Hydroxytyrosol : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

L'hydroxytyrosol un composé phénolique naturellement présent dans les huiles d'olive et les feuilles d'olivier. Son importance en tant que substitut sain est soutenue par un certain nombre de rapports démontrant ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires, antimicrobiennes et neuroprotectrices remarquables, qui lui confèrent un rôle central dans la prévention des maladies cardiovasculaires et neurodégénératives, ainsi que dans le syndrome métabolique. Ces attributs lui ont valu des publications de l'EFSA des avis scientifiques positifs soulignant l'intérêt de l'hydroxytyrosol alimentaire pour protéger des lipoprotéines de basse densité (LDL) et ainsi, réduire l'incidence des pathologies cardiovasculaires, en soulignant que la consommation alimentaire de 5 mg est suffisante pour obtenir ces bénéfices.

Famille ou groupe : 

Phytosubstances


Propriétés


Cardiovasculaires

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

L'Hydroxytyrosol est très efficace pour prévenir la peroxydation des lipides et protéger les LDL de l'oxydation. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié une allégation de santé concernant le rôle des polyphénols de l'huile d'olive dans la protection des LDL contre l'oxydation in vivo : " une consommation quotidienne de 20 g d'huile d'olive, qui contient au moins 5 mg d'hydroxytyrosol et de ses dérivés (par exemple, oleuropéine et tyrosol) procure les effets bénéfiques attendus ". L'Hydroxytyrosol exerce également un effet bénéfique sur les lipoprotéines de haute densité (HDL). De plus, il a été démontré que L'Hydroxytyrosol améliore l'expression des gènes liés à l'efflux de cholestérol.

Usages associés

Athérosclérose, Équilibre lipidique

Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Grâce à ses deux groupements hydroxyles, l’hydroxytyrosol fournit une protection efficace contre le stress oxydant dans les cellules épithéliales intestinales, les érythrocytes ainsi que les hépatocytes, et ceci à travers d’une réduction de la peroxydation lipidique, de l’expression de la molécule d’adhésion intercellulaire-1 (ICAM-1) et de l’adhésion monocytaire. D’autres études ont montré que l’hydroxytyrosol était capable de capter le peroxyde nitrite, prévenant ainsi les dommages de l’ADN, et de protèger de la peroxydation lipidique et de l’oxydation des lipoprotéines de faible densité (LDL), connues pour leur implication dans le développement de l’athérosclérose. Deplus, il augmente l'activité et l'expression des protéines antioxydantes telles la glutathion peroxydase.

Usages associés

Syndrome métabolique, Stress oxydatif

Hypoglycémiant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Il a été démontré que l'amélioration de la tolérance au glucose dépendait de la concentration de polyphénols et d'huile d'olive. Les essais cliniques concernant l'impact de l'Hydroxytyrosol sur le métabolisme des glucides font encore défaut, mais des expériences sur des modèles de syndrome métabolique chez les rongeurs sont disponibles et suggèrent que l'Hydroxytyrosol est capable de réduire la concentration plasmatique de glucose et la sécrétion d'insuline ce qui entraîne une diminution de l'insulino-résistance.

Usages associés

Syndrome métabolique

Anticancer

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'Hydroxytyrosol a un effet antiprolifératif et induit la mort cellulaire apoptotique par la génération des radicaux libres dans les cellules cancéreuses du côlon humain. De plus, il a été démontré que l'Hydroxytyrosol diminue l'expression du récepteur du facteur de croissance épidermique, ce qui a été associé à une réduction de la prolifération cellulaire des cellules cancéreuses du côlon humain et à une diminution de la croissance tumorale. L'étude de l'effet de l'Hydroxytyrosol sur les lignées cellulaires du cancer du sein, de la prostate et du côlon a révélé une activité antiproliférative. 

Usages associés


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Un rôle bénéfique de l'Hydroxytyrosol dans plusieurs maladies inflammatoires a été proposé. L'Hydroxytyrosol pourrait être bénéfique dans la polyarthrite rhumatoïde, les maladies auto-immunes caractérisées par une inflammation chronique, avec un impact significatif non seulement sur l'inflammation chronique mais aussi sur les processus inflammatoires aigus. Les effets protecteurs pourraient être liés à l'inhibition des voies de signalisation de la protéine kinase activée par des agents mitogènes (MAPK) et du NF-κB. En plus, l'Hydroxytyrosol réduit les cytokines pro-inflammatoires avec un blocage considérable de différentes voies liées à l'inflammation. L'Hydroxytyrosol a également le potentiel d'être un composé chondroprotecteur contre l'ostéoarthrite, en tant qu'inducteur de l'autophagie et de la sirtuine-1 (une proteine enzymatique qui intervient dans plusieurs processus dans l'organisme tel que l'inflammation et l'apoptose).

