Graines de lin : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le lin est une plante originaire d'Europe, d'Asie et de la Méditerranée cultivée depuis plus de 5 000 ans pour son intérêt nutritionnel et médicinale. L'huile était un aliment traditionnel des Égyptiens depuis le temps des pharaons et jusqu'à nos jours. Elle fait partie également de la pharmacopée chinoise. C’est une plante herbacée annuelle pouvant atteindre 1 m de haut. Les fleurs de couleur bleue ne fleurissent qu'un matin avant de perdre les pétales dans la journée. Les graines de lin sont mûres 30 jours plus tard. Les parties utilisées en thérapeutique sont la graine et l'huile de graine.  Ces graines contiennent des phytoestrogènes, 3-9% de polysaccharides mucilagineux et des huiles solubles. La fibre se trouve dans la gomme d'enveloppe de la graine.  Les phytoestrogènes présents dans les graines de lin comprennent les lignanes secoisolariciresinol et matairesinol. L'huile de lin contient environ 55 % d'acide alpha-linolénique ALA (un acide gras essentiel oméga-3) ce qui en fait l'une des sources alimentaires les plus riches en ALA. Elle contient également d'autres acides gras insaturés, tels que l'acide linoléique et l'acide oléique. L'acide linoléique (oméga-6) et l'acide oléique (oméga-9) contribuent chacun pour 15 % à la teneur totale en acides gras de l'huile. Les graines de lin sont consommées pour soulager la constipation et réguler la flore intestinale, pour lutter contre le cholestérol et l'hypertension, et plus largement en prévention des maladies cardiovasculaires. Elles peuvent soulager aussi les symptômes de la ménopause et la mastalgie (douleur au sein). Elles sont également consommées en tant que préparation émolliente pour le traitement symptomatique à court terme de la gastrite et de l'entérite et le soulagement symptomatique du syndrome du côlon irritable. Aussi comme thérapie de soutien pour les symptômes de la diverticulose Dans ces trois indications, l'efficacité repose sur l'expérience humaine et d'une utilisation traditionnelle de longue date. Note: bien que la graine de lin et le psyllium aient les mêmes effets sur les symptômes de constipation, le poids, les niveaux glycémiques et lipidiques, le traitement avec la graine de lin semble être supérieur au psyllium.

Autre(s) nom(s) 

Lin cultivé

Nom(s) scientifique(s)

Linum usitatissimum

Famille ou groupe : 

Acides Gras, Super Food, Plantes

Principes actifs :

Acide alpha-linolénique

Acide linoléique

Acide oléique

Sécoisolaricirésinol Diglucoside (SDG)


Propriétés


Cardiovasculaires

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Les graines de lin sont utilisées pour l'athérosclérose, car elles peuvent réduire l'agrégation plaquettaire et le cholestérol sérique et pourraient ainsi diminuer les risques athérogènes. Les graines de lin contiennent également de l'acide alpha-linolénique (ALA), qui pourrait aider à réduire le cholestérol sérique. Comme l'ALA peut-être converti en acides gras polyinsaturés à longue chaîne (oméga-3) chez l'homme, il peut potentiellement reproduire les effets bénéfiques des huiles de poisson. Il a été démontré que l'ALA a un effet cardioprotecteur significatif, avec une diminution du risque d'infarctus du myocarde récurrent, mortel et non-mortel, et une réduction significative du risque des principaux paramètres de mortalité et de morbidité cardiaques. Il a été suggéré que l'acide alpha-linolénique (ALA) dans l'huile de lin contribue à l'effet antiathérogène via des mécanismes anti-inflammatoires et antiprolifératifs.

Usages associés

Maladies cardiovasculaires

Effet digestif

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Le mucilage aurait un effet palliatif chez les patients souffrant de douleurs associées à des problèmes gastro-intestinaux. Dans une étude pilote ouverte, 70 patients souffrant de diverses affections fonctionnelles du haut de l'abdomen, telles que des sensations de pression et de satiété, une perte d'appétit, des nausées, des vomissements et des troubles cardiaques, ont été traités avec une préparation aqueuse de mucilage de graines de lin (1:10) à la dose de 8 x 25 g par jour. Tous les patients sauf trois ont connu des améliorations. Au bout de trois jours, le score total des symptômes avait sensiblement diminué. Le score de chaque symptôme individuel a diminué en moyenne, les réductions les plus importantes étant observées pour la sensation de pression (41,5 %) et la sensation de réplétion (36,8 %). Dans les évaluations globales, tant par les patients que par les médecins, l'efficacité a été jugée bonne ou très bonne dans la plupart des cas.

