Curcuma et pipérine : une fausse bonne idée

Dans les compléments alimentaires, la curcumine est souvent associée à la pipérine du poivre noir, censée améliorer son absorption. Mais est-ce vraiment le cas ?
curcuma piperine

Qu’est-ce que c’est ?

Les vertus de la curcumine

La curcumine est une molécule naturelle, présente dans le rhizome du curcuma. D’une part, elle est le pigment qui lui donne sa couleur jaune orangé. D’autre part, elle est le principe actif à l’origine de ses propriétés médicinales.

La curcumine exerce notamment une action anti-inflammatoire. Ainsi, elle lutte contre les maladies inflammatoires chroniques (arthrite, intestin irritable, maladie de Crohn…). Elle améliore également les symptômes de l’arthrose.

En tant que pigment polyphénolique, elle est aussi un puissant antioxydant comme le montre cette étude. Elle neutralise les radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire tout en stimulant les enzymes antioxydantes du corps. Elle présente également un potentiel anti-cancer.

Lire aussi | Comment choisir la meilleure curcumine ?

Enfin, on reconnaît à la curcumine des effets bénéfiques sur le bien-être mental. Elle agit comme un anti-stress naturel pour diminuer l’anxiété et lutter contre la dépression. De plus, comme le montre cette étude, elle augmente les taux de sérotonine et de dopamine.

La pipérine, un cofacteur

Si vous recherchez un complément alimentaire à base de curcumine, vous constaterez qu’on l’associe souvent à de la pipérine. Cet alcaloïde naturel est issu du poivre noir. Il est à l’origine du piquant et de la réaction d’éternuement.

Mais la pipérine n’est pas seulement un principe actif. Elle est aussi utilisée en tant que cofacteur pour la formulation de compléments alimentaires.

Les cofacteurs permettent d’améliorer l’absorption d’un actif c’est-à-dire sa capacité à traverser les membranes et à atteindre l’intestin.

Or, certaines molécules, dont la curcumine, ont une faible capacité d’absorption et ne parviennent pas à traverser la muqueuse intestinale. Insolubles dans l’eau, elles possèdent souvent un poids moléculaire trop élevé.

Pour pallier ce problème, on l’associe à un cofacteur : la pipérine. Au cours de cette étude de 1998, elle a permis une meilleure absorption de la curcumine dans notre organisme, jusqu’à 20 fois plus.

Les associer semble donc être le meilleur moyen de profiter des bienfaits de la curcumine. Mais est-ce vraiment le cas ?

curcuma piperine bio
Rhizome frais et poudre de curcuma

Associer curcumine et pipérine, pour quels résultats ?

Une efficacité limitée

Depuis l’étude de 1998, très peu de chercheurs ont pu constater des résultats aussi significatifs. Les études montrent souvent une efficacité limitée de l’association curcumine/pipérine.

Si l’utilisation de pipérine comme cofacteur permet effectivement d’augmenter la biodisponibilité de la curcumine, le taux d’amélioration est souvent inférieur à 10 %. Bien loin des 2000 % obtenus par le professeur Shoba.

Des risques potentiels

Des chercheurs ont également mis en évidence les potentiels risques de cette association. Les résultats de cette étude montrent que la pipérine peut favoriser l’hyperperméabilité intestinale. Dans ce cas, l’intestin laisse passer des substances indésirables comme les métaux lourds.

Ces résultats sont toutefois à relativiser, ayant été obtenus sur des rats et à des doses importantes. Aucune autre étude n’a confirmé cet effet secondaire.

Comment profiter au mieux des bienfaits de la curcumine ?

Pour que l’absorption de la curcumine soit optimale, le complément alimentaire devrait avoir une proportion de 1 mg de pipérine pour 100 mg de curcumine.

Or, c’est rarement le cas, le prix du kilo de pipérine étant très élevé. Et les fabricants n’indiquent pas souvent sa teneur.

Certains intègrent également une curcumine vectorisée. On ne l’associe pas à de la pipérine mais on la greffe à un vecteur pour augmenter son absorption. Lors de cette étude, cette technique a montré une absorption supérieure à une combinaison curcumine/pipérine classique.

Elle est aussi parfois encapsulée dans un corps gras car la curcumine est liposoluble. Elle peut ainsi être transportée et franchir la paroi intestinale.

curcuma contre-indication
Renseignez-vous sur la manière dont votre curcumine est encapsulée : un corps gras facilite son franchissement de la paroi intestinale
Facebook
Email
Twitter

Fatigué.e ?

Recevez gratuitement notre ebook 10 aliments exceptionnels pour booster son énergie.
1 mardi sur 2, conseils, recettes et réductions pour changer votre vie grâce à votre alimentation.