Zinc : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le zinc est un minéral. Il appartient à la classe des « oligo-éléments essentiels », car sa présence en très petite quantité est nécessaire à la santé humaine. Étant donné que le corps humain ne stocke pas de quantités excessives de zinc, il doit être régulièrement consommé dans le cadre de l’alimentation. Le zinc se trouve en quantité intéressante dans les huîtres, le germe de blé, le foie, les viandes, les crustacés et les graines de sésame. Il est utilisé pour stimuler le système immunitaire, améliorer la croissance et la santé des enfants carencés en zinc, traiter le simple rhume et les otites récurrentes, la grippe, les infections des voies respiratoires.

Autre(s) nom(s) 

Zn

Famille ou groupe : 

Minéraux et oligo-éléments


Propriétés


Essentiel

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La quantité totale de zinc est estimée à 2 g dans le corps. C'est un cofacteur dans de nombreux processus biologiques, incluant l'ADN, l'ARN (messager entre ADN et protéines) et la synthèse des protéines. On suppose qu'un grand nombre de protéines qui jouent un rôle dans la régulation de l'expression génétique contiennent du zinc. Les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) ont estimé que les produits contenant du zinc contribuent à la synthèse normale d’ADN, au métabolisme acidobasique normal, au métabolisme normal des aliments, des glucides (sucres), des acides gras, de la vitamine A, aux fonctions intellectuelles normales, à la fertilité et à la reproduction normales, à la synthèse des protéines, au maintien des os, au maintien des cheveux, des ongles et de la peau, au maintien de concentrations normales de testostérone dans le sang, à la vision normale, au fonctionnement normal du système immunitaire, à la division cellulaire, à la protection des cellules contre les radicaux libres (effet antioxydant), si et seulement si ces produits contiennent au moins 1,5 mg de zinc pour 100 g, 100 ml ou par emballage si le produit ne contient qu’une portion.

Usages associés

Carence en Zinc, Équilibre Acido-basique, Stress oxydatif, Bien-vieillir, Santé de la peau

Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

Le zinc limite les dommages induits par les oxydants par différents mécanismes. En effet, il protège contre l'appauvrissement en vitamine E, contrôle la libération de vitamine A, contribue à la structure de l'enzyme antioxydante extracellulaire SOD, limite la production endogène de radicaux libres et favorise leur piégeage.


Cicatrisant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Pour aider la cicatrisation, l'application cutanée du Zinc renforce la synthèse du collagène, et la regénération de l'épiderme, diminue l'inflammation et limite la prolifération des bactéries.

Usages associés

Ulcère de jambe, Cicatrisation de la peau, Brûlures, Plaie

Immuno-modulateur

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Une carence sévère en zinc affaiblit la fonction immunitaire. Même un déficit léger à modéré en zinc peut altérer les fonctions des macrophages et des neutrophiles et l'activité des cellules tueuses naturelles. Le corps a besoin de zinc pour développer et activer les lymphocytes T. Les individus avec de faibles niveaux de zinc ont montré une réponse réduite de la prolifération des lymphocytes aux mitogènes et d'autres troubles de la réponse immunitaire pouvant être corrigés par une supplémentation en zinc. Ces altérations de la fonction immunitaire pourraient expliquer pourquoi une carence en zinc a été associée à une susceptibilité accrue à la pneumonie et à d'autres infections chez les enfants des pays en voie de développement et les personnes âgées.

Usages associés

Diarrhée

Effet fertilité

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Le Zinc impacte la fertilité masculine. Par exemple, on retrouve dans les cas d'infertilité masculine des taux de zinc faibles dans le plasma séminal. Les études cliniques suggèrent qu'une carence passagère en zinc entraîne une baisse de la concentration de la testostérone dans le sérum, mais aussi une baisse du volume séminal. La supplémentation en zinc améliore les paramètres tels que la quantité de spermatozoïdes chez des hommes infertiles, essentiellement avec des niveaux bas de testostérone.