Usages associés

Syndrome métabolique


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Stress oxydatif
✪✪✪✪✪

Plusieurs études ont montré que l’hydroxytyrosol était capable de capter le peroxyde nitrite, prévenant ainsi les dommages de l’ADN et la nitration des résidus « tyrosine » des protéines mais également l'hydroxytyrosol est capable de protèger de la peroxydation lipidique et de l’oxydation des lipoprotéines de faible densité (LDL), connues pour leur implication dans le développement de l’athérosclérose. L'allégation de santé, publiée par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), ne concerne que l'huile d'olive qui contient au moins 5 mg d'hydroxytyrosol et de ses dérivés (par exemple, le complexe d'oleuropéine et le tyrosol) par 20 g d'huile d'olive.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie5 - 15 mg


Équilibre lipidique
✪✪✪✪✪

L'Hydroxytyrosol est très efficace pour prévenir la peroxydation des lipides et protéger les LDL de l'oxydation. L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié une allégation de santé concernant le rôle des polyphénols de l'huile d'olive dans la protection des LDL contre l'oxydation in vivo : " Une consommation quotidienne de 20 g d'huile d'olive, qui contient au moins 5 mg d'hydroxytyrosol et de ses dérivés (par exemple, oleuropéine et tyrosol) procure les effets bénéfiques attendus ". En outre, l'huile d'olive est capable non seulement d'augmenter la résistance à l'oxydation des LDL, mais aussi de diminuer les dommages oxydatifs causés aux LDL. Néanmoins, des teneurs élevées en huile d'olive phénolique pourraient avoir des effets plus importants que des huiles d'olive faiblement phénoliques sur la réduction de l'oxydation des LDL. Globalement, les extraits de feuilles d'olivier et l'huile d'olive peuvent être bénéfiques en cas de dyslipidémie, en particulier avec élévation du LDL-C, en association avec un régime adapté et/ou un traitement anticholestérolémiant.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie5 mg


Syndrome métabolique
✪✪✪✪✪

La recherche clinique montre que l'hydroxytyrosol pourrait améliorer la sensibilité à l'insuline chez les hommes en surpoids et d'âge moyen qui risquent de souffrir d'un syndrome métabolique. Cependant, une méta-analyse n'a pas montré d'effets sur le syndrome métabolique ou sur le profil glycémique. La plupart des études ont comparé l'huile d'olive à d'autres huiles qui ont déjà démontré leurs effets bénéfiques sur le syndrome métabolique. La plupart des preuves incluses dans la méta-analyse s'accordent sur un effet bénéfique de l'huile d'olive sur le profil lipidique. D'autre part, la pression artérielle systolique pourrait être considérablement réduite en cas de consommation d'huile d'olive à forte teneur en composés phénoliques, essentiellement l'hydroxytyrosol et l'oleuropéine.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie9.7 mg


Athérosclérose
✪✪✪✪✪

Les composés phénoliques de l'huile d'olive, comme l'hydroxytyrosol, sont responsables de ses propriétés antioxydantes. L'hydroxytyrosol non seulement élimine les radicaux, mais stimule également la synthèse et augmente l'activité des enzymes antioxydantes endogènes. Il limite la peroxydation des lipides LDL, ce qui a des effets bénéfiques dans la prévention de l'athérosclérose. Selon une étude randomisée en double aveugle, la consommation de l’hydroxytyrosol et la punicalagine (extraite des grenades) pendant 8 semaines pourrait contribuer à réduire les marqueurs athérosclérotiques. En effet, 105 personnes âgées de 45 à 65 ans ont consommé quotidiennement 9,9 mg d’hydroxytyrosol, associés à 195 mg de punicalagine. Cette supplémentation a donné des effets anti-athérogènes, se traduisant par une baisse de la tension artérielle ainsi qu’une baisse des niveaux de cholestérol LDL oxydés circulants.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie9.9 mg


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 5 mg

D'après L'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA), une consommation quotidienne de 20 g d'huile d'olive, qui contient au moins 5 mg d'hydroxytyrosol et de ses dérivés (par exemple, oleuropéine et tyrosol) procure les effets bénéfiques attendus .


Interactions

Médicaments

Antidiabétique : interaction modérée

Théoriquement, l'utilisation concomitante d'olive pourrait renforcer les effets hypoglycémiants . Surveillez attentivement la glycémie.

Antihypertenseur : interaction modérée

Théoriquement, l'utilisation concomitante d'olive peut renforcer l'effet hypotenseur. Certains médicaments antihypertenseurs comprennent le Captopril, l'énalapril, le Losartan, le valsartan, le Diltiazem, l'Amlodipine...


Précautions

Femme enceinte : éviter

Eviter par manque d'informations.

Femme allaitante : éviter

Eviter par manque d'informations.