Réglisse : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La réglisse est une plante vivace originaire du sud-est de l’Europe et d’Asie occidentale, de 1 mètre de hauteur, avec un fort rhizome ligneux de l'épaisseur d'un doigt, marron a l'extérieur, jaunâtre a l'intérieur et au goût sucré, ce qui lui a valu le nom Glycyrrhiza formé de glycys, « sucre » et rhidza, « racine ». La réglisse est utilisée depuis l’Antiquité dans l’asthme et les ulcères. En médecine chinoise, elle est considérée comme un "remède des glaires", ce qui lui vaut sa prescription dans les inflammations digestives et comme expectorante dans les affections des voies respiratoires. La réglisse contient plusieurs saponines triterpénoïdes (4-20%), dont la plus étudiée est la glycyrrhizine connue sous le nom d'acide glycyrrhizique ou acide glycyrrhizinique, qui est un mélange de sels de potassium et de calcium de l'acide glycyrrhétinique. La glycyrrhizine est principalement absorbée après hydrolyse en acide glycyrrhétinique. D'autres constituants importants comprennent : les flavonoïdes (isoflavonoïdes, liquiritine, isoliquiritine, liquiritigénine, formononétine, glabridine, rhamnoliquiritine, néoliquiritine et les chalcones), des phystérols (bêta-sitostérol, oestriol, oestradiol), des polysaccharides, des coumarines et des huiles essentielles. La glycyrrhizine, l'ingrédient actif principal, peut causer des problèmes si elle est consommée en grande quantité. Elle peut provoquer un syndrome d'excès apparent des hormones minéralocorticoïdes, entraînant un état similaire à l'hyperaldostéronisme, une condition où le corps retient trop de sodium et de liquide. Cela peut conduire à des symptômes tels que la rétention d'eau, l'œdème (gonflement), l'hypertension, l'hypokaliémie (faible taux de potassium dans le sang) et l'alcalose métabolique (déséquilibre du pH dans le corps). La réglisse est utilisée pour le soulagement des symptômes digestifs, y compris la sensation de brûlure et la dyspepsie. Elle est également utilisée comme expectorant (aider à expulser le mucus) dans la toux associée au rhume.

Nom(s) scientifique(s)

Glycyrrhiza glabra

Famille ou groupe : 

Plantes


Propriétés


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

L'acide glycyrrhétique, un composé de la réglisse, agit en augmentant les niveaux de cortisol et d'autres hormones stéroïdiennes, contribuant ainsi à ses effets anti-inflammatoires. Il inhibe certaines enzymes hépatiques, prolongeant l'activité du cortisol. La réglisse est étudiée pour potentialiser les effets des stéroïdes. Elle inhibe également la production d'éicosanoïdes et l'activation du facteur de transcription NF-κB. En outre, des études montrent son efficacité contre l'inflammation dans divers modèles expérimentaux, incluant l'asthme, la colite et l'œdème.

Usages associés

Gastrite, Hépatites, Ulcère gastrique, Stomatites, Aphtes

Antiviral

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Les formes orales et injectables de réglisse, y compris la glycyrrhizine et l'acide glycyrrhizique, ont démontré une activité antivirale contre divers virus. Chez l'homme, ces composés réduisent les dommages hépatiques liés aux virus de l'hépatite B et C. Des études sur les animaux montrent une diminution de l'activité virale pour l'herpès simplex, l'encéphalite et la pneumonie causée par le virus de l'influenza A. Des recherches in vitro indiquent également une efficacité contre le VIH-1, le coronavirus du SRAS, le virus respiratoire syncytial, divers arbovirus, entérovirus, coxsackievirus et le virus de la stomatite vésiculaire. Les mécanismes antiviraux proposés comprennent la réduction du transport vers la membrane cellulaire et l'inhibition de la fusion de la membrane virale, ainsi que l'activation de réponses immunitaires telles que l'interféron gamma.

