Zéaxanthine : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La zéaxanthine, et son isomère la lutéine, sont toutes les deux des caroténoïdes non-vitaminiques, ce qui signifie qu'elles ne peuvent pas se convertir en vitamine A et, avec de leur métabolite commun (méso-zéaxanthine), elles sont appelées pigments maculaires. Lorsqu'elle est ingérée, la zéaxanthine est transportée de l'intestin au foie par l'intermédiaire de chylomicrons. Elle est ensuite transportée par les lipoprotéines de faible densité (LDL) et les lipoprotéines de haute densité (HDL) à diverses parties du corps. La zéaxanthine est présente dans l'œil, le sérum sanguin, la peau, le col de l'utérus, le cerveau, le sein et le tissu adipeux. Dans l'œil, la zéaxanthine est principalement concentrée au centre de la rétine et des cônes, ce qui donne à la tâche jaune de la rétine sa couleur caractéristique. La zéaxanthine filtre les rayons ultraviolets qui pourraient agresser les cellules chargées de capter la lumière. On la trouve aussi en moindres quantités dans le cristallin (la lentille qui concentre la lumière sur la rétine) où elle assure une fonction similaire. La zéaxanthine n'est pas fabriquée par l'organisme et doit être apportée par l'alimentation. Les aliments diffèrent par leur richesse en lutéine et en zéaxanthine, la lutéine étant généralement plus abondante. La zéaxanthine se trouve dans le maïs, épinards, courgettes, brocolis, petits pois, maïs, kiwis, oranges, mangues, jaune d’œuf. Les baies de Goji sont une source très riche de zéaxanthine. La lutéine, la zéaxanthine et la méso-zéaxanthine sont principalement extraites des fleurs de souci ou tagète (Tagetes erecta) pour une utilisation dans les suppléments.

Autre(s) nom(s) 

Lutéine

Famille ou groupe : 

Phytosubstances


Propriétés


Vision

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Les aliments contenant de fortes concentrations de lutéine et de zéaxanthine, sont plus bénéfiques pour la santé oculaire que les autres caroténoïdes et antioxydants tels que la vitamine A, le lycopène, l'alpha ou le bêta carotène, la vitamine C et la vitamine E. La couleur jaune de la lutéine et de la zéaxanthine est due à leur capacité à absorber la lumière bleue. Elles servent donc de "lunettes de soleil" qui agissent comme un filtre pour la lumière bleue, réduisant ainsi l'aberration chromatique et permettant de prévenir les dommages des photorécepteurs. D'autre part, il est généralement admis que la densité du pigment maculaire diminue avec l'âge, bien que les résultats sont contradictoires. De plus, des preuves épidémiologiques ont associé un apport alimentaire élevé en lutéine et zéaxanthine à une augmentation de la densité optique des pigments maculaires et à un risque réduit de développer une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) et des cataractes.

Usages associés

Cataracte, DMLA, Santé oculaire

Essentiel

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La zéaxanthine et la lutéine peuvent être considérées comme des nutriments conditionnellement essentiels parce que de faibles taux sériques ou de faibles apports alimentaires sont associés à une augmentation du risque de dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). Des études épidémiologiques ont également mis en évidence une association entre des faibles niveaux de caroténoïdes sériques, y compris les niveaux de lutéine et de zéaxanthine, avec toutes les causes de mortalité, le risque de polyarthrite inflammatoire, le cancer de la prostate, le cancer du colon, le cancer du col de l'utérus, la persistance du papillomavirus humain, le diabète de type 2 et une altération du métabolisme du glucose, les maladies cholestatiques chroniques du foie, la maladie d'Alzheimer et la démence vasculaire.

Usages associés

DMLA

Effet dermatologique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La lutéine et la zéaxanthine semblent protéger contre les dommages causés par le rayonnement UV grâce à des effets antioxydants. L'effet protecteur de lutéine et de zéaxanthine contre le cancer de la peau est incertain. Par ailleurs, il existe des preuves suggérant que la supplémentation en lutéine et en zéaxanthine pourrait améliorer la santé générale de la peau et contribue simultanément à minimiser les signes de vieillissement prématuré. Une étude en double aveugle, contrôlée par placebo, a examiné les lipides de surface, l'état d'hydratation, l'activité photoprotectrice, l'élasticité et la peroxydation des lipides de la peau et a révélé que l'administration orale et/ou topique de la lutéine ou la zéaxanthine assurent une protection antioxydante. Cette protection est plus grande avec l'administration combinée de lutéine et de zéaxanthine.