Usages associés

Syndrome de l’intestin irritable, Troubles de digestion

Anticancer

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le sécoisolaricirésinol et le matairésinol sont métabolisés par les bactéries de la flore intestinale des mammifères en entérolignanes, respectivement l’entérodiol et l’entérolactone. En raison de leur structure apparentée à celle de l’œstradiol, les entérolignanes agissent comme modulateurs sélectifs des récepteurs des œstrogènes. Ils sont qualifiés de SERM (specific estrogen receptor modulators). Selon la nature du phyto-œstrogènes (PE), et en fonction du rapport des concentrations PE/œstrogènes, les entérolignanes peuvent alors agir : - comme agonistes, en simulant la fixation d’œstrogènes, mais avec des effets différents en fonction de l’interaction ultérieure avec des activateurs ou des inhibiteurs de transcription de certains gènes. - comme antagonistes, en empêchant la fixation de l’œstrogène et en inhibant ainsi son action médiée par la fixation au récepteur. Il peuvent donc inhiber l'effet prolifératif des cellules cancéreuses du sein dépendantes des œstrogènes en réduisant par compétition la liaison des œstrogènes endogènes aux récepteurs d'œstrogènes, ce qui entraînerait un effet anti-œstrogène. Dans une revue systématique [Flower 2014] comprenant 2 essais contrôlés randomisés, 2 essais non contrôlés, une étude de biomarqueurs et 5 études observationnelles, la graine de lin (25 g/jour) a augmenté l'indice apoptotique de la tumeur et a diminué l'expression de HER2 et la prolifération cellulaire chez les patientes ayant reçu un diagnostic récent de cancer du sein par rapport au placebo. Les études non contrôlées et sur les biomarqueurs ont suggéré des effets bénéfiques sur la prolifération cellulaire, la cytomorphologie atypique et la densité mammographique, ainsi qu'une activité antiangiogénique potentielle à des doses de 25 g de graines de lin moulues ou de 50 mg de diglucoside de sécoisolariciresinol (SDG) par jour. Après le cancer du sein, place au cancer de la prostate, des recherches cliniques montrent que la graine de lin (30g/jour) peut affecter la prostate en réduisant les marqueurs du cancer de la prostate, tels que les niveaux d'antigène spécifique de la prostate (PSA) et en ralentissant la prolifération de l'épithélium de la prostate. Bien que le mécanisme d'action ne soit pas clair, chez l'homme, les niveaux d'entérolignanes urinaires sont corrélés à une réduction de la prolifération des cellules cancéreuses de la prostate, ce qui suggère un rôle possible des entérolignanes dérivés des lignanes de lin.

Usages associés

Cancer de prostate, Cancer du sein, Hypertrophie bénigne de la prostate

Laxatif

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les fibres alimentaires telles que les graines de lin se lient à l'eau et gonflent pour former un gel démulsifiant dans l'intestin. Comme l'eau liée à ces fibres ne peut pas être absorbée dans le côlon, les fèces sont ramollies et le volume du contenu intestinal augmente. Une diminution du temps de transit et une augmentation du poids des selles par stimulation physique du péristaltisme intestinal avec des graines de lin ont été démontrées dans deux études multicentriques (n=108 et n=114) chez des patients souffrant de constipation.

