Onagre : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

L'onagre est une plante bisannuelle originaire d'Amérique du Nord mais que l'on trouve maintenant partout dans le monde. La plante fleurit de juin à septembre et possède des fleurs jaunes qui s'ouvrent au coucher du soleil et se referment pendant la journée. Les feuilles peuvent être cuites et consommées comme des légumes verts ;  l'huile est extraite à partir des graines de la plante. L'huile d'onagre est une riche source de deux types d'acides gras essentiels polyinsaturés oméga-6 : 2 à 15 % d'acide gamma-linolénique (AGL) et 70 % d'acide linolénique (AL, qui est converti dans l'organisme en AGL). Plusieurs facteurs peuvent interférer avec la production d'AGL à partir de l'AL dans l'organisme, notamment le vieillissement, les carences alimentaires, les infections virales et certaines maladies. L'huile de tournesol et les autres huiles généralement utilisées dans l'alimentation normale ne contiennent que de l'AL. L'huile d'onagre est l'une des sources les plus riches d'AGL pur. L'acide gamma-linolénique est converti en acide dihomo-gamma-linolénique (DGLA) dans l'organisme. Le DGLA est un précurseur de la prostaglandine E1, qui joue un rôle dans la régulation de la fonction du système immunitaire, et du thromboxane A1, qui module les propriétés pro-inflammatoires du thromboxane A2. L'huile d'onagre est prisée pour son action anti-âge sur la peau. Elle est utilisée en thérapeutique pour lutter également contre le syndrome prémenstruel, l'eczéma et la polyarthrite rhumatoïdes.

Nom(s) scientifique(s)

Oenothera biennis

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Acide gamma-linolénique

Acide linoléique


Propriétés


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

L'acide gamma-linolénique (AGL) est le principal constituant de l'onagre responsable des effets anti-inflammatoires. Il réduit la production d'interleukine-1-bêta (IL-1-bêta) qui peut être impliquée dans les maladies inflammatoires telles que la polyarthrite rhumatoïde. L'AGL est métabolisé en acide dihomo-gamma-linolénique (DGLA), un précurseur de la prostaglandine E1, qui inhibe les cellules leucocytaires polymorphonucléaires inflammatoires. L'AGL peut également inhiber de manière compétitive la synthèse des prostaglandines pro-inflammatoires de la série 2. Le DGLA est converti en 15-hydroxy-DGLA, qui bloque la conversion de l'acide arachidonique en leucotriènes inflammatoires. L'AGL et le DGLA semblent améliorer le rapport entre les prostaglandines et les leucotriènes inflammatoires et non inflammatoires.

Usages associés

Polyarthrite rhumatoïde, Sclérose en plaque

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'huile d'onagre peut diminuer l'agrégation plaquettaire et prolonger le temps de saignement. Les résultats de recherches in vitro suggèrent que cela pourrait être dû au composant acide dihomo-gamma-linolénique (DGLA).


Effet dermatologique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'huile d'onagre a une teneur élevée en acide linoléique et acide gamma-linolénique ; elle renforce la barrière épidermique, normalise la perte excessive d'eau à travers l'épiderme, régénère la peau et améliore la douceur, après des applications topiques et orales. Elle montre également un effet hydratant notable chez les patients souffrant d'acné et traités par isotrétinoïne. De plus, son contenu élevé en acide gamma-linolénique fournit des eicosanoïdes anti-inflammatoires, qui préviennent l'hyperprolifération épidermique grâce à leurs propriétés anti-prolifératives.