Usages associés

Infections respiratoires, Bronchite

Mucolytique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Les recherches initiales sur les propriétés mucoprotectrices de la réglisse ont mené au développement de médicaments tels que la carbénoxolone et l'énoxolone pour traiter les ulcères gastriques et œsophagiens. Ces médicaments semblent agir en augmentant le flux sanguin dans la muqueuse et la production de mucus, et en modifiant la synthèse des prostanoïdes gastriques. Des études sur les animaux montrent que la réglisse, notamment sous forme déglycyrrhizinisée, favorise la guérison en stimulant la production de mucus. En plus de ses effets gastro-intestinaux, la réglisse a montré des propriétés expectorantes et antitussives, possiblement liées à la stimulation de la sécrétion de mucus trachéal et à la relaxation trachéale.

Usages associés

Bronchite, Toux

Gastroprotecteur

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'acide glycyrrhétique et les polysaccharides de la réglisse ont montré une capacité à inhiber la souche Helicobacter pylori, dans des études in vitro. Ces composés inhibent également l'adhésion d'H. pylori à la muqueuse gastrique humaine. La réglisse pourrait aussi affecter le métabolisme des prostaglandines, suggérant un effet bénéfique sur les ulcères gastro-duodénaux. Des études in vivo indiquent que l'extrait aqueux de réglisse réduit la taille des ulcères de manière similaire à la famotidine. La réglisse déglycyrrhizinée (DGL) semble accélérer la guérison des ulcères sans les effets secondaires de la carbénoxolone, un dérivé semi-synthétique de l'acide glycyrrhétique.

Usages associés

Ulcère gastrique, Troubles de digestion

Antibactérien

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La réglisse est traditionnellement utilisée comme antimicrobien, des recherches in vitro ayant montré qu'elle possède une activité antifongique, ainsi qu'une activité contre les bactéries à Gram positif et à Gram négatif. La réglisse contient des constituants tels que la glabridine, le glabrol et le 3-hydroxyglabrol qui possèdent une activité antimicrobienne in vitro. La glabridine a été identifiée comme un agent potentiellement actif contre Mycobacterium tuberculosis, responsable de la tuberculose. Des extraits de réglisse dans l'eau et l'éther se sont avérés avoir une activité antibactérienne contre E. coli, B. subtilis, E. aerogenes, K. pneumoniae et S. aureus. Chez des enfants présentant un risque élevé de caries dentaires, une sucette à l'extrait de réglisse a réduit le nombre de Streptococcus mutans, une bactérie impliquée dans la formation de caries.

Usages associés

Infections respiratoires, Aphtes, Stomatites

Antiallergique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les composants de la réglisse, l'acide glycyrrhétique et la liquiritigénine, montrent des effets anti-allergiques significatifs. Ils soulagent les réactions allergiques induites par les IgE, réduisent les réactions anaphylactiques et le comportement de grattage dans des modèles de souris. Dans un modèle d'asthme chez la souris, la glycyrrhizine a diminué l'inflammation pulmonaire et les niveaux d'interleukines et d'IgE. Ces résultats suggèrent un potentiel thérapeutique pour traiter des affections allergiques comme l'asthme et la dermatite, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour confirmer ces effets.

Usages associés

Asthme, Eczéma

Hépato-protecteur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'extrait de réglisse, ou la glycyrrhizine, a un effet positif sur le foie des rats, en augmentant l'activité de certaines enzymes hépatiques importantes comme CYP3A, CYP2B1 et CYP1A2. Chez les rats avec des lésions hépatiques, il diminue les indicateurs de dommages au foie et améliore les niveaux de certaines protéines essentielles (albumine et de globuline). Il stimule aussi les défenses antioxydantes et protège contre la peroxydation lipidique. Des études préliminaires chez l'homme suggèrent que cet extrait pourrait aider à réduire les marqueurs de dommages hépatiques chez les personnes souffrant de stéatose hépatique non alcoolique.

Usages associés

Hépatites

Antifongique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La licochalcone A et la glabridine, composants de la réglisse, ont montré une activité antifongique contre Candida albicans. À haute dose, elles inhibent la croissance des hyphes, avec la licochalcone A réduisant également la formation de biofilms. Toutefois, il est important de noter que ces composants peuvent être toxiques pour les cellules épithéliales orales à des concentrations plus élevées.

