Noyer : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le noyer est un arbre à croissance rapide pouvant atteindre 25 m de haut. Originaire du Proche- Orient, il a été introduit par les Romains en Europe pendant l’Antiquité. Le nom scientifique du noyer juglans provient de jovis et glans, littéralement "Gland de Jupiter" tandis que "regia" signifie "royal". Les fruits ou les cerneaux sont consommés et fournissent une huile riche en oméga 3, oméga 6 et vitamine E, excellente pour le bon fonctionnement du cerveau.  Son écorce est lisse, de couleur gris clair. Ses feuilles alternes sont composées de 7 à 9 folioles ovales d’une dizaine de centimètres, glabres et coriaces, évoluant de rougeâtre à vert. Les fleurs mâles forment des chatons pendants et allongés sur la partie supérieure des rameaux, et les fleurs femelles sont groupées par deux ou trois à l’extrémité des tiges. Le fruit est une drupe verte avec une partie charnue "brou", qui noircit à maturité et qui abrite un endocarpe, la coque, à deux valves, dur et ligneux, dans laquelle se trouve une amande réticulée, les cerneaux. Les fruits sont à maturité à l'automne. On utilise les feuilles et les bourgeons en phytothérapie. Les composés phénoliques des feuilles de noyer comprennent des flavonoïdes et des naphtoquinones. Les feuilles contiennent également de l'acide férulique, de l'acide vanillique, de l'acide coumarique, de l'acide ellagique, de la myricétine, et de la juglone. Le noyer est utilisé pour le soulagement des affections inflammatoires mineures de la peau, pour traiter la diarrhée et le syndrome métabolique. En usage externe, l'EMA préconise l’uti­lisation des feuilles contre les inflammations dermatologiques superficielles légères et la sudation excessive des mains et des pieds.

Nom(s) scientifique(s)

Juglans regia

Famille ou groupe : 

Plantes, Super Food

Principes actifs :

Vitamine E -

Vitamine B9

Quercétine


Propriétés


Cardiovasculaires

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Certaines recherches cliniques suggèrent que le noyer peut réduire le risque de maladie cardiovasculaire en diminuant le cholestérol total et le cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL). En théorie, d'autres constituants tels que les fibres, la vitamine E et les folates pourraient contribuer à l'effet bénéfique potentiel par rapport au risque de maladie cardiovasculaire. La recherche clinique suggère également que les noix pourraient améliorer la fonction endothéliale, ce qui pourrait être bénéfique dans la prévention de l'athérosclérose. En plus de l'acide alpha-linolénique, les noix contiennent des quantités importantes d'arginine, un acide aminé précurseur de l'oxyde nitrique (NO), un vasodilatateur endogène. La feuille de noyer pourrait avoir des effets hypotenseurs, vasorelaxants et stimulants des muscles lisses.

Usages associés

Maladies coronariennes, Hypercholestérolémie

Hypoglycémiant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Les feuilles de noyer se révèlent être un allié précieux pour la régulation du glucose dans le sang, ce qui est particulièrement intéressant pour les personnes souffrant de diabète de type 2. Elles agissent à travers plusieurs mécanismes bien définis. L'un de ces mécanismes implique l'influence sur des enzymes spécifiques dans nos muscles et notre foie, notamment la protéine tyrosinase phosphatase 1B myocytaire et la glucose-6-phosphatase hépatique. Leur rôle est essentiel : ils régulent le niveau de glucose dans le sang. En modulant l'activité de ces enzymes, les feuilles de noyer contribuent efficacement à la gestion du glucose. Les feuilles favorisent la santé des îlots de Langerhans dans le pancréas, une zone cruciale pour la production d'insuline. Elles stimulent la régénération de ces îlots et augmentent le pourcentage de cellules β-pancréatiques, renforçant ainsi la capacité du corps à produire l'insuline nécessaire pour réguler le glucose sanguin. De plus, les feuilles de noyer agissent sur l'absorption du glucose au niveau intestinal en inhibant le transporteur de glucose GLUT 2. Cette action limite la quantité de glucose absorbée dans le sang depuis l'intestin, contribuant ainsi à une meilleure régulation du glucose sanguin. Des études cliniques ont démontré que chez des patients atteints de diabète de type 2 et suivant un traitement standard, la prise de 200 mg de feuilles de noyer par jour pendant trois mois a mené à une baisse significative du glucose à jeun. Elle a également réduit les niveaux d'HbA1c, un indicateur clé du contrôle du diabète sur le long terme, ainsi que les taux de cholestérol total et de triglycérides.

