Pin maritime : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le pin maritime est une espèce de pin originaire des pays méditerranéens, dont l'Espagne, la France, le Portugal, l'Italie, la Croatie et le Maroc. L’Oligo-ProAnthocyanidine (OPC de pin maritime) est préparé à partir de l'écorce de pin maritime français par un procédé standardisé. Les arbres sont cultivés en monoculture exclusivement dans une zone étroite du sud-ouest de la France (Landes de Gascogne). Pycnogenol est une marque déposée pour un extrait spécifique dérivé du pin maritime français. L’OPC de pin maritime de pin maritime contient principalement des procyanidines et des acides phénoliques. La recherche suggère que l’OPC de pin maritime possède une activité antioxydante significative basée principalement sur sa teneur en procyanidine. Les preuves disponibles provenant d'essais cliniques publiés suggèrent qu'il est proche d'être une panacée. Les extraits de l'écorce du pin maritime sont utilisés dans les compléments alimentaires pour de nombreux contextes, dont le traitement et la prévention du diabète, ainsi que ses complications, et plus généralement, dans la prévention cardiovasculaires (cœur et vaisseaux sanguins).

Nom(s) scientifique(s)

Pinus maritima

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Procyanidines

Oligo-ProAnthocyanidines

Catéchines

Bêta sitostérol


Propriétés


Antiallergique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Le Pycnogenol exerce des effets anti-inflammatoires en inhibant la libération de lipooxygénase, de leucotriène et de cyclooxygénase par les neutrophiles, et des effets antiallergiques en inhibant la libération d'histamine par les mastocytes. La recherche clinique a démontré l'intérêt du Pycnogenol (un extrait breveté de pin maritime) pour améliorer les symptômes de la rhinite allergique et traiter l'asthme. En effet chez les enfants asthmatiques, la prise de cet extrait d'écorce de pin maritime diminue les niveaux urinaires de leucotriènes par rapport au placebo.

Usages associés

Rhinite allergique, Asthme

Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Le Pycnogenol (un extrait breveté de pin maritime) contient des constituants ayant des effets antioxydants, notamment la capacité de recycler les radicaux ascorbyle et tocophéryle, ce qui aide à maintenir les niveaux de vitamine C et E. De plus, des preuves issues de la recherche animale suggèrent que les effets antidiabétiques de cet extrait sont liés à sa capacité à réduire le stress oxydatif chez les rats diabétiques. La recherche in vitro a également montré que l'extrait standardisé d'écorce de pin maritime peut inhiber la production d'oxyde nitrique (NO) par les cellules des macrophages.

Usages associés

Performances cognitives, Performance sportive, Déclin cognitif, Diabète type 2

Cardiovasculaires

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

In vitro, le Pycnogenol (un extrait breveté de pin maritime) prévient l'oxydation du cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL) et protège l'ADN des dommages causés par les radicaux libres. Il semble également prévenir les dommages endothéliaux induits par les radicaux libres in vitro. En outre, la recherche in vitro montre que l'extrait peut diminuer l'activité de certaines molécules impliquées dans l'adhésion cellulaire, ce qui suggère un potentiel bénéfique dans la prévention de l'athérosclérose. Le Pycnogenol prévenir la perméabilité capillaire en raison des effets antioxydants de plusieurs de ses constituants. L'extrait semble également recycler les radicaux ascorbyles et tocophéryles, ce qui aiderait à maintenir les niveaux de vitamines C et E, qui contribueraient à protéger les cellules endothéliales, à améliorer la vasorelaxation et à renforcer l'intégrité capillaire et vasculaire. Cela suggère que l'extrait contribue à améliorer l'élasticité et la tonicité des parois veineuses chez les patients atteints d'insuffisance veineuse chronique.

Usages associés

Insuffisance veineuse, Maladies cardiovasculaires, Jambes lourdes, Rétinopathie diabétique, Diabète type 2

Effet microcirculatoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Il existe des preuves que l'extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) 150 mg trois fois par jour pendant 4 semaines pourrait améliorer certains facteurs tels que la microcirculation, l'ischémie myocardique et le potentiel d'agrégation plaquettaire chez les patients souffrant de maladies coronariennes. Des preuves préliminaires montrent également que 50 mg trois fois par jour pendant 4 semaines améliore la microcirculation et les symptômes chez les patients souffrant de diabète, de symptômes de neuropathie et d'œdème en l'absence de maladie cardiovasculaire grave.