Usages associés

Constipation

Action œstrogénique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les lignanes sont des phytoestrogènes ayant de faibles effets œstrogéniques et peut-être des effets anti-œstrogéniques. Les concentrations sériques et l'excrétion urinaire de lignanes peuvent augmenter en quantités variables lorsque les personnes consomment de grandes quantités de graines de lin et d'autres aliments contenant des lignanes. Les lignanes partagent certaines similitudes structurelles avec les œstrogènes endogènes ; chacun d'eux possède une structure cyclique diphénolique. Les lignanes de la graine de lin modifient le métabolisme des œstrogènes pour produire des métabolites d'œstrogènes moins actifs. Dans une étude ouverte, randomisée et croisée impliquant 18 femmes ayant un cycle normal, les effets de l'ingestion de poudre de graines sur le cycle menstruel ont été étudiés. Chaque sujet a consommé son régime habituel omnivore, pauvre en fibres (contrôle) pendant 3 cycles et son régime habituel complété par des graines de lin (10 g/jour) pendant 3 autres cycles. Au cours des 36 cycles de contrôle, 3 cycles sans ovulation ont eu lieu, contre aucun au cours des 36 cycles de graines de lin. Par rapport aux cycles ovulatoires de contrôle, les cycles ovulatoires des graines de lin ont été systématiquement associés à des longueurs de phase lutéale (PL) plus longues (moyenne 12,6 contre 11,4 jours). Il n'y avait pas de différences significatives entre les cycles de graines de lin et les cycles témoins en ce qui concerne les concentrations d'œstradiol ou d'oestrone pendant la phase folliculaire précoce, la phase mi-folliculaire ou la PL. Bien que l'ingestion de graines de lin n'ait pas eu d'effet significatif sur les concentrations de progestérone PL, les rapports progestérone PL/œstrodiol étaient significativement plus élevés pendant les cycles de graines de lin. Les concentrations de testostérone en phase mi-folliculaire étaient légèrement plus élevées pendant les cycles de la graine de lin. L'ingestion de graines de lin n'a eu aucun effet sur les concentrations de DHEA-S, de PRL ou de SHBG au début de la phase folliculaire.

Usages associés

Ménopause, Mastalgie

Hypolipémiant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La graine de lin, à une dose quotidienne allant de 20 à 50 g, peut réduire de manière significative le cholestérol total (CT) et le C-LDL. Les effets hypocholestérolémiants étaient plus apparents chez les femmes (en particulier les femmes ménopausées) et les personnes ayant un taux de cholestérol initial élevé. Aucun changement significatif n'a été constaté dans les concentrations de C-HDL et de triglycérides. La graine de lin entière est la forme la plus couramment étudiée dans les études de réduction des lipides, car la teneur élevée en fibres et l'ALA ont été supposés agir en synergie, c'est pourquoi il existe relativement peu d'études utilisant l'huile uniquement. Celles qui ont été menées avec l'huile ont produit des résultats contradictoires. Au pire, l'huile a permis une augmentation des concentrations de triacylglycérols à jeun et une diminution du cholestérol HDL. Au mieux, il a été décrit dans des études antérieures comme ayant des effets comparables avec des doses bio-équivalentes d'huiles de poisson.

Usages associés

Hypercholestérolémie

Anti-inflammatoire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'ALA (dans l'huile de Lin) supprime la production d'AA en interférant avec la conversion de LA en AA (acide arachidonique), et réduit la biosynthèse des eicosanoïdes inflammatoires, mais pas dans la même mesure que l'EPA et le DHA. Les cytokines, un autre groupe important de médiateurs inflammatoires, sont générées en réponse à ces eicosanoïdes et sont influencées par les modifications des rapports oméga-3/oméga-6 dans les membranes cellulaires. Dans une étude, la consommation de de l'huile de lin (équivalent à 13,7 g/jour d'ALA) pendant 4 semaines par des sujets masculins en bonne santé a entraîné une réduction de 30% du TNF-alpha, de 31% de l'IL-1-bêta, de 29% de la thromboxane B(2) et de 30% de la PGE2. Aussi, un certain nombre d'études ont confirmé que la consommation de l'huile de lin à forte dose réduit l'inflammation de l'endothélium. Il a été démontré que la graine de lin améliore les marqueurs inflammatoires, notamment la protéine C-réactive et l'interleukine (IL)-6, ainsi que certains marqueurs d'adhésion. Les effets anti-inflammatoires de la graine de lin pourraient aider à protéger contre les maladies cardiovasculaires et autres maladies métaboliques.

Usages associés

Troubles vasculaires, Syndrome de l’intestin irritable

Hypotenseur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Une méta-analyse de 15 essais avec 1302 participants après une supplémentation avec divers produits à base de graines de lin, a montré des réductions significatives de la pression sanguine systolique (PSS) et de la pression sanguine diastolique (PSD). La réduction de la PSS était significative avec la poudre de lin mais pas avec l'huile ou l'extrait de lignane. Cependant, la PSD a été réduite de manière significative avec les préparations en poudre et en huile mais pas avec l'extrait de lignane.

