Resvératrol : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le resvératrol est un composé polyphénol qui existe dans la nature sous forme de stéréoisomères cis- et trans-. Le trans-resvératrol semble être la principale forme active. Le resvératrol se trouve principalement dans le vin rouge, la peau des raisins rouges, les baies (mûres, myrtilles, canneberges) et, en plus petites quantités, dans les arachides. La renouée de japon, dont les racines sont utilisées dans la médecine traditionnelle chinoise et japonaise, est considéré comme l'une des plus riches sources de trans-resvératrol. Malgré sa faible absorption et sa demi-vie courte dans le corps humain, le resvératrol a démontré des mécanismes d'action significatifs, notamment en modulant les voies de signalisation cellulaire liées à l'antioxydation, la lutte contre l'inflammation et la protection neuronale. Les recherches sur le resvératrol ont mis en lumière son rôle dans la prévention et le traitement de maladies telles que les troubles cardiovasculaires, le diabète, et certaines formes de cancer. Sa capacité à activer certaines voies métaboliques, comme celles associées à la longévité, en fait également un agent anti-âge prometteur.

Famille ou groupe : 

Phytosubstances


Propriétés


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Le resvératrol agit comme un puissant anti-inflammatoire en interférant avec des voies moléculaires clés, notamment NF-kB et MAPK, réduisant ainsi la production de médiateurs inflammatoires comme la CRP et le TNF-alpha. Cependant, il n'affecte pas les niveaux d'IL-6. Ces résultats suggèrent que le resvératrol pourrait être bénéfique pour réduire les états inflammatoires associés aux maladies cardiovasculaires.

Usages associés

Arthrose

Anti-âge

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Le resvératrol, célèbre pour ses propriétés anti-âge, régule l'expression de microARNs (miRNA), influençant ainsi la longévité et la santé cellulaire. Il active des molécules clés telles que les sirtuines et SIRT1 (protéines connues pour leur rôle dans la régulation de la longévité), et stimule l'expression du gène Klotho, connu pour ses effets anti-vieillissement. En inhibant l'ATP synthase mitochondriale, le resvératrol augmente les niveaux de la protéine suppresseur de tumeur TP53 et favorise l'expression de SIRT1 suggérant ainsi un potentiel significatif dans la lutte contre le vieillissement et les maladies associées. Le resvératrol pourrait agir également en augmentant la sensibilité à l'insuline et en diminuant le facteur de croissance de type insulinique 1 (IGF-1).

Usages associés

Bien-vieillir

Cardiovasculaires

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le resvératrol présente un intérêt pour la prévention des maladies cardiovasculaires grâce à ses propriétés antioxydante et anti-inflammatoire. Des recherches préliminaires suggèrent que l'administration chronique de resvératrol pourrait améliorer la fonction myocardique dans des modèles d'ischémie myocardique. D'autres effets cardioprotecteurs potentiels du resvératrol, comme l'ont montré des recherches sur l'homme et en laboratoire, ont inclus la régulation de la vasodilatation et de la vasoconstriction, des effets antioxydants et anti-inflammatoires et l'inhibition de l'agrégation plaquettaire. Il a été démontré que le resvératrol modulait l'activité des cellules endothéliales et la production d'oxyde nitrique. En outre, les résultats de recherches menées sur l'homme et l'animal suggèrent que le resvératrol pourrait réduire la pression artérielle.

Usages associés

Syndrome métabolique

Antioxydant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le resvératrol réduit les niveaux accrus de stress oxydatif grâce à l'élimination des ROS (espèces réactives de l'oxygène), comme le montrent un certain nombre d'études in vitro et in vivo. Pour rappel, le stress oxydatif se produit lorsque la concentration des ROS n'est pas contrôlée par les antioxydants internes. Afin de caractériser le stress oxydatif dans de nombreuses conditions pathologiques, des marqueurs du stress oxydatif, tels que le statut antioxydant total ou la capacité antioxydante totale (TAC), la malondialdéhyde, la protéine carbonyle ou encore les groupes sulfhydryle sont évalués. Une méta-analyse récente a révélé que la supplémentation en resvératrol a augmenté le niveau de TAC, alors qu'il n'a pas eu d'effets notables sur les marqueurs oxydatifs tel que le SOD, la catalase ou le glutathione peroxidase.

