Grande Camomille : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La grande camomille est une plante vivace, dont les tiges sont ramifiées et raides, les feuilles ressemblent à celles du chrysanthème et les fleurs à celles des marguerites. La grande camomille est originaire d'Asie et des Balkans mais elle est retrouvée aujourd’hui en Europe, en Amérique du Nord et en Afrique du Nord, où elle s'est accomodée à tous les sols, même calcaires. La grande camomille est utilisée depuis des siècles comme fébrifuge, le nom commun de la plante étant dérivé du terme latin "febrifugia" qui signifie "chasser les fièvres". Les Grecs de l'Antiquité l'appelaient parthenium car la légende veut qu'elle ait été utilisée pour sauver la vie d'un ouvrier tombé du Parthénon pendant sa construction. On utilise en thérapeutique les feuilles et les parties aériennes fleuries dont la concentration en parthénolides est maximale au moment de la floraison. Les feuilles et les sommités fleuries contiennent de nombreux monoterpènes et sesquiterpènes ainsi que des lactones sesquiterpéniques (parthénolide, costulonide, chrysanthémolide...), de la reynosine, de la santamarine, des tanaparthines et d'autres composés. Jusqu'à récemment, on pensait que la parthénolide, une lactone sesquiterpénique, était le principal constituant biologiquement actif. Cependant, ce constituant ne semble pas être nécessaire à l'efficacité. D'autres agents actifs possibles présents dans la grande camomille comprennent la mélatonine et la tanetine, un glycoside flavonoïde lipophile. Les monoterpènes, dont l'alpha-pinène, le camphène, le limonène, le gamma-terpinène, le bêta-ocimène, le linalol, le p-cymène, le chrysanthénol, le camphre et l'acétate de chrysanthényle, constituent la majorité des substances volatiles (huile essentielle) émises par les parties aériennes de la grande camomille. La grande camomille est aujourd’hui essentiellement utilisée pour la prévention des migraines et pour la dysménorrhée.

Autre(s) nom(s) 

Partenelle, Feverfew, Pyrèthre

Nom(s) scientifique(s)

Tanacetum parthenium, Chrysanthemum parthenium, Pyrethrum parthenium

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Parthénolides

Mélatonine

Camphre


Propriétés


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La grande camomille possède des propriétés anti-inflammatoires qui s'expliquent par plusieurs mécanismes. D'abord, elle pourrait réduire l'activité de certaines enzymes et substances impliquées dans l'inflammation, comme les protéases et les leucotriènes. Ensuite, la grande camomille semble prévenir la formation des prostaglandines, des substances importantes dans le processus inflammatoire. Elle agit en bloquant une enzyme, la phospholipase, ce qui stoppe la libération d'une molécule clé dans la création de ces prostaglandines. Des recherches en laboratoire ont montré que certains composants de la grande camomille, comme le parthénolide, limitent la production de l'une de ces prostaglandines, la PGE2. Le parthénolide, en particulier, cible une enzyme spécifique liée à l'inflammation, la COX-2, ainsi que diverses molécules pro-inflammatoires. Des études sur les animaux ont également révélé que les extraits de grande camomille ont des effets anti-inflammatoires et réduisent la sensibilité à la douleur, sans impliquer les récepteurs opioïdes. Ces effets pourraient être dus à une influence sur certaines molécules présentes dans les cellules vasculaires. Bien que le parthénolide soit considéré comme un constituant anti-inflammatoire actif, des recherches en laboratoire suggèrent que la grande camomille appauvrie en parthénolide a également des effets anti-inflammatoires, tels que l'inhibition des enzymes, des cytokines et des prostaglandines pro-inflammatoires.

Usages associés

Migraine

Neurologique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La grande camomille est reconnue pour ses potentiels bienfaits contre la migraine. On croyait autrefois que le parthénolide, un de ses composants, était essentiel pour lutter contre les migraines, et qu'une concentration d'au moins 0,2 % était nécessaire. Cependant, une étude avec un extrait contenant 0,35 % de parthénolide n'a pas confirmé son efficacité, suggérant que d'autres composants pourraient être nécessaires. Les mécanismes d'action de la grande camomille dans la prévention des migraines ne sont pas entièrement compris. La plante semble influencer certaines enzymes et substances liées à l'inflammation, comme les protéases et les leucotriènes, et bloquer la production de prostaglandines, impliquées dans l'inflammation et la douleur. Des recherches préliminaires indiquent que les extraits de grande camomille pourraient empêcher la contraction des muscles vasculaires, un effet potentiellement bénéfique pour soulager les migraines. L'acétate de chrysanthényle, une autre substance présente dans la plante, est également suggéré comme un composant actif, ayant des propriétés analgésiques et pouvant inhiber la formation de prostaglandines. La grande camomille contient en outre de la mélatonine, qui pourrait contribuer à ses effets pharmacologiques. Il est à noter que les feuilles fraîches ou séchées de la plante contiennent plus de mélatonine que les comprimés standardisés préparés commercialement.

