Meilleur Zinc : Comparatif & Guide d’achat (2022)

Le zinc est un oligo-élément indispensable au bon fonctionnement de notre organisme. Quand faut-il se supplémenter ? Quelle forme de zinc est la plus efficace ? On répond à vos questions.
acheter zinc

QUI SOMMES NOUS ?
Une équipe éditoriale spécialisée en nutrition. Auteurs du livre Les aliments bénéfiques (Mango Editions) et du podcast Révolutions Alimentaires.

Quels sont les bienfaits du zinc ?

Le zinc est un oligo-élément que l’on retrouve dans les fruits de mer, les viandes rouges, les fromages, les oléagineux ou encore le germe de blé

Il a de multiples bienfaits, et une supplémentation peut être recommandée dans certaines situations.

Il participe à de nombreuses réactions enzymatiques vitales pour le bon fonctionnement de notre corps : synthèse des protéines, réparation cutanée, beauté des cheveux, soutien de la vision et de nos os. 

Le zinc est également indispensable à la fonction neurologique, immunitaire, et à la reproduction, rien que ça !

Une action globale sur l’immunité et l’inflammation

Le zinc intervient activement dans le processus immunitaire, et permet une bonne communication entre les cellules de l’immunité. Ainsi, une étude parue dans la revue Auto-immune affirme qu’une carence aiguë induit une réduction de l’immunité globale. 

De plus, une carence chronique augmente l’inflammation et influe notamment sur l’évolution de pathologies inflammatoires, comme la polyarthrite rhumatoïde.

Une autre étude conclut qu’une supplémentation est une mesure efficace et sécurisée pour réduire la durée et le risque de complication d’une infection comme la gastro-entérite.

Enfin, les effets anti-inflammatoires du zinc sont largement utilisés chez les personnes acnéiques.

Une supplémentation réduit les rougeurs et le volume des boutons et permet d’équilibrer la production de sébum, comme le montre cette étude.

Un soutien de nos neurones et de notre vision

Le zinc se trouve naturellement dans tous les tissus, mais il est surtout présent dans notre cerveau. Il est essentiel à la formation des neurones, ainsi qu’à la formation des interconnexions neuronales. 

Ainsi, le Journal de la Nutrition révèle qu’une carence entraîne un vieillissement global et potentialise l’apparition de troubles neurologiques.

Il joue également un rôle essentiel dans le maintien de la vision, car cet oligo-élément est présent en fortes concentrations dans le tissu oculaire.

Une étude du Journal Américain de la nutrition indique qu’une carence en zinc influence la progression de maladies oculaires chroniques.

Sous quelle forme le choisir ?

En gélules ou en comprimés

Ce sont les conditionnements les plus retrouvés. Pratiques, les gélules et les comprimés peuvent contenir toutes les formes de zinc possibles, et permettent d’obtenir une concentration suffisante pour une efficacité significative. 

Pour les gélules, on retrouve souvent la présence d’additifs pour remplir la gélule. Les excipients peuvent être naturels, comme la fibre de riz ou la fibre d’acacia. Cette source est à privilégier, car la tolérance digestive est meilleure.

En liquide

Le zinc peut être proposé sous forme liquide en bouteille. La forme liquide permet une prise facile pour ceux ayant du mal à avaler les gélules. 

On peut le retrouver associé à d’autres minéraux comme le cuivre ou le fer, qui peuvent gêner sa bonne assimilation. De plus, des sucres et des arômes peuvent être ajoutés : encore et toujours, vérifiez les ingrédients des produits ! 

On peut également le retrouver sous la forme d’ampoules, notamment dans les laboratoires d’oligothérapie. Les dosages peuvent varier et peuvent contenir des dérivés de sucre.

Quels critères prendre en compte ?

1. Origine du zinc

Le zinc présent dans les compléments alimentaires peut être d’origine naturelle ou d’origine chimique.

