Huile de Krill : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le krill est un petit crustacé bioluminescent des eaux froides de l'océan austral et de l'Atlantique, qui ressemble à une crevette de quelques centimètres. Il sert de source alimentaire principale pour les baleines, les phoques et d'autres animaux. Neptune Biotech a été le premier fabricant à introduire l'huile de krill sur les marchés. Leur produit est commercialement connu sous le nom de Neptune Krill Oil (NKO). L'huile de krill contient des quantités importantes d'acides gras oméga-3, l'acide eicosapentaénoïque (EPA) et l'acide docosahexaénoïque (DHA), qui sont incorporés dans les phospholipides principalement constitués de phosphatidylcholine. En moyenne, l'huile de Krill contient 42% phospholipides totaux, 26% Acides gras oméga-3, 13% EPA et 7% DHA. L'huile de krill contient également des quantités importantes d'acides gras oméga-9, mais des quantités relativement faibles d'acides gras oméga-6. L'huile de krill fournit également de la vitamine A, de la vitamine E (alpha-tocophérol), et de l'astaxanthine, un caroténoïde rougeâtre, qui donne à l'huile de krill sa couleur caractéristique et peut protéger les AGPI de l'oxydation. Par rapport à l'huile de poisson, la concentration d'acide eicosapentaénoïque (EPA) et d'acide docosahexaénoïque (DHA) dans les produits à base d'huile de krill est généralement plus faible. Cependant, des preuves cliniques préliminaires suggèrent que les niveaux plasmatiques d'EPA et de DHA augmentent d'avantage après une supplémentation en huile de krill par rapport à l'huile de poisson. L'EPA et le DHA de l'huile de krill seraient plus biodisponibles que ceux de l'huile de poisson parce qu'ils sont incorporés dans des phospholipides, et seraient ainsi mieux absorbés que les acides gras liés aux triglycérides. Par voie orale, l'huile de krill est utilisée pour les maladies cardiovasculaires, la fonction cognitive, la polyarthrite rhumatoïde, la santé oculaire, la dépression, et le vieillissement de la peau.

Nom(s) scientifique(s)

Euphausia superba

Famille ou groupe : 

Organismes aquatiques, Acides Gras

Principes actifs :

Acide docosahexaénoïque (DHA)

Acide eicosapentaénoïque (EPA)

Astaxanthine

Phospholipides

Choline


Propriétés


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Tout comme les huiles de poisson, l'huile de krill présente un intérêt pour la prévention ou le traitement de maladies inflammatoires. La plupart des avantages potentiels sont attribués aux acides gras oméga-3 contenus dans les huiles de poisson et de krill. Bien que de nombreuses recherches existent sur les acides gras oméga-3 provenant des huiles de poisson, il y a très peu de recherches sur l'utilisation des acides gras provenant de l'huile de krill. Des recherches préliminaires montrent que la prise d'un produit à base d'huile de krill à raison de 300 mg par jour réduit considérablement les niveaux de protéine C-réactive (CRP) par rapport au placebo chez les personnes souffrant d'arthrite rhumatoïde ou d'arthrose. D'autres recherches sur les animaux montrent que l'huile de krill peut réduire l'infiltration de cellules inflammatoires dans les articulations de souris souffrant d'arthrite. De plus, chez les humains souffrant de sécheresse oculaire, la prise d'huile de poisson diminue les niveaux de la cytokine inflammatoire interleukine (IL)-17.

Usages associés

Sécheresse oculaire, Arthrite

Fonction cognitive

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise de 500mg d'huile de krill deux fois par jour au petit-déjeuner et au dîner pendant 12 semaines augmente les concentrations d'oxyhémoglobine dans le cortex cérébral lors des tâches de mémoire de travail chez les hommes âgés et en bonne santé. L'augmentation des niveaux d'oxyhémoglobine est en corrélation avec l'augmentation de l'activité cérébrale, ce qui suggère que l'huile de krill pourrait aider à prévenir ou à traiter les troubles cognitifs liés à l'âge.