Usages associés

Eczéma, Peau sèche, Démangeaisons, Rides

Cardiovasculaires

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'huile d'onagre, riche en acide gamma-linolénique (AGL), semble contribuer à réduire les niveaux de triglycérides. Cette réduction pourrait résulter de deux mécanismes : d'une part, l'inhibition de la production de triglycérides dans le foie, et d'autre part, l'activation d'enzymes qui décomposent ces triglycérides en acides gras libres. De plus, l'huile d'onagre peut améliorer les niveaux de cholestérol HDL, ce qui est bénéfique pour la santé cardiovasculaire et pourrait aider à prévenir des complications comme l'athérosclérose et les maladies coronariennes.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Polyarthrite rhumatoïde
✪✪✪✪✪

Deux petites études cliniques montrent que la prise de 6 grammes d'huile d'onagre par jour pendant 12 mois améliore les symptômes subjectifs, mais pas les symptômes objectifs de la polyarthrite rhumatoïde, par rapport au placebo. L'huile d'onagre a également été évaluée en association avec d'autres ingrédients. Une étude clinique préliminaire montre que la prise d'huile d'onagre à raison de 2,6 grammes par jour avec un produit à base d'huile de poisson à raison de 2 grammes par jour pendant 12 semaines réduit modestement le score total des symptômes, l'intensité de la douleur et le nombre d'articulations douloureuses par rapport au placebo, mais pas par rapport à la prise du même produit à base d'huile de poisson à raison de 5 grammes par jour sans huile d'onagre, ce qui suggère un rôle joué par l'huile d'onagre.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie2.6 - 6 g

formulationHuile

Synergies

Huile de poisson

Neuropathie diabétique
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques montrent que la prise d'huile d'onagre fournissant 360 à 480 mg d'acide gamma-linolénique (AGL) par jour pendant 6 à 12 mois améliore les mesures de la vitesse de conduction nerveuse, les amplitudes des potentiels d'action musculaires et nerveux, les réflexes et la sensation de température chez les patients atteints de neuropathie diabétique légère. Les améliorations étaient significativement plus importantes chez les patients avec un diabète mieux contrôlé. Le taux de glycohémoglobine (HbA1C) n'était pas significativement différent entre les groupes de traitement, ce qui indique que l'AGL n'a eu aucun effet sur le contrôle de la glycémie. Les résultats d'un autre essai ont examiné le seuil de perception vibratoire, une mesure différente de celles des essais précédents. Cette étude randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo, a examiné 51 patients atteints de diabète de type 1 et de type 2 et de neuropathie périphérique autonome qui ont reçu 480 mg d'AGL par jour ou un placebo pendant 1 an. Au terme de l'étude, les patients recevant de l'huile d'onagre n'ont montré aucune amélioration du seuil de perception vibratoire par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie3 g

duration12 - mois

formulationHuile


Eczéma
✪✪✪✪✪

Dans des études menées chez des adultes, la prise de 2 à 3 grammes d'huile d'onagre par voie orale deux fois par jour pendant 3 semaines à 5 mois semble réduire l'étendue de la dermatite atopique et les symptômes de démangeaison et de sécheresse. Chez les enfants jusqu'à 18 ans, quelques petites études cliniques montrent que la prise d'huile d'onagre par voie orale à des doses dépendant de l'âge de 0,5 à 6 grammes par jour pendant 2 semaines à 5 mois réduit l'étendue et la sévérité de la dermatite atopique et améliore les symptômes tels que les démangeaisons, la sécheresse et le prurit, par rapport au placebo. Cependant, dans d'autres études, l'huile d'onagre à raison de 2 à 8 grammes par jour en 1 à 2 doses divisées pendant 12 à 16 semaines n'a pas amélioré la dermatite atopique par rapport à la ligne de base ou au placebo. Les résultats contradictoires peuvent être dus à des différences dans la gravité de la dermatite atopique au départ, dans le temps écoulé depuis le diagnostic ou dans la dose d'huile d'onagre utilisée.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie2 - 3 g

