Le collagène : dangers et effets indésirables

Le collagène est bénéfique pour la peau et les articulations. Néanmoins, sa consommation est déconseillée chez certaines personnes et peut provoquer des effets secondaires.
le collagène dangers

Qu’est-ce que le collagène ?

Une protéine structurelle

Le collagène est une protéine dites « structurelle » car il assure l’intégrité du squelette. Ainsi, il participe au maintien et à la cohésion des tissus, au fonctionnement des articulations et à la régénération musculaire.

Il a aussi des effets bénéfiques sur la peau en lui apportant souplesse, fermeté et élasticité.

Présent en abondance dans le corps, on le retrouve essentiellement au niveau des os, du cartilage, des muscles, des tendons et du derme.

Il est synthétisé naturellement par l’organisme mais sa production décroît avec l’âge. Le tabac, l’alcool, la pollution… peuvent aussi impacter la synthèse du collagène.

Un complément alimentaire

Une supplémentation est donc intéressante pour pallier cette perte et reconstituer les réserves de collagène.

Les compléments alimentaires sont disponibles en gélules, en comprimés, en poudre ou sous forme liquide. On trouve sur le marché du collagène marin et du collagène bovin.

Lire aussi | Comment choisir le meilleur collagène ?

Le collagène présente toutefois des contre-indications. Ainsi, sa consommation est déconseillée chez certaines personnes. Elle peut aussi provoquer des effets indésirables.

collagène marin danger
Collagène marin sous forme de poudre

Dans quels cas est-il contre-indiqué ?

En cas d’allergie

En fonction de son origine, le collagène peut provoquer une réaction allergique. Cette dernière se traduit par des démangeaisons, une difficulté à respirer et/ou des vomissements.

Le collagène bovin, par exemple, peut entraîner une réaction chez les personnes allergiques aux protéines animales.

D’une manière générale, sa consommation est déconseillée aux personnes présentant une allergie alimentaire, notamment aux poissons, aux crustacés ou aux œufs.

En cas d’hypercalcémie

Cette pathologie se traduit par un excès de calcium dans le sang. Or, la prise de collagène augmente le taux de calcium et l’aide à se fixer sur les os.

Elle est donc déconseillée aux personnes souffrant d’hypercalcémie. En cas d’autres troubles du métabolisme du calcium (hypocalcémie), demandez conseil à un médecin.

En cas d’insuffisance rénale

Cette maladie se caractérise par un dysfonctionnement des reins. Ces derniers ne parviennent plus à filtrer le sang et à éliminer correctement les toxines de l’organisme.

Or, en cas d’insuffisance rénale, il est conseillé de limiter ses apports en protéines. En se transformant en urée, elles sollicitent beaucoup les reins et les épuisent.

Quels sont ses effets indésirables ?

Principaux effets secondaires

Parce qu’il est déjà présent dans l’organisme, le collagène est généralement bien toléré. Malgré tout, il est possible de ressentir des effets indésirables tels que :

  • troubles digestifs
  • diarrhée
  • constipation
  • ballonnements
  • acidité gastrique

Dans la plupart des cas, ces symptômes sont légers et disparaissent rapidement. À défaut, réduisez les doses et/ou la fréquence des prises.

Stoppez votre consommation et consultez un médecin si les effets secondaires ne s’atténuent pas.

collagène danger
On déconseille le collagène aux personnes présentant des allergies alimentaires

Précautions d’usage

Pour éviter d’éventuels effets secondaires, respectez toujours la posologie indiquée par le fabricant. Vous pouvez également commencer par de petites doses avant d’augmenter progressivement en fonction de vos ressentis.

La prise de collagène doit s’étaler sur 3 à 6 mois maximum.

Facebook
Email
Twitter

Fatigué.e ?

Recevez gratuitement notre ebook 10 aliments exceptionnels pour booster son énergie.
1 mardi sur 2, conseils, recettes et réductions pour changer votre vie grâce à votre alimentation.