Usages associés

Hypertension artérielle

Effet vasculaire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Dans une étude de 12 semaines menée sur des sujets sains âgés de 55 à 75 ans, de faibles niveaux d'ALA (équivalant à environ 5 ml/jour d'huile de lin) ont montré qu'ils diminuaient certains marqueurs de l'activation endothéliale. Plus précisément, l'ALA a réduit les concentrations plasmatiques de VCAM-1 soluble de 16% et de E-selectine soluble de 23%.

Usages associés

Maladies cardiovasculaires, Troubles vasculaires

Hypoglycémiant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les fibres alimentaires de type visqueux peuvent retarder la vidange gastrique, comme le montrent quelques études sur des volontaires diabétiques non insulino-dépendants. L'ajout de certains types de fibres alimentaires au régime alimentaire diminuait significativement l'hyperglycémie postprandiale. La réponse glycémique postprandiale à une charge de 50 g de glucides donnée sous forme de pain de lin est inférieure de 27 % à celle du pain blanc ordinaire. La graine de lin semble également faire baisser le taux d'insuline chez les femmes ménopausées et faire baisser le taux d'insuline et la glycémie chez les adultes.

Usages associés

Diabète type 2


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Constipation
✪✪✪✪✪

 La graine de lin est une source importante de fibres alimentaires et a un effet laxatif. Lors d'un essai clinique sur de jeunes adultes en bonne santé, des muffins à base de graines de lin contenant 25 g de graines de lin moulues deux fois par jour pendant 4 semaines ont augmenté les selles hebdomadaires de 30 % par rapport à un groupe témoin. D'autres recherches cliniques chez des patients diabétiques souffrant de constipation montrent que la prise de 10 g de graines de lin deux fois par jour pendant 12 semaines améliore la forme des selles et réduit la constipation de façon modérée par rapport à un placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie15 - 50 g

formulationPoudre, Graines


Hypercholestérolémie
✪✪✪✪✪

La plupart des recherches montrent que la prise quotidienne de 20 à 50 g de graines de lin réduit le cholestérol total de 5 à 15% et le cholestérol LDL de 8 à 18 % dans diverses populations, y compris celles ayant un taux de cholestérol normal, les patients souffrant d'hypercholestérolémie, les femmes ménopausées et les patients souffrant de maladies cardiovasculaires ou à risque. Bien que certaines études ont montré que les préparations de graines de lin n'affectent pas les niveaux de triglycérides, une vaste méta-analyse montre - en analysant les sous-groupes- que la consommation de graines de lin réduit effectivement les niveaux de triglycérides chez les patients en surpoids ou obèses, ou ceux ayant des niveaux de triglycérides de base élevé.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie20 - 50 g

formulationPoudre, Graines


Hypertension artérielle
✪✪✪✪✪

Les méta-analyses de la recherche clinique montrent que la graine de lin est efficace pour réduire la pression artérielle ; cependant, l'ampleur, la dose et la forme les plus efficaces restent à déterminer. Selon une analyse de sous-groupe, la consommation de poudre de graines de lin a été efficace pour réduire à la fois la pression artérielle diastolique et systolique, l'huile de lin a été efficace pour réduire uniquement la pression artérielle diastolique, tandis que l'extrait de lignane de graines de lin n'a pas montré d'effet sur l'hypertension.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie30 - 60 g

