Pensée sauvage : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La pensée sauvage, appelée également « Violette des champs», « violette tricolore » ou « Herbe de la Trinité », est une plante herbacée annuelle qui atteint en moyenne 30 cm, à feuilles ovales et lobées et aux fleurs tricolores. Leur couleur permet de distinguer la variété arvensis dont les 4 pétales supérieurs sont blanc jaunâtre, de la variété vulgaris dont les 4 pétales supérieurs sont violets. Elle est originaire d'Europe, d'Afrique du Nord et des régions tempérées d'Asie. Elle pousse aussi bien en montagne que dans les régions côtières. Les parties utilisées en thérapeutique sont les parties aériennes. La pensée sauvage est constituée de flavonoïdes (jusqu'à 2,9 %) comme la vitexine, la rutine, la violanthine (jusqu'à 0,8 %), des acides phénoliques (jusqu'à 0,5%), principalement l'acide salicylique et ses dérivés le salicylate de méthyle et la violutine, des polysaccharides de mucilage, 16-24% dans V. arvensis et 8-12% dans V. tricolor, tanins, caroténoïdes (zéaxanthine...) et des cyclotides (environ 0,02 %) : ce sont des peptides macrocycliques. Traditionnellement, on utilise la pensée sauvage pour son action dépurative et dans le traitement des affections cutanées telles que l'eczéma, l'acné, la séborrhée, ainsi que l'érythème fessier du nourrisson. Elle est utilisée également comme expectorante dans les affections respiratoires.

Autre(s) nom(s) 

violette des champs, violette tricolore, Herbe de la Trinité

Nom(s) scientifique(s)

Viola tricolor

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Flavonoïdes

salicylate de méthyle

Mucilages

Saponines


Propriétés


Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

En raison de sa teneur en flavonoïdes et d'autres composés phénoliques, la pensée asuvage peut être une source d'antioxydant naturel. In vitro, on a montré qu’un extrait hydro-alcoolique de feuilles ou de fleurs de pensée sauvage fraiche possède une activité anti-oxydante. Les composants polaires ont une meilleure activité, parmi ceux-ci on retrouve des flavonoïdes comme la rutine et la violanthine.


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La pensée sauvage est traditionnellement utilisée pour les affections inflammatoires pulmonaires et cutanées. In vitro, l'extrait de pensée sauvage a inhibé la sécrétion de diverses cytokines inflammatoires, entraînant une inhibition de la prolifération des lymphocytes activés. Les constituants bioactifs semblaient être les cyclotides.

Usages associés

Eczéma, Maladie pulmonaire obstructive chronique, Dermatite séborrhéique, Acné, Dermatoses

Effet dermatologique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Dans un modèle d’eczéma chez le rat, on a mis en évidence une amélioration des troubles cutanés après ajout de pensées sauvages fraîches dans l’alimentation pendant 2 mois, par rapport à un groupe témoin.

Usages associés

Eczéma, Dermatite séborrhéique, Acné, Dermatoses

Antimicrobien

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Certains essais ont évalué les propriétés antimicrobiennes de différentes préparations de Viola tricolor. Les préparations les plus efficaces sont les extractions aqueuses et alcooliques. Elles ont un effet significatif sur des bactéries Gram positif comme Staphylococcus aureus, S. epidermidis et sur la levure Candida albicans. Les préparations les moins efficaces sont celles qui ont une forte sélectivité moléculaire, ce qui suggère une action synergique des différents composants présents dans les autres extractions. Les peptides cycliques ou cyclotides sont notamment responsables de cet effet.

Usages associés

Maladie pulmonaire obstructive chronique

Diurétique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Une étude a montré que l’administration d’une teinture mère de pensée sauvage chez le rat a un effet diurétique modéré. En effet,la diurèse est augmentée d’environ 10% comparativement au groupe témoin, l’excrétion de Na+ de 18% et celle de K+ de 36%.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Eczéma
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que l'application d'une pommade contenant 5 % de chacun des extraits de pensée sauvage, de gotu kola et de raisin de l'Oregon deux fois par jour pendant 4 semaines n'améliore pas l'eczéma par rapport à une crème de base. Cependant, les patients atteints d'eczéma sur une peau exposée au froid pourraient ressentir une certaine amélioration.