Usages associés

Stress oxydatif

Métabolique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des recherches cliniques ont montré que le resvératrol pouvait réduire la glycémie et le taux des hémoglobines A1c et améliorer la sensibilité à l'insuline chez les patients atteints de diabète de type 2. Cependant, il ne semble pas améliorer la fonction des cellules bêta. Certaines preuves cliniques ont attribué les effets antidiabétiques du resvératrol à sa capacité à réduire le stress oxydatif. En outre, les effets antidiabétiques du resvératrol pourraient résulter de sa capacité à moduler les enzymes impliquées dans l'inflammation et l'apoptose.

Usages associés

Diabète type 2

Neurologique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Le resvératrol pourrait jouer un rôle dans la prévention de la maladie d'Alzheimer. In vitro, le resvératrol empêche les réductions du glutathion liées au peptide bêta-amyloïde. Cela suggère que le resvératrol pourrait prévenir les dommages oxydatifs causés par le peptide bêta-amyloïde. Le resvératrol semble également bloquer l'agrégation de la bêta-amyloïde. Le resvératrol a été évalué pour ses effets sur des marqueurs supposés de la maladie d'Alzheimer tels que les protéines tau et Ab40 (rappel : la présence conjointe d'agrégats de β-amyloïde et de protéine tau sont les signes caractéristiques de la maladie d'Alzheimer). La recherche clinique montre que la prise de resvératrol encapsulé à partir de 500 mg par jour pendant un total de 52 semaines a entraîné des changements dans quelques marqueurs. Les auteurs concluent que le resvératrol et ses principaux métabolites ont pénétré la barrière hémato-encéphalique pour avoir des effets sur le système nerveux central. Le resvératrol augmente le flux sanguin cérébral, comme en témoigne l'augmentation de l'hémoglobine et de la désoxyhémoglobine (hémoglobine ne fixant pas l'oxygène). Il est possible que le resvératrol protège contre la mort des cellules apoptotiques neuronales en modulant l'expression des gènes apoptotiques ou en interférant avec les voies de signalisation.

Usages associés

Équilibre émotionnel, Alzheimer

Anticancer

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Le resvératrol présente un intérêt pour la prévention du cancer et l'amélioration de la mortalité. Le trans-resvératrol a une activité antimutagène. Des recherches préliminaires sur des modèles animaux suggèrent que le resvératrol pourrait réduire le risque de cancer. Il semble inhiber la croissance des tumeurs, favoriser l'apoptose et retarder la formation de métastases. L'effet du resvératrol sur l'apoptose cellulaire diffère selon les conditions. Dans certains cas, il facilite l'apoptose et dans d'autres, il l'inhibe. In vitro, de faibles concentrations de resvératrol inhibent l'apoptose des cellules leucémiques humaines induite par le peroxyde d'hydrogène. De plus, le resvératrol inhibe la croissance et induit la mort des lignées cellulaires du cancer des ovaires. Cependant, la mort cellulaire semble être médiée par des processus autophagocytaires plutôt que par l'apoptose. Le resvératrol inhibe également la croissance et induit la mort cellulaire apoptotique des lignées cellulaires de cancer du sein, des lignées cellulaires de médulloblastome et d'autres lignées cellulaires in vitro. Cependant, dans un modèle animal, l'ajout de resvératrol à l'alimentation ne diminue pas la charge tumorale intestinale telle que mesurée par l'expression de la COX-2.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Syndrome métabolique
✪✪✪✪✪