formulationPoudre, Graines


Diabète type 2
✪✪✪✪✪

La graine de lin pourrait améliorer le contrôle de la glycémie chez les patients atteints de diabète de type 2. Les effets semblent être plus importants avec la consommation de graines de lin entières, chez ceux qui ont des niveaux de glycémie et d'insuline plus élevés au départ, et lorsqu'elles sont utilisées pendant au moins 12 semaines. Les patients recevant de l'huile de lin ont également démontré une amélioration des marqueurs du métabolisme de l'insuline et de l'inflammation. Une méta-analyse de 25 études cliniques portant sur 1 879 patients montre que la graine de lin entière peut réduire la glycémie rapport à des traitements témoins tels que le germe de blé ou le riz cru. Une autre méta-analyse récente de 7 essais cliniques montre que la prise de graines de lin, généralement moulues, à raison de 13 à 40 g par jour pendant 8 à 12 semaines, a un léger effet bénéfique sur la glycémie à jeun, l'insuline, la résistance à l'insuline et l'hémoglobine glyquée (HbA1c), par rapport à l'absence d'intervention ou à l'utilisation d'une autre source de fibres. D'autres études ont montré que l'utilisation d'un extrait de lignane de lin standardisé 600 mg trois fois par jour, apportant 360 mg de secoisolariciresinol diglucoside (SDG), réduit l'HbA1c chez les patients atteints de diabète de type 2, mais ne semble pas améliorer la glycémie à jeun, les niveaux d'insuline ou la résistance à l'insuline chez les patients atteints de diabète de type 2. Par ailleurs, il existe un effet bénéfique des graines de Lin dans la prévention des complications du diabète. En effet la consommation alimentaire élevée d'ALA a été associée à un risque plus faible de neuropathie périphérique.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie10 - 60 g

formulationPoudre, Extrait standardisé en SDG, Huile, Graines


Mastalgie
✪✪✪✪✪

La recherche clinique montre que la prise de 25 g de poudre de lin par jour pendant 2 mois réduit l'intensité de la douleur mammaire d'environ 72 % et la durée de la douleur de 60 % par rapport à la ligne de base chez les femmes en bonne santé souffrant de mastalgie cyclique ; par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie25 g

formulationPoudre


Obésité
✪✪✪✪✪

La supplémentation en graines de lin, mais pas en extrait de lignane ni en huile de lin, semble être modestement bénéfique pour les patients obèses ou en surpoids. Des recherches cliniques individuelles et une méta-analyse de 45 études portant sur 2 561 patients montrent que la consommation de graines de lin réduit le poids corporel, l'indice de masse corporelle (IMC) et le tour de taille. Selon une méta-analyse, le poids corporel est réduit de 1,75 kg en moyenne, l'IMC de 0,63 kg/m2 en moyenne et le tour de taille de 1,21 cm en moyenne par rapport au contrôle chez les adultes, dont la plupart étaient en surpoids ou obèses au départ. Le bénéfice le plus important est observé chez les adultes ayant un IMC de base supérieur ou égal à 27. La consommation de graines de lin d'au moins 30 g par jour pendant au moins 12 semaines a démontré la plus grande efficacité. L'extrait de lignane de lin et l'huile de lin ne semblent pas être efficaces pour réduire le poids, l'IMC ou le tour de taille.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie30 g

duration12 - semaines

formulationGraines


Maladies cardiovasculaires
✪✪✪✪✪

Les preuves épidémiologiques de la prévention des événements coronariens secondaires dus à l'ALA, dans le contexte d'un régime méditerranéen modifié, soutiennent l'hypothèse de prévention ou de traitement des maladies cardiovasculaires. Dans des essais de prévention secondaire, comme l'étude Lyon Diet Heart Study (1999), qui rend compte des effets du régime méditerranéen, il a été démontré que l'ALA a un effet cardioprotecteur significatif, avec une diminution du risque d'infarctus du myocarde récurrent, mortel et non mortel, et une réduction significative du risque (73 %) des principaux paramètres de mortalité et de morbidité cardiaques. Les chercheurs suggèrent que le composant oméga-3 ALA dans l'huile contribue à l'effet antiathérogène via des mécanismes anti-inflammatoires et antiprolifératifs. Ils suggèrent que la graine de lin alimentaire pourrait également protéger contre les maladies cardiaques ischémiques en améliorant les réponses de relaxation vasculaire et en inhibant l'incidence de la fibrillation ventriculaire.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie2 - 5 g

formulationHuile


Cancer de prostate
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la graine de lin peut affecter la prostate et les marqueurs du cancer de la prostate. L'ajout de graines de lin moulues à raison de 30 g par jour, associé à un régime alimentaire pauvre en graisses, permet de réduire les niveaux d'antigène spécifique de la prostate (PSA) chez les hommes atteints de néoplasie intraépithéliale prostatique (PIN), une prolifération précancéreuse de cellules épithéliales prostatiques. Elle semble également ralentir la prolifération de l'épithélium prostatique. Des recherches sur la population suggèrent également que la consommation de lignanes alimentaires est associée à une diminution du risque de développer un cancer de la prostate. Les graines de lin étant une des sources les plus importantes de lignanes. Cependant, aucune recherche n'a évalué spécifiquement l'effet de la consommation de graines de lin sur le risque de cancer de la prostate.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie30 g

