Thym : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le thym est une herbe originaire de la région méditerranéenne de l'Europe. Il est aussi couramment cultivé dans les Caraïbes. Ce sont les feuilles séchées et les fleurs qui renferment les principes actifs, notamment des huiles essentielles. Le thym contient 30 à 70 % de thymol, 3 à 15 % de carvacrol et plusieurs autres constituants dont le bornéol, le géraniol, le linalol et l'alpha-pinène. Il contient également des flavonoïdes, des acides polyphénoliques, des acides triterpéniques, ainsi que du terpinène, des tanins, des saponines et d'autres constituants. De nombreuses expériences pharmacologiques in vitro réalisées au cours de la dernière décennie ont révélé des activités pharmacologiques bien définies à la fois de l'huile essentielle de thym et des extraits de plantes. L'huile de Thymus vulgaris est une combinaison de monoterpènes et ceux-ci agissent comme des anti-oxydants, antimicrobiens et antispasmodique. L'utilisation non médicinale du thym mérite une attention particulière, car le thym est utilisé dans les industries alimentaires et aromatiques. Il est largement utilisé comme ingrédient culinaire et il sert de conservateur pour les aliments, notamment en raison de son effet antioxydant. En thérapeutique, le thym est utilisé contre la toux et les infections ORL.

Nom(s) scientifique(s)

Thymus vulgaris

Famille ou groupe : 

Plantes


Propriétés


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Des recherches in vitro montrent que l'extrait de thym pourrait avoir une activité anti-inflammatoire. Cet effet est attribué à la capacité du thym à capter les radicaux d'oxyde nitrique.

Usages associés

Bronchite, Rhume, Infections Bucco-dentaires

Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Le thym et ses constituants, le thymol et le carvacrol, pourraient avoir des effets antioxydants et des effets protecteurs sur l'ADN. Selon des recherches préliminaires, l'effet antioxydant du thym pourrait augmenter la production d'oxyde nitrique et améliorer l'athérosclérose et le dysfonctionnement endothélial.


Mucolytique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Chez les animaux, le thymol et le carvacrol sont capables de faciliter l’évacuation du mucus par les voies respiratoires. D'autre part, une étude portant sur 60 patients ayant une toux grasse, a comparé un traitement de cinq jours avec deux sirops différents, l’un à base de thym, l’autre à base de bromhexine (un mucolytique). Une efficacité comparable a été notée entre les deux traitements.

Usages associés

Toux

Antimicrobien

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les recherches préliminaires suggèrent que le thym a une activité antimicrobienne et des effets antibactériens modestes. Il semble également avoir une activité antivirale contre la grippe A et le virus respiratoire syncytial. D'autres recherches préliminaires suggèrent que le thym a une activité contre les champignons tels que Candida albicans et d'autres espèces de Candida. Le thymol est également actif contre les microorganismes fongiques qui provoquent l'onychomycose (infection des ongles). In vitro, l’huile essentielle de thym et le thymol ont une action antiseptique sur des germes comme Helicobacter pylori (responsable des ulcères duodénaux).

Usages associés

Bronchite, Rhume, Infections Bucco-dentaires

Antispasmodique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des recherches in vitro montrent que l'extrait de thym a des effets antispasmodiques. Les flavonoïdes, un des principes actifs du thym, a une activité antispasmodique qui a été démontrée chez certains animaux.

Usages associés

Troubles de digestion

Cicatrisant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'huile de thym pourrait améliorer la cicatrisation des brûlures en favorisant la formation de nouveaux tissus.

Usages associés

Plaie


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Bronchite
✪✪✪✪✪

La prise de thym par voie orale, en association avec d'autres herbes, semble contribuer à améliorer les symptômes associés à la bronchite. En effet, certaines preuves cliniques préliminaires suggèrent que la prise d'un sirop contre la toux à base de plantes contenant du thym, de l'anis, de la feuille de lierre sèche et du mucilage de la racine de guimauve améliore les symptômes de la bronchite, y compris la toux et la quantité des expectorations, par rapport aux symptômes de base, chez les patients atteints de bronchite. De plus, la prise de 30 gouttes d'extrait de thym et de racine de crête cinq fois par jour pendant 7 à 9 jours, semble réduire les symptômes de la bronchite aiguë et raccourcir la durée de la bronchite par rapport au placebo. Chez les enfants et les adolescents, des preuves cliniques préliminaires suggèrent que la prise de sirop contenant de l'extrait de thym et de feuilles de lierre pendant 10 jours semble aider à réduire les symptômes, y compris les quintes de toux, chez les patients atteints de bronchite aiguë. L’Organisation mondiale de la santé reconnaît l’usage du thym contre la toux lors de rhume ou de bronchites. La posologie habituelle est de 1 à 2 g de plante séchée par tasse d’eau bouillante, en infusion, plusieurs fois par jour, ou l’équivalent en herbe fraîche.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1 - 2 g