Usages associés


Action œstrogénique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La réglisse peut agir comme un agent anti-œstrogénique et œstrogénique. Les recherches préliminaires montrent qu'elle limite la croissance des cellules cancéreuses du sein sensibles aux œstrogènes. Toutefois, son effet œstrogénique peut varier en fonction de la concentration. La glabridine, un isoflavone de la réglisse, stimule la croissance des cellules à faibles concentrations mais a un effet antiprolifératif à des concentrations plus élevées. La réglisse diminue aussi la production de testostérone, probablement en inhibant certaines enzymes clés. Elle réduit également les niveaux élevés de prolactine chez l'homme.

Usages associés


Antidépresseur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des flavonoïdes de la réglisse, tels que la glabridine, ont montré une capacité à inhiber la recapture de la sérotonine (un neurotransmetteur important pour l'humeur) de manière dose-dépendante in vitro. Cependant, les effets sur les animaux suggèrent que l'impact pourrait concerner davantage la noradrénaline et la dopamine. Chez les rats, la réglisse a montré un effet antidépresseur similaire à certains médicaments, mais via une augmentation des niveaux de noradrénaline et de dopamine plutôt que de la sérotonine. La réglisse pourrait agir en inhibant la monoamine oxydase (les inhibiteurs de la MAO sont utilisés dans le traitement de certaines dépressions).

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Ulcère gastrique
✪✪✪✪✪

Les activités anti-inflammatoires, muco-protectrices et antiulcéreuses de la réglisse en font un traitement intéressant pour l'ulcère gastro-duodénal. Bien que ces effets aient été attribués aux constituants glycyrrhizine et l'acide glycyrrhétique, la réglisse déglycyrrhizinée (DGL), qui contient < 3% de glycyrrhizine, a également été étudiée et semble produire les résultats les plus prometteurs lorsqu'elle est utilisée à long terme. La réglisse aide à transformer des cellules non spécialisées en cellules productrices de mucus et augmente la fabrication et la libération de mucus. Un étude randomisée contrôlé par placebo (n = 100) a montré qu'un extrait de racine de Glycyrrhiza glabra diminuait significativement la charge en Helicobacter pylori par rapport au placebo, tel qu'évalué par le test respiratoire au 13C-urée et le test de l'antigène de H. pylori dans les selles. Dans un essai non contrôlé sur 32 patients souffrant d'un ulcère duodénal chronique, 3800 mg/jour de réglisse déglycyrrhizinée (divisées en cinq doses) ont produit des signes de guérison dans tous les cas et une restauration totale de la muqueuse chez une majorité de sujets. Bien que le traitement ait été poursuivi pendant 24 semaines, une amélioration considérable a été constatée chez 56 % des patients à la 12e semaine et chez 78 % à la 16e semaine. En revanche, un essai plus court de 4 semaines sur 96 patients souffrant d'ulcère gastrique n'a pas donné les mêmes résultats positifs. La réglisse déglycyrrhizinée associée à un antiacide était aussi efficace que la cimétidine (200 mg trois fois par jour plus 400 mg le soir) après 6 semaines, selon un essai randomisé en simple aveugle sur 100 volontaires souffrant d'ulcère gastrique. Les deux traitements ont continué à donner des résultats similaires après 12 semaines et les taux de récidive après la réduction des deux médicaments étaient également similaires. La Commission E approuve l'utilisation de la réglisse dans le traitement des ulcères gastriques et duodénaux.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie100 - 900 mg

formulationPoudre, Tisane/Thé/Infusion, Teinture mère, Extrait sec


Eczéma
✪✪✪✪✪

L'application de formulations de gel contenant 1 % ou 2 % d'extrait de racine de réglisse trois fois par jour pendant deux semaines semble réduire l'érythème, l'œdème et les démangeaisons. Le gel à 2 % est plus efficace que le gel à 1 %. L'effet anti-inflammatoire induit par l'acide glycyrrhétique fournit une base théorique pour son utilisation comme agent anti-inflammatoire topique (tout comme l'hydrocortisone) dans le traitement de la dermatite. En pratique, l'acide glycyrrhétique a été utilisé pour potentialiser les effets des stéroïdes faibles (comme l'hydrocortisone) afin d'augmenter les effets pharmacologiques sans avoir besoin de corticostéroïdes plus puissants. On suppose que l'augmentation de l'activité des corticostéroïdes de cette manière n'entraînera pas une augmentation des effets indésirables ; toutefois, aucune étude n'a encore confirmé cette hypothèse. Une étude comparant les effets de pommades contenant de l'hydrocortisone et de l'acide glycyrrhétique dans la dermatite a révélé que l'hydrocortisone était généralement supérieure dans les eczémas aigus et infantiles, tandis que l'acide glycyrrhétique était supérieur dans les états chroniques et subaigus. Il convient de noter que l'acide glycyrrhétique pourrait avoir des effets anti-inflammatoires plus marqués que la glycyrrhizine. L'acide glycyrrhétique n'est pas présent dans la réglisse mais produit dans le tractus gastro-intestinal à partir de la glycyrrhizine ; par conséquent, il n'est pas certain que les préparations topiques contenant de la réglisse pure puissent produire les mêmes effets.