formulationPoudre


Cancer du sein
✪✪✪✪✪

Des études de population à grande échelle suggèrent qu'une consommation élevée de lignanes alimentaires est associée à une réduction significative du risque de développer un cancer du sein. Une étude de population suggère que la consommation de lignanes est associée à une réduction du risque de cancer du sein chez les femmes préménopausées, mais pas chez les femmes postménopausées. La consommation de 25 g de graines de lin moulues par jour pendant environ 40 jours réduit considérablement les marqueurs de prolifération des cellules tumorales chez les femmes chez qui le cancer du sein a été diagnostiqué récemment. Toutefois, l'effet de la consommation de graines de lin sur les résultats du cancer du sein n'est pas connu.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie25 g

duration40 - jours

formulationPoudre


Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires menées sur des patients atteints de colite ulcéreuse montrent que la prise de 30 g de graines de lin moulues par jour pendant 12 semaines améliore la gravité de la maladie et la qualité de vie par rapport au contrôle. Des recherches cliniques préliminaires menées sur des patients atteints de colite ulcéreuse montrent que la prise de 10 g d'huile de lin par jour pendant 12 semaines améliore les symptômes de la maladie de et la qualité de vie par rapport au contrôle.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie30 g

duration12 - semaines

formulationPoudre, Huile


Ménopause
✪✪✪✪✪

Les preuves concernant l'effet des graines de lin sur les symptômes de ménopause ont été contradictoires. Certaines recherches cliniques randomisées ont pu constater des réductions significatives, des bouffées de chaleur après 12 semaines de traitement. D'autres recherches concluent que la graine de lin n'a pas été jugée efficace pour réduire la gravité ou la fréquence des bouffées de chaleur. Les biomarqueurs des effets oestrogéniques (l'épaisseur de l'endomètre ou de l'épithélium vaginal) n'ont pas changé durant ces essais.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie25 g

formulationPoudre


Troubles vasculaires
✪✪✪✪✪

Dans une étude de 12 semaines menée sur des sujets sains âgés de 55 à 75 ans, de faibles niveaux d'ALA (équivalant à environ 5 ml/jour d'huile de lin) ont montré qu'ils diminuaient certains marqueurs de l'activation endothéliale. L'activation endothéliale est un état pro-inflammatoire et procoagulant des cellules endothéliales qui tapissent la lumière des vaisseaux sanguins et elle est associée aux premiers stades de l'athérosclérose et elle est également impliquée dans la formation de thromboses veineuses profondes.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie5 g

formulationHuile


Hypertrophie bénigne de la prostate
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise d'un extrait de lignane de lin, à la dose de 300 mg ou 600 mg par jour pendant 4 mois, réduit considérablement les scores des symptômes des voies urinaires inférieures ainsi que le score de qualité de vie, par rapport au placebo, chez les hommes souffrant d'hyperplasie bénigne de la prostate. Ces résultats restent à confirmer.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie1 - 2 g

formulationExtrait standardisé en SDG


Troubles de digestion
✪✪✪✪✪

Le mucilage aurait un effet palliatif chez les patients souffrant de douleurs associées à des problèmes gastro-intestinaux. Dans une étude pilote ouverte, 70 patients souffrant de diverses affections fonctionnelles du haut de l'abdomen, telles que des sensations de pression et de satiété, une perte d'appétit, des nausées, des vomissements et des troubles cardiaques, ont été traités avec une préparation aqueuse de mucilage de graines de lin (1:10) à la dose de 8 x 25 g par jour. Tous les patients sauf trois ont connu des améliorations. Au bout de trois jours, le score total des symptômes avait sensiblement diminué. Le score de chaque symptôme individuel a diminué en moyenne, les réductions les plus importantes étant observées pour la sensation de pression (41,5 %) et la sensation de réplétion (36,8 %). Dans les évaluations globales, tant par les patients que par les médecins, l'efficacité a été jugée bonne ou très bonne dans la plupart des cas.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie5 - 10 g

