Levure de riz rouge : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La levure de riz rouge est le produit de la fermentation du riz par la levure Monascus purpureus. La levure de riz rouge contient des monacolines, dont la monacoline K, également appelée mévinoline, qui est identique à la lovastatine et à d'autres composés de type "statine" inhibant la HMG-CoA réductase. La levure de riz rouge est capable, comme la plupart des statines, de réduire le taux de cholestérol circulant. Elle est notamment utilisée en cas d'hypercholestérolémie ou de maladies cardiovasculaires.

Nom(s) scientifique(s)

Monascus purpureus

Famille ou groupe : 

Probiotiques


Propriétés


Hypocholestérolémiant

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La levure de riz rouge contient 10 acides méviniques, également appelés monacolines. Ces composés, qui constituent naturellement environ 0,4% de la levure de riz rouge, inhibent de manière compétitive la 3-hydroxy-3-méthyl-glutaryl-coenzyme A (HMG-CoA) réductase, bloquant la biosynthèse du cholestérol. La levure de riz rouge contient également des stérols, dont le bêta-sitostérol, le campestérol, le stigmastérol et la sapogénine ; des isoflavones et des glycosides d'isoflavones ; et des acides gras monoinsaturés. Ces composés phytostérols, isoflavones et acides gras peuvent inhiber l'absorption du cholestérol ou augmenter la clairance du cholestérol dans la circulation.

Usages associés

Hypercholestérolémie

Cardiovasculaires

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Certaines preuves suggèrent que la levure de riz rouge peut augmenter le nombre et améliorer la fonction des cellules progénitrices endothéliales circulantes (CEPC). On pense que les CEPC aident à protéger et à réparer l'endothélium vasculaire. La levure de riz rouge peut également améliorer l'état cardiovasculaire en améliorant l'indice de masse ventriculaire gauche et la fonction diastolique du ventricule gauche. Ces effets ont été attribués aux effets anti-fibrotiques et anti-inflammatoires de la levure de riz rouge.

Usages associés

Maladies cardiovasculaires

Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La levure de riz rouge diminue les niveaux de protéine C réactive et inhibe certaines marqueurs de l'inflammation tels que le TNF et les interleukines.

Usages associés


Antioxydant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les tanins de la levure de riz rouge protègent les lipides de la peroxydation selon quelques études in vivo. Des recherches sur les animaux suggèrent que la levure de riz rouge peut augmenter l'endurance à l'exercice en réduisant le stress oxydatif induit par l'exercice.

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Hypercholestérolémie
✪✪✪✪✪

La recherche clinique montre que la prise de produits à base de levure de riz rouge, 1 à 5 grammes par jour peuvent réduire de manière significative le cholestérol total de 11 à 23 % et le cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL) de 22 à 34 %, lorsqu'ils sont utilisés pendant une période allant jusqu'à 24 semaines. La plupart des études montrent que les produits à base de levure de riz rouge peuvent réduire de manière significative les triglycérides et augmenter le cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL) chez les patients souffrant d'hyperlipidémie. Il faut parfois jusqu'à 12 semaines pour observer les effets de la levure de riz rouge sur les paramètres lipidiques. Ces produits fournissent jusqu'à 10-20 mg par jour de monacoline K, qui est identique au médicament "statine", la lovastatine. L'EFSA a déclaré que la levure de riz rouge peut contribuer à « maintenir un taux normal de cholestérol LDL » à condition d’apporter une dose quotidienne de monacoline K (lovastatine) égale à 10 mg.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1 - 5 g

duration24 - semaines

formulationExtrait standardisé en monacoline K


Maladies cardiovasculaires
✪✪✪✪

La prise d'extrait de levure de riz rouge à raison de 1,2 gramme par jour pendant 4,5 ans en moyenne réduit l'incidence des événements coronariens jusqu'à 51 %, les infarctus du myocarde non mortels jusqu'à 64 %, la mortalité toutes causes confondues jusqu'à 36 % et la mortalité due aux maladies coronariennes jusqu'à 32 % chez les personnes ayant déjà eu un infarctus du myocarde, par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1.2 g

duration5 - années

formulationExtrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 1200 mg - 2400 mg (Extrait standardisé)

Les produits à base de levure de riz rouge ont été utilisés en toute sécurité dans le cadre d'études cliniques pendant une période allant jusqu'à 4,5 ans. Cependant, les produits à base de levure de riz rouge peuvent contenir un inhibiteur de l'HMG-CoA réductase identique à la lovastatine, et peuvent provoquer les mêmes effets secondaires que ce médicament. Il est recommandé que les personnes prenant des produits à base de levure de riz rouge soient surveillées pour les mêmes effets indésirables hépatiques et musculaires que ceux observés avec la lovastatine. Les dosages vont de 1200 mg à 2400 mg par jour, donnant entre 7 et 10 mg de Monacoline K.


Interactions

Médicaments

Gemfibrozil : interaction modérée

La levure de riz rouge contient la lovastatine, un médicament à base de statine, et a été associée à des cas de myopathie. En théorie, la prise de levure de riz rouge en association avec le Gemfibrozil pourrait augmenter le risque de myopathie.

Statines : interaction modérée

La levure de riz rouge contient la lovastatine, un médicament à base de statine. Théoriquement, la prise de levure de riz rouge avec d'autres statines pourrait augmenter le risque d'effets indésirables potentiels. Il est recommandé d'éviter les produits à base de levure de riz rouge chez les personnes prenant des statines sur ordonnance (les inhibiteurs de l'HMG-CoA réductase).

Plantes ou autres actifs

Levure de riz rouge : interaction faible

Le millepertuis induit l'enzyme 3A4 du cytochrome P450 et peut abaisser les taux sériques de la lovastatine, un médicament de la famille des statines. La levure de riz rouge contient des médicaments de type statine tels que la lovastatine. Théoriquement, le millepertuis pourrait réduire les niveaux sériques de lovastatine de la levure de riz rouge.

Levure de riz rouge : interaction modérée

Le riz à levure rouge pourrait faire baisser les niveaux de coenzyme Q-10.


Précautions

Femme allaitante : éviter

Eviter par manque de données.

Insuffisance hépatique : éviter

La levure de riz rouge contient la lovastatine, un médicament à base de statine. La lovastatine peut provoquer des lésions hépatiques chez certaines personnes. Certaines recherches cliniques suggèrent que les suppléments contenant de la levure de riz rouge pourraient augmenter les niveaux d'enzymes hépatiques chez certaines personnes. Certains cas d'hépatite aiguë ont été associés à l'utilisation de la levure de riz rouge. Cependant, d'autres preuves cliniques suggèrent que la prise de levure de riz rouge peut diminuer les niveaux d'enzymes hépatiques. En raison de l'incohérence des résultats, la levure de riz rouge doit être utilisée avec prudence ou évitée chez les personnes présentant un dysfonctionnement hépatique, un risque de dysfonctionnement hépatique ou des résultats anormaux des tests de la fonction hépatique.


Contre-indications

Femme enceinte : interdit

La lovastatine, constituant de la levure rouge du riz, a provoqué des malformations du squelette fœtal chez les animaux ; contre-indiqué pour la femme enceinte.