Usages associés

Syndrome métabolique, Diabète type 2

Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La quercétine dans les feuilles de noyer est anti-inflammatoire. La quercétine inhibe la production et l'activité des leucotriènes et des prostaglandines et la libération d'histamine. Des résultats comparables à ceux de l’aspirine ont été obtenus dans le modèle de l’oedème aigu de la patte de souris.

Usages associés

Dermatoses

Antioxydant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les nombreux flavonoïdes (quercétines, myricétines, kaempférol) présents dans les feuilles de noyer possèdent des propriétés antioxydantes. Dans une étude, les extraits de noyer testés possédaient une ac­tivité antioxydante supérieure à celle observée avec l’α-tocophérol (vitamine E).

Usages associés


Hépato-protecteur

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les extraits de feuilles de noyer ont permis l'augmentation des activités catalase et superoxyde dismutase hépatiques et d’une réduction des concentrations plasmatiques en alanine aminotransférase, aspartate aminotransférase et phosphatase alcaline, dans un modèle d’hépatite induite suite à l’injection intrapéritonéale de tétrachlorure de carbone chez le rat.

Usages associés


Effet digestif

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les feuilles de noyer sont traditionnellement utilisées dans le traitement symptomatique des diarrhées légères. Ces propriétés ont pu être vérifiée in vivo. Elles ont été attribuées à la présence d’acides hydroxycinnamiques et de flavonoïdes (principalement des dérivés de la quercétine, de la myricétine, du kaempférol, et de la taxifoline). Certaines de ces molécules présentent des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, et ont également la capacité d’inhiber les sécrétions hydroélectrolytiques et la motilité au niveau intestinal.

Usages associés

Diarrhée

Antibactérien

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La feuille de noyer inhibe, in vitro, la croissance de certaines bactéries Gram-positives pouvant être responsables d’intoxi­cations alimentaires (Bacillus cereus, Staphylococcus aureus et bactéries du genre Listeria) ou de pathologies bucco-den­taires (Streptococcus mutans et Actinomyces viscosus).

Usages associés

Diarrhée

Antifongique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L’inhi­bition de champignons responsables de mycoses de la peau et des phanères (Microsporum canis et Trichophyton violaceum) a été rapportée avec des résultats comparables à ceux de la griséofulvine (antifongique de référence en cas de mycose).

Usages associés

Mycoses


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Hypercholestérolémie
✪✪✪✪✪

Des études cliniques suggèrent que la consommation de noix, intégrées dans un régime pauvre en graisses, peut aider à diminuer le taux de cholestérol. Lorsque ces noix remplacent d'autres sources de matières grasses et représentent jusqu'à 20% des calories d'un régime alimentaire, on observe une baisse du cholestérol total ainsi que des lipoprotéines. De plus, lorsqu'on substitue les noix à d'autres graisses dans un régime contenant 30% de matières grasses, cela semble améliorer le rapport du cholestérol HDL (lipoprotéine de haute densité, connu comme le 'bon' cholestérol) au cholestérol total chez les patients atteints de diabète de type 2. Une autre étude a impliqué 100 patients diabétiques de type 2 et hyperlipidémiques. Ils ont reçu quotidiennement 15 ml d'huile de noix ou un placebo pendant 90 jours. Les résultats ont montré une baisse significative du cholestérol total, des triglycérides et du LDL, ainsi qu'une tendance à l'augmentation du HDL chez ceux qui consommaient de l'huile de noix. Ces résultats sont corroborés par une autre étude plus récente qui a été menée sur 45 adultes à risque de maladie cardiovasculaire. Les participants ont suivi trois régimes alimentaires différents pendant 6 semaines chacun : un régime incluant des noix, un régime avec des acides gras correspondant à ceux des noix mais sans noix, et un régime remplaçant l'acide alpha-linolénique des noix par de l'acide oléique. L'étude a montré que le régime incluant des noix réduisait significativement la pression artérielle diastolique centrale et améliorait le profil lipidique. Les auteurs concluent que les bienfaits cardiovasculaires sont observés avec tous les régimes riches en graisses insaturées, et que les noix, en tant que substitution complète des graisses saturées, offrent des avantages supplémentaires pour la santé cardiovasculaire. Ces découvertes mettent en avant le potentiel des noix et l'huile dans la gestion de l'hypercholestérolémie, suggérant qu'elles pourraient être un complément utile à un régime alimentaire équilibré pour améliorer la santé cardiovasculaire.