Usages associés

Troubles de fertilité masculine

Neurologique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Les niveaux de Zinc sont diminués chez les personnes qui souffrent de dépression. Au niveau du cerveau, le zinc joue un rôle au niveau de l'hippocampe dans la communication entre les neurones. Il a été démontré dans des études cliniques que le zinc potentialise l'action des antidépresseurs. Dans la maladie d'Alzheimer, Le zinc semble jouer un rôle protecteur grâce à ses propriétés antioxydantes, mais d'autre part, il semble contribuer à l'agrégation du bêta-amyloïde (petite protéine dont l'agrégat est un des signes caractéristiques de l’Alzheimer).

Usages associés

Dépression, Anorexie, Troubles du déficit de l'attention

Antiviral

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le Zinc aurait des effets sur le rhinovirus. In vitro, il inhibe sa multiplication, mais ses effets chez l'homme ne sont pas clairs. En effet, le rhinovirus (responsable des affections comme le rhume) se réplique dans les muqueuses nasales. Par ailleurs, la biodisponibilité du zinc au niveau de la muqueuse nasale et des secrétions nasales, lorsqu'il est administré par voie orale, varie selon la formulation utilisée, ce qui peut influencer l'efficacité du zinc dans le rhume. Le Zinc pourrait avoir des effets sur d'autres virus, comme le virus respiratoire syncytial (VRS) ou le herpès simplex.

Usages associés

Verrues, Rhume, Herpès

Densité osseuse

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le zinc joue un rôle dans la prévention de l'ostéoporose, car il semble impliqué dans la minéralisation des os. Il y a une relation directe entre la solidité des os et les taux de zinc dans les os. Aussi, chez les personnes avec ostéoporose, l'élimination du zinc est plus importante, due à la dégradation des os.

Usages associés

Ostéoporose

Hypoglycémiant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les recherches préliminaire suggèrent que les personnes atteintes de diabète de type 2 pourraient avoir une altération du métabolisme du zinc et par conséquence une carence en zinc. Les études montrent que le zinc potentialise l'action de l'insuline en augmentant le transport du glucose dans les cellules. Le Zinc peut augmenter jusqu'à 30% les taux de (IGF)-1 (facteur de croissance, il stimule le métabolisme du glucose, la prolifération et la différenciation cellulaire). Dans une étude plus récente, chez des patients en stade de prédiabète, la prise de 30 mg de sulfate de zinc quotidiennement pendant 6 mois a permis d’améliorer la glycémie à jeun par rapport au groupe de contrôle. La supplémentation en zinc a également amélioré la sensibilité et la résistance à l’insuline.

Usages associés

Diabète type 2

Effet dermatologique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La recherche clinique suggère que le zinc a des effets bénéfiques sur la peau lorsqu'il est utilisé par voie orale ou topique. En effet, le zinc semble améliorer l'acné par activité anti-inflammatoire et par diminution de la sécrétion du sébum cutané.

Usages associés

Acné

Vision

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le Zinc joue un rôle clé dans la maintenance de la vision. Le zinc est présent en quantité importante dans la rétine et la choroïde. Une carence en zinc peut donc altérer la vision. Par ailleurs, le zinc interagit avec la vitamine A et la taurine dans la rétine et sert d'antioxydant dans la rétine et l'épithélium pigmentaire rétinien (impliqué dans l'absorption de la lumière, et son dysfonctionnement est trouvé dans les maladies comme le DMLA). Certaines études ont montré que le zinc pourrait ralentir certains types de maladies oculaires dégénératives.

Usages associés

DMLA


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Carence en Zinc
✪✪✪✪✪

La prise de zinc par voie orale ou intraveineuse prévient et traite la carence en zinc. Cependant, une supplémentation systématique en zinc n'est pas recommandée. Traditionnellement, une supplémentation en zinc a été utilisée pour traiter ou prévenir une carence dans certaines conditions telles que l'anorexie mentale, les syndromes de malabsorption, les affections associées à une diarrhée chronique et sévère, l'alcoolisme et la cirrhose hépatique, le diabète, le SIDA, lors des infections récurrentes, des brûlures graves, après une intervention chirurgicale majeure, lors de la maladie de Wilson ou pendant l'administration à long terme d'une nutrition parentérale totale. La supplémentation en zinc (136 mg de zinc élémentaire par jour) chez les patients atteints de cirrhose et de carence en zinc semble améliorer la fonction hépatique et la tolérance au glucose, éventuellement en augmentant le facteur de croissance analogue à l'insuline.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie12.7 - 136 mg