formulationGraines


Syndrome de l’intestin irritable
✪✪✪✪

Les graines de lin sont plus fréquemment utilisées pour le syndrome du colon irritable mais aussi l’inflammation de l’intestin causée par un excès de laxatifs. A ce stade il n'existe pas de preuves scientifiques pour soutenir ces usages traditionnels.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie24 g

formulationPoudre


Dermatoses
✪✪✪✪

Traitement de soutien pour les symptômes d'inflammations cutanées douloureuses. L'efficacité est plausible sur la base de l'expérience humaine et d'une utilisation de longue date.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie30 - 50 g

formulationcataplasme


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 12 an(s) : 5 g - 60 g (Poudre)

- Comme laxatif : 5 g de graines entières, finement fêlées ou fraîchement écrasées, trempées dans l'eau et prises avec un verre de liquide trois fois par jour. L'effet commence 18 à 24 heures plus tard.  - Traitement de soutien de la dyslipidémie et de l'hypertension : 20 à 50 g par jour. - Comme émollient pour les gastrites et/ou entérites : pour une préparation mucilagineuse, faire tremper 5-10 g de graines de lin entières dans 150 ml d'eau et filtrer après 20-30 minutes - Usage topique 30-50 g de graines broyées ou en poudre (peuvent être dégraissées) sous forme de cataplasme ou de compresse chaude En raison du mode d'action graduel des laxatifs, le traitement doit être poursuivi pendant au moins 2 à 3 jours pour garantir un bénéfice optimal. Les graines de lin (entières, finement fêlées ou fraîchement broyées) doivent être trempées et prises avec plus de liquide, sinon un tassement et une obstruction intestinale peuvent se produire. Par exemple : 15 g de graines de lin concassées ou moulues à prendre en plusieurs prise. La dernière prise doit se faire aux alentours de 16h. Faire gonfler les graines au préalable dans un grand volume d’eau (150 ml) pendant une vingtaine de minutes, d’avaler le tout et de boire en plus un ou deux verre d’eau.

Adulte à partir de 12 an(s) : 2 g - 5 g (Huile)

- Anticoagulation : 5,9 g/jour d'ALA. - Amélioration de la fonction endothéliale : 2 g/jour d'ALA - Equilibre lipidique : 60 ml/jour d'huile de lin. - Prévention maladies coronariennes : 1-3 g/jour ALA. La qualité du produit est un élément clé de la supplémentation en huile de lin. En raison du potentiel élevé d'oxydation de l'huile, il est recommandé de n'utiliser que des huiles réfrigérés, conditionnés dans des récipients opaques. Une fois ouvert, le produit doit être consommé dans les quelques semaines suivant l'ouverture et conservé conservé au réfrigérateur.

Enfant de 6 jusqu’à 12 an(s) :

Moitié de la dose adulte.


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

L'huile de lin peut diminuer l'agrégation plaquettaire. Attention à la prise simultanée avec l'aspirine, le clopidogrel, la daltéparine, l'énoxaparine, l'héparine, la ticlopidine, la warfarine...

Antidiabétique : interaction faible

Il est important de surveiller étroitement les niveaux de glucose dans le sang lors d'une prise simultanée de médicaments antidiabétiques et de graines de lin.


Précautions

Enfant jusqu’à 6 an(s) : utiliser avec prudence

Usage sous contrôle médical

Femme enceinte : éviter

Il y a un manque de données suffisantes. Conformément à la pratique médicale générale, le produit ne doit pas être utilisé pendant la grossesse sans avis médical.

Femme allaitante : éviter

Il n'a pas assez de données.

Maladie hémorragique : éviter

Il existe des preuves que l'huile contenue dans la graine de lin peut diminuer l'agrégation plaquettaire. En théorie, la graine de lin pourrait augmenter le risque de saignement chez les patients atteints de troubles hémorragiques ; à utiliser avec prudence.


Contre-indications

Occlusion intestinale : interdit

Les personnes souffrant d'une obstruction intestinale, d'un rétrécissement de l'œsophage et d'une inflammation intestinale aiguë doivent éviter de consommer de grandes quantités de graines de lin. Le risque est diminué si les graines de lin sont consommées avec une quantité suffisante de liquides.