Posologie

posologiePar voie orale : Noix

posologie15 ml

formulationHuile, Extrait sec


Maladies coronariennes
✪✪✪✪✪

Des recherches épidémiologiques ont montré que les personnes qui augmentent leur consommation de fruits à coque en général pourraient avoir un risque plus faible de maladies coronariennes et de décès dus à des événements coronariens. Cependant, il n'y a pas de preuves disponibles montrant que la consommation de noix, en particulier, réduit le risque de coronaropathie. L'EFSA a décidé d'autoriser une allégation de santé qualifiée indiquant que la consommation de 30 g de noix par jour, contribue à l'amélioration de l'élasticité des vaisseaux sanguins La FDA a autorisé une allégation similaire ; dans le cadre d'un régime pauvre en graisses saturées et en cholestérol, les noix peuvent réduire le risque de coronaropathie.

Posologie

posologiePar voie orale : Noix

posologie30 g

formulationHuile, Extrait sec


Diabète type 2
✪✪✪✪✪

Certaines recherches cliniques montrent que la prise d'un extrait de feuilles de noyer à 100 mg deux fois par jour pendant 3 mois diminue la glycémie à jeun de 13% par rapport au placebo. En revanche, d'autres recherches cliniques montrent que la prise d'un extrait de feuilles de noyer à 100 mg une fois par jour pendant une semaine, puis deux fois par jour pendant 7 semaines, n'a aucun effet sur la glycémie à jeun. La prise d'un extrait de feuilles de noyer pendant une période allant jusqu'à 3 mois ne semble pas améliorer l'hémoglobine glyquée (HbA1c) ou les taux de lipides chez les patients atteints de diabète de type 2.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille, Bourgeons

posologie200 mg

duration3 - mois

formulationGemmothérapie, Teinture mère, Extrait sec


Diarrhée
✪✪✪✪

Les feuilles de noyer sont traditionnellement utilisées dans le traitement symptomatique des diarrhées légères, grâce à ses propriétés anti-infectieuses et anti-diarrhéiques. Le noyer est recommandé également en cas de dysbiose intestinale, ou déséquilibre de la flore intestinale.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille, Bourgeons

posologie4 g

formulationGemmothérapie, Teinture mère, Décoction aqueuse


Dermatoses
✪✪✪✪

L'EMA reconnait l'usage traditionnel des feuilles pour le soulagement des affections inflammatoires mineures de la peau.

Posologie

posologiePar voie cutanée, orale : Feuille, Bourgeons

posologie4 g

formulationGemmothérapie, Teinture mère, Décoction aqueuse


Transpiration
✪✪✪✪

En usage externe, l'EMA préconise l’uti­lisation des feuilles contre les inflammations dermatologiques superficielles légères et la sudation excessive des mains et des pieds.

Posologie

posologiePar voie cutanée : Feuille

formulationLotion


Mycoses
✪✪✪✪

Grâce à ses propriétés antifongique, le noyer est recommandé dans les cas de mycoses intestinales.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille, Bourgeons

posologie4 g

formulationGemmothérapie, Teinture mère, Décoction aqueuse


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 200 mg - 1500 mg (Extrait sec)

- Décoction à raison de 1,5 g par tasse 1 à 3 fois par jour - En gemmothérapie : 1D, 40 à 60 gouttes par jour. - En teinture-mère ou extrait fluide : 30 à 40 gouttes dans un peu d'eau (TM) matin et soir - Substance végétale broyée pour la préparation de décoction à usage cutané : 4-6 g de la substance végétale broyée dans 200 ml d'eau bouillante. Appliquer comme un pansement imprégné sur les zones affectées de la peau 2 à 4 fois par jour.

Adulte à partir de 18 an(s) : 15 ml (Huile)

L'huile de noix est conseillée dans le cadre d'un régime équilibré pour soutenir la santé cardiovasculaire.


Précautions

Femme enceinte : éviter

En l’absence de données chez la femme enceinte et allaitante ainsi que chez l’enfant (-18 ans), l’utilisation de médicaments contenant cette plante est déconseillée par mesure de précaution.

Femme allaitante : éviter

En l’absence de données chez la femme enceinte et allaitante ainsi que chez l’enfant (-18 ans), l’utilisation de médicaments contenant cette plante est déconseillée par mesure de précaution.

Enfant jusqu’à 18 an(s) : éviter

En l’absence de données chez la femme enceinte et allaitante ainsi que chez l’enfant (-18 ans), l’utilisation de médicaments contenant cette plante est déconseillée par mesure de précaution.

Constipation : éviter

Du fait de sa propriété anti-diarrhéique, il n’est pas recommandé d’utiliser le noyer en cas de constipation sévère.