N-acétyl-L-Cystéine : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La N-acétyl cystéine (NAC) est un dérivé de l'acide aminé L-cystéine. Dans le corps, c'est une source de groupes sulfhydryle (-SH), ce qui lui permet d'agir comme un puissant antioxydant. De plus, la N-acétyl-cystéine augmente les niveaux de glutathion dans le corps. En effet, contrairement au glutathion (GSH), la N-acétylcystéine traverse facilement la membrane cellulaire où elle est converti en cystéine et, par la suite, en glutathion. L'administration de NAC a toujours été un agent mucolytique dans une variété de maladies respiratoires; cependant, il semble également avoir des effets bénéfiques dans des conditions caractérisées par une diminution du GSH ou du stress oxydatif. La NAC se trouve en quantité suffisante dans les fromages, les œufs, les poissons, les viandes et la volaille.

Autre(s) nom(s) 

Chlorhydrate de Cystéine

Nom(s) scientifique(s)

NAC

Famille ou groupe : 

Acides aminés


Propriétés


Dépuratif

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La N-acétyl cystéine est efficace lors d'une hépatotoxicité par l'acétaminophène car elle restaure les niveaux de glutathion dans le foie et agit comme un substrat alternatif pour la conjugaison des métabolites toxiques de l'acétaminophène.

Usages associés


Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La supplémentation en N- acétylcystéine augmente les niveaux de glutathion, le principal antioxydant de l'organisme. Le glutathion est extrêmement important pour détoxifier une gamme de substances toxiques, y compris les xénobiotiques (produits chimiques étrangers aux systèmes biologiques), les composés peroxydes, et d' autres molécules engendrant des radicaux libres. Il exerce ainsi un profond effet protecteur sur les cellules. Le facteur limitant pour déterminer la quantité de glutathion est la disponibilité de la L-cystéine. La supplémentation en N-acétylcystéine fournit simplement de la L-cystéine pour accélérer la resynthèse du glutathion. De plus, les radicaux hydroxyles (OH - ) sont bien éliminés directement et efficacement par la N-acétylcystéine ainsi qu'indirectement via la production de glutathion.

Usages associés

Acné, Détoxification

Effet dermatologique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

L'acné vulgaire est une maladie chronique de la peau caractérisée par une hyperkératinisation folliculaire, une surproduction de sébum à médiation hormonale et une inflammation chronique de l'unité pilo-sébacée. On pense que l'endommagement des lipides de la peau par les radicaux libres est responsable de la composante inflammatoire de l'acné. Des recherches récentes ont montré que les personnes souffrant d'acné sont incapables d'atténuer efficacement ces dommages car leur système de défense antioxydant est débordé. Ainsi, une supplémentation en N-acétylcystéine permet de diminuer les lésions par un effet antioxydant.

Usages associés

Acné

Effet respiratoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Certaines recherches cliniques, animales et in vitro suggèrent qu'en raison de ses effets antioxydants et anti-inflammatoires, la N-acétyl cystéine pourrait avoir un effet protecteur contre les lésions pulmonaires causées par la fumée de cigarette ou l'ischémie. De plus, la N-acétylcystéine peut agir comme un agent mucolytique et réduire la formation des expectorations.

Usages associés

Bronchite, Maladie pulmonaire obstructive chronique

Neurologique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

On pense qu'un supplément de cystéine dans le cerveau peut réduire la transmission glutaminergique en diminuant la quantité de glutamate libérée dans la synapse. De plus, il a été démontré que le glutamate peut être réduit dans le cerveau des personnes ayant un taux élevé de glutamate, dans l'heure qui suit l'ingestion orale de N-acétylcystéine. D'autre part, la libération de dopamine par les neurones semble être augmentée en présence de faibles concentrations de N-acétylcystéine. Par ailleurs, des concentrations très élevées de N-acétylcystéine ont tendance à inhiber la libération de dopamine. Il y a également un intérêt à utiliser la N-acétyl cystéine pour améliorer les comportements compulsifs et l'impulsivité, qui sont corrélés à des concentrations cérébrales élevées de glutamate . La N-acétyl cystéine semble augmenter l'absorption de la cystéine ce qui active un transport inverse du glutamate dans l'espace extracellulaire. Le rétablissement du glutamate dans l'espace extracellulaire inhibe la libération ultérieure de glutamate, ce qui améliore les comportements compulsifs.

