Le psyllium présente-t-il un danger et des effets secondaires ?

Le psyllium est bénéfique pour le système digestif. Néanmoins, il présente des contre-indications et peut engendrer des effets secondaires.
psyllium-danger

Qu’est-ce que le psyllium ?

Le psyllium blond, aussi appelé « plantain des Indes », est une plante dont les graines sont comestibles. Chacune d’entre elles est protégée par une enveloppe (tégument), essentiellement composée de mucilage.

Cette substance visqueuse renferme une grande quantité de fibres et de protéines. C’est elle qui confère au psyllium ses effets bénéfiques sur le système digestif.

Lors de la digestion, ses fibres solubles sont capables d’absorber l’eau des aliments. Elles se transforment en un gel qui facilite le transit et améliore la consistance des selles.

Ainsi, le psyllium est intéressant pour soulager la constipation mais aussi la diarrhée, la colite ulcéreuse et le syndrome de l’intestin irritable.

Ses fibres possèdent aussi des propriétés prébiotiques. Bénéfiques pour le microbiote, elles contribuent à la croissance d’une flore saine et équilibrée.

Comme le montre cette étude, la prise de psyllium améliore la composition du microbiote en augmentant les populations de bonnes bactéries.

Lire aussi | Comment choisir le meilleur psyllium ?

Le psyllium ne présente pas de danger. Malgré tout, il existe des contre-indications et sa consommation est déconseillée chez certaines personnes. Il peut aussi provoquer des effets indésirables.

aliments contre la constipation
Téguments de psyllium

Dans quels cas est-il contre-indiqué ?

En cas d’obstruction gastro-intestinale

Les personnes souffrant d’une obstruction gastro-intestinale doivent éviter d’en consommer. En effet, les fibres solubles augmentent la taille et le volume des selles. Elles peuvent donc aggraver l’occlusion.

Pour la même raison, le psyllium est déconseillé en cas de fécalome, de sténose gastro-intestinale (rétrécissement de l’intestin) ou du côlon.

En cas de carences alimentaires

Si vous souffrez de carences alimentaires, évitez de consommer du psyllium. En effet, il peut réduire l’absorption de certaines vitamines et minéraux comme le zinc, le fer, le calcium, le magnésium et la vitamine B12.

Chez les personnes diabétiques

Dans ce cas, il ne représente pas un réel danger. Il est même intéressant pour réguler la glycémie comme le montre cette étude.

Cependant, la prise régulière de psyllium nécessite un ajustement du traitement antidiabétique. En effet, il peut réduire l’absorption des médicaments hypoglycémiants. Il est donc important d’être suivi par un médecin qui, au besoin, rajustera la posologie des médicaments.

Enfin, il est préférable de consommer le psyllium en dehors des prises médicamenteuses (plus de 2 heures avant ou après).

Quels sont ses effets indésirables ?

Principaux effets indésirables

Le psyllium est généralement bien supporté par l’organisme. Malgré tout, il est possible de ressentir des effets indésirables :

  • ballonnements
  • flatulences
  • troubles intestinaux

Ces symptômes apparaissent en début de prise. Ils sont le plus souvent passagers et finissent par disparaître. À défaut, il convient de réduire les doses ou d’arrêter d’en prendre.

Bien qu’ils soient rares, il existe aussi des cas d’allergie au psyllium. Cela se traduit par une difficulté respiratoire, des vomissements, une éruption cutanée ou un gonflement après la prise. Dans ce cas, stoppez votre consommation et consultez un médecin.

probiotiques
Le psyllium est bénéfique pour le ventre, mais peut présenter des effets indésirables

Précautions d’usage

Pendant toute la durée de prise du psyllium, soyez à l’écoute de votre corps. Commencez par de petites doses puis augmentez progressivement en fonction de votre tolérance digestive.

Le psyllium ne doit pas être consommé pendant une trop longue période : 10 jours maximum.

Pensez également à bien vous hydrater. Buvez beaucoup d’eau (1,5 à 2 L/jour) pour éviter tout risque d’obstruction du tube digestif.

Facebook
Email
Twitter