La forme naturelle est la moins connue des deux. Elle est issue d’une algue brune appelée Kelp cultivée en agriculture biologique. L’extraction du zinc ne fait pas intervenir de produits chimiques, et se fait entièrement à l’eau. Certains laboratoires proposent une origine UE.

Depuis peu, une autre forme naturelle a fait son apparition : un zinc produit par fermentation d’un champignon appelé Aspergillus oryzae.

Ces deux formes naturelles permettent d’obtenir du zinc organique, une forme hautement assimilable.

Celui produit par synthèse chimique est largement prédominant sur le marché des compléments alimentaires. Dans cette forme, le zinc est forcément associé à une autre substance, car il n’existe pas pur à l’état naturel. 

La forme de synthèse renferme de nombreux types de zinc, aux qualités et à l’assimilation très variables.

L’algue Kelp présente une bonne concentration en zinc

2. Différentes formes de zinc

Outre la forme naturelle, on le retrouve sous une forme chimique dite “chélatée”, où il est lié à un autre composé. Cette association facilite sa protection, son transport et son absorption jusqu’à son lieu d’action.

Selon les produits, il peut être associé à différentes molécules

– à des ions : sulfate ou oxyde. Je vous déconseille la forme oxyde, insoluble dans l’eau et moins bien absorbée par l’organisme. 

– à des composés appelés acides organiques : gluconate, citrate, picolinate de zinc. Ces formes sont bien assimilées, contrairement à la forme oxyde. 

– à des acides aminés, notamment la glycine, qui forme la molécule bisglycinate de zinc. Cette dernière forme porte le nom de zinc-amino-chélaté.

Enfin, évitez les produits contenant des additifs dans leur composition, notamment l’acide citrique ou tartrique, qui pourraient inhiber son action antivirale.

3.  Dosage de zinc

Le dosage peut dépendre selon les indications ! En règle générale, il est recommandé de prendre 15 mg de zinc par jour, en dehors des repas. 

Dans le cadre du traitement d’une acné, on recommande 30 mg par jour pour un effet significatif.

Vérifiez bien que la dose quotidienne vous apporte ces concentrations. En effet, il peut se retrouver à faibles doses notamment dans l’oligothérapie, une médecine consistant à administrer à l’organisme un oligo-élément en petites quantités.

4. Certification biologique

La plupart des compléments alimentaires sont fabriqués par synthèse, et ne sont donc pas issus de l’agriculture biologique. 

Cependant, comme on vient de le voir, on retrouve le zinc à l’état naturel dans le kelp, une algue brune riche en minéraux. L’algue est cultivée dans des bassins non pollués, et l’extraction ne nécessite pas de solvant ni de produits chimiques, permettant ainsi une certification biologique. 

L’algue kelp est aussi appelée varech, et son nom latin est fucus vesiculosus. Vous retrouverez une de ces appellations au dos des produits bio à base de zinc. 

5. Association avec des vitamines

De nombreux compléments alimentaires proposent une association entre le zinc et la vitamine B6. Celle-ci permet une meilleure assimilation, et agit en synergie dans l’organisme, notamment sur la fonction nerveuse et immunitaire. 

On retrouve également des duos zinc-vitamine C, dans les compléments alimentaires dont les indications sont le bon fonctionnement immunitaire et la fatigue.

En cas d’association avec des vitamines, le zinc peut être peu dosé dans le produit, pensez à vérifier que sa concentration journalière est suffisante.

Quelles sont les précautions d’emploi et quand faut-il se supplémenter en zinc ? 

Une cure de zinc est conseillée en particulier pour les personnes à risques de carences : végétariens, prise de médicaments anticonvulsivants, de médicaments antihypertenseurs, ou de contraceptifs oraux. 

Prévoyez 2 heures d’intervalle entre la prise de zinc et d’ autres médicaments.

Le zinc doit se prendre après un avis médical si vous prenez d’autres traitements afin d’éviter toute interaction.