Usages associés

Autisme, Trichotillomanie, Trouble obsessionnel compulsif, Toxicomanie, Sevrage tabagique

Immuno-modulateur

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Dans des cellules isolées d'adultes sains et de patients atteints du VIH, la N-acétyl cystéine a augmenté la cytotoxicité cellulaire dépendante des anticorps des neutrophiles et des cellules mononucléaires. De plus, après un traitement à la N-acétyl cystéine chez l'homme, on a constaté une amélioration de la capacité phagocytaire des neutrophiles, bien que le chimiotactisme n'ait pas été affectée. D'autre part, la N-acétyl cystéine a augmenté le nombre de cellules CD4+ chez les patients présentant des niveaux faibles de glutathion.

Usages associés


Antiviral

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Chez les patients atteints du virus de l'immunodéficience humaine (VIH), la N-acétyl cystéine peut augmenter les niveaux de glutathion. Une concentration accrue de glutathion semble réduire le stress oxydatif associé à la maladie à VIH et améliorer le nombre et l'activité des lymphocytes T CD4. Malgré cet effet, la plupart des recherches cliniques suggèrent que la N-acétyl cystéine n'apporte pas d'avantages supplémentaires aux patients VIH.

Usages associés


Anti-inflammatoire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

La N-acétyl cystéine semble réduire la production cellulaire de médiateurs pro-inflammatoires tels que le facteur de nécrose tumorale alpha (TNF-alpha) et l'interleukine 1 (IL-1). Certaines recherches in vitro montrent que la N-acétyl cystéine inhibe les marqueurs de l'inflammation, tels que le métabolisme des phospholipides, la libération de cytokines pro-inflammatoires. De plus, le contrôle des facteurs de transcription sensibles à l'oxydoréduction par la N-acétyl cystéine pourrait jouer un rôle dans ses effets anti-inflammatoires.

Usages associés

Endométriose


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Bronchite
✪✪✪✪

La prise de N-acétyl cystéine à raison de 1200-1500 mg / jour par voie orale pendant 4 mois semble réduire la toux et améliorer la capacité pulmonaire chez les patients atteints de bronchite induite par la moutarde au soufre. De plus, la prise de N-acétyl cystéine par voie orale, à raison de 400 à 1200 mg par jour pendant 3 à 6 mois, semble réduire le risque d'exacerbations aiguës de bronchite chronique. Cependant, la prise pendant une durée plus courte ne semble pas avoir d'effet bénéfique sur la bronchite chronique.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie400 - 1200 mg

duration6 - mois


Autisme
✪✪✪✪

Certaines recherches cliniques montrent que la prise de N-acétyl cystéine à raison de 900 mg par jour pendant 4 semaines, puis 900 mg deux fois par jour pendant 4 semaines, puis 900 mg trois fois par jour pendant 4 semaines améliore les symptômes d'irritabilité chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique. Des recherches cliniques supplémentaires montrent que la prise de N-acétyl cystéine à raison de 1200 mg par jour en association avec la rispéridone (un antipsychotique) pendant 8 semaines est plus efficace que la rispéridone seule pour réduire l'irritabilité chez les enfants et les adolescents atteints de troubles du spectre autistique. Bien que la N-acétyl cystéine semble être légèrement efficace pour réduire l'irritabilité, elle ne semble pas améliorer les autres symptômes associés aux troubles du spectre autistique.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie900 - 2700 mg

duration3 - mois


Maladie pulmonaire obstructive chronique
✪✪✪✪

La solution de N-acétyl cystéine pour inhalation est approuvée par la FDA (Food and Drug Administration) pour la gestion des maladies bronchopulmonaires chroniques, telles que la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Une méta-analyse de 12 études cliniques montre que la N-acétyl cystéine, administrée pendant au moins 6 mois, diminue le nombre de patients souffrant d'au moins d'une exacerbation de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO), de 15% par rapport au placebo; cependant, elle n'est pas associée à une réduction du taux d'exacerbation de la BPCO ou à une amélioration des mesures de la fonction pulmonaires. D'autres études plus petites ont montré un taux d'amélioration plus élevé de 23% à 40%, avec la plus grande efficacité observée chez les patients qui ne prennent pas déjà des corticostéroïdes inhalés. La N-acétyl cystéine a été utilisée à raison de 400 à 1200 mg par jour en doses fractionnées pendant 4 à 6 mois. Elle a été également utilisée sous forme nébulisée, sur deux jours alternés pendant au moins quatre jours.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie400 - 1200 mg

duration6 - mois


Trichotillomanie
✪✪✪✪✪

Les preuves préliminaires suggèrent une réduction de 31 à 45% des symptômes de traction des cheveux chez les personnes atteintes de trichotillomanie lors d'un supplément de 1 200 à 2 400 mg de N-acétylcystéine pendant 12 semaines. Cependant, chez les enfants, la prise de N-acétylcystéine à des doses allant jusqu'à 2400 mg par jour pendant 12 semaines ne semble pas améliorer la traction des cheveux par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1200 - 2400 mg