Les études montrent que le resvératrol n'a pas été significativement efficace sur le cholestérol total, ou les marqueurs inflammatoires par rapport au placebo chez les hommes d'âge moyen atteints du syndrome métabolique. Les résultats de l'analyse de sous-groupes d'études humaines ont montré que le resvératrol a un effet significatif sur les paramètres métaboliques à la dose > 500 mg et avec des interventions à long terme ≥ 10 semaines. L'administration de resvératrol peut réduire de manière significative le tour de taille, les triglycéride et le niveau de glucose, elle peut également augmenter le HDL, mais pas le cholestérol total. Dans ce contexte, nous pouvons conclure qu'une supplémentation en resvératrol peut être un complément pour gérer le syndrome métabolique et ses complications.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie500 - 1000 mg

duration10 - semaines


Équilibre émotionnel
✪✪✪✪✪

Les résultats d'une méta-analyse ont montré que le resvératrol n'a pas d'effet significatif sur la mémoire et les performances cognitives, cependant il a le potentiel d'améliorer l'humeur, ainsi que la vitalité et l'état de fatigue.

Posologie

posologiePar voie orale


Obésité
✪✪✪✪✪

Une méta-analyse de 28 essais cliniques montre que la prise de resvératrol diminue le poids corporel de 0,5 kg, l'indice de masse corporelle (IMC) de 0,17 kg/m2 et le tour de taille de 0,8 cm par rapport au placebo ou à l'absence d'intervention. Cette analyse a inclus des études sur des patients de poids normal, en surpoids et obèses, atteints ou non de diabète de type 2, de syndrome métabolique, de maladie hépatique grasse non alcoolique ou d'autres maladies chroniques. Une analyse de sous-groupe suggère que les patients obèses répondent mieux au resvératrol. Les patients obèses prenant du resvératrol ont eu une réduction de poids moyenne de 1,15 kg et une réduction de l'IMC de 0,3 kg/m2 par rapport au placebo. L'impact le plus important sur le poids corporel et l'IMC s'est produit avec des doses de resvératrol de 500 mg par jour et des durées de traitement de 3 mois ou plus.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie500 - 500 mg

duration3 - mois


Stress oxydatif
✪✪✪✪✪

Le resvératrol, un antioxydant puissant, joue un rôle double dans la lutte contre le stress oxydatif. D'une part, il augmente l'activité des enzymes antioxydantes, et d'autre part, il agit comme un nettoyeur de radicaux libres. Le resvératrol empêche également l'oxydation des LDL (lipoprotéines de basse densité), contribuant ainsi à la prévention de l'athérosclérose. Des études ont montré qu'une supplémentation quotidienne de 500 mg de resvératrol peut significativement augmenter les niveaux sériques de SOD (superoxyde dismutase), une enzyme antioxydante clé, et de la capacité antioxydante totale, tout en réduisant les concentrations de MDA (malondialdéhyde), un marqueur de dommage cellulaire.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie500 mg


Bien-vieillir
✪✪✪✪✪

Le resvératrol est une molécule anti-âge intéressante qui possède une activité biologique diversifiée. Il fonctionne comme un double antioxydant qui peut neutraliser les radicaux libres et augmenter la capacité antioxydante intrinsèque. De plus, le resvératrol augmente la biogenèse mitochondriale et possède une activité anti-inflammatoire, antidiabétique et anticancéreuse.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie150 - 500 mg


Acné
✪✪✪✪✪

L'application topique de resvératrol dans une crème a réduit de plus de moitié les scores d'évaluation de l'acné, ainsi que le nombre de lésions.

