Kudzu : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le kudzu (Pueraria lobata) est une liane grimpante, semi-ligneuse et vivace, aux tiges velues brun rouille. Les fleurs ressemblent à des pois, roses à violettes avec du jaune au centre. Ils sont très parfumés avec une douce odeur de raisin. Les fruits sont des gousses brunes, aplaties et velues contenant de 3 à 10 graines brun rougeâtre, ovoïdes à ellipsoïdes, légèrement aplaties. Le kudzu est originaire d'Asie, notamment de Thaïlande, de Chine et d'Inde. Puerariae Lobatae Radix, la racine de Pueraria lobata, est l'une des premières herbes médicinales utilisées dans la Chine ancienne. En 600 après JC, il était utilisé comme agent anti-intoxication pour traiter les problèmes liés à l'alcool. Selon la Pharmacopée de la République populaire de Chine, Puerariae Radix séché est indiqué pour le traitement de la fièvre, de la dysenterie aiguë, de la diarrhée, de la soif, du diabète et de l'hypertension. Les parties applicables du kudzu sont la racine, la fleur et la feuille. Le Kudzu contient des constituants isoflavones, du spinatserol et des triterpénoïdes.

Nom(s) scientifique(s)

Pueraria montana, Pueraria lobata

Famille ou groupe : 

Plantes


Propriétés


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

des recherches préliminaires in vitro et chez l'homme suggèrent que le kudzu et ses constituants, y compris la puérarine, peuvent inhiber les processus inflammatoires, éventuellement en inhibant la synthèse des prostaglandines et la production de cytokines inflammatoires.

Usages associés


Antioxydant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le Kudzu ou ses constituants pourraient avoir une activité antioxydante.

Usages associés

Alcoolisme

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Il a été démontré que la puérarine inhibe l'agrégation plaquettaire dans plusieurs modèles animaux et cellulaires. En effet, elle a nettement supprimé l'agrégation plaquettaire induite par la 5-hydrotryptamine (5-HT) et l'adénosine diphosphate (ADP) de manière dose-dépendante. Il est également suggéré que la puérarine a exercé son action antiplaquettaire en diminuant la libération de 5-HT par les plaquettes.

Usages associés


Cardiovasculaires

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Des recherches préliminaires suggèrent que le kudzu a un effet protecteur contre l'ischémie myocardique. La Puerarin semble réduire à la fois la pression artérielle systolique et diastolique, et diminuer la consommation d'oxygène du myocarde. Elle pourrait également avoir des propriétés vasorelaxantes, éventuellement en bloquant les récepteurs bêta-adrénergiques. Il existe également des preuves que la puérarine pourrait diminuer l'activité plasmatique de la rénine et de l'angiotensine II, ainsi que l'agrégation plaquettaire.

Usages associés

Maladies coronariennes

Hypotenseur

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'effet antihypertenseur de la puérarine a été observé pour la première fois dans les années 1980, et il était fortement lié à l'utilisation traditionnelle de la racine de kudzu. Il est suggéré que la puérarine exerce son effet antihypertenseur en inhibant les récepteurs adrénergiques.

Usages associés

Hypertension artérielle

Hypolipémiant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'administration de puérarine chez l'animal a diminué les concentrations hépatiques de cholestérol total et de triglycérides, a supprimé le taux de leptine sérique (la leptine est une hormone sécrétée par les adipocytes qui joue un rôle important dans l'équilibre énergétique et la suppression de l'appétit) et l'expression de l'ARNm des récepteurs de la leptine.

Usages associés

Obésité

Action œstrogénique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les constituants des isoflavones ont une activité à la fois œstrogénique et anti-œstrogénique, similaire aux modulateurs sélectifs des récepteurs des œstrogènes. Ces phytoestrogènes pourraient avoir des effets additifs ou synergiques les uns avec les autres. Chez l'animal, le kudzu augmente la prolifération vaginale et diminue la sécheresse vaginal. Dans la recherche clinique chez des femmes ménopausées, l'application de gel de kudzu au niveau vaginal améliore la sécheresse, la douleur, l'irritation et l'écoulement anormal.

