Acérola, la cerise tropicale survitaminée

Les cerises qu'on a l'habitude de déguster au Printemps ont une jumelle qui pousse dans les régions tropicales, l'acérola. On la trouve sous nos latitudes dans des produits de consommation courante allant du chewing-gum au cachet de vitamine C. En effet, c'est un des fruits qui en est le plus doté ! Découvrez ses autres bienfaits et la meilleure manière de la consommer.
acérola

BIENFAITS DE L’ACÉROLA
✓ Très riche en vitamine C : anti-fatigue et booste le système immunitaire
✓ Antioxydante
✓ Anti-bactérienne
✓ Protège le coeur et contribue à brûler les graisses
✓ Aurait des propriétés anti-cancéreuses

Qu’est-ce que l’acérola ?

L’acérola (Malpighia emarginata) est un fruit tropical natif d’Amérique Centrale, du sud et des Caraïbes. Elle a l’aspect d’une cerise, d’où ses différents surnoms : cerise de la Barbade ou encore cerise des Antilles.

acerola bio
L’acérola ressemble aux cerises communes, mais elle est plus boursoufflée et acidulée

En Amazonie brésilienne et péruvienne, l’arbre d’acérola peut atteindre jusqu’à 5m. Ses fruits y sont consommés depuis plusieurs millénaires, et sa récolte est toujours artisanale. Sous nos latitudes, il est aussi possible d’en faire pousser en pot chez soi ! Pourquoi suscite-t-ils autant d’intérêt ?

L’acérola est reconnue pour sa très haute teneur en vitamine C. C’est un des fruits qui en est le plus pourvu ! Elle en contient 20 à 30 fois plus que l’orange.

En plus d’être une source naturelle de vitamine C, l’acérola présente un profil nutritionnel très intéressant. Elle est riche en minéraux et oligo-éléments et contient une part non négligeable d’antioxydants.

En dehors des régions où elle pousse, on la consomme majoritairement sous forme de complément alimentaire, en comprimé ou en poudre, même s’il est fréquent de la trouver en jus dans les e-commerces biologiques et diététiques. Certains fabricants proposent également des chewing-gums d’acérola, attention, ceux-ci sont très pauvres en fruit et riches en sucres.

Composition nutritionnelle

  • Vitamines A, B1, B2, B3, B5, B6, B9, C
  • Minéraux et oligo-éléments : calcium, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sodium, zinc
  • Protéines
  • Antioxydants : flavonoïdes, anthocyanes, caroténoïdes
vitamine C naturelle
L’acérola est difficle à conserver, c’est pourquoi son fruit frais est difficile à trouver dans le commerce

Bienfaits de l’acérola

Très riche en vitamine C : anti-fatigue et booste le système immunitaire

L’acérola est le fruit le plus riche en vitamine C après le camu camu. On trouve environ 1,8 g de vitamine C pour 100g de pulpe d’acérola.

La vitamine C joue un rôle essentiel dans notre organisme. Elle stimule le système immunitaire et permet de lutter contre les infections, notamment en hiver. La consommation d’acérola est d’ailleurs recommandée pour prévenir les rhumes et la grippe.

La cerise a également des propriétés anti-fatigue, et la vitamine C qu’elle contient permet de fixer le fer dans notre organisme, et contribue à augmenter notre énergie.

Elle assure par ailleurs la fabrication de collagène, la protéine qui sert à former les tissus tels que notre peau, nos tissus osseux, nos ligaments…

Enfin, la vitamine C contenue dans l’acérola est particulièrement biodisponible, c’est-à-dire qu’elle bien assimilée par l’organisme.

Cette étude menée par différentes universités brésiliennes a démontré que parmi une sélection de fruits réputés pour contenir de la vitamine C, dont les oranges et les fraises, l’acérola avait le plus haut taux, notamment lorsqu’elle était biologique. Cette étude R&D de Nichirei Foods Inc au Japon a démontré que certains composants de l’acérola favorisaient la biodisponibilité de la vitamine C.

Antioxydante

L’acérola est également un puissant antioxydant. D’un côté son activité antioxydante est due à sa richesse en vitamine C. En effet, cette vitamine favorise l’élimination des radicaux libres, qui dégradent et accélèrent le vieillissement de notre peau et des tissus.