Posologie

posologiePar voie cutanée : Racine

formulationgel, pommade, crème


Aphtes
✪✪✪✪✪

La recherche clinique montre que l'application d'un patch oral contenant de la réglisse à raison de 0,015-0,229 mg/kg pendant 16 heures chaque jour pendant 8 jours n'affecte pas le temps de guérison de l'ulcère, mais réduit la taille de l'ulcère et la douleur post-stimulus, par rapport au placebo. Une petite étude clinique montre également que l'application de patchs d'hydrogel bioadhésifs contenant 1% d'extrait de réglisse réduit la douleur, ainsi que le diamètre de la nécrose et le halo inflammatoire des aphtes récurrents, par rapport à la ligne de base. Des bains de bouche contenant de la réglisse ont également été utilisés. Une étude clinique montre que le fait d'agiter une solution de diphénhydramine et d'extrait de réglisse à 5 % dans la bouche pendant environ 3 minutes, quatre fois par jour, jusqu'à ce que les aphtes soient guéris, réduit le temps moyen de guérison par rapport à une solution contenant uniquement de la diphénhydramine. La douleur a été réduite jusqu'à 69 % de plus chez les personnes utilisant l'extrait de réglisse. Des recherches cliniques préliminaires montrent que le gargarisme avec de l'eau chaude contenant de la poudre de réglisse déglycyrrhizinée 200 mg quatre fois par jour pendant 7 jours améliore la douleur chez 75 % des patients au premier jour et entraîne une guérison complète chez 75 % des patients au troisième jour.

Posologie

posologiePar voie buccale : Racine

formulationgel, Patch, Bain de bouche


Hépatites
✪✪✪✪✪

Dans certaines recherches cliniques préliminaires, une préparation intraveineuse spécifique contenant de la glycyrrhizine semble réduire la mortalité due à l'hépatite virale d'environ 50%. D'autres recherches cliniques suggèrent que ce même produit réduit l'alanine aminotransférase (ALT) sérique chez les patients atteints d'hépatite C mais n'améliore pas les niveaux d'ARN du virus de l'hépatite C . Utilisée à long terme, cette préparation semble réduire le risque de carcinome hépatocellulaire chez les patients atteints d'hépatite C, comparativement à l'utilisation à long terme d'autres suppléments, comme la vitamine K. Ce produit a été utilisé à différentes doses : 40 ou 100 mL, contenant 2 mg de glycyrrhizine, 1 mg de cystéine et 20 mg de glycine par ml de solution, administrés quotidiennement pendant 4-8 semaines, d'autres dosages ont été utilisés, en intaveineuse. D'autres recherches montrent que cette préparation réduit l'ALT, l'aspartate aminotransférase (AST) et la gamma-glutamyl transpeptidase (GGT) chez les patients atteints du virus de l'hépatite B. A date, la réglisse orale n'a pas été évaluée à cette fin.

Posologie

posologiePar voie intra-veineuse : Racine

posologie600 - 900 mg

formulationPoudre, Teinture mère, Extrait sec


Troubles de digestion
✪✪✪✪✪

La réglisse a été évaluée en combinaison avec d'autres plantes, pour la dyspepsie. Le produit le plus étudié est le Iberogast qui contient en plus de la réglisse, un alcoolat d’ibéris amer ainsi que des alcoolats de racines d’angélique, de fleurs de camomille allemande, de graines de cumin, de fruits de chardon-Marie, de feuilles de mélisse, de feuilles de menthe poivrée, de chélidoine  Une méta-analyse des études utilisant le produit Iberogast montre que la prise de 1 mL par voie orale trois fois par jour sur une période de 4 semaines réduit la gravité du reflux acide, des douleurs épigastriques, des crampes, des nausées et des vomissements par rapport au placebo. L'EMA recommande la réglisse comme médicament traditionnel à base de plantes pour le soulagement des symptômes digestifs, notamment la sensation de brûlure et la dyspepsie.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie100 - 900 mg

