Probiotiques : quels sont leurs bienfaits et lesquels choisir ?

Les probiotiques sont des micro-organismes vivants similaires aux différents germes présents dans notre corps. Ces derniers se développent naturellement dans l'organisme et forment le microbiote, autrefois appelé "flore microbienne". Les effets des probiotiques sont censés être bénéfiques pour la santé, mais les scientifiques sont partagés sur leur action réelle. Que sont les probiotiques ? Quels sont leurs effets sur nos fonctions corporelles ? Toutes les réponses et le top 5 des aliments riches en probiotiques dans notre article dédié !
probiotiques

Tout savoir sur le microbiote

Pour comprendre ce que sont les probiotiques, il est primordial de faire un point sur les microbiotes. Un microbiote définit l’ensemble des micro-organismes qui investissent un terrain de vie particulier comme la bouche, le vagin ou les intestins. Ce terme remplace le terme de flore microbienne utilisé auparavant.

Les micro-organismes retrouvés dans les muqueuses et zones déterminées ci-dessus sont des bactéries, champignons ou parasites qui ne sont pas pathogènes. Leur équilibre permet de maintenir une flore bénéfique pour l’organisme.

probiotiques pour maigrir
Les probiotiques permettent de maintenir l’équilibre du microbiote intestinal, le plus important du corps humain

En cas de déséquilibre engendré pour une raison ou une autre, certaines pathologies peuvent apparaître (mycoses, infections, maladies inflammatoires…). Les traitements antibiotiques, par exemple, détruisent partiellement cette flore microbienne.

Le microbiote intestinal est le plus important du corps humain. En effet, les intestins et le côlon contiennent environ 2 kg de micro-organismes. Le tube digestif est colonisé par 100 000 milliards de bactéries et on y dénombre des centaines d’espèces bactériennes distinctes !

Définition et fonctions des probiotiques

Les probiotiques sont des micro-organismes dont l’activité est définie comme bénéfique à l’organisme. Ils investissent également les flores vaginales, buccales et intestinales et intègrent les microbiotes naturels. Ils sont administrés sous forme de compléments alimentaires ou d’aliments supplémentés (comme les yaourts).

La consommation de probiotiques permet de maintenir la flore microbienne initialement présente dans l’organisme et de booster son activité.

Il existe différentes variétés de probiotiques. Les principales variétés de ces micro-organismes sont les suivantes :  

  • Les bactéries lactiques qui comprennent : les lactobacilles (Lactobacille ou L. acidophilus, L. casei, L. rhamnosus, L. reuteri, L. gasseri, L. plantarum) et les bifidobactéries (B. bifidum, B. longum, B. breve)
  • Les streptocoques (S. thermophilus)
  • Les saccharomyces (S. Boulardi)

La liste de probiotiques existants n’est pas définitive car il en existe de nombreuses catégories.

Leurs principales fonctions sont de :

  • renforcer le système immunitaire (chez les enfants, les personnes âgées ou lorsque ce dernier est affaibli). Ils assurent un effet stimulant sur la production et la libération de lymphocytes B et T, véritables cellules immunitaires.
  • renforcer la fonction de barrière de la muqueuse de l’intestin ou de limiter les attaques microbiennes en remplaçant les bactéries néfastes pour l’organisme et en empêchant leur adhésion au niveau intestinal.
  • produire des substances qui limitent l’activité des bactéries exogènes et neutraliser les toxines sécrétées par ces dernières
  • renforcer l’immunité des autres muqueuses, notamment les muqueuses pulmonaires et uro-génitales.
  • réduire l’inflammation sur un plan local

Les probiotiques exercent une action différente selon la souche concernée. En effet, les lactobacilles, en général, exercent une action bactéricide contre les germes Helicobacter pylori. Elles permettent donc de prévenir les infections à H. pylori, à l’origine de nombreuses gastrites et ulcères gastro-duodénaux.

Les L. fermentum sont efficaces contre l’eczéma atopique des nourrissons et certains maux hivernaux contractés par les sportifs, tels que les bronchites et les rhinopharyngites. Les souches L. rhamnosus GG, L. casei Defensis, L. bulgaricus et S. thermophilus, L. casei Shirota exercent une action bénéfique lors des épisodes de diarrhée.

Contre les infections respiratoires et gastro-intestinales, les L. reuteri protectis sont particulièrement efficaces. Et cette liste n’est pas exhaustive !

Top 5 des aliments contenant des probiotiques

Les probiotiques sont disponibles dans le commerce sous forme de compléments alimentaires. Mais on en trouve également dans certains aliments ! Voici notre top 5 :

Le lait fermenté et les produits à base de lait fermenté

l gasseri
Les bifidobactéries et lactobacilles présents dans le lait fermenté et les yaourts améliorent le transit intestinal

Le lait fermenté et les produits qui sont élaborés à base de cet ingrédient contiennent des bactéries lactiques, qui comptent parmi elles les bifidobactéries et les lactobacilles. Ces familles de probiotiques améliorent le transit intestinal.