Par ailleurs elle contient d’autres antioxydants, parmi lesquels des flavonoïdes, des anthocyanes et des caroténoïdes.

Cette étude menée par différentes universités brésiliennes présente sa haute teneur en antioxydants, comparée à d’autres fruits tropicaux.

Anti-bactérienne

L’acérola est utilisée en Amazonie pour ses propriétés anti-bactériennes, anti-fongiques, et en cas de fièvre ou d’infection.

Certains de ses composés bioactifs permettent de lutter contre les microbes et opèrent comme des agents protecteurs.

Cette étude de différentes universités italiennes et espagnoles a démontré que certains de ses composés ont contribué à diminuer l’activité microbienne sur de la viande crue et repousser son altération.

Protège le coeur et contribue à brûler les graisses

L’acérola prévient les risques de maladies cardiovasculaires en protégeant notre organisme contre le mauvais cholestérol (LDL) et l’accumulation des lipides.

La vitamine C et les antioxydants qu’elle contient contribuent à réguler notre glycémie et aident à brûler les graisses lors d’une pratique sportive.

Cette étude de l’Université of Southern California à Los Angeles menée in vitro a démontré que l’acérola combinée à des extraits de soja et d’alfala bloquait le mauvais cholestérol (LDL).

Aurait des propriétés anti-cancéreuses

L’acérola aurait des propriétés anti-cancéreuses. Celles-ci sont à l’étude et les premiers résultats sont prometteurs, notamment sur les animaux.

Cette étude de la Nihon University à Fujisawa au Japon a démontré que l’extrait d’acérola prévient la prolifération de cellules tumorales dans les poumons de souris. Celle-ci, menée par la Meiji Pharmaceutical University à Tokyo, a démontré l’action cytotoxique d’extraits d’acérola sur des cellules cancéreuses humaines, et donc sa possible utilisation dans le cadre de traitements contre le cancer.

Comment consommer l’acérola ?

Privilégier l’acérola bio

Afin d’éviter des traces de pesticides et autres résidus nocifs, on favorisera une origine biologique, si possible en provenance de plantations fidèles aux règles du commerce équitable.

Acérola en comprimé

comprimes acerola
Des comprimés d’acérola à croquer

On trouve fréquemment dans le commerce l’acérola sous forme de comprimés, encore faut-il bien les choisir ! Vantés comme de la vitamine C naturelle, ces comprilés présentent parfois une teneur minimale en acérola et de nombreux additifs, il faut donc bien faire attention à leur composition.

Un comprimé de 1000mg doit contenir environ 170mg de vitamine C issue de l’acérola, ce qui représente 213% des AJR en vitamine C. Si une teneur supérieur est indiquée, il s’agit probablement d’un mensonge.

Les comprimés peuvent se croquer, être effervescents ou s’avaler.

Acérola en poudre

vitamine c acerola
La poudre d’acérola peut varier du rose pale au marron selon les fabricants

Outre les comprimés, on trouve aussi dans le commerce l’acérola sous forme de poudre. La poudre est obtenue à partir de la pulpe du fruit frais pressé. Elle est ensuite déshydratée et réduite en poudre. Scrutez les étiquettes ! Si elle est compressée à froid, elle est alors considérée comme crue, ce qui préserve sa richesse en vitamine C.

La poudre d’acérola peut être facilement mélangée à des smoothies, jus et yaourts. Si elle est pure, son goût est acidulé, sinon attention aux ajouts de sucres et d’arômes fréquents !

Posologie

En comprimé : on conseille un comprimé de 1000mg / jour, dans le cadre d’une cure de trois mois.

En cas de rhume : jusqu’à 2000g / jours pendant trois jours.

En poudre : 1 à 2 cuillères à café / jour dans le cadre d’une cure de trois mois.

Contre-indication et effets secondaires

Il n’y a pas de contre-indication ni d’effets secondaires majeurs aux doses indiquées. La haute teneur en vitamine C de l’acérola peut provoquer des effets secondaires en cas de surdosage, notamment des problèmes digestifs, diarrhées, et nausées. Un usage abusif peut également provoquer l’apparition de calculs rénaux, elle est donc aussi déconseillée aux personnes ayant des antécédents en la matière.

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Un dossier réalisé par

Pour approfondir