Propolis : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La propolis est une substance végétale et résineuse que les abeilles fabriquent à partir des diverses résines qu’elles recueillent sur les bourgeons et l’écorce des arbres, auxquelles elles ajoutent de la cire et des sécrétions salivaires. Elles en induisent l’intérieur des ruches pour garantir étanchéité, solidité et asepsie. L’ouverture, nommée le "trou d’envol", qui se trouve à l’entrée de la ruche, est constamment ajustée et remodelée à l’aide du propolis afin d’adapter ses dimensions et son orientation en fonction des conditions climatiques. Ce passage constitue par la même occasion une sorte de chambre de stérilisation à l’entrée de la ruche, d’où le nom propolis qui signifie, en grec ancien, "devant" (pro) la "cité" (polis). La propolis a une longue histoire d'utilisation médicinale, qui remonte à 350 avant JC. Les Grecs l'ont utilisée pour soigner les abcès, les Assyriens l'ont utilisée pour guérir les blessures et les Égyptiens l'ont utilisée pour la momification. Dure et friable à 15 °C, la propolis devient molle et malléable aux alentours de 30 °C, puis collante ou gluante à des températures plus élevées. Sa couleur peut varier du jaune clair au brun très foncé, presque noire, en passant par toute une gamme de bruns suivant les types de résines recueillies par les ouvrières. Elle possède une saveur âcre, voire amère. Plus de 300 composants différents ont été identifiés dans la propolis. En général, la propolis contient des polyphénols (flavonoïdes, acides et esters phénoliques), des aldéhydes et cétones phénoliques. Le pourcentage de ces substances est le suivant : résines 50%, cire d'abeille 30%, pollen 5%, huiles essentielles et aromatiques 10%, et quelques autres substances qui comprennent également des composés organiques. Grâce à sa teneur en flavonoïdes (pinocembrine, galangine et pinobanksine notamment), on attribue aux compléments alimentaires de propolis des propriétés antiseptiques, antibactériennes et antioxydantes, utiles notamment en cas d'herpès, gingivites, parasitoses et infections respiratoires.

Autre(s) nom(s) 

Cire d'abeille

Nom(s) scientifique(s)

Propolis

Famille ou groupe : 

Super Food


Propriétés


Antibactérien

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La propolis contient des flavonoïdes, dont la pinocembrine, la galangine, la pinobanksine et la pinobanksine-3-acétate, qui seraient responsables de ses effets antibactériens. Il a été démontré que les extraits de propolis qui contiennent les constituants pinocembrine et galangine inhibent la croissance et l'activité enzymatique de Streptococcus mutans, un organisme qui cause les caries dentaires. La propolis semble également avoir une activité in vitro et in vivo contre une variété de bactéries qui causent des maladies parodontales telles que Porphyromonas gingivalis, Prevotella intermedia, Actinobacillus actinomycetemcomitans et Fusobacterium nucleatum.

Usages associés

Infections Bucco-dentaires, Infections respiratoires, Infections ORL, Infections urinaires

Antiviral

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La propolis possède des propriétés antivirales, notamment en empêchant les virus d'entrer dans les cellules et en perturbant leur réplication. Elle est particulièrement efficace contre le virus de l'herpès génital (HSV-2) grâce à ses composés flavonoïdes tels que le kaempférol et la quercétine. D'autres composés de la propolis, comme le caffeate de 3-méthyl-but-2-ényle et l'isopentyl ferulated, ont montré une activité contre le virus de l'herpès simplex (type 1) et le virus de l'influenza A1. En plus, la propolis s'est avérée efficace contre plusieurs autres virus, y compris ceux responsables de la grippe.

Usages associés

Herpès, Infections respiratoires, Verrues, Infections ORL

Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Il existe des preuves préliminaires que la propolis pourrait supprimer la voie lipoxygénase du métabolisme de l'acide arachidonique et diminuer la synthèse des prostaglandines et des leucotriènes impliqués dans l'inflammation. Chez les humains, la propolis réduit les niveaux du facteur de nécrose tumorale inflammatoire-alpha (TNF-alpha). 

