Saule blanc : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le saule est un arbre de la famille des Salicacées pouvant atteindre 25 m de hauteur. Il est commun dans l’hémisphère Nord, à travers l’Europe, en Amérique du Nord et en Asie, en particulier dans les terrains humides aux bords des cours d’eau. L'écorce de saule était couramment utilisée à l'époque d'Hippocrate. On conseillait aux patients de mâcher l'écorce pour soulager la douleur et la fièvre. La salicine, un composant de l'écorce de saule découvert en 1831, agit comme un précurseur de l'acide salicylique dans le corps. En phytothérapie, l'écorce séchée des jeunes rameaux doit renfermer au minimum 1,5 % de dérivés salicylés, exprimés en salicine. L'acide salicylique, issu de l'oxydation de la salicine, était utilisé dès le milieu du 19e siècle, mais son usage était restreint en raison de ses effets irritants sur l'estomac. En 1853, un chimiste français a modifié l'acide salicylique pour créer l'acide acétylsalicylique, mais n'a pas poursuivi son développement. En 1897, Felix Hoffmann, chimiste chez Bayer, redécouvrit cette substance dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Deux ans plus tard, Bayer commercialisait l'Aspirine. Depuis, elle est devenue l'un des médicaments les plus utilisés au monde. Contrairement à l'opinion populaire, l'aspirine a été développée à partir de la salicine de la reine-des-près et non de l'écorce de saule. L’écorce de saule fonctionne de manière très similaire à l’Aspirine. Ainsi, elle est utilisée pour les douleurs, notamment les maux de tête, les douleurs musculaires ou articulaires, les crampes menstruelles, l’arthrite, l’arthrose, la goutte et plus généralement pour les rhumatismes inflammatoires.

Nom(s) scientifique(s)

Salix Alba

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Salicine


Propriétés


Analgésique

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

Lorsqu'ingérés, les extraits d'écorce de saule inhibent la production de certaines substances inflammatoires (prostaglandines) via la voie de l'enzyme cyclo-oxygénase (COX)-2, sans affecter directement les enzymes COX-1 ou COX-2. La salicine, transformée en acide salicylique dans le corps, est responsable de cet effet. D'autres composants de l'écorce de saule peuvent également jouer un rôle en inhibant d'autres voies inflammatoires et en apportant des effets antioxydants, contribuant ainsi à l'effet analgésique. Des études cliniques ont validé l'efficacité de ces extraits pour traiter l'arthrose et les douleurs lombaires chroniques.

Usages associés

Migraine, Grippe, Douleurs lombaires, Douleurs articulaires, Rhume, Polyarthrite rhumatoïde, Arthrose

Anti-inflammatoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Des études cliniques ont montré que les extraits d'écorce de saule, notamment ceux standardisés en salicine, possèdent des propriétés anti-inflammatoires et analgésiques. Ces extraits inhibent certaines enzymes et substances inflammatoires dans le corps, comme les prostaglandines. En plus de la salicine, d'autres composants de l'écorce de saule, tels que les flavonoïdes et les polyphénols, contribuent également à ces effets. Des tests sur des modèles animaux ont indiqué que l'extrait de saule est au moins aussi efficace que l'aspirine pour réduire l'inflammation, et pourrait être plus doux pour l'estomac.

Usages associés

Migraine, Grippe, Douleurs lombaires, Douleurs articulaires, Rhume, Polyarthrite rhumatoïde, Arthrose

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le saule blanc a des propriétés anti-agrégantes plaquettaires grâce à la salicine, précurseur de l'acide salicylique, mais à un degré moindre que l'aspirine.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Douleurs lombaires
✪✪✪✪✪

Il est démontré que la prise quotidienne d'un extrait d'écorce de saule fournissant 120-240 mg de salicine peut réduire les douleurs lombaires chez certains patients. La concentration plus élevée de 240 mg de salicine est plus efficace que 120 mg de salicine. Un soulagement significatif peut prendre jusqu'à une semaine. Certaines recherches suggèrent que 240 mg de salicine par jour est aussi efficace que des traitements classiques pour les lombalgies. L'extrait d'écorce de saule 393-1600 mg apportant 120-240 mg de salicine a été utilisé quotidiennement pendant 4 semaines.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie393 - 1600 mg

duration4 - semaines

formulationExtrait standardisé


Arthrose
✪✪✪✪✪

La recherche clinique sur l'extrait d'écorce de saule pour l'arthrose reste aujourd'hui contradictoire. Certaines recherches cliniques préliminaires montrent que la prise d'un extrait d'écorce de saule standardisé pour contenir 120-240 mg de salicine par jour pendant 2 à 6 semaines produit une activité analgésique modérée par rapport au placebo chez les patients souffrant d'arthrose, tout en améliorant le gonflement, la sensibilité et la fonction physique. Cependant, d'autres recherches montrent que la prise d'écorce de saule standardisée à 240 mg de salicine par jour pendant 6 semaines n'améliore pas la douleur, la raideur ou la fonction physique par rapport au placebo chez les patients souffrant d'arthrose. D'autres études seront nécessaires pour évaluer l'efficacité des extraits d'écorce de saule dans le traitement de l'arthrose.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie393 - 1600 mg

duration6 - semaines

formulationExtrait standardisé


Polyarthrite rhumatoïde
✪✪✪✪✪

En rapport avec ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, l'écorce de Saule, pourrait être recommandée en cas de rhumatismes inflammatoires. Toutefois, une recherche clinique préliminaire suggèrent que l'extrait d'écorce de saule n'est pas efficace contre la polyarthrite rhumatoïde. D'autres études seront nécessaires pour valider ces résultats.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie393 - 1600 mg

formulationExtrait standardisé


Grippe
✪✪✪✪

Usage traditionnel, supporté par la présence de salicine : anti-inflammatoire et analgésique.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie393 - 1600 mg

formulationExtrait standardisé, Extrait sec


Rhume
✪✪✪✪

L'EMA recommande l'extrait d'écorce de saule pour le soulagement de la fièvre associée au rhume.

