Policosanol : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le policosanol est un mélange naturel d'alcools à longue chaîne qui est isolé des cires de plantes telles que la canne à sucre, cire d'abeille, l'huile de riz ou germe de blé. Les alcools à longue chaîne du policosanol sont un mélange d'alcools de 24 à 34 atomes de carbone comprenant principalement l'octacosanol (28-C). Le principal composant, l'octacosanol, a une absorption variable dans l'intestin grêle et est principalement métabolisé par le foie et excrété dans les fèces. Le policosanol est le plus souvent utilisé dans la gestion de l'hyperlipidémie et a été commercialisé comme agent hypolipidémiant dans plus de 40 pays dans le monde. Les premiers résultats publiés avant 2006 et réalisés au cuba avec le principal laboratoire fabricant, soutenaient son utilisation et indiquaient une activité hypolipidémiante significative. Cependant, des études menées par d'autres groupes de recherche en dehors de Cuba, principalement à partir de 2006, n'ont pas été en mesure de reproduire les résultats obtenus dans les études initiales, mettant en doute l'activité hypolipémiante du produit. Il est désormais certain que le policosanol n'a pas d'activité hypolipidémiante significative, les essais cliniques les plus récents n'ont pas réussi à confirmer les résultats positifs antérieurs.

Famille ou groupe : 

Phytosubstances

Principes actifs :

Octacosanol


Propriétés


Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Le policosanol diminue l'agrégation plaquettaire induite par l'acide arachidonique, l'adénosine diphosphate et le collagène. Une étude clinique a montré qu'une dose de 20 mg/jour de policosanol produit les mêmes effets inhibiteurs sur l'agrégation plaquettaire que 100 mg d'aspirine par jour. Une dose plus élevée de 40 mg de policosanol ne semble pas produire d'autres effets antiplaquettaires selon une autre étude en double aveugle. La production de thromboxane, mais pas de prostacycline, induite par le collagène est également inhibée par le policosanol dans les études cliniques. Le policosanol ne semble pas avoir d'effet significatif sur le temps de coagulation.


Hypocholestérolémiant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Le policosanol pourrait réduire le taux de cholestérol en inhibant la synthèse hépatique du cholestérol et en augmentant la dégradation du cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL). Dans les modèles animaux, le policosanol semble également augmenter les effets antioxydants, anti-glycation et anti-athérosclérotiques du cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL). Les premières études humaines utilisant le Policosanol de canne à sucre cubaine ont montré une réduction significative du cholestérol total et du cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL) ; toutefois, ces résultats sont remis en question en raison de la pléthore d'études cliniques et expérimentales négatives publiées depuis 2006, qui n'ont pas permis de détecter une activité hypolipidémiante pour le Policosanol de canne à sucre cubaine et d'autres préparations à base de policosanol.

Usages associés

Hypercholestérolémie

Effet vasculaire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des recherches cliniques menées chez des patients âgés souffrant de dyslipidémie montrent que le policosanol réduit les taux de cellules endothéliales circulantes, qui sont une mesure de la lésion des cellules endothéliales vasculaires à l'origine des lésions athérosclérotiques. Il abaisse également le taux d'homocystéine, réduisant ainsi l'inflammation vasculaire et les lésions coronariennes, et diminue le taux de protéine C-réactive, ce qui indique une réduction de l'inflammation cardiovasculaire chronique. 

Usages associés

Claudication intermittente


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Claudication intermittente
✪✪✪✪✪

Le policosanol, pris oralement jusqu'à deux ans, a montré une amélioration significative de la distance de marche chez les patients souffrant de claudication intermittente, surpassant le placebo, la lovastatine et l'aspirine, et équivalant à la ticlopidine (un médicament antiplaquettaire). Des études ont révélé que 10 mg/jour de policosanol pendant 6 mois augmentent la distance de marche initiale et absolue. Des améliorations ont été observées avec 20 mg/jour sur 6 à 12 mois. Le policosanol s'est avéré aussi efficace que la ticlopidine pour améliorer la marche, et plus efficace que l'aspirine dans une étude de 10 semaines.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie10 - 20 mg

formulationExtrait titré


Hypercholestérolémie
✪✪✪✪✪

Des études menées par des chercheurs à Cuba suggèrent que la prise de policosanol par voie orale à raison de 10 à 20 mg par jour diminue le cholestérol total de 9 à 29 % et le cholestérol à lipoprotéines de basse densité (LDL) de 11 à 42 %, et augmente le cholestérol à lipoprotéines de haute densité (HDL) de 7 à 34 %, chez les patients présentant une hypercholestérolémie ou une dyslipidémie, avec ou sans diabète de type 2.  Un petit nombre d'études menées en dehors de Cuba ont également trouvé des effets bénéfiques, notamment en Argentine, au Mexique et en Chine. Cependant, la majorité des recherches menées en dehors de Cuba sont contradictoires. Des recherches menées par des chercheurs allemands, canadiens et italiens ont révélé que la prise quotidienne de 10 à 80 mg de policosanol dérivé de la canne à sucre cubaine ne réduit pas de manière significative le cholestérol total ou le LDL . Des chercheurs d'Afrique du Sud ont constaté que la prise d'un produit contenant du policosanol dérivé de la canne à sucre fabriqué aux États-Unis à raison de 20 mg par jour pendant 12 semaines ne réduit pas de manière significative le cholestérol total ou le LDL. Des chercheurs américains ont également constaté que la prise de policosanol dérivé de la canne à sucre fabriqué aux États-Unis ne réduit pas le cholestérol total ou le cholestérol LDL par rapport au placebo. Des chercheurs des Pays-Bas ont constaté que le policosanol dérivé du germe de blé, à raison de 20 mg par jour, ne réduisait pas significativement le cholestérol après 4 semaines de traitement. Plusieurs théories peuvent expliquer cette divergence, comme les différences de pureté et de composition des différents produits à base de policosanol, la durée insuffisante des essais, les différences entre les sujets dans les essais et, bien sûr, la partialité des chercheurs. Des recherches supplémentaires de haute qualité, indépendantes, sont nécessaires pour clarifier les avantages potentiels du policosanol.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie10 - 80 mg