Posologie

posologiePar voie cutanée

formulationcrème


Alzheimer
✪✪✪✪✪

Le resvératol peut atténuer la démence liée à la maladie d'Alzheimer en inhibant la production d'amyloïde-β (Aβ) et l'oligomérisation anormale de Aβ, en favorisant la clairance de Aβ et en régulant la neuropathologie tau par l'inhibition de la phosphorylation et de l'agrégation tau anormales. Le resvératrol protège les neurones des espèces réactives de l'oxygène (ROS), des radicaux libres du peroxyde d'hydrogène, du NO et d'autres toxines intracellulaires et extracellulaires associées aux maladies neurodégénératives. Les propriétés anti-inflammatoires du resvératrol préviennent la neuroinflammation et la toxicité induites par Aβ en inhibant la signalisation NF-κB dans les microgliocytes et les astrocytes. En outre, le resvératrol aurait une activité anti-apoptotique. Ces activités biochimiques indiquent que le resvératrol a un effet thérapeutique potentiellement fort pour la maladie d'Alzheimer. Il existe des preuves solides que le resvératrol est efficace dans les modèles animaux de la maladie d'Alzheimer mais sur l'homme l'efficacité n'est pas encore clairement démontrée. En effet les résultats sont un peu contradictoires. Il est possible que la faible efficacité d'extraction, la stabilité chimique limitée du resvératrol pourraient être les principaux obstacles limitant son application clinique.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie500 - 1000 mg


Arthrose
✪✪✪✪✪

Une petite étude clinique menée sur des patients souffrant d'arthrose légère ou modérée du genou et recevant une thérapie physique et 15 mg de méloxicam par jour montre que l'ajout de 500 mg de resvératrol par jour pendant 90 jours améliore la douleur, la fonction et la rigidité par rapport à l'ajout d'un placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie500 - 1000 mg


Diabète type 2
✪✪✪✪

Il existe des preuves contradictoires sur les effets du resvératrol chez les patients diabétiques. Une étude clinique préliminaire a montré que la prise de resvératrol à raison de 250 mg une fois par jour pendant 3 mois, en association avec des médicaments antidiabétiques (metformine et / ou glibenclamide), réduit l'hémoglobine HbA1c et la glycémie à jeun les antidiabétiques seuls chez les patients atteints de diabète de type 2. Une méta-analyse des résultats de cette étude et d'un autre petit essai clinique montre également que la prise de 250 à 1000 mg de resvératrol par jour pendant 3 mois maximum réduit la glycémie à jeun de 35 mg / dL, l'insuline à jeun de 4,6 mcIU / mL et l'HbA1c de 0,8 comparé au placebo chez les patients atteints de diabète de type 2. Dans la plupart des études, le resvératrol est pris selon des doses comprises entre 250-1000 mg par jour pendant 3 mois maximum.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie250 - 1000 mg

duration3 - mois

populationAdultes


Dosage de sécurité

Adulte : 200 mg - 500 mg

Le resvératrol a été le plus souvent utilisé à des doses de 250 à 500 mg par jour pendant une période allant jusqu'à 3 mois.


Interactions

Médicaments

Substrat des cytochromes P450 : interaction modérée

Des recherches in vitro suggèrent que le resvératrol inhibe l'isoenzyme 2E1 du cytochrome P450 (CYP2E1). De plus, une étude pharmacocinétique montre que la prise de 500 mg de resvératrol par jour pendant 10 jours avant la prise d'une dose unique de 250 mg de chlorzoxazone augmente la concentration maximale de chlorzoxazone d'environ 54%, l'aire sous la courbe de la chlorzoxazone d'environ 72% et la demi-vie de la chlorzoxazone d'environ 35% . Théoriquement, le resvératrol pourrait augmenter les niveaux d'autres médicaments métabolisés par cette enzyme. Parmi les médicaments métabolisés par le CYP2E1 figurent l'acétaminophène, le chlorzoxazone, l'éthanol, la théophylline et les anesthésiques tels que l'enflurane, l'halothane, l'isoflurane, le méthoxyflurane.


Précautions

Intervention chirurgicale : utiliser avec prudence

Le resvératrol a des effets antiplaquettaires et peut causer des saignements excessifs s'il est utilisé en péri-opératoire. Il est conseillé d'arrêter le resvératrol au moins 2 semaines avant une intervention chirurgicale non urgente.

Maladie hormono-sensible : éviter

Comme le resvératrol peut avoir des effets œstrogéniques, les femmes souffrant de troubles hormono-sensibles devraient éviter le resvératrol. Certaines de ces affections comprennent le cancer du sein, de l'utérus et de l'ovaire, l'endométriose et les fibromes utérins.

Femme enceinte : éviter

Données insuffisantes.

Femme allaitante : éviter

Données insuffisantes.