Thé vert : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le thé vert, ou thé vierge, est un arbuste à feuilles persistantes, originaire d'Extrême-Orient. Il peut atteindre 30 m de hauteur, mais, en culture, il est généralement maintenu à une hauteur d'environ 1,5 m. Il produit des fleurs blanches odorantes. Selon la variété, ses feuilles, vert foncé, peuvent mesurer de 3 à 20 cm et présenter un aspect brillant ou mat. La composition du thé vert varie selon les méthodes de culture et de récolte, mais les composants les plus abondants sont les polyphénols, qui sont majoritairement des flavonoïdes. La teneur en caféine du thé vert est estimée à 3%. Le gallate d'épigallocatéchine est l'un des polyphénols les plus abondants du thé et il est considéré comme le composant pharmacologiquement actif le plus important. La teneur en polyphénols est principalement responsable de l'activité chimioprotectrice, antiproliférante, antimicrobienne et antioxydante du thé vert. La teneur en caféine est principalement responsable de l'activité sur le système nerveux central. Une interaction entre les deux semble nécessaire pour augmenter la thermogenèse.

Autre(s) nom(s) 

Camellia thea, Camellia theifera, Thea bohea, Thea sinensis, Thea viridis.

Nom(s) scientifique(s)

Camellia sinensis

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Catéchines

L-Théanine

GABA

Caféine

Epigallocatechin-gallate


Propriétés


Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

On pense que les effets antioxydants du thé vert et de ses catéchines constitutives expliquent certains de ses effets cliniques, en particulier ses avantages anti-inflammatoires, anticancéreux, hépatoprotecteurs et cardiovasculaires. Dans les recherches sur l'homme, il a été démontré que le thé vert et ses catéchines protègent des dommages oxydatifs causés par l'exercice et le tabagisme , ainsi que par l'exposition générale à l'oxydation . Les effets antioxydants du thé vert et de ses constituants peuvent être liés à leur capacité à piéger les radicaux libres, à chélater les ions de métaux de transition redox-actifs, à inhiber les enzymes pro-oxydantes et à induire les enzymes antioxydantes.

Usages associés

Rhume, Exposition aux UV

Anti-inflammatoire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les catéchines dans le thé vert pourraient avoir une activité anti-inflammatoire. Les catéchines dérivées du thé vert inhibent la cyclooxygénase-1 (COX-1) . Les catéchines du thé vert pourraient également inhiber la production de leucotriène-B4 et l'activité de la 5-lipoxygénase. Le gallate d'épigallocatéchine (EGCG) inhibe l'activité de la COX-2 et de l'oxyde nitrique synthase induite par l'interleukine (IL)-1 bêta. L'EGCG et d'autres catéchines du thé vert pourraient également réduire l'inflammation et protéger le cartilage en inhibant la dégradation des protéoglycanes et du collagène.  In vitro, l'activité anti-inflammatoire des catéchines peut être due à l'inhibition de l'activité des cellules inflammatoires et des cytokines, ou à l'inhibition des protéines favorisant le chimiotactisme de ces cellules.   Dans la recherche humaine, les effets du thé vert sur les médiateurs inflammatoires ne sont pas clairs. Des études montrent que le thé vert augmente les niveaux d'IL-6, diminue les niveaux de TNF-alpha mais n'affecte pas les niveaux de protéine C-réactive.

Usages associés

Rhume

Anticancer

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les polyphénols dans le thé semblent avoir des effets antimutagènes et peuvent protéger l'ADN . Chez l'homme, le thé vert réduit les dommages de l'ADN dans les lymphocytes, probablement en augmentant l'activité de l'enzyme de réparation de l'ADN, l'oxoguanine glycosylase 1 (hOGG1) et de l'enzyme antioxydante, l'hème oxygenase-1 . Les recherches préliminaires sur les animaux suggèrent que le gallate d'épigallocatéchine (EGCG) pourrait empêcher la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins (angiogenèse) dans les tumeurs. L'EGCG peut également inhiber la prolifération des cellules tumorales en provoquant l'arrêt du cycle cellulaire ou l'apoptose par formation d'espèces réactives de l'oxygène. On pense egalement que le thé vert est bénéfique pour prévenir les dommages cutanés et le cancer dus aux rayons ultraviolets (UV) en raison des effets antioxydants des polyphénols du thé vert.

