Impact de l’alimentation sur l’environnement, le social et la santé : une app pour mieux consommer

L'application MyLabel propose de découvrir le profil des produits alimentaires en fonction de ses valeurs. Avec en corollaire la possibilité d’influencer positivement les offres de l'industrie agro-alimentaire.

        Comment savoir si les aliments correspondent bien à ce que l’on attend d’eux ? Nouvelle venue parmi les nombreuses applications liées aux produits de consommation, MyLabel, une start-up lyonnaise, s’est penchée sur le sujet.

Avec cette application, les utilisateur.rice.s peuvent examiner en temps réel l’impact carbone, la traçabilité, la valeur éthique ou nutritionnelle d’un aliment. Si le produit ne répond pas à un ou plusieurs critères attendus, une alternative est proposée. Une extension sur navigateur permet d’avoir les mêmes informations concernant les courses en ligne. L’application MyLabel est gratuite et sans pub, se finançant grâce la revente anonyme des données collectées des utilisateurs.

Trouver immédiatement la traçabilité de son produit

Après avoir téléchargé l’application mobile, il suffit de renseigner ses attentes en matière d’impact environnemental, sociétal et sur la santé. Pour les courses en magasin, un scan du produit sur smartphone permet de déterminer immédiatement son origine, sa valeur nutritionnelle, l’usage éventuel de pesticides ou encore la rémunération des agriculteurs.

Si le produit correspond aux attentes, un pictogramme « My » apparaît. En cas d’incompatibilité, « Not My » s’affiche, avec la possibilité de trouver des alternatives plus en phase avec ses préférences.

Pour les courses en ligne, le principe reste le même. Il suffit de télécharger l’extension MyLabel sur son navigateur et de l’associer à son compte, puis de se rendre sur un site de grande-surface. Les produits proposés apparaissent en fonction des préférences préalablement exprimées, directement associées aux pictogrammes « My » et « Not My ».

Faire évoluer durablement l’offre de l’industrie agro-alimentaire

L’évaluation des aliments réalisée en amont par MyLabel s’est déroulée sur deux ans, avec une compilation de sources issues de différentes ONG telles Bio Consomm’acteurs, FAIR[e], un monde équitable ou Greenpeace France.

Les premiers retours sur les attentes des utilisateurs de l’application indiquent une nette préoccupation pour la santé (80% des consommateurs ont sélectionné ce critère), devant l’environnement (65%) et l’aspect social (45%).

L’application étant gratuite et sans pub, MyLabel se finance en vendant aux entreprises alimentaires les données agrégées anonymes de ses utilisateurs, tout en garantissant le secret statistique (aucune donnée personnelle). Outre la rentabilité attendue de MyLabel, l’intérêt est multiple. Et pourrait permettre de remodeler l’offre de l’industrie-agroalimentaire, selon les valeurs des consommateur.rice.s.

Depuis son lancement il y a un an, l’application a été téléchargée un peu plus de 30 000 fois ; ses créateurs visent à terme le cap des 100 000 utilisateurs, afin de disposer d’une solide base de référence. 

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Un article écrit par
DERNIÈRES ACTUALITÉS
RECHERCHER UN ARTICLE