Usages associés

Aphtes, Infections Bucco-dentaires

Antioxydant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Il a été démontré que la propolis a des propriétés antioxydantes en tant que piégeur de radicaux libres. La propolis a également été étudiée pour ses propriétés antiradicalaires afin de protéger les aliments de l'oxydation. Il a également été suggéré que les propriétés antioxydantes et antiradicalaires potentielles de la propolis peuvent être dues à l'action des constituants phénylpropanoïdes. La recherche animale suggère que la propolis a des effets radioprotecteurs, qui sont attribués à ses propriétés de piégeage des radicaux libres. La recherche in vitro suggère que l'extrait de propolis protège contre les dommages à l'ADN induits par l'irradiation gamma, avec une diminution des aberrations chromosomiques induites par les radiations observée à plus de 50% pour toutes les doses.

Usages associés

Diabète type 2

Antifongique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Des études in vitro indiquent que la propolis est efficace contre les champignons tels que les espèces de Candida. Elle a été utilisée avec succès contre C. albicans, C. glabrata et Aspergillus fumigatus. La pinocembrine, un composant de la propolis, s'est révélée efficace contre Penicillium italicum (responsable des moisissures), inhibant la croissance du mycélium et perturbant le métabolisme du pathogène. D'autres composants de la propolis, y compris l'acide caféique, ont démontré une activité antifongique. La propolis a également montré de bons résultats contre d'autres champignons pathogènes affectant la peau.

Usages associés

Infections Bucco-dentaires, Candidoses

Anticancer

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La propolis contient des composés comme les esters phényliques d'acide caféique, qui pourraient aider à prévenir le cancer. Des études en laboratoire ont révélé que la capacité de la propolis à détruire les cellules cancéreuses varie en fonction de son origine géographique. Par exemple, la propolis brune et rouge s'est montrée particulièrement efficace pour détruire ces cellules, tandis que la propolis verte a montré une efficacité moindre, et la propolis jaune n'a été efficace que contre un seul type de cellules cancéreuses testées.

Usages associés


Antiparasitaire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Dans une étude réalisée en laboratoire, il a été découvert que l'extrait de propolis à base d'éthanol peut freiner la croissance et l'adhérence de Giardia duodenalis, un parasite intestinal. La propolis a également aidé à détacher ces parasites de la surface sur laquelle ils s'étaient fixés. L'examen au microscope a montré des changements dans la forme typiquement poire de ces parasites et une diminution de l'activité de leurs flagelles.

Usages associés

Parasitoses digestives

Hépato-protecteur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La propolis est connue pour ses effets protecteurs sur le foie. Elle augmente les niveaux de glutathion, un antioxydant important, tout en diminuant la peroxydation lipidique et les niveaux de glutathion oxydé, ce qui aide à protéger le foie contre les dommages causés par des substances toxiques comme le mercure. Des études ont montré que la propolis protège également le foie et les reins contre le stress oxydatif et les lésions causées par certaines substances chimiques et médicaments. Les composés phénoliques et les acides diterpéniques présents dans la propolis jouent un rôle clé dans cette protection hépatique.

Usages associés

Détoxification

Immuno-modulateur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Toutes les formes de propolis ont une activité qui stimule le système immunitaire. Des recherches ont montré qu'elles augmentent l'activité des macrophages et des cellules tueuses naturelles, renforçant ainsi la défense de l'organisme contre les infections et les cellules cancéreuses. La propolis de peuplier et de baccharis est particulièrement efficace pour augmenter la production d'anticorps et activer les lymphocytes B et T, contribuant ainsi à une réponse immunitaire plus forte.

