associations d’actifs

Les infusions dites “détox” rassemblent généralement un mélange de plantes pour le soutien du foie et de la digestion. Il est important de choisir des produits de qualité, avec un maximum de 5 plantes par mélange. 

On retrouve également de nombreux compléments alimentaires associant plantes et substances actives, notamment des mélanges intéressants de chardon-marie et de glutathion.

On associe parfois le glutathion à la NAC (N-acétyl-cystéine), afin de favoriser son absorption dans l’organisme.

La NAC est une forme particulière de la L-cystéine, l’un des trois acides aminés composant le glutathion. Cette L-cystéine peut être insuffisante dans l’organisme, et peut ainsi freiner la production de glutathion. 

4. Le dosage

Pour l’artichaut, cela dépend de la forme utilisée. En gélules, on le retrouve notamment en poudre de feuilles : on conseille au moins 300 mg 3 fois par jour pour une action suffisante.

On retrouve aussi des extraits titrés en cynarine, la molécule la plus active de l’artichaut. Là, on requiert un dosage minimum de 4 % pour un effet optimum.

Enfin, en extrait hydro-alcoolique, prenez 50 à 100 gouttes par jour d’extrait de Cynara scolymus (nom latin de l’artichaut), diluées dans une boisson au choix, à absorber avant les repas.

Pour le chardon-marie, comptez sur au moins 210 mg d’extrait de chardon standardisé à 70 – 80 % de silymarine par jour. 

Pour le radis noir, 15 ml d’extrait deux à six fois par jour sans dépasser 100 ml. 

La chlorelle se prend de manière progressive afin d’augmenter sa tolérance dans l’organisme et éviter la survenue de troubles digestifs.

On conseille de consommer entre 3 et 4 g de chlorelle en poudre par jour, et jusqu’à 8 comprimés pour des gélules dosées à 500 mg.

Enfin, on recommande une dose quotidienne de 300 mg minimum pour le glutathion afin d’obtenir une action suffisante.

Quelles sont les précautions d’emploi ?

On déconseille l’artichaut, le chardon marie et le radis noir en cas d’obstruction des voies biliaires. Ils ne doivent pas être utilisés chez la femme enceinte et allaitante.

Le chardon marie présente une contre-indication chez les personnes allergiques aux Astéracées (armoise, camomille, chrysanthèmes). Il peut avoir un léger effet laxatif qui s’arrête en quelques jours.

Enfin, la chlorelle est à éviter chez les personnes souffrant d’un excès de fer, chez les personnes souffrant de phénylcétonurie ou prenant un traitement anticoagulant.

Pour résumer

Pour être sûr de choisir des compléments alimentaires détox / pour le foie de qualité, vérifiez :

  1. Les formes : choisissez des plantes en vrac pour vos infusions, notamment de chardon-marie, ou des gélules pour le glutathion.
  2. Les modes de culture : en particulier pour les plantes, une certification bio.
  3. Les associations d’actifs : maximum 5 plantes en infusion, du glutathion associé à la NAC.
  4. Le dosage : Par exemple pour l’artichaut en gélule 300mg 3 fois / jour et en extrait hydro-alcoolique 50 à 100 gouttes par jour.
  5. Les précautions d’emploi : on déconseille l’artichaut, le chardon marie et le radis noir en cas d’obstruction des voies biliaires et ils ne doivent pas être utilisés chez la femme enceinte et allaitante.

Ces articles vont vous intéresser