La quercétine présente-t-elle un danger ?

La quercétine est un pigment antioxydant qui protège l’organisme du vieillissement cellulaire. Toutefois, sa consommation présente certaines contre-indications et peut provoquer des effets secondaires.
quercétine danger

Qu’est-ce que la quercétine ?

Un pigment naturel

La quercétine ou « quercétol » est un pigment naturel appartenant à la famille des flavonoïdes. De couleur jaune vif, elle est présente dans de nombreux fruits et légumes. On la retrouve notamment dans les sources végétales suivantes :

  • sarrasin
  • oignons rouges
  • câpres
  • fruits (bleuet, pomme, raisin, cerise, canneberge…)
  • herbes aromatiques (livèche, persil, ciboulette, aneth…)

Elle est aussi un composé actif de certaines plantes médicinales comme le ginkgo biloba et le millepertuis.

Un complément alimentaire

La quercétine est principalement connue pour son action antioxydante.

Prise en complément alimentaire, elle protège l’organisme du vieillissement cellulaire et lutte contre le stress oxydatif.

Comme le montre cette étude, elle ralentit également le déclin des fonctions cognitives lié à l’âge ou à la maladie d’Alzheimer.

De plus, elle a des effets anti-inflammatoires. Elle réduit les symptômes et soulage les douleurs de la polyarthrite rhumatoïde.

Enfin, elle soutient les défenses immunitaires et régule les réactions allergiques (asthme, rhinite, dermatite atopique…) grâce à son action anti-histaminique.

Elle est disponible en gélules, en comprimés ou sous forme liquide.

Lire aussi | Comment choisir la meilleure quercétine ?

Si la prise de quercétine a des bienfaits, sa consommation est déconseillée chez certaines personnes. Elle peut aussi provoquer des effets secondaires.

Dans quels cas est-elle contre-indiquée ?

En cas de problèmes de thyroïde

Les personnes souffrant de troubles thyroïdiens (hyperthyroïdie, hypothyroïdie…) doivent éviter d’en consommer.

En effet, comme le montre cette étude, elle peut interférer avec les fonctions thyroïdiennes.

En cas de troubles gastriques

Sa consommation peut provoquer des maux d’estomac, en particulier si la quercétine est prise trop longtemps.

Elle est donc déconseillée chez les personnes ayant l’estomac fragile ou souffrant d’un ulcère gastrique.

En cas de troubles rénaux

antioxydant naturel
Le persil est riche en quercétine

Sur le long terme, la prise de quercétine peut provoquer des troubles rénaux. Évitez d’en consommer si vous souffrez déjà de problèmes rénaux (calculs, insuffisance rénale…).

Si vous prenez certains traitements

Si vous suivez un traitement médicamenteux, demandez conseil à votre médecin avant d’en consommer.

En effet, elle peut diminuer les effets de certains médicaments tels que les antibiotiques, les hypotenseurs, les antidiabétiques et les anticoagulants.

De plus, elle décuple l’effet anticoagulant du chardon-marie, du curcuma, du gingembre et des graines de lin.

Chez les femmes enceintes et allaitantes

À ce jour, aucune étude n’a montré un danger potentiel de la quercétine chez la femme enceinte et allaitante.

Cependant, en l’absence de données suffisantes à ce sujet, sa consommation est à éviter.

Quels sont ses effets indésirables ?

Principaux effets secondaires

Si elle est prise trop longtemps ou à un dosage élevé, elle peut provoquer des effets indésirables. Parmi les plus fréquents, on retrouve :

  • maux de tête
  • douleurs gastriques
  • problèmes rénaux

Stoppez votre consommation et consultez un médecin si les effets secondaires ne s’atténuent pas.

Précautions d’usage

Pour éviter d’éventuels effets secondaires, la quercétine doit être prise à court terme (3 mois maximum). Espacez chaque période de supplémentation d’une pause.

Respectez toujours la posologie indiquée par le fabricant. En moyenne, elle est comprise entre 500 et 1500 mg par jour pour un adulte.

La prise doit se faire à jeun le matin ou en dehors des repas pour une meilleure assimilation par l’organisme.

Facebook
Email
Twitter