Usages associés

Migraine, Dysménorrhée

Anticancer

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La grande camomille et ses composants, en particulier le parthénolide, ont montré des effets prometteurs dans la lutte contre le cancer selon des recherches en laboratoire. Ces travaux suggèrent que la grande camomille pourrait ralentir la croissance des cellules cancéreuses et même les amener à s'autodétruire, un processus connu sous le nom d'apoptose. Le parthénolide, un élément clé de la grande camomille, semble interférer avec le cycle de vie des cellules cancéreuses, en les arrêtant ou en les poussant vers la différenciation, puis en déclenchant leur mort programmée. Ce composé a le potentiel d'induire l'apoptose dans plusieurs types de cellules cancéreuses tout en étant non toxique pour les cellules normales. Il agit également sur certains facteurs de transcription dans les cellules, comme les protéines du transducteur et de l'activateur de transcription (STAT), qui sont impliquées dans la croissance, la différenciation et la mort des cellules. Le parthénolide réduit l'expression de gènes qui empêchent l'apoptose, mais cette action semble être spécifique aux cellules cancéreuses. De plus, le parthénolide a un effet différent sur les cellules cancéreuses par rapport aux cellules normales en ce qui concerne les espèces réactives de l'oxygène (ROS). Dans les cellules cancéreuses, il augmente les niveaux de ROS, favorisant ainsi leur mort. En revanche, dans les cellules non cancéreuses, il agit comme un antioxydant, réduisant les niveaux de ROS. Enfin, des recherches plus récentes ont révélé que le parthénolide peut déclencher l'apoptose dans les cellules cancéreuses en causant un dysfonctionnement de leurs mitochondries. Ce mécanisme a montré qu'il pouvait significativement freiner la croissance des tumeurs et l'angiogenèse, qui est la formation de nouveaux vaisseaux sanguins pour alimenter la tumeur, dans des modèles de cancer. Cette action proapoptotique semble être liée à l'activation d'une protéine clé, p53, et à une augmentation de la production de ROS.


Antihistaminique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La grande camomille est traditionnellement utilisée pour les allergies. Lors de recherches en laboratoire sur des mastocytes péritonéaux de rats, l'extrait de grande camomille a démontré une inhibition dose-dépendante de la libération d'histamine.


Antispasmodique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les résultats de plusieurs études in vitro indiquent généralement que la grande camomille diminue le spasme du muscle lisse vasculaire. Cette inhibition est dose et temps-dépendant : cette action est due à la fixation de la fonction α-méthylène-butyrolactone sur les groupements thiols des protéines.

Usages associés

Spasmes digestifs, Dysménorrhée


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Migraine
✪✪✪✪✪

La plupart des recherches cliniques montrent que la prise de grande camomille peut réduire la fréquence des migraines et diminuer les symptômes de douleur, de nausée, de vomissement et de sensibilité à la lumière et au bruit. Il peut être plus efficace chez les patients ayant des crises de migraine assez fréquentes. Une revue systématique Cochrane de plusieurs essais contrôlés par placebo, randomisés et en double aveugle a conclu que les preuves étaient insuffisantes pour déterminer si la grande camomille était supérieure au placebo dans la réduction de la fréquence ou de l'incidence des migraines, de la gravité des nausées ou de la gravité des migraines. Un examen plus approfondi des études révèle que les résultats sont mitigés, que la qualité méthodologique varie et que divers régimes de dosage, formes d'administration et extraits ont été utilisés. Ces résultats contradictoires peuvent refléter des différences dans les plantes de grande camomille récoltées ou des différences dans la biodisponibilité des produits de grande camomille préparés commercialement.  Les schémas posologiques qui ont fait leurs preuves comprennent la poudre de grande camomille 50-150 mg une fois par jour pendant une période allant jusqu'à 4 mois et un extrait de grande camomille au dioxyde de carbone (MIG-99) 2,08-18,75 mg trois fois par jour pendant 3 à 4 mois.  L'ESCOP et l'EMA indiquent l'utilisation de la grande camomille comme médicament traditionnel pour la prévention des migraines.