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Diabète type 2
✪✪✪✪✪

Une méta-analyse de six essais cliniques incluant 374 patients atteints de diabète de type 2 montre que la prise de propolis pendant 8 semaines à 6 mois réduit l'hémoglobine glyquée (HbA1c) de 0,5% et la glycémie à jeun de 13,5 mg / dL par rapport au placebo. Cependant, des améliorations significatives des niveaux d'insuline ou des mesures de la résistance à l'insuline faisaient défaut. Le traitement à la propolis 3 fois 500 mg par jour pendant 2 mois, peut être utile comme complément alimentaire chez les patients atteints de diabète de type 2, par une amélioration de l'état glycémique, une réduction de la résistance à l'insuline et une amélioration du statut antioxydant.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie400 - 1500 mg

duration12 - semaines

formulationExtrait standardisé, Extrait sec


Infections ORL
✪✪✪✪✪

Les données issues d’études cliniques manquent de solidité. Selon un essai mené auprès de 50 sujets, la propolis a réduit la durée des symptômes du rhume plus rapidement qu’un placebo. La propolis, sous forme de pulvérisation nasale, a diminué le nombre de rhinopharyngites chez les enfants traités par rapport à un groupe témoin n’ayant reçu aucun traitement (94 sujets). Cependant, la qualité méthodologique de ces 2 études est faible.

Posologie

posologiePar voie nasale, orale

posologie500 - 750 mg

formulationExtrait aqueux, Spray, Teinture mère, Extrait sec


Infections Bucco-dentaires
✪✪✪✪✪

La plupart des études montrent qu’un rince-bouche à base de propolis favorise la guérison des plaies causées par les médicaments anticancéreux ou par les prothèses dentaires. La propolis, en usage topique, favorise le processus de guérison des infections de la muqueuse buccale (gingivite, parodontite, abcès, blessures, champignons) et peut réduire la récidive d’aphtes chez les personnes qui en souffrent de façon récurrente (usage interne).

Posologie

posologiePar voie buccale

posologie400 mg

formulationgel, Extrait standardisé, Bain de bouche

[Use of Propolis in the Treatment of Local Suppurative Infection]
Topical Effect of Propolis in the Repair of Sulcoplasties by the Modified Kazanjian Technique. Cytological and Clinical Evaluation
Meta-analysis of Randomized Controlled Trials of the Efficacy of Propolis Mouthwash in Cancer Therapy-Induced Oral Mucositis
Double-blind Randomized Phase III Study Comparing a Mixture of Natural Agents Versus Placebo in the Prevention of Acute Mucositis During Chemoradiotherapy for Head and Neck Cancer
Efficacy of Hypozalix Spray and Propolis Mouthwash for Prevention of Chemotherapy-Induced Oral Mucositis in Leukemic Patients: A Double-Blind Randomized Clinical Trial
Efficacy of Propolis on the Denture Stomatitis Treatment in Older Adults: A Multicentric Randomized Trial
Propolis Extract as an Adjuvant to Periodontal Treatment
Effect of topical administration of propolis in chronic periodontitis
Preparation and Antimicrobial Activity of Gelatin Microparticles Containing Propolis Against Oral Pathogens
Efficacy of Brazilian Propolis Gel for the Management of Denture Stomatitis: A Pilot Study
Propolis in the Prevention of Oral Mucositis in Breast Cancer Patients Receiving Adjuvant Chemotherapy: A Pilot Randomised Controlled Trial
Randomized DoubleBlind PlaceboControlled Trial of Propolis for Oral Mucositis in Patients Receiving Chemotherapy for Head and Neck Cancer
Efficacy of Brazilian Propolis Gel for the Management of Denture Stomatitis: A Pilot Study
The Effect of Bee Propolis on Recurrent Aphthous Stomatitis: A Pilot Study

Infections respiratoires
✪✪✪✪✪

Un essai de bonne qualité méthodologique a été mené auprès de 328 enfants d’âge préscolaire pendant 12 semaines. Par rapport à un placebo, la prise de 5 à 7,5 ml 2 fois par jour d'une préparation (Chizukit®) avec 50 mg / ml d'échinacée, 50 mg / ml de propolis et 10 mg / ml de vitamine C a réduit le nombre et la gravité des infections des voies respiratoires. L’échinacée et la vitamine C pouvant avoir aussi des effets sur les symptômes de ces infections. Dans un autre essai randomisé en double aveugle, un mélange standardisé de polyphénols extrait de la propolis de type peuplier sous forme de spray apportant 15 mg/ml de polyphénols, a permis d'améliorer les symptômes d'une infection des voies respiratoires supérieures, aussi bien virale que bactérienne.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie500 - 750 mg