Posologie

posologiePar voie cutanée : parties aériennes

posologie600 mg

formulationextrait alcoolique, pommade, Tisane/Thé/Infusion, crème, Extrait sec


Maladie pulmonaire obstructive chronique
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires chez des hommes âgés de 40 à 70 ans ayant des antécédents de tabagisme et de bronchopneumopathie obsctructive chronique (BPCO) stade 2, montrent que la prise d'une combinaison de 165 mg de pensée sauvage, 165 mg de fleurs de calendula et 165 mg de sureau, à raison de 3 gélules par jour pendant 6 mois, améliore modérement la dyspnée, la toux et les expectorations, par rapport au groupe placebo. Cependant, le nombre d'exacerbations de BPCO par mois ne semble pas être modifié. 

Posologie

posologiePar voie orale : parties aériennes

posologie165 mg

duration6 - mois

formulationextrait alcoolique, Extrait sec

Synergies

Sureau, Calendula officinalis

Acné
✪✪✪✪

La pensée sauvage est traditionnellement utilisée dans les troubles cutanés tels que l'eczéma, la séborrhée, l'impétigo et l'acné, ainsi que l'érythème fessier des nourrissons. L'EMA indique que la pensée sauvage est un produit médicinal traditionnel à base de plantes pour le traitement symptomatique des affections cutanées séborrhéiques légères. 

Posologie

posologiePar voie orale, cutanée : parties aériennes

posologie600 mg

formulationextrait alcoolique, pommade, Tisane/Thé/Infusion, crème, Extrait sec


Dermatite séborrhéique
✪✪✪✪

La pensée sauvage est traditionnellement utilisée dans les troubles cutanés tels que l'eczéma, la séborrhée, l'impétigo et l'acné, ainsi que l'érythème fessier des nourrissons. L'EMA indique que la pensée sauvage est un produit médicinal traditionnel à base de plantes pour le traitement symptomatique des affections cutanées séborrhéiques légères. 

Posologie

posologiePar voie orale, cutanée : parties aériennes

posologie600 mg

formulationextrait alcoolique, pommade, Tisane/Thé/Infusion, crème, Extrait sec


Dermatoses
✪✪✪✪

La pensée sauvage est traditionnellement utilisée dans les troubles cutanés tels que l'eczéma, la séborrhée, l'impétigo et l'acné, ainsi que l'érythème fessier des nourrissons. L'EMA indique que la pensée sauvage est un produit médicinal traditionnel à base de plantes pour le traitement symptomatique des affections cutanées séborrhéiques légères. 

Posologie

posologiePar voie orale, cutanée : parties aériennes

posologie600 mg

formulationextrait alcoolique, pommade, Tisane/Thé/Infusion, crème, Extrait sec


Dosage de sécurité

Adulte : 1.5 g - 4 g (Tisane/Thé/Infusion, Extrait sec)

- Usage interne Adultes : 1,5-4 g du médicament en infusion trois fois par jour ; extrait fluide ([1:1], éthanol 25%) 2-4 ml trois fois par jour ; extrait sec (6:1), 2-4 g par jour. - Usage externe 3-4 g du médicament dans 150 ml d'eau chaude en compresse ou en cataplasme, plusieurs fois par jour. - La préparation ne contient pas moins de 1,5 % de flavonoïdes, exprimés en violanthine et calculés par rapport à la plante séchée.


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

En raison de la présence de coumarines et de salicylates, il est conseillé d’utiliser avec précaution la pensée sauvage chez les sujets sous anticoagulants car elle pourrait avoir des effets additifs.


Précautions

Femme enceinte : éviter

En l’absence de données suffisantes, l’utilisation chez la femme enceinte n’est pas recommandée.

Femme allaitante : éviter

En l’absence de données suffisantes, l’utilisation chez la femme allaitante n’est pas recommandée.


Contre-indications

Déficit en G6PD : interdit

Il y a un rapport de cas d'hémolyse chez un nourrisson présentant un déficit en G6PD qui a consommé de l'extrait bouilli de pensée sauvage. On pense que l'ester méthylique de l'acide salicylique, un constituant de la pensée sauvage était responsable de cet effet.

Allergies : interdit

La pensée sauvage est contre indiquée en cas d'allergie vraie aux dérivés salicylés.