formulationPoudre, Tisane/Thé/Infusion, Teinture mère, Extrait sec

Synergies

Angélique, Camomille allemande, Chardon marie, Mélisse

Gastrite
✪✪✪✪

En Allemagne, la commission E souligne que des essais cliniques ont démontré l’effet cicatrisant de la glycyrrhizine et de l’acide glycyrrhétique sur l’ulcère gastrique et les gastrites chroniques.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie100 - 900 mg

formulationPoudre, Tisane/Thé/Infusion, Teinture mère, Extrait sec


Asthme
✪✪✪✪

En relation avec les effets antiallergiques de la réglisse, elle est traditionnellement recommandée pour le traitement des affections allergiques telles que l'asthme et les dermatites ; toutefois, des recherches cliniques sont nécessaires.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie600 - 900 mg

formulationPoudre, Teinture mère, Extrait sec


Infections respiratoires
✪✪✪✪

Les études sur l'animal démontrent une réduction de l'activité virale pour le virus de l'herpès simplex, l'encéphalite et la pneumonie du virus de la grippe A ; et les études in vitro révèlent une activité antivirale contre le VIH-1, le coronavirus lié au SRAS, le virus respiratoire syncytial, les arbovirus, le virus de la vaccine et le virus de la stomatite vésiculaire. Cependant, tant que des études contrôlées ne sont pas disponibles, l'efficacité clinique de ce traitement reste inconnue. La réglisse augmente la production de mucus dans les voies respiratoires et exerce un effet expectorant et antitussif. Associée à ses effets anti-inflammatoires, antiviraux et éventuellement immunostimulants, elle constitue un traitement populaire des infections des voies respiratoires supérieures et inférieures. En pratique, elle est souvent utilisée pour traiter la toux et la bronchite.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie600 - 900 mg

formulationPoudre, Teinture mère, Extrait sec


Stomatites
✪✪✪✪

La réglisse est traditionnellement indiquée dans les inflammations des voies ORL: laryngite, sinusite, stomatite, grâce à son action anti-infectieuse et anti-inflammatoire.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie600 - 900 mg

formulationPoudre, Teinture mère, Extrait sec


Améliorer la capacité d'adaptation
✪✪✪✪

Traditionnellement, la réglisse est considérée comme un "tonique surrénalien", très probablement en raison de sa capacité à ralentir la dégradation du cortisol. Elle peut être utile aux patients qui subissent une charge allostatique due à un stress chronique et qui sont donc incapables d'organiser une réponse saine au stress. Ce phénomène est également connu sous le nom d'insuffisance adrénocorticoïde. Il n'existe pas d'essais contrôlés permettant de déterminer son efficacité dans cette situation. On peut se demander si cet effet est souhaitable chez les patients ne souffrant pas d'insuffisance adrénocorticoïde et pour lesquels l'augmentation du taux de cortisol peut s'avérer problématique. Des taux de cortisol chroniquement élevés ont été associés à la désensibilisation de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien, à la résistance à l'insuline, à la dépression et à l'immunosuppression. Dans les premiers stades du stress, l'augmentation des niveaux de cortisol déclenche des mécanismes de rétroaction négative pour garder le stress sous contrôle et, par conséquent, une utilisation à court terme peut être justifiée mais il est peu probable qu'elle soit bénéfique à moins qu'il n'existe une certaine insuffisance adrénocorticoïde.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie600 - 900 mg

formulationPoudre, Teinture mère, Extrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 160 mg - 900 mg (Extrait sec)