Usages associés

Cancer de l'endomètre, Cancer de l'ovaire, Cancer

Effet digestif

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les tanins contenus dans le thé vert peuvent avoir des effets antidiarrhéiques. Les polyphénols contenus dans le thé vert pourraient augmenter le taux de lactobacilles et de bifidobactéries et réduire le nombre des entérobactéries. D'autre part, la caféine contenue dans le thé vert stimule la sécrétion d'acide gastrique.


Hypolipémiant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Dans les recherches sur l'homme, le thé vert pris par voie orale semble réduire les lipoprotéines totales et les lipoprotéines de faible densité (LDL cholestérol). Certaines de ces recherches suggèrent également que le thé vert pourrait réduire les triglycérides et augmenter les niveaux des lipoprotéines de haute densité (HDL cholestérol). Chez l'animal, le thé vert a également entraîné une diminution des taux de cholestérol total, de LDL-cholestérol et des triglycérides.

Usages associés

Hypercholestérolémie

Antibactérien

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

In vitro, l'extrait de thé vert a des effets inhibiteurs modérés sur la croissance de nombreux types de bactéries pathogènes, dont des souches de Staphylococcus, de Streptococcus, et de Salmonella, d'Escherichia coli et une souche de Corynebacterium suis. Une autre étude in vitro a démontré que le thé vert peut réduire considérablement la libération de cytokines induites par les endotoxines bactériennes et peut donc réduire la mortalité par septicémie.


Antiviral

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Un certain nombre d'études in vitro ont montré que le gallate d'épigallocatéchine (EGCG) inhibe fortement la réplication du VIH et inhibe l'attachement du virus VIH aux cellules T. Une activité antivirale a été également identifiée contre le virus Epstein Barr, le virus herpès simplex 1, la grippe A et B, le rotavirus et l'entérovirus. La recherche in vitro montre que l'extrait de thé vert et l'EGCG inhibent le papillomavirus humain dans les cellules cancéreuses du col de l'utérus humain. L'activité antivirale est due probablement due à une interférence avec l'adsorption virale.

Usages associés

Verrues

Cardiovasculaires

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des études sur les animaux et les humains révèlent que le thé vert a de multiples effets sur le système cardiovasculaire, notamment un effet hypolipidémiant, hypocholestérolémiant, anti-inflammatoire, antithrombogène, antioxydant, antihypertenseur et antiathéroscléreux et montre aussi un effet bénéfique sur la fonction endothéliale chez des volontaires sains.

Usages associés

Maladies cardiovasculaires

Neurologique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des études in vivo ont trouvé un effet neuroprotecteur du gallate d'épigallocatéchine (EGCG) sur les neurones dopaminergiques, qui est en cours d’étude en tant que traitement préventif potentiel de la maladie de Parkinson. Deux études animales ont montré que l'EGCG peut empêcher l'oxydation et l'apoptose des neurones, et réduire les dépôts de bêta-amyloïdes Cela peut avoir des implications dans le développement et la progression de la maladie d'Alzheimer. D'autre part, la caféine contenue dans le thé vert stimule le système nerveux central. Les mécanismes possibles comprennent le blocage des récepteurs de l'adénosine et l'inhibition de la phosphodiestérase. En bloquant les récepteurs de l'adénosine, on pense que la caféine augmente la libération de neurotransmetteurs comme la dopamine. Il a été également proposé que la caféine puisse diminuer la signalisation du GABA et de la sérotonine.

Usages associés

Dépression

Hypotenseur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des expériences in vitro montrent que les extraits de thé vert inhibe l'enzyme de conversion de l'angiotensine (catalyse la conversion de l'angiotensine I en angiotensine II, un puissant vasoconstricteur). Des expériences animales ont également montré qu'un extrait de thé vert protégeait contre l'hypertension artérielle induite par l'angiotensine II. Chez l'homme, les résultats des recherches cliniques restent contradictoires. Certaines recherches cliniques suggèrent que la prise d'extrait de thé vert réduit la tension artérielle chez les patients hypertendus ou normotendus.