Ostéoporose
✪✪✪✪✪

Une consommation réduite de zinc et des taux sériques de zinc faibles semblent être associés à une densité minérale osseuse (DMO) plus faible chez les hommes et les femmes. Certaines preuves cliniques suggèrent que la prise de zinc en combinaison avec du cuivre, du manganèse et du calcium pourrait ralentir la perte osseuse chez les femmes ménopausées. Une combinaison de calcium 1000 mg par jour (sous forme de malate de citrate de calcium) plus un mélange d'oligo-éléments contenant 15 mg de zinc (sous forme de sulfate de zinc), 0,5 mg de cuivre et 5 mg de manganèse (sous forme de sel de gluconate) pendant 2 ans a été utilisée.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie15 mg

duration2 - années

formulationSulfate de Zinc

Synergies

Cuivre, Manganèse, Calcium

Équilibre Acido-basique
✪✪✪✪✪

L'EFSA a établit que le zinc contribue au métabolisme acido-basique normal.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie25 mg

populationAdultes


Stress oxydatif
✪✪✪✪✪

L'EFSA a établit que le zinc peut contribuer à la protection des cellules contre les radicaux libres.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie25 mg

populationAdultes


Bien-vieillir
✪✪✪✪✪

L'EFSA reconnait la contribution du zinc dans la synthèse normale d’ADN et dans le maintien des fonctions intellectuelles.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie25 mg

populationAdultes


Santé de la peau
✪✪✪✪✪

L'EFSA reconnait la contribution du zinc au maintien des cheveux, des ongles et de la peau.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie25 mg

populationAdultes


Diarrhée
✪✪✪✪

La prise de zinc par voie orale réduit la durée et la gravité des diarrhées aiguës et persistantes chez les enfants mal nourris ou carencés en zinc. La prise de zinc par voie orale pourrait également réduire la mortalité associée à la diarrhée, en particulier la diarrhée persistante. Le zinc élémentaire (10 à 40 mg par jour) a été utilisé avec une solution de réhydratation orale pendant 7 à 15 jours pour traiter la diarrhée chez les enfants de 6 mois à 5 ans souffrant de malnutrition ou de carence en zinc. Chez les femmes enceintes sous-alimentées, la prise de zinc à raison de 15 mg par jour à partir du premier ou du troisième trimestre et pendant un mois après l'accouchement réduit considérablement l'incidence de la diarrhée chez les nourrissons pendant la première année de vie par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie10 - 40 mg

duration15 - jours

populationFemmes enceintes, Enfants


Maladie de Wilson
✪✪✪✪

La maladie de Wilson est caractérisée par une accumulation de cuivre au niveau des organes vitaux, y compris le foie et le cerveau. Le zinc bloque l'absorption du cuivre et augmente l'élimination du cuivre dans les selles chez les personnes atteintes de la maladie de Wilson. Une supplémentation en sulfate de zinc, à raison de 220 mg trois fois par jour pendant 3 mois, chez les patients atteints de maladie de Wilson a entraîné une augmentation du glutathion hépatique et une diminution de l'oxydation, par rapport à ceux utilisant la pénicillamine.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie660 mg

duration3 - mois

formulationSulfate de Zinc


Acné
✪✪✪✪✪

Les essais cliniques suggèrent que la prise de zinc par voie orale, sous forme de sulfate de zinc ou de gluconate de zinc, peut améliorer l’acné par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie30 - 150 mg

duration3 - mois

formulationAcétate de Zinc, Lotion, Gluconate de Zinc, Sulfate de Zinc


Anorexie
✪✪✪✪✪

Prendre des suppléments de zinc par voie orale pourrait aider à augmenter la prise de poids et à atténuer les symptômes dépressifs chez les patients adolescents et adultes atteints d'anorexie mentale.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie14 - 50 mg

