Vitamine B2 : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La riboflavine est une vitamine essentielle utilisée dans la production des deux flavocoenzymes, la flavine mononucléotide (FMN) et la flavine adénine dinucléotide (FAD). Ces cofacteurs s'attachent à des protéines appelées flavoprotéines. Cela active les flavoprotéines qui jouent un rôle dans de nombreux processus enzymatiques et métaboliques dans le corps. De petites quantités de riboflavine sont présentes dans la plupart des tissus animaux et végétaux. La riboflavine est présente dans de nombreux aliments, notamment le lait, la viande, les œufs, les noix, les germes de céréales et les légumes verts. Les premiers symptômes de la carence en riboflavine sont souvent non spécifiques et comprennent la faiblesse, la fatigue, les douleurs buccales, la stomatite. Les symptômes cliniques de la carence apparaissent après 3-4 mois d'apport insuffisant. Les manifestations de la carence se produisent initialement dans les tissus à renouvellement cellulaire élevé et rapide, tels que le tissu épithélial et la peau : - La stomatite, les boutons de fièvre - Inflammation de la langue - Bouche ou cavité buccale rouge ou sanglante (hyperémie) et enflée (œdème). - Troubles oculaires et visuels, avec des symptômes tels que brûlures, démangeaisons, sensibilité à la lumière et conjonctivite. - Affections cutanées inflammatoires, dermatite séborrhéique - Perte de cheveux - Mauvaise cicatrisation des plaies - Anémie La vitamine B2 contribue au métabolisme énergétique normal, au fonctionnement normal du système nerveux, au maintien d’une peau et de muqueuses normales, à la vision normale, au maintien de globules rouges normaux, au métabolisme normal du fer, à la réduction de la fatigue et à la protection des cellules contre les radicaux libres (effet antioxydant).

Autre(s) nom(s) 

Riboflavine

Nom(s) scientifique(s)

Riboflavine

Famille ou groupe : 

Vitamines


Propriétés


Essentiel

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La riboflavine est une vitamine essentielle utilisée dans la production des deux flavocoenzymes, la flavine mononucléotide (FMN) et la flavine adénine dinucléotide (FAD) qui sont impliquées dans la production d’énergie et l’utilisation des nutriments. Ces enzymes protègent les cellules des substances agressives (oxydantes) produites lors des réactions chimiques du métabolisme. De petites quantités de riboflavine sont présentes dans la plupart des tissus animaux et végétaux. La riboflavine est présente dans de nombreux aliments, notamment le lait, la viande, les œufs, les noix, la farine enrichie et les légumes verts. La carence en riboflavine est très rare dans les pays occidentaux. Une insuffisance d’apport se traduit par exemple par des gerçures au niveau des lèvres et des coins de la bouche, une peau grasse ou des maux de gorge. Elle est plutôt observée chez les personnes alcooliques, ou chez celles qui ont une alimentation très déséquilibrée.

Usages associés

Carence en vitamine B2, Anémie

Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La riboflavine est une vitamine essentielle utilisée pour produire les deux flavocoenzymes, le mononucléotide de flavine (FMN) et le dinucléotide de flavine adénine (FAD). Ces coenzymes sont impliquées principalement dans les réactions d'oxydo-réduction dans l'organisme. Le FAD joue un rôle important dans le système antioxydant de l'organisme, en étant un cofacteur de la glutathion réductase (une enzyme qui permet de régénérer le glutathion, molécule essentielle pour la résistance contre le stress oxydant et pour préserver le PH intracellulaire).

Usages associés

Stress oxydatif

Vision

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La riboflavine joue un rôle dans la vision car elle contribue à la formation des photorécepteurs et protège structurellement les yeux. Le FAD (derivé de la vitamine B2) est un cofacteur de l'activité de la glutathion réductase. L'augmentation des taux de glutathion produite par cette enzyme peut jouer un rôle dans la prévention de la cataracte. La glutathion réductase fait diminuer le glutathion oxydé à sa forme réduite, GSH. On pense que le GSH protège le cristallin contre les dommages oxydatifs. Ainsi, les patients atteints semblent avoir de faibles niveaux de GSH.