Usages associés

Ménopause

Hypoglycémiant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Le Kudzu ou ses constituants semblent avoir une activité hypoglycémiante. En effet, des recherches in vitro suggèrent que la puérarine augmente l'utilisation du glucose et active les récepteurs alpha1-adrénergiques sur la glande surrénale pour augmenter la sécrétion de bêta-endorphine entraînant une diminution de la glycémie.

Usages associés

Diabète type 2, Néphropathie diabétique

Neurologique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des études in vitro et chez l'animal montrent que le Kudzu peut avoir des effets neuroprotecteurs. En effet, la puérarine peut augmenter le flux sanguin cérébral par dilatation des artères intracrâniennes. Dans l'accident vasculaire cérébral ischémique, la puérarine pourrait réduire les lésions de reperfusion ischémique en dilatant les vaisseaux cérébraux pour améliorer la circulation, en réduisant l'agrégation plaquettaire, en inhibant la production de radicaux libres et en augmentant l'activité de la superoxyde dismutase.

Usages associés


Densité osseuse

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Le Kudzu peut avoir des effets bénéfiques sur la densité osseuse. Dans la recherche humaine, le kudzu améliore les marqueurs du remodelage osseux chez les femmes ménopausées. Dans la recherche animale, il a été démontré que le kudzu augmente la densité minérale osseuse. La puérarine semble jouer un rôle en diminuant la résorption osseuse et en favorisant la formation osseuse.

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Maladies coronariennes
✪✪✪✪✪

Dans un essai randomisé, en double aveugle, contrôlé par placebo, l'effet de l'extrait de Pueraria lobata et de salvia miltiorrhiza sur la fonction et la structure vasculaires a été étudié. Le groupe des patients ayant une maladie coronarienne documentéeont reçu quotidiennement 6 capsules, contenant chacune 500 mg d'extrait de S. miltiorrhiza et P. lobata, pendant 24 semaines. À la fin de la période, il y avait une légère diminution du LDL plasmatique et une amélioration de l'épaisseur intima-média carotidienne. La recherche clinique montre également que l'administration de puérarine, 500 mg par voie intraveineuse une fois par jour pendant 3 semaines, en plus du traitement conventionnel, diminue les taux d'insuline plasmatique à jeun et de LDL cholestérol et augmente le HDL cholestérol par rapport au traitement conventionnel seul chez les patients atteints de maladie coronarienne avec un taux de LDL cholestérol élevé et des taux d'insuline plasmatique à jeun au départ.

Posologie

posologiePar voie intra-veineuse : Racine

posologie500 mg

duration3 - semaines

populationAdultes

formulationExtrait standardisé


Alcoolisme
✪✪✪✪✪

La recherche préclinique suggère que le kudzu diminue le pic d'alcoolémie en raison d'un retard de vidange gastrique, exposant l'alcool à un temps plus long pour le métabolisme lors du premier passage dans l'estomac. D'autres recherches suggèrent que le kudzu pourrait avoir des effets antioxydants et accélérer le métabolisme des métabolites toxiques de l'alcool. Certaines recherches montrent que les grands buveurs qui prennent de l'extrait de kudzu pendant 1 à 4 semaines consomment moins de bière lorsqu'ils ont l'occasion de boire et peuvent avoir plus de jours d'abstinence. D'autres recherches montrent que les grands buveurs qui prennent de l'extrait de kudzu environ 2 heures avant un épisode de consommation d'alcool consomment 37% de bières en moins que ceux qui prennent un placebo. Un extrait de racine de kudzu spécifique à raison de 1,5 à 3 gammes pris en trois doses fractionnées par jour pendant 1 à 4 semaines a été utilisé. De plus, une dose de 2 grammes d'extrait de racine de kudzu a été utilisé en monoprise, 2,5 heures avant un épisode de consommation excessive d'alcool de 90 minutes.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie1.5 - 3 g