Usages associés

Performances cognitives

Immuno-modulateur

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'huile de krill, tout comme les huiles de poisson, joue un rôle bénéfique dans la gestion des maladies auto-immunes. Elle agit en augmentant les enzymes antioxydantes dans le foie, telles que la catalase, la glutathion peroxydase et la SOD. Ces enzymes aident à protéger les cellules contre les dommages oxydatifs, qui sont courants dans les maladies auto-immunes. De plus, l'huile de krill augmente les niveaux d'acides gras oméga-3 bénéfiques, EPA et DHA, dans le foie, tout en diminuant les niveaux d'acide arachidonique, un acide gras qui peut favoriser l'inflammation.

Usages associés

Arthrite

Cardiovasculaires

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Comme pour les huiles de poisson, l'utilisation de l'huile de krill présente un intérêt pour la prévention des maladies cardiovasculaires. La plupart des avantages potentiels sont attribués aux acides gras oméga-3 contenus dans les huiles de poisson et de krill. Ces acides gras polyinsaturés ont des effets anti-inflammatoires et anti-thrombotiques. Des recherches préliminaires montrent que la prise d'un produit à base d'huile de krill à raison de 300 mg par jour réduit l'inflammation et l'expression des gènes impliqués dans la synthèse du cholestérol, ce qui lui confère des effets hypolipémiants.

Usages associés

Dyslipidémie

Antioxydant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L’huile de krill contient de l’astaxanthine, un antioxydant de la famille des caroténoïdes.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Sécheresse oculaire
✪✪✪✪✪

La recherche clinique montre que la prise d'huile de krill fournissant 945 mg d'acide eicosapentaénoïque et 510 mg d'acide docosahexaénoïque par jour pendant 90 jours améliore les symptômes généraux de la maladie de l'œil sec de 77 % par rapport au placebo. La prise du supplément d'huile de krill semble améliorer la stabilité du film lacrymal et la rougeur des yeux.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie5 g

duration90 - jours

formulationHuile


Performances cognitives
✪✪✪✪✪

Dans une étude randomisée, en double aveugle, quarante-cinq hommes âgés et en bonne santé (61-72 ans) ont reçu soit un placebo (TG à chaîne moyenne), soit l'huile de krill, soit l'huile de sardine. Les sujets des trois groupes ont reçu 2 g de suppléments par jour, pendant 12 semaines. La supplémentation quotidienne en huile de sardine contenait 491 mg d'EPA et 251 mg de DHA, tandis que 2 g d'huile de krill apportaient 193 mg d'EPA et 92 mg de DHA. Les groupes sardine et huile de krill ont montré des niveaux d'OxyHb (la quantité d'oxygène liée à l'hémoglobine qui est en corrélation avec le flux sanguin cérébral, augmente lors des tâches cognitives et peut être utilisé comme mesure de l'activation corticale) significativement plus élevés que le groupe de contrôle. Il a été démontré que l'huile de krill et l'huile de sardine favorisent toutes les deux la mémoire de travail. Cependant, l'huile de sardine, qui contient les plus grandes quantités de ces acides gras, n'a pas démontré d'effets d'activation concernant la tâche de calcul, et seule l'huile de krill, qui contient des quantités moindres de ces acides gras, s'est avérée avoir un effet. La conclusion de l'étude est que les acides gras sous forme de phosphatidylcholine pourraient offrir des avantages significatifs pour la fonction cognitive.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie2 g

duration12 - semaines

formulationHuile


Arthrite
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que chez les patients souffrant de maladies cardiovasculaires, de polyarthrite rhumatoïde et/ou d'arthrose, la prise d'huile de krill (Neptune Krill Oil) à raison de 300 mg par jour pendant 30 jours réduit la douleur de 38,3 % et la raideur de 39,1 % par rapport au placebo. Une autre étude japonaise a montré que l'administration d'huile de krill (2 g/j, 30 jours) a amélioré de manière significative les douleurs légères de l'articulation du genou, la raideur et flexibilité des genoux. Les résultats suggèrent que l'huile de krill pourrait être efficace pour soulager les symptômes légers de douleur au genou. Cette amélioration pourrait être due à la réduction des médiateurs lipidiques pro-inflammatoires et à un ralentissement de la progression de l'arthrose, selon les indicateurs sanguins observés.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie2 g