Posologie

posologiePar voie orale : écorce

posologie393 - 1600 mg

formulationExtrait standardisé, Extrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 480 mg - 1200 mg (Extrait sec)

A consommer seulement par les adultes (extrait sec estimé à 15% de Salicyline) . - Tisane : 1 à 3 g de la substance végétale broyée dans 150 ml d'eau bouillante en infusion 3 fois par jour. - Décoction : 4 g de la substance végétale broyée sont versés dans une tasse (200 ml) d'eau et bouillent à couvert pendant 15 minutes. Laisser reposer pendant 15 minutes, filtrer. Boire après les repas, 3 fois par jour, un verre de décoction chaude fraîchement préparée. - Substance végétale en poudre : 260-500 mg 3-8 fois par jour. À prendre après les repas. Il est conseillé de la prendre avec une plus grande quantité d'eau chaude. - Extrait aqueux sec (8-20:1) : 600 mg deux fois par jour - Extrait aqueux sec (16-23:1) : 480 mg deux fois par jour - Teinture (1:5) : 15-24 ml par jour


Interactions

Médicaments

Acétazolamide : interaction faible

L'écorce de saule contient de la salicine, un salicylate végétal. Des rapports de cas humains suggèrent qu'une combinaison d'acétazolamide et de salicylate augmente les niveaux plasmatiques d'acétazolamide non lié, ainsi que les effets indésirables liés à l'acétazolamide. Théoriquement, l'écorce de saule pourrait entraîner des effets indésirables additifs associés à l'acétazolamide.

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction forte

L'utilisation concomitante pourrait théoriquement augmenter le risque de saignement en raison d'une diminution de l'agrégation plaquettaire. L'écorce de saule a des effets antiplaquettaires, mais moins que l'aspirine. Éviter l'utilisation concomitante avec d'autres médicaments anticoagulants et antiplaquettaires. Certains de ces médicaments comprennent l'aspirine, le clopidogrel, la daltéparine, l'énoxaparine, l'héparine, la ticlopidine, la warfarine et d'autres.

Aspirine : interaction modérée

L'écorce de saule contient de la salicine, un salicylate végétal. Théoriquement, l'écorce de saule pourrait avoir un effet additif avec d'autres médicaments contenant du salicylate comme l'aspirine.

Trisalicylate de magnesium : interaction faible

L'écorce de saule contient de la salicine, un salicylate végétal. Théoriquement, l'écorce de saule pourrait avoir un effet additif avec d'autres médicaments contenant du salicylate comme le trisalicylate de choline et de magnésium.

Salsalate : interaction modérée

L'écorce de saule contient de la salicine, un salicylate végétal. Théoriquement, l'écorce de saule pourrait avoir un effet additif avec d'autres médicaments contenant du salicylate comme le salsalate.

Anti-inflammatoire non stéroïdien : interaction modérée

L'utilisation concomitante avec des salicylates et d'autres AINS n'est pas recommandée sans avis médical.

Plantes ou autres actifs

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

La salicine du saule blanc et les compléments anticoagulants ont des effets additionnels. Eviter la prise concomitante qui pourrait augmenter les risques de saignements.

Saule blanc : interaction faible

Théoriquement, l'utilisation concomitante peut potentialiser les effets salicylés et les effets indésirables.

Saule blanc : interaction faible

Théoriquement, l'utilisation concomitante peut potentialiser les effets salicylés et les effets indésirables.


Précautions

Allergies : éviter

Selon le principe de précaution, le saule est déconseillé chez les personnes présentant une hypersensibilité individuelle aux dérivés acétylsalicylés (0,2 % de la population).

Ulcère gastrique : éviter

Contre-indiqué en cas d'ulcère gastro-duodénal actif.


Contre-indications

Enfant jusqu’à 18 an(s) : interdit

L'utilisation chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans est contre-indiquée en raison du risque de syndrome de Reye.

Femme enceinte : interdit

L'utilisation pendant les premier et deuxième trimestres de la grossesse et pendant l'allaitement n'est pas recommandée. Les salicylates traversent le placenta et passent dans le lait maternel.

Femme allaitante : interdit

L'utilisation pendant les premier et deuxième trimestres de la grossesse et pendant l'allaitement n'est pas recommandée. Les salicylates traversent le placenta et passent dans le lait maternel.

Déficit en G6PD : interdit

Déficience en glucose-6-phosphate déshydrogénase ou Favisme.

Insuffisance rénale : interdit

Dysfonctionnement hépatique ou rénal grave.

Insuffisance hépatique : interdit

Dysfonctionnement hépatique ou rénal grave.

Trouble de coagulation : interdit

Risque de saignements.

Syndrome de Reye : interdit

L'existence dans les antécédents médicaux d’un syndrome de Reye est une contre-indication.