Usages associés

Hypertension artérielle

Effet dermatologique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Certaines preuves suggèrent que la prise orale et l'application topique de produits contenant du thé vert peut améliorer l'élasticité et l'hydratation de la peau. Les preuves suggèrent que le gallate d'épigallocatéchine (EGCG) et les catéchines épicatéchine gallate (EGC) pourraient inhiber la 5 alpha-réductase et pourraient potentiellement être utiles dans les troubles cutanés à médiation androgène tels que l'alopécie androgénique, l'hirsutisme et l'acné. On pense egalement que le thé vert est bénéfique pour prévenir les dommages cutanés et le cancer dus aux rayons ultraviolets (UV) en raison des effets antioxydants des polyphénols du thé vert. Les extraits polyphénoliques de thé vert, en particulier l'EGCG et l'épicatéchine-3-gallate, semblent produire une protection topique dose-dépendante contre les rayons UVA et UVB. 

Usages associés

Exposition aux UV

Hépato-protecteur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La recherche clinique montre que la consommation de thé vert est liée à une diminution des concentrations des enzymes hépatiques, y compris l'aspartate aminotransférase et l'alanine transférase, indiquant un effet protecteur contre les troubles du foie.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Maladies cardiovasculaires
✪✪✪✪

Une étude épidémiologique à grande échelle au Japon a révélé que la consommation d'au moins 3 à 5 tasses de thé vert par jour est associée à un risque réduit de mortalité par maladie cardiovasculaire (infarctus cérébral et maladie cardiaque) par rapport à la consommation de moins d'une tasse par jour. Cet effet est plus marqué association chez les femmes que chez les hommes. Une autre recherche épidémiologique chez une population à haut risque de maladie coronarienne a montré que boire plus de trois tasses de thé vert par jour est associé à une réduction de 46% de risque de maladie coronarienne. Une méta-analyse a révélé qu'une consommation d'une tasse de thé vert de plus est associée à une réduction de 5% du risque de mortalité par maladie cardiovasculaire et une réduction de 3% du risque d'accidents cardiovasculaires.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie3 - 10 tasse


Hypercholestérolémie
✪✪✪✪

La recherche clinique chez les personnes avec ou sans hyperlipidémie, montrent que la consommation de thé vert ou d'extrait de thé vert contenant 150-2500 mg de catéchines par jour pendant 24 semaines réduit le cholestérol total et le LDL cholestérol par rapport au témoin. Il existe également des preuves préliminaires que la prise d'un extrait de thé vert contenant 676 mg de catéchines par jour pendant 12 semaines réduit l'oxydation du LDL cholestérol par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie150 - 2500 mg

duration24 - semaines

formulationcatéchines


Hypertension artérielle
✪✪✪✪

La recherche épidémiologique en Chine montre que la consommation quotidienne de 120 à 599 ml de thé vert est associée à un risque réduit de 46% pour développer une hypertension. La consommation de plus de 600 ml par jour est associée à un risque réduit de 65%. Des méta-analyses chez des patients avec ou sans hypertension, y compris les adultes en surpoids ou obèses, suggèrent que le thé vert réduit la tension artérielle systolique et diastolique de 1 à 3 mmHg.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie120 - 600 ml


Rhume
✪✪✪✪✪

Un essai randomisé, en double aveugle et contrôlé par placebo a révélé que le groupe qui a reçu le thé vert présentait une incidence significativement plus faible d'avoir une grippe. La dose administrée était de six capsules d'extrait de thé vert par jour (catéchines totales 378 mg / jour et théanine 210 mg / jour). Une étude observationnelle au Japon a révélé que la consommation de 1 à 5 tasses de thé vert par jour est associée à une diminution de l'incidence de la grippe.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie1 - 5 tasse