Les personnes qui n’aiment pas particulièrement le lait fermenté ont la possibilité de consommer des yaourts. De nombreuses marques proposent des produits supplémentés en probiotiques. Manger un yaourt en dessert quotidiennement ou lors d’une collation permet de prendre soin du microbiote intestinal.

Le chou fermenté

probiotiques minceur
Le chou fermenté peut être facilement préparé maison

Le chou haché sous fermentation contient des sels minéraux (magnésium, potassium, calcium) et des vitamines (A, B, E). Il contient également de l’acide lactique, élément qui favorise l’élimination des parasites intestinaux ainsi que la régénération des membranes de l’intestin.

Pour préparer du chou fermenté, il suffit de laisser reposer des morceaux quelques jours dans de l’eau salée avec d’autres légumes de jardin. Cet ingrédient est utilisé pour préparer la choucroute, un plat idéal pour le déjeuner car il est plutôt nourrissant.

Afin d’alléger le plat, il est préférable de préparer une choucroute de la mer, cuisinée avec du poisson et des fruits de mer et non des saucisses et de la poitrine fumée. Le kimchi, plat traditionnel coréen, est aussi un exemple savoureux et relevé de chou fermenté !

Le kéfir

probiotique naturel
Le kéfir est ultra simple à préparer et favorise une bonne digestion

Le kéfir est connu depuis l’Antiquité. En effet, les graines de kéfir fermentées étaient consommées avec du lait de chèvre, de chamelle ou du lait de vache. La fermentation des graines de kéfir entraîne la production de lactobacilles. La consommation de cet aliment améliore la digestion et facilite la tolérance au lactose.

Le kéfir fermenté peut être consommé sous forme de boisson. Pour la préparer, il suffit de mélanger 4 cuillères à soupe de graines de kéfir dans 1 L d’eau, de jus de fruit ou de lait. On laisse ce mélange fermenter pendant la nuit, puis on le consomme progressivement, dans la journée qui suit.

Le miso

flore intestinale
La pâte de miso, base de la fameuse soupe miso japonaise, est excellente pour le ventre

Le miso est un condiment utilisé en cuisine japonaise. C’est une pâte réalisée à base de soja, de riz et d’orge fermentés. Les probiotiques présents dans le miso permettent de réduire les symptômes de la maladie de Crohn et les ballonnements.   

Le miso est un ingrédient qui peut intégrer de nombreuses recettes. Les Japonais l’utilisent principalement pour agrémenter leurs soupes. On peut également préparer des risottos, des bouillons ou des flans avec le miso.

La spiruline

aliments digestion
Un smoothie à la spiruline, en plus de toutes ses propriétés nutritives, favorise une bonne digestion

La spiruline est une cyanobactérie qui contient de nombreux nutriments. Elle stimule le développement des bactéries lactiques au niveau intestinal. Elle contient également des antioxydants et exerce une action anti-inflammatoire.

La spiruline est disponible en pharmacie et parapharmacies, généralement sous forme de poudre et de paillettes. On peut facilement l’ajouter aux boissons, aux soupes ou bouillons, afin de l’ingérer plus facilement.

Les probiotiques présents dans les aliments sont vivants, ce qui assure leur efficacité : lorsqu’ils arrivent au niveau du tube digestif, ils agissent directement sur le microbiote.

Les compléments alimentaires contenant des probiotiques sont donc présentés dans des capsules dites entérosolubles, c’est-à-dire qu’elles se dissolvent au niveau de l’intestin. En effet, l’acidité de l’estomac détruit la majorité des souches présentes. La teneur en bactéries actives est exprimée en millions/milliards ou en nombre d’unités formatrices de colonies par gramme (UFC/g).

Les probiotiques ne colonisent pas le tube digestif, ils ne font que transiter par celui-ci. Le surplus de micro-organismes non sollicités par le corps est éliminé par voie naturelle. Il faut donc renouveler les apports quotidiennement. 

Effets indésirables et contre-indications

La prise de probiotiques peut engendrer la survenue de gaz intestinaux chez certains individus. Elle peut également être à l’origine d’une irritation de l’intestin en début de prise.

Les probiotiques sont contre-indiqués chez les personnes sous corticoïdes, qui suivent une radiothérapie ou une chimiothérapie, chez les personnes immunodéprimées (souffrant d’un lymphome, du SIDA), chez les personnes souffrant de troubles digestifs (nausées, vomissements, douleurs abdominales).

Il est préférable de demander un avis médical avant de débuter la supplémentation, dans ces cas de figure

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Un dossier réalisé par