formulationHuile


Syndrome prémenstruel
✪✪✪✪✪

Un faible niveau de prostaglandine E1 (PGE1), résultant d'une carence en acides gras essentiels, provoque une sensibilité élevée à la prolactine, qui se produit au moment de l'ovulation et augmente pendant les phases lutéales. L'acide linoléique, en tant que précurseur essentiel dans la synthèse des PGE1, favorise leur synthèse et atténue le syndrome prémenstruel (SPM). Le pouvoir thérapeutique de l'huile d'onagre dans la prise en charge du SPM fait l'objet de nombreux essais cliniques. Deux petites études cliniques montrent que la prise orale de 3 à 4 grammes par jour pendant 3 mois, du 15e jour à la fin du cycle menstruel pendant 4 cycles, améliore les symptômes subjectifs du SPM par rapport au placebo. Dans un autre essai randomisé en double aveugle contrôlé par placebo, l'effet apaisant de 180 mg d'acide gamma-linoléique a été comparé au placebo sur les symptômes cliniques de 28 femmes souffrant de SPM dans trois phases lutéales. Le syndrome de l'intestin irritable était le symptôme le plus courant des femmes souffrant de SPM, suivi du gonflement des seins, de la somnolence, et de l'éruption cutanée. Après le traitement, les patientes du groupe acide gamma-linolénique présentaient une teneur plus élevée en acide gamma-linolénique et en acide dihomo-gamma-linolénique dans les phospholipides plasmatiques par rapport au groupe placebo. La sévérité et la durée du SPM (physique, mental et social), l'irritabilité se sont améliorées dans le groupe acide gamma-linolénique par rapport au groupe placebo. Cependant, d'autres recherches cliniques montrent que la prise de 3 à 6 grammes d'huile d'onagre par jour pendant 2 à 4 cycles menstruels n'est pas bénéfique par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie3 - 4 g

formulationHuile


Mastalgie
✪✪✪✪✪

Bien que certaines études cliniques de faible qualité aient suggéré que la prise de 1 à 4 grammes d'huile d'onagre par jour pendant 3 à 6 mois pouvait réduire la douleur mammaire, des recherches cliniques de meilleure qualité montrent que la prise de 3 à 4 grammes d'huile d'onagre en 2 à 3 doses divisées par jour pendant 6 à 12 mois ne diminue la douleur mammaire que par rapport à la ligne de base, mais pas par rapport au placebo. Une étude d'observation a révélé que la prise d'huile d'onagre 1300 mg deux fois par jour pendant 6 semaines réduit la douleur associée à la mastalgie par rapport à l'acétaminophène 500 mg deux fois par jour.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie1 - 4 g

formulationHuile


Ménopause
✪✪✪✪✪

La prise d'huile d'onagre à raison de 1 gramme par jour pendant 8 semaines réduit les symptômes psychologiques, tels que l'humeur dépressive, l'irritabilité et l'anxiété, d'environ 45 % par rapport aux valeurs de départ. Ces changements étaient statistiquement significatifs par rapport au placebo. L'onagre a également été évaluée en association avec d'autres ingrédients. Un essai clinique montre que la prise d'une capsule par jour d'une combinaison d'huile d'onagre avec des isoflavones de soja, de l'actée à grappes noires et du gattilier pendant 12 semaines réduit modérément la gravité des bouffées de chaleur, de la transpiration, des problèmes de sommeil, de l'humeur dépressive et de l'irritabilité par rapport au placebo. Aucun effet n'a été observé sur les lipides plasmatiques, l'inconfort articulaire, l'inconfort cardiaque, l'anxiété, l'épuisement ou les problèmes sexuels. Un autre essai clinique préliminaire montre que la prise d'un produit combiné fournissant 440-880 mg d'huile d'onagre par jour avec des isoflavones et de la vitamine E pendant 6 mois induit une réduction de 57% à 63% des symptômes subjectifs de la ménopause par rapport à la ligne de base.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie1 g

