curcuma dangereux

Le curcuma est-il dangereux pour la santé ?

Anti-cancer, anti-inflammatoire, plein de vitamines et minéraux, le curcuma est encensé. Consommé en tant qu’épice ou en cure comme un complément alimentaire, il apparaît comme un remède à toutes sortes de maux. Il faut toutefois faire attention à la manière dont on le consomme. Le curcuma peut-il être dangereux ?

Les bienfaits du curcuma

Une épice pleine de vertus

Base de la gastronomie et de la médecine traditionnelle indienne, cette épice jaune orangé est dotée de nombreuses vertus. Le curcuma est un rhizome beige de la taille d’un petit doigt, qui dévoile sa belle couleur orange lorsqu’il est coupé. Il se consomme frais ou sec dans des plats cuisinés, en infusion ou dans des remèdes naturels.

Cette racine possède des effets antixoydants et anti-inflammatoires réputés. C’est l’un des plus puissants anti-inflammatoires naturels connus. A ce titre, il est utilisé de façon préventive pour rester en bonne santé et renforcer les défenses immunitaires, et pour soigner les douleurs et petits maux. Le curcuma est notamment bon pour soigner les troubles digestifs, pour améliorer la fonction biliaire et pour soigner les maladies inflammatoires. On le conseille pour soulager les douleurs articulaires comme l’arthrose et l’arthrite. Il aurait même des vertus anti-cancer dues à ses actifs antioxydants, la curcumine notamment.

Une consommation différente selon les pays

Le curcuma est consommé traditionnellement en Asie, surtout en Inde, où cette épice est centrale. Cette consommation quotidienne expliquerait d’ailleurs que les Indiens connaissent un taux de cancers du système digestif particulièrement bas par rapport aux Occidentaux. 

curcuma danger
Le curcuma, une épice très prisée

En Occident, le curcuma est consommé en tant que super aliment : il peut être ajouté aux plats en tant qu’épice, ou en cure. On peut le consommer coupé frais, sec en poudre, ou en gélules. Il est conseillé de consommer 3 grammes de poudre par jour ou, en gélules (extrait sec), 1,5 grammes par jour.

Le curcuma serait-il dangereux ?

Saupoudrer du curcuma sur ses plats serait inutile

La posologie conseillée du curcuma pour un effet thérapeutique est assez importante : il faudrait en consommer plus d’une cuillère à café par jour. En outre, le curcuma est assez volatile et l’organisme l’assimile difficilement. Il convient de combiner le curcuma avec du poivre (ou plutôt sa substance active, la pipérine) pour que ses effets soient réellement efficaces.

curcuma bienfaits
Les quantités journalières recommandées sont assez importantes

De plus, il est recommandé de consommer le curcuma avec de l’huile pour « accrocher » ses substances actives dans l’organisme. Profiter des effets thérapeutiques du curcuma est donc assez difficile : saupoudrer quelques pincées sur ses plats, une fois de temps en temps, ne serait pas suffisant pour rester en bonne santé (mais cela permet quand même de les colorer en jaune !)

Effets indésirables du curcuma et contre-indications

Pris à petites doses, le curcuma ne présente aucun danger pour l’organisme. Cependant, consommé à hautes doses, le curcuma peut entraîner des effets sur le système digestif. Un organisme non habitué à la consommation quotidienne de curcuma peut être sujet à des brûlures d’estomac, à des ballonnements, voire à des vomissements.

En tant qu’épice, le curcuma n’est pas dangereux pour la santé. C’est pris en gélule ou en extrait qu’il peut être surdosé.

Si le curcuma est excellent pour soulager les règles douloureuses ou les saignements trop importants, il est déconseillé en cure aux femmes enceintes ou allaitantes. En effet, il pourrait provoquer, à hautes doses, des saignements ou des contractions.

Le curcuma est contre-indiqué en cas de calculs biliaires, de maladie du foie, et d’ulcères à l’estomac. Il est également déconseillé d’en consommer à hautes doses si l’on doit d’être opéré(e) dans les 15 jours à venir, le curcuma pouvant augmenter l’afflux sanguin.

curcuma allergie
Le curcuma frais présente moins de contre-indication que les gélules et extraits

On peut enfin développer une allergie au curcuma, qui se traduit par une sécheresse de la bouche et des nausées. C’est pourquoi il est conseillé, pour une première prise, d’en prendre seulement une petite pincée, surtout chez des sujets présentant déjà des allergies à d’autres aliments. 

Interactions du curcuma

Le curcuma peut voir ses effets multipliés avec la consommation de plantes ou de médicaments. Ainsi, pour mieux assimiler le curcuma, on conseille de le consommer en interaction avec du poivre. La consommation de curcuma avec du gingembre ou de la cannelle est également suggérée, afin d’en multiplier les effets anti-inflammatoires.

En revanche, on déconseille de consommer le curcuma avec certains médicaments :

  • Les anti-coagulants : aspirine, warfarine (Coumadine), anti-vitamine K : le curcuma possède déjà un effet anti-coagulant qui peut accentuer les propriétés du médicament.
  • Antiacides : ils sont utilisés chez les personnes souffrant d’acidité gastrique, de reflux gastro-oesophagien. Le curcuma pourrait annuler les effets du médicament, voire augmenter les sécrétions acides.
  •  Antidiabétiques : le curcuma possédant déjà des effets antidiabétiques, il est déconseillé de consommer du curcuma à fortes doses si l’on suit un traitement contre le diabète.
  • Anti-inflammatoires : de même, le curcuma est à éviter si l’on consomme déjà des médicaments anti-inflammatoires. En revanche, certaines études montrent que le curcuma peut être plus efficace que les anti-inflammatoires non stéroïdiens, sans effets secondaires néfastes pour l’organisme.  

Donc si on consomme ce type de médicaments, il est conseillé de demander l’avis du médecin avant d’entamer une cure à base de curcuma. En revanche quelques pincées de poudre dans la nourriture ne causeront pas de problème !

L’avis des experts sur la consommation de curcuma

Ainsi le curcuma n’est pas réellement dangereux si l’on en consomme de façon épisodique, ou si l’on respecte les doses prescrites par un professionnel. Une consommation ponctuelle de curcuma n’aura aucun effet néfaste sur l’organisme : au pire, il sera inutile car non assimilé par le corps.

Si on souhaite suivre une cure à base de curcuma pour soulager des troubles digestifs ou des douleurs articulaires, il est conseillé de demander l’avis d’un spécialiste. Une surdose de curcuma peut entraîner des effets inverses à ceux recherchés. Toutefois, ce type de remède naturel est moins susceptible d’avoir des d’effets secondaires qu’un lourd traitement médicamenteux.

Pour aller plus loin