Usages associés

Cataracte, Santé oculaire

Neurologique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La riboflavine est nécessaire au métabolisme des acides gras essentiels. De plus, la riboflavine est impliquée dans la formation de myéline à la fois dans le système nerveux central et le système nerveux périphérique. Chez les patients déficients en riboflavine, les composants des nerfs, y compris les lipides, sont réduits, ce qui peut affecter le développement du cerveau. D'autre part, la diminution des niveaux de riboflavine paraît jouer un rôle dans la physiopathologie de la migraine. En effet, dans la migraine, un dysfonctionnement mitochondrial est présent, et la riboflavine est nécessaire pour le fonctionnement mitochondrial normal. Ainsi, il est supposé que la supplémentation en riboflavine peut diminuer la douleur ou éventuellement prévenir les migraines.

Usages associés

Migraine

Anticancer

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Dans les recherches épidémiologiques, la riboflavine plasmatique a été inversement associée au risque de lésions d'adénomes colorectaux avancés. La riboflavine s'est également avérée inversement liée au risque de cancer buccal et pharyngé. Cependant, dans une étude distincte, les apports alimentaires en vitamines B, y compris la riboflavine, n'ont pas été associés au risque de cancer du sein, de l'endomètre, des ovaires, du colorectum, du poumon ou de la thyroïde. Dans la recherche humaine, un plan de traitement contenant de la riboflavine, de la coenzyme Q10 et de la niacine a diminué les marqueurs tumoraux du cancer du sein, l'antigène carcino-embryonnaire et l'antigène des glucides, a diminué les marqueurs d'angiogenèse et les cytokines, a augmenté les niveaux de poly (ADP-ribose) polymérase et a entraîné la disparition des schémas de méthylation du gène RASSF1A. Le RASSF1A est un gène suppresseur de tumeur dont le rôle est de moduler le cycle cellulaire et l'apoptose. Il est souvent inactivé par hyperméthylation de son promoteur dans divers types de cancer. Cela pourrait indiquer une réduction du risque de récidive du cancer et des métastases. Cependant, l'influence de la riboflavine seule n'est pas claire.

Usages associés

Cancer

Cardiovasculaires

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le flavine adénine dinucléotide (FAD), dérivé de la riboflavine, est un cofacteur de l'enzyme méthylènetétrahydrofolate réductase (MTHFR) impliquée dans la reméthylation de l'homocystéine en méthionine (l'homocystéine est connue comme facteur de risque de maladies cardiovasculaires). Chez les patients porteurs d'une mutation génique spécifique qui réduit l'activité de l'enzyme MTHFR, les concentrations de MTHFR sont diminuées (par réduction de la liaison de l'enzyme MTHFR à son cofacteur de riboflavine (FAD). Cela conduit à des niveaux accrus d'homocystéine plasmatique. On suppose que la supplémentation en riboflavine diminue les niveaux d'homocystéine, et peut restaurer les concentrations de MTHFR.

Usages associés

Hyperhomocystéinemie, Hypertension artérielle


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Carence en vitamine B2
✪✪✪✪✪

La carence nutritionnelle en vitamine B2 est rare et les signes cliniques sont frustres. On peut retrouver des lésions cutanées ou des muqueuses (dermite séborrhéique, perlèche, stomatite avec une « langue pourpre ») et parfois une atteinte oculaire avec une photophobie par atteinte de la cornée et de la rétine, et hyper-vascularisation de la conjonctive, un retard de croissance, une anémie, des lésions rénales et des modifications dégénératives du système nerveux. Une carence en vitamine B2 peut survenir dans les déficits globaux dont les régimes déséquilibrés, carencés en protéines, ou par l’emploi de laits artificiels non supplémentés. Dans l'ariboflavinose, la riboflavine a été utilisée à raison de 5 à 30 mg par jour en doses fractionnées.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie5 - 30 mg