formulationExtrait titré

Efficacy and tolerability of policosanol in hypercholesterolemic postmenopausal women
Comparative lipid-lowering effects of policosanol and atorvastatin: a randomized, parallel, double-blind, placebo-controlled trial
Effects of policosanol in patients with type II hypercholesterolemia and additional coronary risk factors
Effects of policosanol in older patients with type II hypercholesterolemia and high coronary risk
Sugar cane policosanol failed to lower plasma cholesterol in primitive, diet-resistant hypercholesterolaemia: a double blind, controlled study
Effect of sugar cane policosanol on lipid profile in primary hypercholesterolemia
Lack of cholesterol-lowering efficacy of Cuban sugar cane policosanols in hypercholesterolemic persons
Effect of policosanol on lipid levels among patients with hypercholesterolemia or combined hyperlipidemia: a randomized controlled trial
Effects of policosanol on older patients with hypertension and type II hypercholesterolaemia
Policosanol for managing human immunodeficiency virus-related dyslipidemia in a medically underserved population: a randomized, controlled clinical trial
Effects of policosanol on postmenopausal women with type II hypercholesterolemia
Wheat germ policosanol failed to lower plasma cholesterol in subjects with normal to mildly elevated cholesterol concentrations
Low dose chromium-polynicotinate or policosanol is effective in hypercholesterolemic children only in combination with glucomannan
Comparative study of the efficacy and tolerability of policosanol and lovastatin in patients with hypercholesterolemia and noninsulin dependent diabetes mellitus
A comparative study of policosanol Versus acipimox in patients with type II hypercholesterolemia
Policosanol is ineffective in the treatment of hypercholesterolemia: a randomized controlled trial
Effects of a policosanol supplement on serum lipid concentrations in hypercholesterolaemic and heterozygous familial hypercholesterolaemic subjects
Modified-policosanol does not reduce plasma lipoproteins in hyperlipidemic patients when used alone or in combination with statin therapy
Effects of policosanol and lovastatin on lipid profile and lipid peroxidation in patients with dyslipidemia associated with type 2 diabetes mellitus
A comparison of the effects of D-003 and policosanol (5 and 10 mg/day) in patients with type II hypercholesterolemia: a randomized, double-blinded study
Antiplatelet effects of policosanol (20 and 40 mg/day) in healthy volunteers and dyslipidaemic patients
Concomitant use of policosanol and beta-blockers in older patients


Dosage de sécurité

Adulte : 5 mg - 80 mg

Les doses utilisées dans les essais cliniques vont de 5 à 80 mg/jour.


Interactions

Médicaments

Aspirine : interaction modérée

Une augmentation des effets antiplaquettaires peut se développer - les patients prenant de l'aspirine et du policosanol en même temps doivent être surveillés pour une augmentation des saignements ou des ecchymoses.

Warfarine : interaction faible

Certaines recherches cliniques montrent que la prise de policosanol à raison de 10 à 50 mg par jour pendant 7 à 15 jours peut inhiber l'agrégation plaquettaire chez des patients en bonne santé. Un essai clinique (Carbajal et al 1998) a montré que la prise de 10 mg de policosanol deux fois par jour pendant deux semaines avant la prise de warfarine n'affecte pas la pharmacocinétique de la warfarine ou la réponse à la warfarine. Prudence avec des doses > 10 mg/ jour.

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction modérée

Certaines recherches cliniques montrent que la prise de policosanol à raison de 10 à 50 mg par jour pendant 7 à 15 jours peut inhiber l'agrégation plaquettaire chez des patients en bonne santé. En théorie, la prise de policosanol avec d'autres médicaments antiplaquettaires ou anticoagulants pourrait augmenter le risque d'hématomes et de saignements.

Beta-bloquant sélectif : interaction modérée

La recherche clinique montre que le policosanol, à raison de 5 mg par jour, peut avoir des effets hypotenseurs additifs chez les patients hypertendus qui prennent des bêta-bloquants. De plus, des recherches sur les animaux montrent que le policosanol peut augmenter les effets hypotenseurs du propranolol. En théorie, l'utilisation concomitante du policosanol et des bêta-bloquants pourrait avoir des effets additifs sur la baisse de la pression artérielle.


Précautions

Intervention chirurgicale : éviter

Le policosanol a des effets antiplaquettaires et pourrait réduire la glycémie. Le policosanol peut provoquer des saignements excessifs ou augmenter le risque d'hypoglycémie s'il est utilisé en périopératoire. Il est recommandé d'arrêter le policosanol au moins 2 semaines avant une intervention chirurgicale.

Trouble de coagulation : éviter

Le policosanol a des effets antiplaquettaires. Le policosanol peut provoquer des saignements excessifs s'il est utilisé par des patients souffrant de troubles de la coagulation.

Femme enceinte : éviter

Pas de preuve de tératogénicité ou de toute autre toxicité embryonnaire chez l'animal.

Femme allaitante : éviter

Eviter par manque d'informations.