Cancer de l'endomètre
✪✪✪✪✪

Des méta-analyses de la recherche ont révélé que les personnes qui boivent souvent du thé vert, généralement plus d'une fois par jour, ont un risque réduit de 21% à 23% de développer un cancer de l'endomètre par rapport à celles qui ne boivent jamais ou rarement de thé vert. Une méta-analyse a également révélé qu'une augmentation de la consommation de thé vert d'une tasse par jour est associée à une réduction de 11% du risque de développer un cancer de l'endomètre.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille


Cancer de l'ovaire
✪✪✪✪✪

Une méta-analyse suggère qu'un apport élevé de thé vert est associé à un risque réduit de 36% de cancer de l'ovaire par rapport à un apport faible. Une autre étude a révélé que les femmes qui consomment 2 tasses de thé ou plus par jour ont un risque de cancer de l'ovaire inférieur de 46% par rapport aux femmes qui ne consomment pas régulièrement de thé. Il semble également qu'une durée de consommation plus longue réduit davantage le risque de cancer de l'ovaire.  Cependant, le thé vert ne semble pas empêcher la récidive du cancer de l'ovaire.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie5 tasse


Cancer
✪✪✪✪✪

Une revue Cochrane a conclu qu'il existait des preuves contradictoires concernant l'association entre la consommation de thé vert et la diminution du risque de cancer, et suggère que l'effet anticancer du thé vert n'est pas toujours prouvé. D'autres revues et méta-analyses ont suggéré une tendance à la protection dans les cancers du sein et de la prostate et une amélioration des taux de survie dans le cancer épithélial de l'ovaire. Une autre étude a révélé qu'une consommation accrue de thé vert était associée à un retard apparent de l'apparition de cancer et de mort par cancer. Les résultats contradictoires des différentes études peuvent être dus à des facteurs de confusion dans différentes populations, et de la différence de la teneur en gallate d'épigallocatéchine des thés verts.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie5 tasse


Exposition aux UV
✪✪✪✪✪

Des recherches menées auprès de sujets volontaires ont révélé que l'application topique de thé vert sur la peau une demi-heure avant l'exposition aux ultraviolets protège contre le développement des coups de soleil et des dommages épidermiques. L'effet semble dose-dépendant et le plus fort pour les polyphénols gallate d'épigallocatéchine et épicatéchine gallate.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille


Dépression
✪✪✪✪✪

Une recherche épidémiologique suggère que la consommation d'au moins quatre tasses de thé vert par jour est associée à une diminution de la prévalence de dépression légère à sévère de 44% à 51% par rapport à la consommation d'une tasse ou moins par jour.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie4 tasse


Contrôle du poids
✪✪✪✪✪

Des études animales ont montré que la consommation de thé vert réduit la prise alimentaire, diminue les niveaux de leptine et le poids corporel et augmente la thermogenèse. Les études cliniques portant sur les effets du thé vert sur la perte de poids ont donné des résultats mitigés ; cependant, dans certaines études, le thé vert suggère une perte de poids modérée, une réduction du tour de taille et une amélioration des paramètres métaboliques et peut être utile lorsqu'il est associé à un programme d'exercice. La grande disparité des thés verts, des extraits de thé vert et des protocoles de dosage entrave la mise en commun des résultats, dans les méta-analyses, de manière significative.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie610 mg

duration12 - semaines

formulationcatéchines


Dosage de sécurité

Adulte : 3 tasse - 10 tasse (Tisane/Thé/Infusion)

La dose varie en fonction de l'indication. Certaines recherches suggèrent que 8 à 10 tasses de thé vert / jour sont nécessaires, tandis que d'autres indiquent que seulement 3 à 5 tasses de thé vert/ jour sont nécessaires. Il est probable que la dose dépende également de la qualité du thé vert et de la concentration des catéchines dans la préparation. Une tasse de thé apporte environ 50 mg de caféine et de 80 à 100 mg de polyphénols. 


Interactions

Médicaments

Adenosine : interaction modérée

Théoriquement, le thé vert pourrait diminuer les effets vasodilatateurs de l'adénosine. La caféine dans le thé vert est un inhibiteur compétitif de l'adénosine au niveau cellulaire.