duration4 - semaines

populationAdultes

formulationExtrait standardisé


Ménopause
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires chez des femmes en périménopause montrent que la prise de kudzu 25 mg, 50 mg ou 100 mg par jour pendant 6 mois améliore les symptômes climatériques (de la ménopause). D'autres recherches cliniques chez les femmes en périménopause montrent que la prise de kudzu 50 mg par jour pendant 6 mois réduit les symptômes vasomoteurs de la même manière que la prise d'œstrogènes.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie25 - 100 mg

duration6 - mois

populationFemmes

formulationExtrait standardisé


Diabète type 2
✪✪✪✪✪

La recherche clinique chez les adultes atteints de diabète de type 2 montre que la prise de puérarine orale, un constituant du kudzu, 750 mg par jour en plus de la rosiglitazone 4 mg par jour pendant 12 semaines réduit considérablement la glycémie et l'hémoglobine glyquée (HbA1c) par rapport à la valeur initiale.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie750 mg

duration12 - semaines

populationAdultes

formulationpuérarine


Néphropathie diabétique
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires chez des patients atteints de néphropathie diabétique montrent que la prise de puérarine, un constituant du kudzu, à raison de 750 mg par jour en plus de la rosiglitazone 4 mg par jour pendant 12 semaines améliore la fonction rénale, y compris la créatinine sérique, l'azote uréique sanguin et urinaire et l'albumine, par rapport aux valeurs initiales.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie750 mg

duration12 - semaines

populationAdultes

formulationpuérarine


Obésité
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise d'un extrait de kudzu à 300 mg par jour pendant 12 semaines réduit la graisse viscérale et l'indice de masse corporelle par rapport au placebo chez les patients obèses.

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie300 mg

duration12 - semaines

populationAdultes

formulationExtrait standardisé


Hypertension artérielle
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise de poudre de kudzu 3 grammes en deux prises par jour pendant 12 semaines diminue la tension artérielle systolique de 16 % et la tension artérielle diastolique de 12 % par rapport à la valeur initiale chez les patients hypertendus

Posologie

posologiePar voie orale : Racine

posologie3 g

duration12 - semaines

populationAdultes

formulationExtrait standardisé


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 25 mg - 3000 mg

Le Kudzu a été utilisé sans danger jusqu'à 4 mois. La puérarine, constituant le kudzu, a été utilisée en toute sécurité jusqu'à 20 jours.


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction modérée

Le kudzu a un effet antiplaquettaire. Théoriquement, il peut augmenter le risque de saignement lorsqu'il est utilisé en association avec d'autres médicaments ayant des effets antiplaquettaires ou anticoagulants.

Antidiabétique : interaction faible

Le Kudzu peut diminuer la glycémie et avoir des effets additifs chez les patients sous traitement antidiabétique.

Contraceptifs oraux : interaction modérée

Théoriquement, le kudzu peut inhiber de manière compétitive les effets des contraceptifs oraux.

Oestrogènes : interaction modérée

Théoriquement, le kudzu peut inhiber de manière compétitive les effets des œstrogènes.

Tamoxifène : interaction modérée

Théoriquement, le kudzu peut interférer avec le tamoxifène en raison de ses effets œstrogéniques potentiels.


Précautions

Femme enceinte : éviter

Eviter l'utilisation par manque d'informations fiables et suffisantes.

Femme allaitante : éviter

Eviter l'utilisation par manque d'informations fiables et suffisantes.

Trouble de coagulation : éviter

Le Kudzu a une activité antiplaquettaire.

Troubles hépatiques : éviter

Théoriquement, le kudzu peut exacerber les maladies du foie telles que l'hépatite.

Diabète type 2 : utiliser avec prudence

Théoriquement, le kudzu pourrait interférer avec le contrôle de la glycémie nécessitant un ajustement posologique du traitement antidiabétique.

Maladie hormono-sensible : éviter

le Kudzu peut avoir des effets oestrogéniques. Les femmes souffrant de troubles hormono-sensibles devraient éviter le kudzu. Ces affections comprennent le cancer du sein, le cancer de l'utérus, le cancer de l'ovaire, l'endométriose et les fibromes utérins.