Posologie

posologiePar voie orale : sommités fleuries, feuille

posologie50 mg

duration12 - semaines

formulationExtrait sec

Synergies

Vitamine B2, Magnésium
Herbal medicines in migraine prevention. Randomized double-blind placebo-controlled crossover trial of a feverfew preparation
Feverfew for Preventing Migraine
European Union herbal monograph on Tanacetum parthenium (L.) Schultz Bip., herba
An observational study of fixed-dose Tanacetum parthenium nutraceutical preparation for prophylaxis of pediatric headache
Feverfew (Tanacetum parthenium) as a prophylactic treatment for migraine: a double-blind placebo-controlled study
Evidence-based guidelines for migraine headache (an evidence-based review)
Gelstat Migraine (sublingually administered feverfew and ginger compound) for acute treatment of migraine when administered during the mild pain phase
Efficacy and safety of 6.25 mg t.i.d. feverfew CO2-extract (MIG-99) in migraine prevention--a randomized, double-blind, multicentre, placebo-controlled study
A double-blind placebo-controlled pilot study of sublingual feverfew and ginger (LipiGesic™ M) in the treatment of migraine
Randomised double-blind placebo-controlled trial of feverfew in migraine prevention
Efficacy of Feverfew as Prophylactic Treatment of Migraine
The Efficacy and Safety of Tanacetum Parthenium (Feverfew) in Migraine Prophylaxis--A Double-Blind, Multicentre, Randomized Placebo-Controlled Dose-Response Study
A combination of coenzyme Q10, feverfew and magnesium for migraine prophylaxis: a prospective observational study
E/S/C/O/P: 2nd Edition of the ESCOP Monographs
The combined effect of acupuncture and Tanacetum parthenium on quality of life in women with headache: randomised study
Tanacetum parthenium and Salix alba (Mig-RL) combination in migraine prophylaxis: a prospective, open-label study
A combination of riboflavin, magnesium, and feverfew for migraine prophylaxis: a randomized trial

Dysménorrhée
✪✪✪✪

Grâce à son action antispasmodique, la grande camomille est traditionnellement utilisée comme régulateur du cycle menstruel.

Posologie

posologiePar voie orale : sommités fleuries, feuille

posologie125 mg

formulationExtrait sec


Spasmes digestifs
✪✪✪✪

Traditionnellement utilisée pour lutter contre les troubles digestifs (antispasmodique)

Posologie

posologiePar voie orale : sommités fleuries, feuille

posologie125 mg

formulationExtrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 50 mg - 120 mg (Extrait standardisé)

- Dose de 120 mg/j d'extrait de feuilles contenant 0,20 % de parthénolide (seuil minimal d'efficacité dans les préparations à base de feuilles séchées) - Drogue pure : 2,5 g de feuilles par jour pendant un repas ; - Feuille cryo-séchée : 50 mg par jour pendant un repas ; - Poudre : 50-120 mg par jour équivalent à 0,2-0,6 mg de parthénolide.


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction modérée

La grande camomille peut inhiber l'activité des plaquettes (une substance qui joue un rôle dans la coagulation du sang), donc les personnes prenant des médicaments anticoagulants (comme l'aspirine et la warfarine) devraient consulter avant de prendre cette plante.


Précautions

Femme allaitante : éviter

Il n'existe pas assez d'informations sur l'utilisation de la grande camomille en supplémentation pour les femmes allaitantes.

Enfant jusqu’à 2 an(s) : éviter

L'utilisation de grande camomille chez l'enfant de moins de 2 ans est déconseillée.

Allergies : éviter

La grande camomille est déconseillée chez les personnes présentant une allergie déclarée aux Astéracées.

Intervention chirurgicale : éviter

La grande camomille a des effets antiplaquettaires. Elle peut provoquer des saignements excessifs si elle est utilisée avant l'opération.


Contre-indications

Femme enceinte : interdit

La grande camomille est contre-indiquée pendant la grossesse. La grande camomille peut provoquer des contractions utérines et un avortement.