duration30 - jours

formulationHuile


Dyslipidémie
✪✪✪✪✪

Une méta-analyse de la recherche clinique montre que la prise d'huile de krill réduit les niveaux de cholestérol des lipoprotéines de basse densité (LDL) de 15,52 mg/dL chez les patients souffrant d'hypercholestérolémie, d'hypertriglycéridémie ou de niveaux de lipides normaux. Dans une étude récente incluant des essais cliniques randomisés en double aveugle, contrôlés par placebo, a étudié les effets de consommation de l'huile de Krill à raison de 4 g par jour, sur des sujets ayant des des niveaux de triglycérides à jeun allant de 500 à 1500 mg/dL. L'huile de krill a réduit significativement les niveaux de triglycérides sur une période de 26 semaines par rapport au placebo. Environ 1 patient sur 9 dans le groupe huile de Krill a atteint des niveaux de triglycérides inférieurs à 500 mg/dL. Cette étude suggère donc que l'huile de krill pourrait être une option pour la gestion de l'hypertriglycéridémie.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1 - 4 g

formulationHuile


Santé musculaire
✪✪✪✪✪

L'huile de krill pourrait réduire les dommages musculaires après un exercice. La créatine kinase est une enzyme qui joue un rôle clé dans la production d'énergie dans les muscles. Elle est souvent mesurée dans le sang pour évaluer les dommages musculaires. En effet, ses niveaux augmentent en réponse à une blessure musculaire, comme une lésion ou un exercice intense. Dans un essai clinique, des hommes soumis à un entraînement de résistance ont pris quotidiennement 3 g d'huile de krill, contenant 360 mg d'EPA, 210 mg de DHA, pendant trois jours avant un exercice physique. Cela a légèrement réduit les niveaux de créatine kinase dans leur sang après 24 et 48 heures, comparé à un placebo. On a également observé une légère amélioration de l'agilité et de la force musculaire.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie3 g

formulationHuile


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 2 g - 4 g (Huile)

L'huile de krill a été utilisée avec sécurité à des doses allant jusqu'à 4 g par jour dans des essais cliniques d'une durée maximale de 3 mois ; cependant, la plupart des études n'ont pas évalué spécifiquement la sécurité ou les effets indésirables.


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction modérée

La prise de fortes doses d'acides gras provenant de l'huile de poisson peut légèrement diminuer l'agrégation plaquettaire. Théoriquement, la prise de fortes doses d'huile de krill avec des médicaments antiplaquettaires ou anticoagulants pourrait augmenter le risque de saignement. Parmi ces médicaments, on trouve l'aspirine, le Clopidogrel, la daltéparine, le dipyridamole, L'enoxaparine, l'héparine, la warfarine et d'autres.

Antidiabétique : interaction modérée

Des recherches sur les animaux et des études cliniques montrent que l'huile de krill pourrait faire baisser le taux de glucose dans le sang. Théoriquement, l'huile de krill pourrait avoir des effets additifs avec les médicaments antidiabétiques et augmenter le risque d'hypoglycémie. Il pourrait être nécessaire d'ajuster les doses des médicaments contre le diabète. Certains médicaments utilisés dans le traitement du diabète incluent le glimépiride, l'insuline, la metformine, la pioglitazone et la rosiglitazone, entre autres.


Précautions

Allergies : éviter

Théoriquement, certaines personnes allergiques aux crustacés pourraient également être allergiques à l'huile de krill. Il est conseillé aux personnes allergiques aux fruits de mer d'éviter ou d'utiliser avec prudence les compléments alimentaires à base d'huile de krill.

Femme enceinte : éviter

Les informations sont insuffisantes.

Femme allaitante : éviter

Les informations sont insuffisantes.

Enfant jusqu’à 18 an(s) : éviter

Les informations sont insuffisantes.

Intervention chirurgicale : éviter

Il est conseillé d'arrêter la prise de suppléments d'huile de krill au moins deux semaines avant toute opération chirurgicale.