Amphétamines : interaction forte

Théoriquement, la caféine dans le thé vert pourrait augmenter le risque d'effets additifs sur le système nerveux central.

Antidiabétique : interaction faible

Théoriquement, l'utilisation concomitante de thé vert et de médicaments antidiabétiques pourrait inerférer avec le contrôle de la glycémie en raison de la caféine contenue dans le thé vert. Les rapports affirment que le thé vert et/ou la caféine pourraient augmenter ou diminuer la glycémie.

Cimétidine : interaction modérée

L'utilisation concomitante pourrait augmenter les effets indésirables de la caféine dans le thé vert. La cimétidine peut réduire la clairance de la caféine de 31% à 42%. .

Clozapine : interaction modérée

L’administration concomitante de thé vert et de clozapine pourrait théoriquement provoquer une exacerbation aiguë des symptômes psychotiques due à la caféine présente dans le thé vert. La caféine peut augmenter les effets et la toxicité de la clozapine.

Cocaine : interaction forte

Théoriquement, la caféine dans le thé vert pourrait augmenter le risque d'effets additifs sur le système nerveux central.

Contraceptifs oraux : interaction modérée

L'utilisation concomitante de thé vert et de contraceptifs oraux pourrait augmenter les effets néfastes de la caféine dans le thé vert. Les contraceptifs oraux peuvent réduire la clairance de la caféine de 40% à 65%

Nadolol : interaction forte

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la consommation de thé vert réduit les concentrations plasmatiques de nadolol et réduit de manière significative son effet hypotenseur.

Atorvastatine : interaction forte

Chez les humains en bonne santé, la prise d'extrait de thé vert à raison de 300 mg ou 600 mg avec de l'atorvastatine réduit les taux plasmatiques d'atorvastatine d'environ 24%. L'élimination de l'atorvastatine n'est pas affectée.

Quinolone : interaction modérée

Le thé vert contient de la caféine. Les quinolones (également appelées fluoroquinolones) peuvent diminuer la clairance de la caféine en inhibant l'enzyme du cytochrome P450 1A2.

Plantes ou autres actifs

Thé vert : interaction modérée

Le thé vert semble réduire l'absorption du fer non hémique des aliments.


Précautions

Femme enceinte : utiliser avec prudence

Les apports alimentaires habituels semblent sûrs. cependant, une utilisation excessive n'est pas recommandée en raison de la teneur en caféine du thé vert. Les femmes enceintes doivent limiter leur consommation de caféine à moins de 200 mg par jour, car celle-ci passe dans le sang du fœtus. 

Femme allaitante : utiliser avec prudence

Les apports alimentaires habituels semblent sûrs. cependant, une utilisation excessive n'est pas recommandée en raison de la teneur en caféine du thé vert. Les femmes qui allaitent doivent limiter leur consommation de caféine à moins de 200 mg par jour, car celle-ci passe dans le lait. 

Hypertension artérielle : éviter

Le thé vert contient de la caféine et peut augmenter temporairement la tension artérielle.

Troubles hépatiques : éviter

Les suppléments d'extrait de thé vert ont été associés à plusieurs cas d'hépatotoxicité.  

Ostéoporose : éviter

Le thé vert contient de la caféine qui peut augmenter l'excrétion urinaire du calcium.

Anémie : éviter

Le thé vert peut aggraver l'anémie chez les personnes souffrant d'une carence en fer.

Anxiété : utiliser avec prudence

Il a été démontré que la prise de plus de 400 mg de caféine par jour, comme on le trouve dans environ 8 tasses de thé vert, aggrave les troubles anxieux.

Troubles cardiaques : éviter

Le thé vert contient de la caféine, qui pourrait provoquer des arythmies cardiaques chez les personnes sensibles. 

Troubles du sommeil : éviter

Le thé vert contient de la caféine qui peut aggraver l'insomnie.

Diabète type 2 : éviter

Les personnes diabétiques doivent éviter de consommer de grandes quantités de thé ou de caféine, car il semble que cette dernière entraîne une augmentation de la glycémie, en particulier en fin de journée.