populationAdultes, Adolescents


Rhume
✪✪✪✪✪

La majorité des essais cliniques et des analyses de la recherche clinique montrent une réduction significative de la durée des symptômes du rhume banal lorsque les adultes prennent des pastilles de gluconate de zinc ou d’acétate de zinc fournissant 9 à 24 mg de zinc élémentaire par dose.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie9 - 184 mg

populationAdultes

formulationAcétate de Zinc, Gluconate de Zinc


Verrues
✪✪✪✪✪

Des études cliniques préliminaires suggèrent que l'application d'une solution de sulfate de zinc trois fois par jour pendant 4 semaines améliore les verrues planes, mais pas les verrues ordinaires, par rapport à l'eau distillée. Une autre étude clinique suggère que l'application locale d'une pommade à l'oxyde de zinc deux fois par jour pourrait être tout aussi efficace pour guérir les verrues qu'une pommade à l'acide salicylique et à l'acide lactique.

Posologie

posologiePar voie cutanée

duration4 - semaines

formulationOxyde de zinc, Sulfate de Zinc


Troubles du déficit de l'attention
✪✪✪✪✪

Certaines recherches suggèrent que les enfants atteints de trouble de déficit de l'attention / hyperactivité (TDAH) ont des taux de zinc sérique plus faibles que les enfants sans TDAH. D'autres recherches suggèrent que les patients atteints de TDAH ayant un taux de zinc plus faible pourraient ne pas répondre de manière adéquate à un traitement stimulant. Sur la base de ces preuves, le zinc présente un certain intérêt pour l'amélioration des symptômes chez les enfants atteints de TDAH. La prise de zinc par voie orale en combinaison avec un traitement conventionnel pourrait améliorer légèrement les symptômes d'hyperactivité, d'impulsivité et de troubles de la socialisation chez certains enfants atteints de TDAH. Il existe des preuves que le zinc pourrait être plus utile chez les enfants ayant un indice de masse corporelle (IMC) élevé, de faibles niveaux de zinc et de faibles niveaux d'acides gras libres. Le sulfate de zinc a été utilisé à raison de 55 mg (15 mg de zinc élémentaire) à 150 mg (40 mg de zinc élémentaire) par jour pendant 6 à 12 semaines.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie15 - 40 mg

duration12 - semaines

populationEnfants

formulationSulfate de Zinc


DMLA
✪✪✪✪✪

La supplémentation en antioxydants dont les vitamines A (15 mg), C (500 mg), E (400 UI) et de l'oxyde de zinc (80 mg) réduit de 27% les risques de pertes de vision et ralentit l'avancement de la maladie.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie80 - 500 mg

duration10 - années

formulationOxyde de zinc

Synergies

Vitamine A, Vitamine E, Vitamine C

Cicatrisation de la peau
✪✪✪✪✪

Pour aider à la cicatrisation des plaies, le zinc topique pourrait améliorer la réépithélialisation et la synthèse du collagène, diminuer l'inflammation et inhiber la croissance bactérienne.

Posologie

posologiePar voie cutanée


Troubles de fertilité masculine
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la supplémentation en zinc augmente le nombre de spermatozoïdes, le taux de testostérone et l'incidence des grossesses chez les hommes stériles idiopathiques ayant un faible taux de testostérone.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie25 - 66 mg

duration6 - mois

populationHommes


Diabète type 2
✪✪✪✪✪

 Le zinc oral pourrait améliorer légèrement le contrôle glycémique chez certains patients. Bien que les études animales ont démontré une amélioration du contrôle glycémique avec le zinc, les résultats des études humaines sont moins cohérents. Une méta-analyse de 12 études cliniques chez des patients diabétiques montre que la prise de suppléments de zinc réduit la glycémie à jeun et l'hémoglobine glyquée (HbA1c) par rapport au groupe contrôle. La réduction de la glycémie semble être plus importante avec le zinc inorganique, à des doses d'au moins 30 mg par jour pendant au moins un mois.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie50 mg

formulationAcétate de Zinc


Dépression
✪✪✪✪✪

Certaines études cliniques préliminaires ont montré que la prise de zinc à raison de 25 mg par jour pendant 12 semaines, en plus d’un traitement antidépresseur, améliore les scores de dépression des patients souffrant de dépression majeure. Cependant, le zinc peut ne pas être bénéfique pour tous les patients diagnostiqués avec une dépression majeure. Cela dépendrait en effet de la résistance du sujet aux traitements avec antidépresseurs.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie25 mg