duration10 - jours

formulationPoudre, Huile essentielle, Tisane/Thé/Infusion, Extrait sec


Toux
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques suggèrent que le thym, en association avec le cynorhodon, soulage les symptômes de la bronchite, y compris la toux et la fièvre, et augmente la production d'expectorations. L’Agence européenne du médicament considère que les mélanges feuilles de thym / racine de primevère peuvent se prévaloir soit « d’un usage médicalement bien établi contre la toux » (dans le cas des propriétés expectorantes des produits ayant reçu une autorisation de mise sur le marché - AMM), soit d’un « usage traditionnel contre la toux associée au rhume » lorsqu’il s’agit de produits sans AMM. De plus, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît l’usage du thym contre la toux lors de rhume ou bronchites. La posologie habituelle est de 1 à 2 g de plante séchée par tasse d’eau bouillante, en infusion, plusieurs fois par jour, ou l’équivalent en herbe fraîche.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1 - 2 g

formulationPoudre, Huile essentielle, Tisane/Thé/Infusion, Extrait sec


Rhume
✪✪✪✪✪

L’Agence européenne du médicament reconnaît l'usage traditionnel du thym comme expectorant, contre la toux et lors de rhume. L’Organisation mondiale de la santé reconnaît l’usage du thym contre la toux lors de rhume ou bronchites, et en gargarisme contre les laryngites et l’inflammation des amygdales. La posologie habituelle est de 1 à 2 g de plante séchée par tasse d’eau bouillante, en infusion, plusieurs fois par jour, ou l’équivalent en herbe fraîche. Une tisane de thym ou une goutte d’huile essentielle diluée dans un bol d’eau chaude peuvent être utilisées en inhalation pour dégager les voies respiratoires. Des infusions plus concentrées (5 g de plante sèche pour 100 ml d’eau) sont employées en gargarisme ou en bain de bouche.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1 - 4 g

formulationPoudre, Tisane/Thé/Infusion, Extrait sec


Plaie
✪✪✪✪

L'application d'une tisane de thym concentrée sur les plaies permettrait de les désinfecter et favoriserait la cicatrisation. L’Organisation mondiale de la santé reconnaît les propriétés antiseptiques et cicatrisantes du thym, en application locale, sur les plaies superficielles de la peau et contre les irritations de la bouche.

Posologie

posologiePar voie cutanée : feuille, parties aériennes

posologie1 - 4 g

formulationPoudre, Tisane/Thé/Infusion, Extrait sec


Troubles de digestion
✪✪✪✪

L’Organisation mondiale de la santé reconnaît l’usage du thym contre les dyspepsies et autres désordres gastro-intestinaux. La posologie habituelle est de 1 à 2 g de plante séchée par tasse d’eau bouillante, en infusion, plusieurs fois par jour, ou l’équivalent en herbe fraîche.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille, parties aériennes

posologie1 - 4 g

formulationPoudre, Tisane/Thé/Infusion


Infections Bucco-dentaires
✪✪✪✪

Des études récentes ont montré l’efficacité d’un vernis à base de thymol et de chlorhexidine (un antiseptique) appliqué à la base des dents, dans le cadre de la prévention des caries et des maladies de la gencive. L’Organisation mondiale de la santé reconnaît les propriétés antiseptiques et cicatrisantes du thym, en application locale, sur les plaies superficielles de la peau et contre les irritations de la bouche.

Posologie

posologiePar voie buccale : feuille, parties aériennes

posologie1 - 4 g

formulationHuile essentielle, Tisane/Thé/Infusion


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 1 g - 4 g (Huile essentielle, Tisane/Thé/Infusion)

L’Agence européenne du médicament recommande l'usage de thym chez l'adulte. Il n’y a pas de contre-indications particulières à l’usage du thym. Les effets indésirables sont rares. La posologie habituelle est de 1 à 2 g de plante séchée par tasse d’eau bouillante, en infusion, plusieurs fois par jour, ou l’équivalent en herbe fraîche. Une tisane de thym ou une goutte d’huile essentielle diluée dans un bol d’eau chaude peuvent également être utilisées en inhalation pour dégager les voies respiratoires. Des infusions plus concentrées (5 g de plante sèche pour 100 ml d’eau) sont employées en gargarisme ou en bain de bouche.

Enfant de 12 jusqu’à 18 an(s) : 1 g - 2 g (Huile essentielle, Tisane/Thé/Infusion)

L’Agence européenne du médicament recommande de réserver l’usage du thym aux enfants de plus de douze ans.


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction modérée

Théoriquement, le thym pourrait avoir des effets additifs avec les médicaments anticoagulants ou antiplaquettaires et éventuellement augmenter le risque de saignement


Précautions

Femme enceinte : éviter

Même si les études n’ont pas montré de toxicité pour le fœtus, il est préférable de ne pas prendre de thym pendant la grossesse, hors usage culinaire

Femme allaitante : éviter

Les substances actives du thym sont susceptibles de passer dans le lait. Évitez l'utilisation du thym chez la femme allaitante.

Allergies : éviter

L’utilisation du thym est déconseillée aux personnes allergiques aux plantes de la famille des labiées (menthe, sauge, romarin, lavande, serpolet ...).

Trouble de coagulation : éviter

Le thym a des effets antiplaquettaires et peut provoquer des saignements ou des ecchymoses s'il est utilisé en grande quantité par des personnes souffrant de troubles de la coagulation.