Aloe vera bio : tout ce qu’il faut savoir

L’aloe vera est une plante utilisée dans de nombreuses régions du monde pour ses vertus cosmétiques et médicinales. Pour des raisons de santé, il est important de choisir de l’aloe vera bio : on vous explique pourquoi !
aloe vera bio

Les bienfaits de l’aloe vera bio

L’aloe vera, un remède naturel traditionnel

L’origine de l’aloe vera est incertaine, mais la plante est déjà utilisée en Egypte antique en tant que plante médicinale. Elle est aujourd’hui cultivée dans de nombreuses régions du monde, principalement dans les zones tropicales car elle craint le gel. Au fur et à mesure de son introduction dans les différentes régions du monde, les guérisseurs traditionnels ont intégré cette plante dans leur pharmacopée : elle rentre ainsi dans la médecine ayurvédique et la médecine traditionnelle chinoise à partir du Xe siècle, et dans la médecine traditionnelle amérindienne à partir du XVIIe siècle.

aloe vera

L’aloe vera (également appelé aloès des Barbades) possède de multiples usages : il est vendu comme plante ornementale car il est relativement facile à faire pousser en intérieur. En France, il peut être cultivé dans les régions méditerranéennes et en Corse, et bien sûr également dans les DOM-TOM. Il est beaucoup utilisé en cosmétique ; il s’agit d’un bon remède naturel contre certaines maladies de peau et peut être utilisé en tant qu’aliment.

L’aloe vera bio : un allié pour l’hydratation de la peau

En cosmétique, ce qui est utilisé est le gel d’aloe vera issu de la pulpe à l’intérieur des feuilles. L’aloe vera étant une plante grasse, elle retient l’eau dans ce « gel » qui a donc des propriétés hydratantes très réputées. Le gel d’aloe vera s’utilise pour hydrater la peau sans la rendre grasse. Il peut être utilisé sur les peaux grasses et acnéiques, car il resserre les pores de la peau et régule le sébum.

L’aloe vera est riche en antioxydants, qui permettent de lutter contre le vieillissement cellulaire. Le gel d’aloe vera bio est donc un très bon anti-rides naturel. Le gel d’aloe vera peut être utilisé au quotidien comme base de démaquillage en complément avec de l’eau florale sur tous les types de peau.

Le gel d’aloe vera bio peut s’acheter pur ou en mélange avec d’autres actifs. On peut également l’extraire soi-même des branches d’aloe vera frais.

L’aloe vera bio, un bon remède naturel

Les feuilles d’aloe vera sont utilisées traditionnellement pour soigner les brûlures. On peut se servir des feuilles coupées ou du gel pour apaiser les brûlures superficielles et les coups de soleil, ou soulager la peau après une exposition au soleil. Le gel d’aloe vera est également un bon soin apaisant contre les piqûres d’insectes et les démangeaisons.

gel 
aloe vera
Du gel d’aloe vera frais

En usage interne, l’aloe vera est principalement utilisé en cas de constipation occasionnelle. Ce qui est alors consommé est le latex d’aloès séché. Les autorités de santé reconnaissent l’efficacité de l’aloe vera comme laxatif naturel, mais en recommandent une utilisation modérée, une prise trop importante pouvant mener à une irritation des intestins.

L’aloe vera serait également efficace pour lutter contre les parasites et champignons, et contre l’herpès génital masculin.

L’aloe vera bio dans la cuisine également

Le mucilage (partie gélatineuse) interne de l’aloe vera peut être consommé en tant qu’aliment. Il s’agit d’une plante riche en vitamines A, B, C et E, et d’une bonne source de calcium et de potassium. Son goût léger lui permet de s’intégrer à de nombreuses recettes salées ou sucrées.

Le jus d’aloe vera bio peut être bu tel quel ou intégré à des jus de fruits, smoothies ou être congelé (sorbets, granités…) Les cubes d’aloe vera peuvent être découpés dans des salades, des verrines, des soupes froides ou encore des desserts.

aloe vera bio
L’aloe vera prêt à être dégusté

Il est préférable de consommer l’aloe vera cru pour garder sa texture et son croquant. Cuit, il perdrait une grande partie de son intérêt gastronomique et nutritionnel.

Pourquoi consommer l’aloe vera bio ?

Préférer l’aloe vera bio

Il est préférable de consommer l’aloe vera bio afin d’éviter tout résidu de pesticide dans le produit fini. Qu’on l’ingère ou qu’on l’applique sur la peau, l’aloe vera est meilleur pour la santé lorsqu’il est issu de l’agriculture biologique. L’aloe vera non bio ou conventionnel peut être riche en résidus de pesticides, fongicides et être issu de monocultures participant à la déforestation des régions tropicales. 

La certification biologique permet de garantir une absence de pesticides dans les produits consommés et une certaine traçabilité du produit : on choisit de l’aloe vera bio !

Certaines marques proposent des produits à base d’aloe vera bio et issu du commerce équitable : c’est l’idéal, car on sait qu’il est produit dans des conditions sociales et environnementales optimales sans exploitation des travailleurs.

Choisir l’aloe vera bio

Tout dépend de l’utilisation que l’on souhaite faire de l’aloe vera :

  • Pour un usage cosmétique, il est préférable d’acheter du gel d’aloe vera bio pur que l’on peut utiliser tel quel sur la peau ou mélangé avec des huiles ou des hydrolats.
  • Pour un usage médicinal, on utilise des extraits de latex séché ou du jus d’aloe vera sur avis d’un médecin ou d’un naturopathe.
  • Pour un usage alimentaire, on choisit des feuilles d’aloe vera bio fraîches. On en trouve souvent au rayon fruits et légumes des magasins bio. On choisit des feuilles bien charnues, pas trop foncées ni fripées. On peut également utiliser l’aloe vera frais pour la peau en extrayant la chair. Il est également possible de cultiver l’aloe vera pour en « casser » une branche en cas de besoin.
  • Quoi qu’il en soit, acheter des aliments ou cosmétiques à base d’aloe vera bio permet également de garantir des produits sans conservateurs et arômes de synthèses pouvant être dangereux pour la santé. 

Précautions d’emploi pour l’aloe vera

Si l’on achète des plants d’aloès, il est nécessaire d’acheter de l’aloe vera comestible : certaines variétés sont toxiques) ; demandez conseil au vendeur en jardinerie. Si vous le cultivez chez vous, n’utilisez pas de pesticide ou d’herbicide toxique, l’aloès n’en a d’ailleurs pas besoin pour pousser.

Il est nécessaire d’être très vigilants lorsque l’on coupe l’aloe vera pour en extraire la pulpe. En effet, le latex (la sève jaunâtre) est toxique lorsqu’il est consommé tel quel. Il est donc indispensable de n’ingérer que la partie gélatineuse et en aucun cas toute la pulpe de l’aloe vera. En cas de contact du gel avec le latex, ne consommez pas la plante ! 

Partager sur facebook
Partager sur email
Partager sur twitter
Un dossier réalisé par