- Tisane : 1,5 à 2 g de substance végétale broyée dans 150 ml d'eau bouillante en infusion 2 à 4 fois par jour ou 1,5 à 2 g de substance végétale broyée dans 150 ml d'eau en décoction 2 à 4 fois par jour. Prendre une tasse après les repas.  - Extrait sec : 32 mg 2 à 3 fois par jour pour une utilisation orale dans les dyspepties et 3 fois 200 à 300 mg par jour pour les autres indications. - Poudre: 3,6 à 6 g correspondant à 100 -240 mg de glycyrrhizine. Attention à l'utilisation des produits à base de réglisse contenant de la glycyrrhizine par voie orale en grandes quantités pendant plusieurs semaines, ou en plus petites quantités pendant de plus longues périodes. Chez des personnes par ailleurs en bonne santé, la consommation quotidienne de glycyrrhizine pendant plusieurs semaines ou plus peut provoquer des effets indésirables graves, notamment un pseudo-hyperaldostéronisme, une crise hypertensive, une hypokaliémie, des arythmies cardiaques et un arrêt cardiaque. Des doses de 20 grammes ou plus de réglisse, contenant au moins 400 mg de glycyrrhizine, sont plus susceptibles de provoquer ces effets. Cependant, de plus petites quantités ont également causé une hypokaliémie et des symptômes associés lorsqu'elles ont été prises pendant des mois ou des années. Chez les patients souffrant d'hypertension, de problèmes cardiovasculaires ou rénaux, ou d'une consommation élevée de sel, aussi peu que 5 grammes de produit de réglisse ou 100 mg de glycyrrhizine par jour peuvent provoquer des effets indésirables graves.


Interactions

Médicaments

Antihypertenseur : interaction modérée

La prise de réglisse à forte dose sur une longue période peut entraîner une augmentation de la pression artérielle, réduisant ainsi l'efficacité du médicament. Attention - surveiller la tension artérielle lorsque des préparations de réglisse à forte dose sont prises pendant plus de 2 semaines.

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

La réglisse a été documentée comme ayant un effet anticoagulant, donc des quantités élevées devraient être évitées chez les patients prenant toute forme de médicaments anticoagulants.

Corticostéroïde : interaction faible

Des rapports de cas suggèrent que l'utilisation concomitante de la réglisse et de corticostéroïdes oraux, tels que l'hydrocortisone, peut potentialiser la durée de l'activité et augmenter les niveaux sanguins des corticostéroïdes.

Diurétiques : interaction faible

Une utilisation excessive de la réglisse pourrait aggraver la perte de potassium induite par les diurétiques. L'instauration d'une supplémentation en potassium ou une augmentation de la dose de supplémentation en potassium peut être nécessaire chez certains patients.

Midazolam : interaction modérée

Chez l'homme, la glycyrrhizine semble induire modérément le métabolisme du midazolam. Elle doit être utilisée avec prudence chez les personnes prenant du midazolam.


Précautions

Femme allaitante : éviter

Données insuffisantes.

Maladie hormono-sensible : éviter

La réglisse pourrait avoir des effets œstrogéniques. Les femmes souffrant d'affections hormono-sensibles devraient éviter d'utiliser la réglisse. Certaines de ces conditions comprennent le cancer du sein, le cancer de l'utérus, le cancer des ovaires, l'endométriose et les fibromes utérins.

Enfant : éviter

L'utilisation chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans n'a pas été établie en raison du manque de données adéquates.


Contre-indications

Hypertension artérielle : interdit

Les effets minéralocorticoïdes de la réglisse peuvent augmenter la pression sanguine. Les patients souffrant d'hypertension doivent éviter de consommer des quantités excessives de réglisse.

Insuffisance rénale : interdit

Les effets minéralocorticoïdes de la réglisse peuvent aggraver la fonction rénale.

Femme enceinte : interdit

La réglisse a des effets abortifs, œstrogéniques et stéroïdiens. Elle peut également provoquer une stimulation utérine. Une consommation importante de réglisse, équivalente à 500 mg de glycyrrhizine par semaine (environ 250 grammes de réglisse par semaine), pendant la grossesse semble augmenter le risque d'accouchement prématuré.

Hypertonie : interdit

L'hypokaliémie induite par la réglisse peut aggraver l'hypertonie. Les effets minéralocorticoïdes de la réglisse peuvent provoquer une hypokaliémie.

kaliopénie : interdit

Les effets minéralocorticoïdes de la réglisse peuvent diminuer les taux sériques de potassium et exacerber l'hypokaliémie.