Usages associés

Santé de la peau

Antioxydant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La zéaxanthine semble avoir un potentiel antioxydant direct contre les radicaux peroxyles, étant capable de les éliminer, qu'ils soient solubles dans l'eau ou dans les lipides.

Usages associés

Santé oculaire

Anticancer

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Le taux de lutéine dans le tissu adipeux du sein semble être affecté par l'alimentation, ce qui pourrait expliquer la moindre incidence de certains cancers avec une consommation accrue de fruits et légumes. Des preuves épidémiologiques montrent qu'un apport alimentaire élevé en lutéine et zéaxanthine a été associé avec un risque réduit de certains cancers, notamment le cancer de l'endomètre et des ovaires, mais pas tous les cancers.

Usages associés

Cancer du sein, Cancer du poumon, Cancer de l'utérus, Cancer colorectal, Lymphome non hodgkinien

Immuno-modulateur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Dans une étude cas-témoins, la lutéine et la zéaxanthine sériques, ainsi que d'autres caroténoïdes, étaient plus faibles chez les enfants atteints d'une infection en phase aiguë, par rapport aux témoins sains.

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Cataracte
✪✪✪✪

La recherche clinique montre que la prise orale de 10 mg de lutéine et de 2 mg de zéaxanthine par jour pendant une moyenne de 4,7 ans diminue de 32 % le risque de nécessiter une intervention chirurgicale, chez les patients dont l'apport alimentaire en lutéine et zéaxanthine est faible.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie2 mg

duration4 - années


DMLA
✪✪✪✪

Des recherches épidémiologiques ont montré que les personnes qui consomment des quantités plus importantes de lutéine et de zéaxanthine dans leur alimentation ont un risque réduit de développer une DMLA. Une méta-analyse montre que la prise d'un caroténoïde (lutéine, zéaxanthine ou méso-zéaxanthine) améliore la densité optique maculaire par rapport au placebo chez les patients atteints ou non de DMLA. Plus récemment, une étude en double aveugle, contrôlée par placebo a révélé que la densité optique des pigments maculaires et l'acuité visuelle est significativement corrigée chez les patients atteints de DMLA non exsudative, après la prise d'une combinaison de lutéine (10-20 mg), zéaxanthine (1-2 mg), acides gras oméga-3 (100-200 mg d'acide docosahexaénoïque et 30-60 mg d'acide eicosapentaénoïque) et antioxydants, durant une période de 12 mois.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1 - 2 mg

duration12 - mois


Santé oculaire
✪✪✪✪

Les aliments contenant de fortes concentrations de lutéine et de zéaxanthine, sont plus bénéfiques pour la santé oculaire que les autres caroténoïdes et antioxydants tels que la vitamine A, le lycopène, l'alpha ou le bêta carotène, la vitamine C et la vitamine E. En effet, la couleur jaune de la lutéine et de la zéaxanthine est due à leur capacité à absorber la lumière bleue. Elles servent donc de "lunettes de soleil" qui agissent comme un filtre pour la lumière bleue, réduisant ainsi l'aberration chromatique et permettant de prévenir les dommages des photorécepteurs. De plus, des recherches épidémiologiques ont montré que les personnes qui consomment des quantités plus importantes de lutéine et de zéaxanthine dans leur alimentation ont un risque réduit de développer une DMLA (dégénérescence maculaire liée à l'âge).

