Huile de foie de morue : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Depuis des siècles, l'huile de foie de morue occupe une place de choix dans les aliments "santé" des cultures nordiques. Reconnue pour sa richesse en vitamines A, D et E ainsi qu'en acides gras oméga-3, l'huile de foie de morue a traversé les âges, évoluant de remède populaire à complément alimentaire reconnu scientifiquement. La tradition d'utiliser l'huile de foie de morue remonte à l'Antiquité dans les régions nordiques. À l'époque, les viscères de poissons, dont le foie, étaient fermentés dans des tonneaux d'eau de mer, permettant à l'huile de se libérer et de remonter à la surface. Cette huile était alors consommée tant pour ses bienfaits nutritionnels que médicinaux, en particulier dans le soulagement des douleurs musculaires et articulaires.  Au cours du 19ème siècle, la production de l'huile de foie de morue s'est industrialisée, notamment dans les communautés de pêcheurs européens. Cette période a vu une amélioration significative de la qualité de l'huile, bien que les méthodes de production restaient artisanales. C'est au milieu du 19ème siècle que l'huile de foie de morue a commencé à attirer l'attention de la communauté médicale. Elle a été identifiée comme un traitement efficace contre le rachitisme, une maladie due à une carence en vitamine D, ce qui a marqué le début de son utilisation comme supplément. L'huile de foie de morue est particulièrement riche en vitamines A et D, ainsi qu'en acides gras oméga-3 (EPA et DHA). Ces nutriments offrent une multitude de bienfaits pour le système immunitaire, la vision, la croissance cellulaire et osseuse, la fonction musculaire, et la santé cardiaque. L'huile de foie de morue constitue un aliment de choix pour soutenir la croissance et le développement des enfants.

Famille ou groupe : 

Acides Gras

Principes actifs :

Acide docosahexaénoïque (DHA)

Acide eicosapentaénoïque (EPA)

Vitamine A

Vitamine D


Propriétés


Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Des études anciennes suggèrent que la consommation d'huile de foie de morue peut avoir des effets significatifs sur la coagulation sanguine. Ces études, réalisées principalement sur des volontaires sains, indiquent une prolongation du temps de saignement jusqu'à 81%, une réduction de l'agrégation plaquettaire induite par la thrombine, l'ADP ou le collagène, et une diminution de la production de thromboxane B2 par les plaquettes en réponse à la thrombine. La consommation d'huile de foie de morue est également liée à une diminution de la synthèse de la thromboplastine, une enzyme clé dans la cascade de coagulation. L'impact clinique de ces changements sur l'agrégation plaquettaire et les temps de saignement reste, cependant, incertain.


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'huile de foie de morue, riche en acide gras oméga-3 EPA, joue un rôle notable dans la modulation des réponses inflammatoires. Cette huile inhibe la conversion de l'acide arachidonique en prostaglandines et en leucotriènes inflammatoires, et sert de précurseur aux prostaglandines de la série 3 et aux leucotriènes de la série 5, qui sont moins inflammatoires. Ces propriétés anti-inflammatoires de l'huile de foie de morue suscitent un intérêt croissant, notamment dans le contexte sportif pour réduire l'inflammation induite par l'exercice. Une étude observationnelle portant sur des athlètes amateurs a révélé que la consommation régulière d'huile de foie de morue est associée à des niveaux plus bas de protéine C-réactive, un marqueur de l'inflammation, tant avant qu'après une course de vélo de 91 kilomètres, comparativement à une consommation nulle ou occasionnelle.

Usages associés

Polyarthrite rhumatoïde

Cardiovasculaires

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La consommation d'huile de foie de morue réduit efficacement les niveaux de glucose dans le sang, améliore les profils lipidiques et abaisse les niveaux de protéine C-réactive de haute sensibilité (hs-CRP), un marqueur de l'inflammation d'après une étude. L'étude souligne également une réduction de la résistance à l'insuline, mesurée par HOMA-IR, chez les patients prenant de l'huile de foie de morue. Ces résultats suggèrent des bénéfices potentiels de l'huile de foie de morue dans la gestion des complications métaboliques et inflammatoires liées au diabète gestationnel.

Usages associés

Hypercholestérolémie


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Santé oculaire
✪✪✪✪✪

Les composants de l'huile de foie de morue (EPA, DHA, vitamine A) sont reconnus pour leur efficacité dans le développement de la vision chez le nourrisson et l'enfant.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie10 - 20 ml