formulationHuile

Synergies

Actée à grappes noires, Isoflavones, Gattilier

Sclérose en plaque
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires chez des adultes atteints de SEP montrent que la prise d'une combinaison d'huile d'onagre 0,6-0,7 gramme et d'huile de chanvre (5,4 g-6,3 g) trois fois par jour pendant 6 mois réduit les scores d'invalidité et le taux de rechute par rapport au niveau de base. L'huile d'onagre en tant que source riche en oméga 6-AGL, qui sont des précurseurs des eicosanoïdes, constituants des membranes cellulaires. La voie biochimique du métabolisme de l'acide gamma linoléique (AGL) alimentaire conduit finalement à la prostaglandine E1 (PGE1), qui possède une puissante activité anti-inflammatoire et est souvent recommandée pour les affections inflammatoires et auto-immunes. S'il existe une carence partielle en AGE dans la SEP, on pourrait s'attendre à une formation réduite des PGE1 et peut-être à une synthèse accrue des PGE2. Le déficit en PGEl entraînerait une fonction défectueuse des lymphocytes T avec une susceptibilité accrue aux infections et aux lésions auto-immunes. On sait que les lymphocytes des patients atteints de SEP se comportent anormalement dans divers tests et il existe des preuves claires d'un défaut particulier des lymphocytes suppresseurs T, dont l'une des fonctions est de moduler les réponses des lymphocytes B. La correction du déficit en PGEl devrait tendre à rétablir une fonction immunologique normale.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie1.8 - 2.1 g

formulationHuile

Synergies

Chanvre

Peau sèche
✪✪✪✪

L'EMA indique sur l'huile d'onagre est utilisée traditionnellement pour le soulagement symptomatique des démangeaisons dans les états aigus et chroniques de la peau sèche.

Posologie

posologiePar voie cutanée, orale : graine

posologie4 - 6 g

formulationHuile


Démangeaisons
✪✪✪✪

L'EMA indique sur l'huile d'onagre est utilisée traditionnellement pour le soulagement symptomatique des démangeaisons dans les états aigus et chroniques de la peau sèche.

Posologie

posologiePar voie cutanée : graine

posologie4 - 6 g

formulationHuile


Rides
✪✪✪✪

L'huile d'onagre est traditionnellement utilisée pour ses propriétés apaisantes sur les éruptions cutanées, les dermatoses ou le vieillissement cutanée, par voie externe. Par voie interne, elle est utilisée pour lutter contre la perte d'élasticité de l'épiderme et la sécheresse cutanée.

Posologie

posologiePar voie orale : graine, bourgeons

formulationextrait alcoolique, Huile


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 12 an(s) : 2 g - 6 g

Dose unique : 2-3 g Dose quotidienne : 4-6 g. L'onagre a été utilisée en toute sécurité à des doses allant jusqu'à 6 grammes par jour pendant un an.

Enfant de 5 jusqu’à 12 an(s) : 2 g - 3 g

Chez les enfants jusqu'à 5 ans, des doses d'huile d'onagre allant jusqu'à 3 grammes par jour ont été utilisées en toute sécurité pendant 5 mois et 0,5 gramme/kg par jour a été utilisé en toute sécurité pendant 8 semaines. Chez les enfants jusqu'à 12 ans, des doses de 4 à 6 grammes par jour ont été utilisées en toute sécurité pendant 3 à 5 mois. Chez les enfants âgés de 2 à 10 ans, l'huile d'onagre a été appliquée sur les zones affectées de la peau deux fois par jour pendant 3 mois maximum. 


Interactions

Médicaments

Phenothiazines : interaction modérée

Dans étude contrôlée par placebo : 8 patients ont reçu des capsules d’EFAMOL (Huile d'onagre fournissant 329 mg d’acide linoléique et 58 mg acide gamma-linolénique + Vitamine E 7,5 UI) en plus de leur traitement habituel (Phénothiazines pour schizophrénie) dont 3 patients ont développé des crises d’épilepsie. Dans autre étude, 3 patients schizophrènes de longue date prenant de l’huile d’Onagre ont été hospitalisés pour une aggravation de leur schizophrénie et leur EEG mettait en évidence une épilepsie du lobe temporal. En revanche, aucune convulsion épileptiforme ni autre événement n’ont été rapportés dans une étude croisée chez 48 patients prenant des phénothiazines avec de l'huile d’Onagre pendant 4 mois. L’huile d’onagre pourrait éventuellement augmenter les effets épileptogènes bien reconnus des Phénothiazines.

