Cuure, la startup de compléments alimentaires personnalisés, lève 1,8M€

Les fonds Kima Ventures (Xavier Niel) et Newfund participent au premier tour de table de la jeune pousse des nutraceutiques.
compléments alimentaires

Nous avions déjà parlé de Cuure lors de notre test de leur offre : suite à un questionnaire en ligne sur ses habitudes de vie et son identité, la startup propose un programme personnalisé de compléments alimentaires, sur abonnement. Et dépoussière du même coup un marché dominé par de grands laboratoires ne sachant pas toujours parler aux millenials.

Lancée en janvier 2019 par deux jeunes fondateurs, Cuure s’était jusque là développée sans fonds d’investissement à ses cotés. Ils revendiquent aujourd’hui 10 000 client.e.s uniques et leur équipe compterait une quinzaine de membres selon Linkedin.

Cette levée de fonds est la 3ème du secteur des nutraceutiques en France avec celle des Miraculeux (800 000€) et celle toute récente de Nutri&Co (4M€ auprès de Creadev, le fonds de la famille Mulliez). Ceci confirme d’ailleurs l’une de nos analyses du marché des nutraceutiques en France publiée sur Maddyness, avec une augmentation à prévoir du nombre de levée de fonds en 2020.

Vers un développement européen

Le premier objectif avancé est le développement international de l’activité. Cuure souhaite ainsi pouvoir livrer ses produits dans toute l’Europe, en particulier l’Europe de l’Ouest. Ce que l’on comprend puisque les marchés les plus importants dans le secteur des compléments alimentaires sont le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie ou encore l’Espagne.

Pas d’ouverture de bureau à l’étranger pour l’instant, tout sera piloté depuis la France avec un renforcement des équipes sur place. Une stratégie prudente que nous pouvons expliquer par le contexte sanitaire actuel, et par la taille finalement limitée de la levée de fonds qui ne permet pas de se développer tous azimuts. D’autant plus qu’une partie du montant annoncé aurait en fait été levée auparavant, et donc déjà dépensée.

Se diversifier pour faire face à la concurrence ?

Dans un marché de la nutraceutique de plus en plus concurrentiel pour les startups, Cuure choisit aussi de se différencier avec une diversification de ses activités. En plus de son activité de vente sur abonnement, les fondateurs parlent d’accompagnement personnalisé, de plateforme de conseils et de télé-consultations autour de la nutrition. La jeune pousse aimerait même proposer des cours de méditation !

Qui sera la prochaine startups de compléments alimentaires à lever des fonds ? Aime, la startup de nutricosmétiques de Mathilde Lacombe ? Epycure, le concurrent frontal de Cuure, ou Dijo, le spécialiste digital native des probiotiques ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur twitter
Twitter
DERNIÈRES ACTUALITÉS
RECHERCHER UN ARTICLE