formulationSpray, Extrait standardisé

Synergies

Echinacée, Vitamine C -

Herpès
✪✪✪✪✪

Certaines recherches cliniques montrent que l'application de pommades ou de crèmes contenant de la propolis peut améliorer la guérison et les symptômes des boutons de fièvre. Une étude clinique préliminaire montre que l'application d'une pommade spécifique à base de propolis à 3 % (Herstat), cinq fois par jour au début des symptômes, réduit la durée de l'herpès labial d'environ 3 à 4 jours et peut réduire la douleur liée à l'herpès labial par rapport au placebo. Son application dans une autre étude, quatre fois par jour pendant 10 jours améliore significativement la guérison des lésions génitales récurrentes causées par le virus de l'herpès simplex de type 2. Une autre étude clinique menée chez des patients présentant des boutons de fièvre au stade vésiculaire montre que l'application d'une crème pour les lèvres contenant un extrait de propolis spécifique à 0,5 % cinq fois par jour pendant 5 à 10 jours réduit la durée de l'herpès labial d'environ 1 jour et améliore les symptômes de douleur, de brûlure, de démangeaison, de tension et de gonflement par rapport à la crème d'acyclovir à 5 % . D'autres recherches cliniques préliminaires montrent que l'application d'une crème pour les lèvres à base de propolis à 0,5 % cinq fois par jour sur le site affecté pendant 10 jours réduit le temps nécessaire à l'incrustation/épithélialisation complète d'environ 1 jour par rapport à l'application de la crème d'acyclovir à 5 %.

Posologie

posologiePar voie cutanée

posologie0.5 - 3 %

formulationpommade, crème


Aphtes
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise de 500 mg de propolis par jour par voie orale pendant 6 à 13 mois réduit considérablement les apparitions d'aphtes par rapport au placebo chez les patients présentant des aphtes récurrents.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie500 mg

duration13 - mois

formulationExtrait aqueux, Teinture mère, Extrait sec


Verrues
✪✪✪✪✪

La supplémentation en propolis augmenterait le taux de guérison des verrues chez les adultes et les enfants atteints fréquemment de verrues planes. Un essai a été mené en Égypte sur 135 personnes ayant des verrues. Elles ont pris durant 3 mois de la propolis (500 mg par jour), de l’échinacée (Echinacea purpurea, 600 mg par jour) ou un placebo (voie orale). Dans le cas des verrues vulgaires et planes, la propolis a été nettement plus efficace que le placebo et l’échinacée pour guérir les participants. La propolis n'est pas efficace contre les verrues plantaires.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie500 mg

duration3 - mois

formulationExtrait aqueux, Teinture mère, Extrait sec


Candidoses
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que l'application topique d'un extrait de propolis verte brésilienne à 20 % quatre fois par jour pendant 7 jours peut inhiber la candidose buccale chez les patients porteurs de prothèses dentaires souffrant de candidose stomatique.

Posologie

posologiePar voie cutanée

formulationExtrait aqueux, Teinture mère, Extrait sec


Parasitoses digestives
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise d'un extrait de propolis à 30 % (Propolisina, Apis Flora) pendant 5 jours peut guérir la giardiase, une infection des intestins par un protozoaire flagellé, chez un plus grand pourcentage de patients adultes par rapport au tinidazole. Le taux de guérison était de 60 % avec l'extrait de propolis, contre seulement 40 % avec le tinidazole (un médicament antiprotozoaire et antibactérien).