duration1 - années

populationAdultes


Santé oculaire
✪✪✪✪✪

La riboflavine joue un rôle dans la vision car elle contribue à la formation des photorécepteurs et protège structurellement les yeux. Le FAD (derivé de la vitamine B2) est un cofacteur de l'activité de la glutathion réductase. L'augmentation des taux de glutathion produite par cette enzyme peut jouer un rôle dans la prévention de la cataracte. La glutathion réductase fait diminuer le glutathion oxydé à sa forme réduite, GSH. On pense que le GSH protège le cristallin contre les dommages oxydatifs. Ainsi, les patients atteints semblent avoir de faibles niveaux de GSH.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1.6 mg


Stress oxydatif
✪✪✪✪✪

La riboflavine est une vitamine essentielle utilisée pour produire les deux flavocoenzymes, le mononucléotide de flavine (FMN) et le dinucléotide de flavine adénine (FAD). Ces coenzymes sont impliquées principalement dans les réactions d'oxydo-réduction dans l'organisme. Le FAD joue un rôle important dans le système antioxydant de l'organisme, en étant un cofacteur de la glutathion réductase (une enzyme qui permet de régénérer le glutathion, molécule essentielle pour la résistance contre le stress oxydant et pour préserver le PH intracellulaire).

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1.6 mg


Hyperhomocystéinemie
✪✪✪✪

L'homocystéine semble être réduite par la supplémentation en riboflavine, mais cet effet n'a été observé que chez les sujets porteurs d'une mutation génétique spécifique (génotype TT) qui réduit l'activité de l'enzyme méthylènetétrahydrofolate réductase (MTHFR) impliquée dans la reméthylation de l'homocystéine en méthionine. En effet, La prise de 1,6 mg de riboflavine par jour pendant 12 semaines augmente le niveau de riboflavine et réduit les niveaux d'homocystéine de 22% à 40% chez les individus avec le génotype TT. D'autre part, la prise de 75 mg de riboflavine par jour, en association avec l'acide folique à raison de 0,4 mg et la pyridoxine à raison de 120 mg, chez les personnes atteintes d'hyperhomocystéinémie due à l'utilisation de médicaments antiépileptiques, réduit l'homocystéine totale plasmatique de 26% par rapport à la valeur initiale.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1.6 - 75 mg

duration12 - semaines

populationAdultes


Migraine
✪✪✪✪✪

Dans la plupart des recherches cliniques évaluant une supplémentation en riboflavine, la prophylaxie de la migraine chez les adultes migraineux montrent que la prise quotidienne de 400 mg pendant 3 mois au maximum peut réduire la fréquence, la gravité et la durée des crises de migraine par rapport au placebo. Chez les enfants souffrant de migraine, une dose quotidienne de 200 mg pendant 4 semaines n'améliore pas de manière significative la fréquence des migraines. L'effet de 400 mg de riboflavine par jour chez les enfants migraineux n'a pas été étudié.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie200 - 400 mg

duration3 - mois

populationAdultes


Cataracte
✪✪✪✪✪

La prise quotidienne de 3 mg de riboflavine et 40 mg de niacine en association pendant 5 à 6 ans semblent être liée à un risque plus faible de développer une cataracte nucléaire par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie3 - 40 mg

duration6 - années

populationAdultes, Seniors


Hypertension artérielle
✪✪✪✪✪

La riboflavine semble réduire la pression artérielle chez les sujets porteurs d'une mutation génétique spécifique (génotype TT) qui réduit l'activité de l'enzyme méthylènetétrahydrofolate réductase (MTHFR) impliquée dans la reméthylation de l'homocystéine en méthionine. En effet, les recherches cliniques préliminaires suggèrent que la prise de 1,6 mg de riboflavine par jour pendant 16 semaines réduit la pression artérielle systolique de 9 mmHg et la pression artérielle diastolique de 6 mmHg par rapport au placebo chez les sujets porteurs d'un génotype TT et d'une maladie cardiovasculaire précoce.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1.6 mg

duration16 - semaines

populationAdultes


Équilibre Acido-basique
✪✪✪✪✪

Il existe des preuves cliniques préliminaires que la riboflavine peut être utile pour traiter l'acidose lactique due au traitement par un inhibiteur de la transcriptase inverse (INTI) analogue aux nucléosides chez les patients atteints du virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Le mécanisme n'est pas clair.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1.6 mg