duration12 - semaines


Détoxification
✪✪✪✪✪

Une supplémentation de 200 à 800 mg de N-acétylcystéine pendant 3 mois chez les travailleurs exposés à des niveaux professionnels de plomb, est capable de réduire l'accumulation de plomb dans les globules rouges et les séquelles oxydatives qui en découlent, ainsi que d'améliorer le niveau de glutathion dans les globules rouges.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie200 - 800 mg

duration3 - mois


Sevrage tabagique
✪✪✪✪✪

Une étude menée en double aveugle a montré qu'après environ deux semaines de supplémentation de 2400 mg de N-acétylcystéine, la consommation de cigarettes semble avoir diminué volontairement d'environ 25 %.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie2400 mg

duration2 - semaines


Acné
✪✪✪✪✪

La prise de 1200 mg de N-acétylcystéine pendant au moins deux mois a entraîné une une réduction significative du nombre total des lésions.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1200 - 1200 mg

duration2 - mois


Trouble obsessionnel compulsif
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise de N-acétylcystéine à raison de 1000 mg deux fois par jour avec 200 mg/j de fluvoxamine (médicament antidépresseur) pendant 10 semaines réduit modérément les symptômes généraux du trouble obsessionnel compulsif et les symptômes d'obsession par rapport à la fluvoxamine avec placebo. Cependant, l'ajout de N-acétylcystéine n'est pas associé à une amélioration des symptômes de compulsion, ni à une augmentation statistiquement significative des réponses partielles ou complètes par rapport à la fluvoxamine seule.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie2000 mg

duration10 - semaines


Toxicomanie
✪✪✪✪✪

Certaines preuves cliniques préliminaires suggèrent que la prise de 600 mg de N-acétylcystéine deux fois par jour pendant deux jours réduit le désir de consommer de la cocaïne par rapport au placebo chez les personnes dépendantes à la cocaïne. Cependant, d'autres preuves cliniques préliminaires suggèrent que la prise orale de N-acétylcystéine 600 mg deux fois par jour pendant 2 jours ne réduit pas les envies de consommer ou les symptômes de sevrage par rapport au placebo chez les patients hospitalisés pour dépendance à la cocaïne. D'autre part, une supplémentation de 2 400 mg semble réduire les symptômes de la dépendance à la marijuana, bien que la réduction des symptômes ne soit pas trop importante.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1200 - 2400 mg

duration2 - jours


Endométriose
✪✪✪✪✪

Les patientes ont commencé le traitement avec l'association : N-acétyl cystéine, acide alpha lipoïque et bromélaïne à la dose de 2 comprimés par jour (N-acétyl cystéine 600 mg, acide alpha lipoïque 200 mg, bromélaïne 25 mg et zinc 10 mg) pendant 6 mois. L'étude montre que les femmes atteintes d'endométriose qui souhaitent devenir enceintes et qui sont traitées avec cette préparation connaissent une amélioration significative de la douleur associée à l'endométriose et nécessitent une moindre prise d'analgésiques. Cette étude est limitée par l'absence de groupe de contrôle.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie600 mg

Synergies

Acide alpha lipoïque, Zinc, Bromélaïne


Dosage de sécurité

Adulte : 200 mg

L’acétylcystéine est bien tolérée. Des volontaires sains ont reçu 11,2 g d’acétylcystéine par jour par voie orale pendant 3 mois sans présenter d'effets indésirables graves. Des doses orales allant jusqu'à 500 mg/kg de poids corporel ont été bien tolérées sans le moindre symptôme de toxicité.

Enfant à partir de 2 an(s) : 200 mg


Interactions

Médicaments

Nitroglycérine : interaction forte

L'administration concomitante de N-acétylcystéine et de nitroglycérine intraveineuse peut provoquer une hypotension sévère et des maux de tête intolérables. De plus, des recherches in vitro suggèrent que la N-acétylcystéine augmente l'activité anticoagulante de la nitroglycérine.


Précautions

Femme enceinte : éviter

En clinique, aucun effet malformatif ou fœtotoxique n'est apparu à ce jour. Toutefois, le suivi de grossesse exposées à l'acétylcytéine est insuffisant pour exclure tout risque. Cependant, l'utilisation de l'acétylcystéine ne doit être envisagée au cours de la grossesse que si nécessaire.

Femme allaitante : éviter

Les données relatives à l’excrétion de l'acétylcystéine et ses métabolites dans le lait maternel ne sont pas connues. Un risque pour l'enfant allaité ne peut être exclu. L'utilisation de l'acétylcystéine est à éviter au cours de l'allaitement.