Bruyère : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La bruyère est un sous-arbrisseau de 30 à 90 cm de hauteur, à feuilles persistantes originaire d'Europe et d'Afrique du Nord. Les fleurs varient du rose pâle au rose violacé, sont de très petite taille et disposées en grelot. La partie utilisée est les sommités fleuries. Elles sont récoltées à la fin de la floraison qui a lieu de juillet à octobre. Les constituants de la bruyère comprennent des composés phénoliques tels que l'arbutine (2%), les proanthocyanidines et les anthocyanines ; des triterpènes tels que l'acide ursolique et l'acide oléanolique ; des flavonoïdes tels que la quercétine, la myricétine et le kaempférol ; des tocophérols ; des acides gras tels que l'acide linolénique, l'acide palmitique et l'acide linoléique ; des acides aminés tels que l'acide glutamique et l'acide aspartique ; et d'autres acides organiques tels que l'acide ascorbique.  La bruyère commune est connue comme diurétique, comme anti-infectieux rénal, dans le traitement de la cystite. Elle est traditionnellement utilisée pour favoriser l’élimination rénale de l’eau et comme adjuvant dans les troubles urinaires bénins. Elle est beaucoup employée aussi contre les rhumatismes notamment la goutte.

Autre(s) nom(s) 

Callune

Nom(s) scientifique(s)

Calluna vulgaris

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Arbutine


Propriétés


Antimicrobien

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les extraits de bruyère semblent avoir des effets antimicrobiens, avec la plus grande activité contre les bactéries Gram-positives. Les extraits de bruyère ont été testés contre douze souches bactériennes pouvant causer des infections urogénitales. Les résultats ont montré un potentiel d'inhibition des bactéries pathogènes. Cette activité soutient l'utilisation traditionnelle de la bruyère dans le traitement des infections liées aux voies urinaires Les extraits de bruyère ont démontré également la capacité d'inhiber des bactéries pathogènes associées à la vaginose bactérienne, comme Gardnerella vaginalis et Neisseria gonorrhoeae, sans affecter les souches bénéfiques de Lactobacillus. Cela indique que les extraits de bruyère pourraient être utilisés pour traiter des infections vaginales tout en préservant le microbiote vaginal.

Usages associés

Infections urinaires

Antiviral

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des recherches in vitro montrent que les extraits de bruyère ont une activité antivirale contre le virus de l'hépatite C. Les extraits de bruyère ayant des concentrations plus élevées d'acide ursolique et d'acide oléanolique semblent avoir une plus grande activité. On pense que ces composants interfèrent avec l'entrée du virus et entravent sa réplication en inhibant l'activité de la polymérase NS5B. 


Anti-inflammatoire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des extraits éthanolique des parties aériennes de la bruyère, présentent une activité anti-inflammatoire et antinociceptive (inhibition de la sensibilité à la douleur) comme démontré dans des études sur la souris.

Usages associés

Prostatite, Calcul rénal, Goutte

Effet dermatologique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des études animales et in vitro montrent que l'extrait de bruyère pourrait protéger contre l'inflammation de la peau, les coups de soleil et les dommages causés à l'ADN par les rayons ultraviolets B, probablement grâce à ses effets antioxydants.


Diurétique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L’effet diurétique et sur la goutte n’a pas été démontré scientifiquement et découle des usages traditionnels.

Usages associés

Calcul rénal, Goutte


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Infections urinaires
✪✪✪✪

La bruyère est traditionnellement utilisée pour traiter les infections urinaires telles que les cystites. Les recherches en laboratoire ont confirmé son action antimicrobienne, ce qui appuie son usage dans ce contexte.

Posologie

posologiePar voie orale : sommités fleuries

posologie1.5 g


Prostatite
✪✪✪✪

En raison de ses qualités diurétiques et de sa capacité à lutter contre les microbes, il est proposé que la bruyère puisse être bénéfique dans le soulagement des symptômes de la prostatite.

Posologie

posologiePar voie orale : sommités fleuries

posologie1.5 g


Calcul rénal
✪✪✪✪

La bruyère est traditionnellement utilisée pour favoriser l’élimination rénale de l’eau et comme adjuvant des cures de diurèse dans les troubles urinaires bénins.

Posologie

posologiePar voie orale : sommités fleuries

posologie1.5 g


Goutte
✪✪✪✪

La bruyère, utilisée pour ses propriétés anti-inflammatoires et diurétiques, s'avère également bénéfique dans la gestion de la goutte, condition résultante d'un niveau important d'acide urique dans le sang.

Posologie

posologiePar voie orale : sommités fleuries

posologie1.5 g


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 3 g - 4.5 g (Poudre)

- Plante sèche : 4,5 g par jour, en poudre 3 g/jour en 3 prises (1 g/prise). - Infusion de sommités fleuries : 3 cuillères à thé de la plante ou 1,5 g dans 150 mL d'eau, boire 3 tasses par jour. - Décoction : 1,5 g dans 250 mL d'eau, 3 tasses par jour.


Contre-indications

Femme enceinte : interdit

La bruyère contient l'arbutine, qui est contre-indiquée aux femmes enceintes.

Femme allaitante : interdit

La bruyère contient l'arbutine, qui est contre-indiquée aux femmes allaitantes.

Enfant jusqu’à 12 an(s) : interdit

La bruyère contient l'arbutine, qui est contre-indiquée aux enfants de moins de 12 ans.