Performance sportive
✪✪✪✪✪

La riboflavine contribue au métabolisme énergétique normal, au maintien de globules rouges normaux, au métabolisme normal du fer, ce qui suggère son importance pour les sportifs. Dans la recherche sur l'homme, la restriction de l'apport en riboflavine a entraîné une diminution significative de la performance sportive (aérobie), du début de l'accumulation de lactate dans le sang et de la consommation d'oxygène. Cependant, le rôle de la carence en riboflavine dans ces performances n'est pas clair.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1.6 mg


Anémie
✪✪✪✪✪

La riboflavine joue un rôle dans l'érythropoïèse (formation des globules rouges), améliore l'absorption du fer et aide à mobiliser la ferritine des tissus. Dans des études, il a été démontré qu'une carence en riboflavine interfère avec l'utilisation du fer, mais pas avec son absorption, et l'anémie observée n'était pas due à un manque de fer mais à une altération de la synthèse de l'hémoglobine. Des données chinoises plus récentes montrent qu'un apport insuffisant en riboflavine est associé à un risque accru d'anémie persistante. Il y avait une association positive entre la consommation de riboflavine et l'anémie chez les femmes, en particulier chez celles de moins de 50 ans. Par conséquent, la correction d'une carence en riboflavine peut être l'un des éléments de la prévention de l'anémie. D'autres essais sont nécessaires à cette fin.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie10 mg


Cancer
✪✪✪✪✪

Les études suggèrent que la riboflavine (vitamine B2) pourrait jouer un rôle protecteur contre certains cancers. Une association a été observée entre des niveaux élevés de riboflavine dans le sang et un risque réduit de lésions pré-cancéreuses dans le côlon, ainsi que de cancers buccal et pharyngé. De plus, un traitement combinant riboflavine, coenzyme Q10, et niacine a montré une réduction des indicateurs de cancer du sein, suggérant un potentiel pour diminuer le risque de récidive du cancer. Ces découvertes ouvrent des perspectives intéressantes sur le rôle de la riboflavine dans la prévention du cancer.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie10 mg


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 1.6 mg

Nourrisson jusqu’à 12 mois : 0.4 mg

Enfant de 1 jusqu’à 3 an(s) : 0.6 mg

Enfant de 4 jusqu’à 6 an(s) : 0.7 mg

Enfant de 7 jusqu’à 10 an(s) : 1 mg

Enfant de 11 jusqu’à 14 an(s) : 1.4 mg

Enfant de 15 jusqu’à 17 an(s) : 1.6 mg

Femme allaitante à partir de 18 an(s) : 2 mg

Femme enceinte à partir de 18 an(s) : 1.9 mg


Interactions

Médicaments

Tetracyclines : interaction modérée

La riboflavine peut diminuer l'effet des antibiotiques tetracycliques.

Plantes ou autres actifs

Vitamine B2 : interaction modérée

Les suppléments de riboflavine peuvent améliorer la réponse hématologique aux suppléments de fer chez certaines personnes souffrant d’anémie. On pense que la riboflavine participe à la mobilisation du fer de la ferritine (protéine permettant le stockage de fer) pour la synthèse de l'hème et de la globine, mais ne semble pas influencer de manière significative l'absorption du fer. L'effet de la riboflavine sur l'utilisation du fer n'est probablement significatif que chez les personnes présentant un déficit en riboflavine.