Posologie

posologiePar voie orale

formulationExtrait aqueux, Teinture mère, Extrait sec


Infections urinaires
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires menées chez des femmes souffrant d'infections urinaires récurrentes montrent que la prise quotidienne de deux capsules d'un produit combiné spécifique (DUAB, Nutrivercell) contenant 200 mg propolis, 300 mg canneberge et du zinc pendant 6 mois réduit le nombre d'infections urinaires récurrentes d'environ 0,8 et retarde le délai de la première infection urinaire récurrente d'environ 26 jours par rapport au placebo. D'autres recherches cliniques préliminaires menées chez des femmes souffrant d'infections urinaires récurrentes montrent que la prise d'un produit combiné spécifique (Utipro Plus, Noventure) contenant 100 mg de propolis, 100 mg d'extrait de xyloglucane (provenant de la graine de tamarin), 100 mg d'extrait d'hibiscus et 50 mg de gélatine une fois par jour pendant 15 jours consécutifs chaque mois pendant 6 mois semble améliorer la qualité de vie, réduire le taux d'infections urinaires et diminuer l'utilisation d'antibiotiques par rapport aux valeurs de départ. La validité des résultats de cette dernière étude est limitée par l'absence d'insu et de groupe témoin. Dans l'ensemble, l'utilisation de combinaisons ne permet pas de conclure sur l'effet de la propolis seule.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie200 mg

formulationExtrait aqueux, Teinture mère, Extrait sec

Synergies

Zinc, Canneberge

Détoxification
✪✪✪✪✪

L'utilisation de la propolis pour éliminer les toxines du corps suscite un certain intérêt. Une petite étude clinique menée sur des personnes fumant 20 cigarettes ou plus par jour montre que la consommation de 600 mg de propolis par jour pendant 4 semaines augmente l'excrétion urinaire des carcinogènes du tabac et de la nicotine.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie600 mg

formulationExtrait aqueux, Teinture mère, Extrait sec

Synergies

Aloe vera


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 200 mg - 1500 mg

- Teintures : La forme la plus utilisée est la teinture à 10 ou 20 % dans de l'éthanol à 70 ou 100 %. Le pourcentage des teintures de propolis est calculé en fonction de la quantité de propolis utilisée. Cependant, la concentration réelle des composants de la propolis n'est que la moitié de ce pourcentage, car la résine soluble dans l'alcool représente environ 50 % de la propolis totale. Une prise de 3 fois 20 gouttes de teinture à 20 % par jour correspond à environ 1 g de teinture ou à environ 200 mg de propolis par jour, loin du maximum de 1500 mg par jour. - La propolis dans le miel : dans de nombreux pays, la propolis est mélangée au miel dans un rapport d'environ 1 g/100 g. 10 g de miel (une cuillère à thé pleine) correspondent à environ 100 mg de propolis. Une consommation de 3 cuillères par jour est souvent recommandée, ce qui correspond à un total de 300 mg de propolis. - Comprimés/gélules : 300 mg de propolis par jour est recommandée.

Femme allaitante : 200 mg - 300 mg

Dans une étude clinique, 300 mg de propolis par jour ont été utilisés pendant 4 à 10 mois par des femmes qui allaitent, sans effets indésirables apparents pour les nourrissons.

Enfant de 6 jusqu’à 18 an(s) : 100 mg - 200 mg

Demi-dose par rapport à l'adulte.


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

Les effets anticoagulants de la propolis pourraient s'additionner à ceux des médicaments.

Substrat des cytochromes P450 : interaction faible

La propolis peut inhiber les isoenzymes des cytochromes et interférer avec le métabolisme de ses substrats.

Warfarine : interaction faible

La propolis diminue l'efficacité de la Warfarine.

Plantes ou autres actifs

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

Les effets anticoagulants de la propolis pourraient s'additionner à ceux des autres anticoagulants.


Précautions

Femme enceinte : utiliser avec prudence

Dans une étude sur la souris, la propolis indonésienne à 380 mg/kg n'inhibe pas le développement fœtal. Cependant, la propolis indonésienne à 1400 mg/kg de poids corporel semble inhiber le développement du foetus. Pas de données cliniques suffisantes, utiliser avec prudence chez la femme enceinte.

Asthme : éviter

Certaines sources suggèrent que les allergènes contenus dans la propolis peuvent aggraver l'asthme.

Allergies : éviter

Évitez d'utiliser la propolis chez les personnes hypersensibles ou allergiques aux sous-produits des abeilles, notamment le miel, les peupliers, le pollen et les salicylates.