Grossesse
✪✪✪✪✪

Les résultats d'une étude suggèrent que la prise d'huile de foie de morue par la mère pendant la grossesse est associée à un risque réduit de diabète de type 1 chez l'enfant. Cette association pourrait être attribuée aux effets de la vitamine D ou des acides gras oméga-3 (EPA et DHA) présents dans l'huile de foie de morue, ou à une combinaison des deux. La recherche clinique montre que la prise d'huile de foie de morue à raison de 500 mg par jour pendant 12 semaines, à partir de la 24e-28e semaine de gestation, réduit l'HbA1c de 8,4 %, la glycémie à jeun de 41 % et la résistance à l'insuline de 43 % par rapport aux valeurs de référence, chez les femmes atteintes de diabète gestationnel. Une réduction des complications périnatales et des infections post-partum a été également notée. En outre, la supplémentation en huile de foie de morue est bénéfique pour les femmes enceintes car elle apporte de la vitamine D et des acides gras oméga-3 indispensables au développement fœtal, notamment pour la croissance osseuse et le développement cérébral.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie20 - 40 ml


Carence en vitamine D
✪✪✪✪

Des recherches épidémiologiques ont mis en évidence que l'augmentation de l'apport quotidien en huile de foie de morue est associée à des niveaux plus élevés de vitamine D dans le sérum. Cela suggère que sa consommation pourrait être un moyen efficace pour augmenter l'apport en vitamine D, notamment en périodes de faible exposition au soleil. De plus, une étude menée auprès de femmes ménopausées dans le nord de l'Écosse a démontré que celles consommant quotidiennement un supplément d'huile de foie de morue étaient moins susceptibles de souffrir d'une carence en vitamine D durant l'hiver et le printemps, comparativement à celles ne prenant pas de supplément.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie10 ml


Dépression
✪✪✪✪✪

Les résultats d'une vaste étude épidémiologique portant sur des adultes norvégiens âgés de 40 à 49 ans et de 70 à 74 ans montrent que la prise quotidienne d'huile de foie de morue par voie orale est associée à une diminution de 29 % du risque de symptômes dépressifs par rapport à l'absence de prise d'huile de foie de morue. L'huile de foie de morue, riche en acides gras oméga-3 (EPA et DHA), ainsi qu'en vitamines A et D, pourrait jouer un rôle dans la protection contre les dommages oxydatifs du cerveau et l'inflammation associés à la dépression et favoriser la neurogénèse dans l'hippocampe.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie15 ml


Hypercholestérolémie
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires indiquent que la consommation quotidienne de 20 mL d'huile de foie de morue pendant 8 semaines semble augmenter les niveaux de -bon-cholestérol HDL (lipoprotéines de haute densité) de 5 mg/dL par rapport au niveau de départ. D'autre part, une autre étude clinique menée auprès d'hommes ayant eu un infarctus du myocarde montre qu'une prise quotidienne de 20 mL d'huile de foie de morue islandaise pendant 6 semaines réduit les triglycérides de 18 mg/dL, sans amélioration des niveaux de LDL. Une plus grande étude clinique sur des patients hypercholestérolémiques montre que la prise d'huile de foie de morue en combinaison avec la rosuvastatine (médicament appartenant à la classe des statines) réduit davantage le cholestérol total et le LDL par rapport à la monothérapie par rosuvastatine.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie20 ml

duration6 - semaines


Polyarthrite rhumatoïde
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques ont montré le bénéfice de la consommation de 1 à 10 g d'huile de fois de morue sur une période allant de 3 mois à 9 mois, dans la réduction de la douleur et la baisse de la consommation des anti-inflammatoires non stéroïdiens chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde. Les études restent cependant préliminaires ou de qualité limitée.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie1 - 10 g

duration36 - semaines


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 10 ml - 20 ml (Huile)

L'huile de foie de morue est le plus souvent utilisée à raison de 10 à 20 ml par jour pendant une période pouvant aller jusqu'à 4 mois.

Femme enceinte : 10 ml (Huile)

Dans le cadre de recherches cliniques, l'huile de foie de morue, à raison de 10 ml par jour par voie orale (apportant 1 170 mcg de vitamine A et 10 mcg de vitamine D par jour), a été utilisée en toute sécurité de la semaine 17 de la grossesse jusqu'à l'accouchement, et pendant 3 mois pendant la période d'allaitement.

Femme allaitante : 10 ml (Huile)

L'huile de foie de morue, à raison de 10 ml par jour, peut-être consommée en toute sécurité au cours de l'allaitement.

Nourrisson de 6 jusqu’à 12 mois : 2.5 ml (Huile)

Dans les études cliniques, les enfants âgés de 6 mois à 1 an ont reçu en toute sécurité 2,5 ml d'huile de foie de morue par jour pendant 5 mois.

Enfant de 1 jusqu’à 5 an(s) : 5 ml (Huile)

Les enfants âgés de 1 an à 5 ans ont reçu en toute sécurité 5 ml par jour pendant 5 mois.


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

Les fortes doses d'huile de foie de morue (20-40 ml) sont associées à une augmentation du temps de saignement et une réduction de la coagulation sanguine.

Antihypertenseur : interaction faible

L'huile de foie de morue a un effet hypotenseur, son association avec des médicaments antihypertenseur pourrait intensifier les effets.