duration12 - semaines


Ulcère de jambe
✪✪✪✪✪

La recherche clinique suggère que l'application d'un gel de zinc-hyaluronate une fois par jour peut améliorer le temps de guérison des ulcères par rapport au traitement conventionnel chez les patients diabétiques de type 2 atteints d'ulcères du pied. Selon une autre étude randomisée en double-aveugle, contre placebo, l'application d'une gaze avec de l'oxyde de zinc pendant 8 semaines sur des personnes atteintes d'ulcères aux jambes, permet de guérir 83% des personnes traîtées, contre 42% de guérison pour ceux traîtés avec le placebo.

Posologie

posologiePar voie cutanée

posologie220 mg

duration8 - semaines

formulationOxyde de zinc


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 12.7 mg - 25 mg

Pour les adultes, l'apport de zinc susceptible de répondre aux besoins de presque toutes les personnes en bonne santé d'une population est fournis pour quatre niveaux d'apport en phytate (LPI): 300 mg/j (7.5 mg/j de zinc), 600 mg/j (9.3 mg/j de zinc), 900 mg/j (11 mg/j de zinc) et 1200 mg/j (12.7 mg/j de zinc).

Nourrisson de 7 jusqu’à 11 mois : 2.9 mg

l'apport de zinc qui répond aux besoins de presque toutes les personnes en bonne santé d'une population est de 2.9 mg/j chez les nourrissons de 7 à 11 mois.

Femme enceinte à partir de 18 an(s) : 14.3 mg - 25 mg

Enfant de 1 jusqu’à 3 an(s) : 4.3 mg - 7 mg

Pour les enfants, l'absorption fractionnaire de zinc prise en compte dans l'établissement des PRI (L'apport de référence de la population) était basée sur des données provenant de régimes mixtes censés contenir des quantités variables de phytate; par conséquent, aucun ajustement de l'apport en phytate n'a été effectué

Enfant de 4 jusqu’à 6 an(s) : 5.5 mg - 10 mg

Pour les enfants, l'absorption fractionnaire de zinc prise en compte dans l'établissement des PRI (L'apport de référence de la population) était basée sur des données provenant de régimes mixtes censés contenir des quantités variables de phytate; par conséquent, aucun ajustement de l'apport en phytate n'a été effectué

Enfant de 7 jusqu’à 10 an(s) : 7.4 mg - 13 mg

Pour les enfants, l'absorption fractionnaire de zinc prise en compte dans l'établissement des PRI (L'apport de référence de la population) était basée sur des données provenant de régimes mixtes censés contenir des quantités variables de phytate; par conséquent, aucun ajustement de l'apport en phytate n'a été effectué

Enfant de 11 jusqu’à 14 an(s) : 10.7 mg - 18 mg

Pour les enfants, l'absorption fractionnaire de zinc prise en compte dans l'établissement des PRI (L'apport de référence de la population) était basée sur des données provenant de régimes mixtes censés contenir des quantités variables de phytate; par conséquent, aucun ajustement de l'apport en phytate n'a été effectué

Enfant de 15 jusqu’à 17 an(s) : 11.9 mg - 22 mg

Pour les enfants, l'absorption fractionnaire de zinc prise en compte dans l'établissement des PRI (L'apport de référence de la population) était basée sur des données provenant de régimes mixtes censés contenir des quantités variables de phytate; par conséquent, aucun ajustement de l'apport en phytate n'a été effectué

Femme allaitante à partir de 18 an(s) : 15.6 mg - 25 mg


Interactions

Médicaments

Diurétiques : interaction modérée

L'amiloride (un diurétique d'épargne potassique) peut réduire l’excrétion urinaire de zinc à des doses supérieures ou égales à 10 mg/j. Cet effet permet de compenser les pertes de zinc causées par les diurétiques thiazidiques. Les autres diurétiques d'épargne potassiqe (spironolactone, triamtérène) ne semblent pas épargner le zinc. Les diurétiques thiazidiques augmentent de 50 à 60% l’excrétion de zinc. Ce phénomène est observé pendant au moins 3 ans de traitement. Les taux sériques de zinc diminuent mais restent dans les limites de la normale par des phénomènes compensatoires. Cependant, un traitement prolongé par les diurétiques peut diminuer le zinc tissulaire.