Posologie

posologiePar voie orale

posologie2 - 5 mg


Lymphome non hodgkinien
✪✪✪✪✪

Une analyse de la recherche observationnelle sur la population montre qu'une consommation accrue de lutéine et de zéaxanthine dans le régime alimentaire est associée à un risque réduit de 18 % de développer un lymphome non hodgkinien par rapport à une consommation alimentaire faible.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie20 mg


Santé de la peau
✪✪✪✪✪

La lutéine et la zéaxanthine semblent protéger contre les dommages causés par le rayonnement UV grâce à des effets antioxydants. Selon des études sur les animaux, la lutéine réduit le risque de coups de soleil, ainsi que la suppression immunitaire induite par les rayons UV, réduit les espèces réactives de l'oxygène et protège directement contre le photovieillissement et la photocarcinogenèse. Il existe des preuves suggérant que la supplémentation en lutéine et en zéaxanthine pourrait améliorer la santé générale de la peau et contribue simultanément à minimiser les signes de vieillissement prématuré.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie6 - 10 mg


Cancer du sein
✪✪✪✪✪

Des recherches épidémiologiques ont montré qu'un taux sérique élevé de lutéine et de zéaxanthine est associé à un risque réduit de développer un cancer du sein.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie6 - 10 mg


Cancer du poumon
✪✪✪✪✪

Des recherches épidémiologiques ont montré que de faibles niveaux sériques de caroténoïdes, dont la lutéine et la zéaxanthine, sont associés à un risque accru de cancer du poumon. Cependant, d'autres recherches épidémiologiques ont montré qu'un taux sérique plus élevé ou un apport alimentaire plus important de lutéine n'est pas associé à un risque réduit de développer un cancer du poumon. Ces résultats sont contrastés avec ceux d'une étude cas-témoins menée sur 108 cas de cancer du poumon, qui a constaté que des niveaux plus élevés de caroténoïdes sériques, notamment la lutéine et la zéaxanthine, ont été associées de manière significative avec un risque accru de cancer du poumon chez les sujets alcooliques, tout en ayant un effet protecteur possible chez les sujets non buveurs.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie6 - 10 mg


Cancer de l'utérus
✪✪✪✪✪

Une étude suggère que la lutéine et la zéaxanthine sont susceptibles d'avoir un effet protecteur contre le cancer du col de l'utérus et éventuellement contre la persistance du papillomavirus humain (HPV) (virus à ADN qui peut être précurseur des cancers ano-génitaux dont le cancer du col de l'utérus). Cependant, d'autres recherches épidémiologiques ont montré qu'une faible consommation de lutéine alimentaire n'augmente pas le risque de développer un cancer du col de l'utérus.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie6 - 10 mg


Cancer colorectal
✪✪✪✪✪

Certaines recherches épidémiologiques ont montré une réduction du risque de développer un cancer du côlon chez les personnes consommant de grandes quantités de lutéine et de zéaxanthine alimentaires.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie6 - 10 mg


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 6 mg - 20 mg

Les doses recommandées de caroténoïdes sont de l'ordre de 6 à 10 mg par jour et ne devraient jamais dépasser 20 mg par jour.

Adolescent à partir de 16 an(s) :

Les doses recommandées de caroténoïdes sont de l'ordre de 6 à 10 mg par jour et ne devraient jamais dépasser 20 mg par jour.


Interactions

Médicaments

Orlistat : interaction modérée

Théoriquement, l'utilisation à long terme de l'orlistat conduit à la réduction des taux plasmatiques de zéaxanthine en raison de la diminution de l'absorption gastrique.

Plantes ou autres actifs

Zéaxanthine : interaction modérée

L'utilisation à long terme de l'olestra (un substitut de graisse) peut diminuer les taux sériques de lutéine et de zéaxanthine.


Précautions

Femme enceinte : éviter

Les femmes enceintes doivent s’abstenir de prendre des caroténoïdes et se contenter de ceux apportés par les aliments.

Femme allaitante : éviter

Les femmes allaitantes doivent s’abstenir de prendre des caroténoïdes et se contenter de ceux apportés par les aliments.

Enfant jusqu’à 15 an(s) : éviter

Sa prise est déconseillée pour la femme enceinte ou allaitante et pour les enfants de moins de 15 ans.


Contre-indications

Cancer : interdit

Interdit (au delà des doses présentes dans l'alimentation) à toute personne atteinte d’un cancer, pour ne pas réduire l’efficacité des traitements (selon la recommandation générale : pas de prise d’anti-oxydant en cas de pathologie cancéreuse).