Usages associés

Insuffisance veineuse, Jambes lourdes, Rétinopathie diabétique, Hémorroïdes, Crampes

Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Lors d'un essai clinique, 10 volontaires ont reçu une dose unique de 300 mg de Pycnogénol (un extrait breveté de pin maritime). Seulement 30 minutes après l'ingestion de l'extrait d'écorce de pin, les échantillons de sérum ont induit une augmentation statistiquement significative de l'inhibition de la COX-1 et de la COX-2, ce qui suggère un effet anti-inflammatoire. Une autre étude suggère que l'extrait standardisé a permis l'inhibition de la libération de la métalloprotéinase 9 de la matrice (MMP-9) par les monocytes humains et l'activation de la NF-kappaB. Cela suggère une biodisponibilité rapide des composés et aussi une certaine activité anti-inflammatoire.

Usages associés

Asthme

Neurologique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

In vitro, l'extrait protège les cellules du cerveau des animaux contre les effets toxiques de niveaux élevés de glutamate, et également contre les effets toxiques de la protéine bêta-amyloïde, qui se trouve dans les plaques caractéristiques de la maladie d'Alzheimer. Ce potentiel protecteur a été attribué aux effets antioxydants de l'extrait d'écorce de pin maritime. Dans le cadre de recherches cliniques menées sur des adultes en bonne santé souffrant d'un stress oxydatif élevé, le Pycnogenol (un extrait breveté de pin maritime) réduit de façon mesurable le stress oxydatif et améliore les fonctions cognitives. Il a été démontré que le Pycnogenol augmente les niveaux réduits de glutathion, réduit les niveaux de glutathion oxydé, réduit les dommages oxydatifs de l'ADN et améliore le statut antioxydant total, ainsi que normalise les concentrations urinaires de catécholamines et diminue les concentrations de dopamine.

Usages associés

Performances cognitives, Déclin cognitif, Décalage horaire

Effet dermatologique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Il y a un intérêt à utiliser un extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) pour la protection contre les UV. Il a été démontré que l'exposition de la peau aux rayons ultraviolets augmente les niveaux de radicaux libres qui peuvent endommager la peau. Le Pycnogenol pourrait protéger la peau grâce à ses effets antioxydants. Une supplémentation orale avec l'extrait d'écorce de pin maritime standardisé à des doses de 1,10 mg/kg/jour pendant quatre semaines, suivie de 1,66 mg/kg/jour pendant quatre semaines supplémentaires, augmente la résistance de la peau face au rayonnement ultraviolet, à la fois UVA et UVB (étude sur 21 volontaires). Certaines recherches suggèrent que l'extrait topique d'écorce de pin maritime pourrait être utile pour les maladies de la peau liées à l'augmentation de l'adhésion des cellules et à l'inflammation, comme le psoriasis, la dermatite atopique et le lupus érythémateux. Le Pycnogenol réduit l'inflammation des kératinocytes ce qui peut réduire le temps de cicatrisation des plaies. Il pourrait se lier aussi au collagène et à l'élastine des plaies et inhiber l'activité des métalloprotéinases. Tous ces mécanismes favorisent la cicatrisation.

Usages associés

Santé de la peau

Immunostimulant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des preuves préliminaires montrent qu'un extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) pourrait stimuler le système immunitaire. Il semble stimuler l'activité des cellules tueuses naturelles et améliorer la fonction des lymphocytes T et B dans les modèles animaux. Cet extrait standardisé augmente également la sécrétion du facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-alpha) et l'activité du facteur naturel KB (NF-KB). L'extrait standardisé d'écorce de pin maritime semble ralentir le développement du dysfonctionnement immunitaire dans les modèles animaux infectés par un rétrovirus similaire au virus de l'immunodéficience humaine (VIH) en rétablissant une sécrétion déséquilibrée de cytokines T-helper 1 et T-helper 2.


Anticancer

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La recherche in vitro montre qu'un extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) peut provoquer la différenciation et l'apoptose des cellules de leucémie et de cancer du sein. De plus, des preuves issues de la recherche animale montrent que cet extrait peut protéger jusqu'à 48% contre la toxicité et la mutagénicité de l'exposition chronique à la fumée de cigarette. Cet effet a été attribué aux effets antioxydants de l'extrait d'écorce de pin maritime. En particulier, des recherches in vitro montrent que l'extrait standardisé d'écorce de pin maritime peut inhiber l'activation métabolique de la NNK, une nitrosamine spécifique du tabac qui joue un rôle dans la cancérogénicité du tabac.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Insuffisance veineuse
✪✪✪✪

La recherche clinique montre que la prise de l'extrait standardisé d'écorce de pin maritime par voie orale réduit l'œdème, le taux de gonflement de la cheville et les symptômes de douleur et de lourdeur des jambes chez les personnes souffrant d'insuffisance veineuse chronique lorsqu'il est utilisé pendant 3 à 12 semaines. Il est plus efficace qu'un bas de contention seul. Certaines personnes utilisent également l'extrait de graines de marronnier d'Inde pour traiter l'insuffisance veineuse chronique, mais cet extrait standardisé d'écorce de pin maritime semble être plus efficace que l'extrait de graines de marronnier d'Inde.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie150 - 300 mg

duration12 - semaines


Maladies cardiovasculaires
✪✪✪✪

L'extrait d'écorce de pin pourrait aider à prévenir les maladies cardiovasculaires grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Il est capable de protéger les vaisseaux sanguins des dommages causés par les radicaux libres et de réduire le risque de développement de plaques athéroscléreuses et de thrombus grâce à la vasodilatation. De plus, les procyanidines présentes dans l'extrait diminuent la perméabilité des capillaires, réduisant ainsi l'œdème et les micro-saignements en renforçant les protéines structurelles des vaisseaux comme le collagène et l'élastine. Des études ont montré que la prise régulière de cet extrait sur une durée de 30 mois peut ralentir la formation de plaques dans les artères, suggérant un potentiel préventif contre l'athérosclérose. Enfin il pourrait aussi aider à réduire le cholestérol, bien que les résultats de recherche sur ce point soient variés.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie100 - 200 mg

duration6 - mois


Performances cognitives
✪✪✪✪✪

Les études cliniques suggèrent qu'une consommation quotidienne de 100 à 150 mg d'extrait standardisé d'écorce de pin maritime, connu sous le nom de Pycnogenol, sur une période de 3 à 12 mois, peut améliorer significativement la fonction cognitive et la mémoire chez les adultes en bonne santé, comparativement à un placebo. Cette amélioration concerne également la cognition et l'humeur, notamment chez les étudiants en bonne santé soumis à des tests rigoureux. Le Pycnogenol a également été lié à une diminution des échecs aux tests et à une augmentation des notes moyennes.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie100 - 150 mg

duration3 - mois


Rhinite allergique
✪✪✪✪✪

La recherche clinique montre que 50 mg d'extrait standardisé d'écorce de pin maritime deux fois par jour, pris 5 semaines avant la saison des allergies, diminue significativement les symptômes nasaux associés aux allergies au bouleau par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie100 - 100 mg

duration5 - semaines


Asthme
✪✪✪✪✪

La prise de Pycnogenol à raison de 100 mg par jour en plus des médicaments classiques contre l'asthme augmente le débit expiratoire de pointe, diminue les symptômes de l'asthme et réduit le besoin de médicaments de secours chez les enfants et les adultes souffrant d'asthme de gravité variable.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie100 - 100 mg


Performance sportive
✪✪✪✪✪

La consommation quotidienne de 200 mg de Pycnogenol, un extrait d'écorce de pin maritime, sur une période de 30 jours, a montré des améliorations dans la capacité d'exercice des athlètes récréatifs âgés de 20 à 35 ans, notamment lors d'un test sur tapis roulant. De plus, une prise de 100 mg de cet extrait pendant 8 semaines, en combinaison avec un entraînement physique, a amélioré les performances dans les tests d'aptitude physique de l'armée et réduit le temps nécessaire sur le tapis roulant. L'utilisation de l'extrait pendant l'entraînement a également semblé améliorer le temps total de triathlon comparativement à l'entraînement seul.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie100 - 200 mg

duration1 - mois


Rétinopathie diabétique
✪✪✪✪✪

La prise quotidienne de 50 mg d'extrait d'écorce de pin maritime, trois fois par jour pendant deux mois, semble prometteuse pour ralentir ou éviter une détérioration supplémentaire de la fonction rétinienne chez les patients souffrant de rétinopathie due au diabète, à l'athérosclérose ou à la thrombose veineuse centrale. Dans une étude comparant cet extrait avec le Dexium 500, un médicament veinotonique, sur six mois et impliquant 32 participants diabétiques, l'extrait a montré des améliorations significatives dans l'état de la rétine et la circulation sanguine oculaire. Les patients ont également expérimenté une amélioration potentielle de leur acuité visuelle.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie100 - 150 mg

duration2 - mois


Santé de la peau
✪✪✪✪✪

Lors d'un essai clinique, l'extrait d'écorce de pin maritime a notablement amélioré l'hydratation et l'élasticité de la peau. Cette amélioration s'est manifestée par une augmentation significative d'une enzyme clé pour la synthèse de l'acide hyaluronique, ainsi qu'une hausse de l'expression des gènes responsables de la production de nouveau collagène. Cela indique que les extraits de pin maritime peuvent jouer un rôle dans le maintien de la santé de la peau.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie75 - 100 mg

duration12 - semaines


Troubles du déficit de l'attention
✪✪✪✪✪

Certaines études cliniques chez des enfants atteints de TDAH montre que la prise d'un extrait d'écorce de pin maritime standardisé à raison de 1 mg/kg par jour pendant un mois semble normaliser les niveaux de catécholamines, diminuer l'hyperactivité et diminuer le stress oxydatif, par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie1 mg/kg

duration1 - mois


Déclin cognitif
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires chez des adultes souffrant de troubles cognitifs légers montrent que la prise d'un extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) à raison de 150 mg par jour pendant 8 semaines améliore la fonction cognitive globale par rapport à l'absence de supplémentation. A noter que tous les patients de cette étude ont également bénéficié d'une prise en charge standard de la déficience cognitive légère, qui comprenait des modifications du mode de vie telles qu'un meilleur sommeil, de l'exercice physique, une réduction de la consommation de sucre et de sel, une diminution des facteurs de risque cardiovasculaire.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie150 - 150 mg

duration8 - semaines


Diabète type 2
✪✪✪✪✪

L'extrait standardisé d'écorce de pin maritime peut facilement traverser la barrière hémato-encéphalique pour fournir une protection antioxydante aux tissus du système nerveux central. Cette propriété le différencie des autres antioxydants connus. Son potentiel antioxydant est associé à une action anti-inflammatoire, tandis que son affinité pour le collagène peut être responsable de la réduction de la perméabilité excessive des capillaires. La supplémentation avec 100 mg par jour, associée au traitement conventionnel du diabète, semble bénéfique. Il a été démontré que la supplémentation pendant 12 semaines, abaisse le taux de glucose et améliore la fonction endothéliale. Les taux d'hémoglobine glyquée (HbA1C) ont été réduits de manière modeste après un mois de supplémentation. D'un autre côté des preuves préliminaires montrent que la prise d'un extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) 50 mg trois fois par jour pendant 4 semaines améliore la microcirculation et les symptômes chez les patients souffrant de diabète, de symptômes de neuropathie et d'œdème en l'absence de maladie cardiovasculaire grave.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie50 - 200 mg

duration12 - semaines


Syndrome de l’intestin irritable
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise d'un extrait standardisé d'écorce de pin maritime à raison de 150 mg par jour pendant 4 semaines, en association avec un traitement standard, réduit les douleurs abdominales, les crampes et le recours aux soins médicaux et aux médicaments de secours par rapport au traitement standard seul chez les adultes atteints du SII. Dans les deux groupes, le traitement standard comprenait des recommandations nutritionnelles spécifiques et du Buscopan (antispasmodiques), de Hyoscine Butylbromide (antispasmodiques) ou du paracétamol pour soulager la douleur.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie150 - 150 mg

duration4 - semaines


Hémorroïdes
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise d'un extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) 150-300 mg par jour par voie orale, seul ou en combinaison avec une crème contenant 0,5% d'extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) pendant 7 jours, améliore à la fois la qualité de vie et les symptômes associés aux épisodes hémorroïdaires aigus par rapport aux comprimés/crème placebo. D'autres recherches cliniques préliminaires chez des femmes en post-partum souffrant d'hémorroïdes internes ou externes montrent que la prise de ce même extrait d'écorce de pin maritime 150 mg par jour pendant 6 mois, en association avec les soins standard des hémorroïdes, améliore tous les symptômes majeurs, y compris la thrombose, la douleur, le gonflement et le saignement, par rapport aux soins standard seuls.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie150 - 300 mg

duration6 - mois


Crampes
✪✪✪✪✪

Il est prouvé que la prise d'un extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) à raison de 200 mg par jour peut diminuer l'incidence des crampes aux jambes. Les personnes étudiées avaient des crampes au moins 4 fois par semaine associées à une activité sportive ou à une insuffisance veineuse, ou à une cause inconnue.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie200 - 200 mg


Décalage horaire
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise d'un extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) 150 mg par jour pendant 7-10 jours, en commençant 2-3 jours avant un vol en avion, réduit modestement les signes et symptômes typiques du décalage horaire par rapport à un placebo. La prise de cet extrait standardisé semble également réduire la durée moyenne des symptômes du décalage horaire d'un peu plus d'un jour par rapport au placebo

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie150 - 150 mg

duration7 - jours


Dysménorrhée
✪✪✪✪✪

Il existe des preuves préliminaires qu'un extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) pourrait aider à réduire les douleurs pelviennes chez les femmes atteintes d'endométriose ou de dysménorrhée.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie60 - 60 mg

duration2 - mois


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 50 mg - 450 mg

L'extrait d'écorce de pin maritime a le plus souvent été utilisé à une dose de 50 mg, prise 2 à 3 fois par jour, pendant une période pouvant aller jusqu'à 1 an. Les études incluent majoritairement le Pycnogenol, un produit breveté. Il est préparé en réduisant en poudre l'écorce fraîche de pin maritime, puis en effectuant une extraction avec de l'eau et de l'éthanol. Les extraits sur le marché sont normalisés pour contenir environ 70 % de procyanidine. D'autres produits sont normalisés pour contenir >96 % de polyphénols totaux et 67 % à 75 % de proanthocyanidines oligomériques.


Interactions

Médicaments

Antidiabétique : interaction modérée

L'extrait d'écorce de pin maritime pourrait avoir des effets additifs lorsqu'il est utilisé avec des médicaments antidiabétiques chez certains patients. Surveiller de près les taux de glycémie. Des ajustements de dose pourraient être nécessaires. Parmi les médicaments antidiabétiques, on trouve le GLIMÉPIRIDE BGR, l'insuline, la Pioglitazone, la Rosiglitazone, et d'autres.

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

La recherche clinique suggère que l'extrait d'écorce de pin maritime inhibe l'agrégation plaquettaire. Il pourrait augmenter le risque de saignement lorsqu'il est utilisé avec des médicaments antiplaquettaires ou anticoagulants. Parmi les médicaments anticoagulants ou antiplaquettaires, on trouve l'aspirine, le clopidogrel, la daltéparine, l'énoxaparine, l'héparine, la ticlopidine, la warfarine.

Immunosuppresseur : interaction faible

Théoriquement, l'extrait d'écorce de pin maritime peut interférer avec la thérapie immunosuppressive en raison de son activité immunostimulante.


Précautions

Maladies auto-immunes : utiliser avec prudence

En raison de ses effets immunostimulants, éviter de l'utiliser chez les patients atteints de sclérose en plaques, de lupus érythémateux disséminé, d'arthrite rhumatoïde ou d'autres troubles auto-immuns.

Intervention chirurgicale : utiliser avec prudence

Des doses excessives d'extrait d'écorce de pin maritime pourraient inhiber l'agrégation plaquettaire et réduire le taux de glucose sanguin. Théoriquement, l'extrait d'écorce de pin maritime pourrait interférer avec le contrôle de la glycémie et augmenter le risque de saignement pendant une opération. Il est conseillé d'arrêter de l'utiliser au moins 2 semaines avant les procédures chirurgicales.

Hépatites : utiliser avec prudence

Théoriquement, l'extrait d'écorce de pin maritime peut aggraver la fonction hépatique chez les patients atteints d'hépatite.

Femme enceinte : éviter

Lors de recherches cliniques préliminaires, un extrait standardisé d'écorce de pin maritime (Pycnogenol) a été utilisé pendant le troisième trimestre de la grossesse sans poser de problèmes de sécurité. Cependant, les preuves restent insuffisantes, voir absentes pour une utilisation en début de grossesse.

Femme allaitante : éviter

Il n'y a pas suffisamment d'informations fiables disponibles concernant la sécurité du pin maritime lorsqu'il est utilisé pendant la lactation.

Enfant de 6 jusqu’à 18 an(s) : utiliser avec prudence

Par mesure de précaution générale, les enfants de moins de 6 ans ne doivent pas utiliser les extraits de pin maritime car le dosage approprié n'a pas été confirmé.