Antidiabétique : interaction modérée

Des preuves cliniques ont montré que le zinc peut diminuer la glycémie. A utiliser avec prudence si le patient est déjà sous antidiabétiques, des adaptations posologiques peuvent être nécessaires.

Antirétroviral : interaction modérée

Le zinc peut réduire les concentrations sériques de l'atazanavir (reyataz*), et le ritonavir (norvir*), par effet chélateur, empêchant leur absorption. Une dose unique de sulfate de zinc à 125 mg par voie orale ne modifie pas les concentrations d'atazanavir. Par ailleurs, chez les patients traités par atazanavir et ritonavir, l'association avec 125 mg de sulfate de zinc pendant 2 semaines réduit les concentrations plasmatiques d'atazanavir de 22% et le ritonavir de 16%. Cependant, les taux d'atazanavir restent suffisamment élevés pour empêcher la réplication du VIH. Par conséquent, cette diminution n'est pas significative sur le plan clinique. D'autre part, des études pharmaceutiques ont montré que le zinc diminue le taux sanguin et l'effet des inhibiteurs d'intégrase. Les inhibiteurs d'intégrase comprennent : dolutégravir (tivicay*), elvitégravir (vitekta*) et le raltégravir (isentress*).

Céfalexine : interaction forte

Le zinc diminue le niveau de céfalexine par effet chélateur, empêchant ainsi son absorption. Une étude pharmacocinétique a montré que la prise de 250 mg de sulfate de zinc en concomitance avec la céfalexine à 500 mg diminue la concentration maximale de céfalexine de 31% . Par contre, la prise de la même dose de sulfate de zinc 3 heures avant la prise de céfalexine diminue la concentration maximale de ce dernier de 11%. Cet effet n'existe pas si le zinc est pris 3 heures après la prise de céfalexine.

Cisplatine : interaction modérée

Certaines études suggèrent que le zinc stimule la production de métalloprotéine (une protéine caractérisée par une haute affinité pour les ions métalliques) par les cellules tumorales. Cette protéine peut inactiver la cisplatine, mais on ignore si une supplémentation en zinc ou un apport alimentaire riche en zinc peut provoquer une interférence cliniquement significative avec la cisplatine. Par ailleurs, la cisplatine peut augmenter l’excrétion de zinc.

Captopril : interaction faible

Certaines données suggèrent que le Captopril augmente l’excrétion urinaire de zinc par chélation par des groupes sulfhydryles. Cette excrétion paraît dépendante de la dose et la durée du traitement par Captopril. Les pertes accrues semblent plus probables avec des doses élevées de Captopril (supérieures à 150 mg/j) prises pendant plusieurs semaines. Mais la supplémentation en zinc n'est pas nécessaire avec le Captopril. La perte de zinc est peu probable avec les autres inhibiteurs de l'enzyme de conversion tels que l'enalapril.

Corticostéroïde : interaction faible

On pense que l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien joue un rôle dans le contrôle des taux sériques de zinc. Ainsi, une perturbation de cet axe par de fortes doses de corticostéroïdes (>=50mg de prednisone) ou un traitement à des doses plus faibles mais au long cours, peut diminuer le taux sérique de zinc. La supplémentation systématique en zinc n'est pas nécessaire avec la corticothérapie.

Chélateur de fer : interaction modérée

* Deferoxamine : Il augmente l’excrétion urinaire de zinc. Cet effet est dose-dépendant. Cependant la carence en zinc symptomatique due à la deferoxamine reste rare. Une supplémentation en zinc est nécessaire pour certains patients. * Dextrazoxane : Certaines études montrent qu'il augmente l’excrétion urinaire de zinc de 10 fois mais les données cliniques restent insuffisantes. *EDTA (acide éthylène-diamine-tétra-acétique) : C'est un chélateur des ions métalliques y compris le zinc. L'EDTA utilisé dans le traitement de l'intoxication au plomb, peut augmenter l’excrétion urinaire de zinc de 10 à 17 fois et réduire le taux sérique de 40%. Les taux se normalisent après arrêt du traitement. Une supplémentation en zinc est nécessaire dans certains cas, bien qu'on craint qu'elle réduise l'efficacité de l'EDTA.