Ritonavir : interaction modérée

Dans un rapport de cas, un patient séropositif qui prenait de l'huile d'onagre (Efamol) en même temps que du lopinavir/ritonavir a vu ses taux sériques de lopinavir augmenter jusqu'à 15,2 mg/l. Six semaines après l'arrêt de la prise d'huile d'onagre, les taux de lopinavir sont revenus dans la fourchette normale de 5 à 10 mg/litre. Lorsque le patient a repris l'huile d'onagre pendant une semaine, son taux de lopinavir est passé de 6,69 à 8,11 mg/l. On soupçonne que l'huile d'onagre augmente les taux de lopinavir en inhibant le cytochrome P450 3A4 (CYP3A4), qui métabolise le lopinavir. Cependant, cet effet n'a pas été rapporté dans d'autres recherches.

Lopinavir : interaction modérée

Homme de 47 ans séropositif prenant : Lopinavir boosté par Ritonavir 533/133 mg 2 fois/j, Tenofovir 245 mg/j et Lamivudine 150 mg 2 fois/j. Il a développé une diarrhée persistante (épisodes diarrhéiques se produisant plus de 5 fois/j) et un niveau élevé de Lopinavir de 15,2 mg/L (soit une augmentation de 56 %) après avoir consommé de l’huile d’Onagre et un complément contenant Aloès, Rhubarbe, Réglisse et Menthe Poivrée. Le niveau de Lopinavir est retourné à la normale (5 à 10 mg/L) 6 semaines après l’arrêt de toutes les préparations à base de plantes. Le patient a reconsommé de l’huile d’Onagre pendant 1 semaine et le niveau de Lopinavir est passé de 6,69 mg/L à 8,11 mg/L, sans effets indésirables rapportés.

Lithium : interaction faible

Dans un rapport de cas, un patient recevant une dose stable de lithium depuis 10 ans a connu une réduction des niveaux de lithium après avoir pris 500 mg d'huile d'onagre par jour. Les niveaux de base étaient de 0,69 mmol/L, qui ont diminué à 0,37 mmol/L après 2 mois et 0,23 mmol/L après 3 mois d'utilisation. Les niveaux de lithium ont augmenté dans les 6 semaines suivant l'arrêt de l'huile d'onagre, pour atteindre 0,73 mmol/L ; aucun effet clinique n'a été noté.

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

L’huile d’Onagre pourrait inhiber l’agrégation plaquettaire et augmenter le temps de saignement. Étude clinique chez 12 patients avec une hyperlipidémie et prenant de l’huile d’Onagre (3g/j) pendant 4 mois, a montré une diminution de l’agrégation plaquettaire et une augmentation de 40 % du temps de saignement. L’huile d’Onagre a été donnée sous la forme de 6 capsules molles de 500 mg /j. La dose journalière contenait 2,2 g d’acide linoléique et 240 mg d’acide gamma-linolénique. Résultats similaires chez des animaux ayant reçu l’huile d’Onagre ou de l’Acide gamma-linolénique. Les résultats d’une autre étude clinique suggèrent que l’huile d’onagre possède une activité anticoagulante et antiplaquettaire considérable chez les animaux.


Précautions

Femme enceinte : utiliser avec prudence

Dans de petites études avec de l'onagre incluant des femmes enceintes, 4 grammes ont été utilisés par voie orale quotidiennement jusqu'à 10 semaines pendant la grossesse sans problèmes. L'onagre a également été utilisée en toute sécurité au cours de la dernière semaine de la grossesse pour améliorer la maturation du col de l'utérus, bien que dans une série de cas rétrospective, il n'y ait pas eu d'amélioration.

Femme allaitante : utiliser avec prudence

La supplémentation en huile d'onagre pendant la lactation entraîne la sécrétion de niveaux élevés d'acide gamma-linolénique dans le lait maternel ; toutefois, cet acide gras est normalement présent en quantités importantes dans le lait maternel. 

Intervention chirurgicale : éviter

L'acide gamma-linolénique a des effets antiplaquettaires. L'acide gamma-linolénique peut provoquer des saignements excessifs s'il est utilisé en péri-opératoire. Il est conseillé d'arrêter de prendre de l'acide gamma-linolénique au moins 2 semaines avant une intervention chirurgicale.