Pénicillamine : interaction modérée

La pénicillamine (un chélateur de cuivre) peut aussi se complexer au zinc. Il peut augmenter l’excrétion urinaire du zinc mais également peut augmenter l'absorption intestinale de ce dernier. Un seul cas de carence sévère en zinc a été observé. Si une supplémentation en zinc est nécessaire, la prise doit être espacée de 1 à 2h de la prise de pénicillamine.

Quinolone : interaction modérée

Les quinolones forment des complexes avec le zinc dans le tractus gastro-intestinal s'ils sont pris en même temps, ce qui réduit leur absorption. Il est conseillé de prendre les quinolones 2 heures avant ou 4 à 6 heures après une supplémentation en zinc. Parmi les quinolones on cite : ciprofloxacine (cipro*), gemifloxacine (factive*), levofloxacine (levaquin*), moxifloxacine (avelox*)

Tétracycline : interaction modérée

Les tétracyclines (achromycine*, sumycine*, déclomycine*) forment des complexes avec le zinc dans le tractus gastro-intestinal s'ils sont pris en même temps, ce qui réduit leur absorption. En effet, l'absorption de tétracycline est réduite de 30 à 40% s'il est pris en même temps que 200 mg de sulfate de zinc. Par ailleurs, l'interaction de zinc avec la doxycycline (vibramycine*) n'est pas significative. Il est conseillé de prendre les tétracyclines 2 heures avant ou 4 à 6 heures après une supplémentation en zinc.

Plantes ou autres actifs

Zinc : interaction faible

La supplémentation de calcium peut diminuer l'absorption du zinc provenant de l'alimentation, mais il n'y a aucun effet clinique significatif sur la balance du zinc. Cependant cette interaction peut être évitée par la prise du calcium hors des repas.

Zinc : interaction faible

De grandes quantités de zinc peuvent réduire l'absorption de cuivre. Une carence en cuivre a été observée chez des sujets prenant 150 mg / jour ou plus de zinc pendant 2 ans.

Zinc : interaction faible

Si le zinc est pris à jeun, il interfère avec l'absorption du fer et vis-versa, et ceci par un phénomène de compétition lors de la liaison aux protéines transporteuses. S'ils sont pris lors des repas, ces ions se complexent avec les composants de l'alimentation et n'entrent plus en compétition. Donc il n'y a pas d'interaction significative entre le fer et le zinc s'ils sont pris au cours des repas.

Zinc : interaction faible

Les données cliniques suggèrent qu'une supplémentation en zinc peut augmenter les taux plasmatiques du rétinol (une des trois formes disponibles du vitamine A). Une augmentation significative a été observée pour des doses allant jusqu'à 30 mg/j pendant 6 mois.


Précautions

Diabète type 2 : utiliser avec prudence

La prise de fortes doses de Zinc peut diminuer la glycémie chez les patients diabétiques. A utiliser avec prudence et avec surveillance de la glycémie.

Alcoolisme : utiliser avec prudence

La consommation excessive d'alcool à long terme entraîne une diminution de l'absorption de zinc et une augmentation de son excrétion urinaire.

Insuffisance rénale : utiliser avec prudence

Les patients sous hémodialyse présentent une carence en Zinc. Une supplémentation en Zinc peut être nécessaire.

Infection par HIV : utiliser avec prudence

Certaines preuves ont montré un lien entre les apports élevés en zinc et la réduction du temps de survie. D'autres recherches suggèrent que la lutte contre une carence en zinc chez les patients infectés par HIV permet de maintenir une fonction immunitaire normale. A utiliser avec prudence.

Syndrome de malabsorption : utiliser avec prudence

Ces patients présentent une carence en zinc par diminution de l'absorption et augmentation de l’élimination rénale.

Polyarthrite rhumatoïde : utiliser avec prudence

L'absorption de zinc est diminuée chez les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde.