Glutamine : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La glutamine est l'acide aminé le plus abondant dans le sang humain et les muscles squelettiques. La glutamine est produite dans les muscles et distribuée par le sang vers les organes qui en ont besoin. La glutamine joue un rôle physiologiquement important dans divers processus métaboliques : en tant qu'intermédiaire dans le métabolisme énergétique, et comme substrat pour la synthèse de peptides et de non-peptides tels que les bases nucléotidiques, le glutathion et les neurotransmetteurs. La glutamine, était classiquement un acide aminé non essentiel, et a été considérée comme conditionnellement essentielle dans certains états cataboliques, tels que les traumatismes ou les septicémies. En effet, il a été observé que les cellules intestinales, rénales et immunitaires utilisent de grandes quantités de glutamine, dépassant la production endogène de glutamine, et que les niveaux de glutamine dans le plasma et les muscles sont spécifiquement réduits dans ces conditions. Parmi les différents tissus qui utilisent la glutamine à des taux élevés, l'intestin utilise environ 30% de la glutamine totale, ce qui indique qu'il s'agit d'un nutriment clé pour l'intestin. Ses fonctions comprennent le maintien du métabolisme des nucléotides et de la fonction de barrière intestinale, la modulation de l'inflammation, et la régulation des réponses au stress et de l'apoptose. En outre, la glutamine contribue à la détoxification de l'ammoniac et à l'équilibre acido-basique systémique. La supplémentation en glutamine peut être bénéfique dans les maladies intestinales, en particulier les maladies inflammatoires de l'intestin. Cependant, les études cliniques soutenant ces usages restent limitées.

Nom(s) scientifique(s)

L-glutamine

Famille ou groupe : 

Acides aminés


Propriétés


Effet digestif

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

Le tractus gastro-intestinal est l'un des plus grands utilisateurs de glutamine dans le corps. Certaines données suggèrent que la glutamine joue un rôle régulateur dans l'intestin, affectant la prolifération et la différenciation cellulaire. L'épuisement de la glutamine peut entraîner une atrophie, une ulcération et une nécrose de l'épithélium intestinal. Dans une étude in vivo chez l'animal, une carence en glutamine a donné une diarrhée, une atrophie villositaire, des ulcérations des muqueuses et une nécrose intestinale. Chez des patients souffrant de diarrhée, la glutamine semble augmenter l'absorption d'eau et d'électrolytes, réduire la perte d'eau et de sodium dans l'intestin et améliorer la perméabilité intestinale.

Usages associés

Infection par HIV

Immuno-modulateur

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La glutamine peut améliorer la fonction des cellules immunitaires stimulées. Elle semble affecter la prolifération des lymphocytes, la production de cytokines, la destruction des bactéries par les neutrophiles et les activités phagocytaires et sécrétoires des macrophages. D'autre part, la diminution des concentrations de glutamine après une intervention chirurgicale semble altérer la fonction des neutrophiles et des monocytes, ce qui pourrait augmenter le risque d'infection. La glutamine parentérale après une intervention chirurgicale semble améliorer le nombre et la fonction des lymphocytes chez certains patients.

Usages associés

Syndrome de l’intestin irritable, Convalescence

Essentiel

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La glutamine a divers rôles biologiques, notamment en agissant comme transporteur d'azote entre les tissus aux côtés de l'alanine, en agissant comme précurseur du glutathion antioxydant, en agissant en tant que précurseur des nucléotides, en régulant le métabolisme acide / base et en étant impliqué comme substrat dans la gluconéogenèse. Il peut également stimuler la production de L-citrulline et de L-glycine en agissant comme substrat.

Usages associés

Convalescence, Brûlures, Équilibre Acido-basique, Infection par HIV, Obésité

Cicatrisant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Après une blessure, environ un tiers de l'azote mobilisé pour la réparation des plaies et le fonctionnement des organes vitaux provient de la glutamine. Dans la recherche sur l'homme, une association de glutamine, d'arginine et de bêta-hydroxy-bêta-méthylbutyrate a augmenté la synthèse du collagène.

Usages associés

Cicatrisation de la peau, Brûlures

Bioénergisant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'oxydation de la glutamine peut générer de l'adénosine triphosphate (ATP) pour la respiration cellulaire. En fait, la glutamine sert comme principal combustible respiratoire dans certaines cellules comme les entérocytes et les lymphocytes. La quantité totale d'énergie cellulaire dérivée de la glutamine dépend du degré d'oxydation et du taux de l'utilisation de la glutamine. Ces facteurs dépendent à leur tour en grande partie des proportions relatives de glutamine et de glucose disponibles ainsi que du type de la cellule.

Usages associés


Effets musculo-squelettiques

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Lors d'un stress physique, le corps consomme plus de glutamine que les muscles squelettiques ne peuvent en produire. Une dégradation musculaire progressive peut se produire lorsque le corps essaie de satisfaire les besoins en glutamine. L'économie de protéines se produit lorsque suffisamment de protéines et d'acides aminés sont fournis pour empêcher la dégradation musculaire. Bien que la glutamine soit souvent utilisée pour le développement musculaire, des recherches préliminaires suggèrent que la glutamine n'affecte pas les cellules précurseurs des muscles, qui seraient à l'origine de l'hypertrophie musculaire.

Usages associés


Antioxydant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Il existe de nombreuses preuves qui suggèrent que la glutamine joue un rôle clé dans la régulation de la synthèse du glutathion, un puissant antioxydant. En tant que source de glutamate, la glutamine fournit l'un des constituants du glutathion, mais la glutamine peut également contribuer à la synthèse du glutathion indirectement en échangeant du glutamate intracellulaire (dérivé de glutamine) à travers la membrane cellulaire pour la cystéine extracellulaire, un autre composant du glutathion.

Usages associés

Drépanocytose

Neurologique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Les perturbations du métabolisme et/ou du transport de la glutamine peuvent contribuer à des modifications de la transmission glutamatergique ou GABAergique qui sont associés à différents conditions pathologiques au niveau du cerveau, telles que l'épilepsie et l'encéphalopathie hépatique. La glutamine semble affecter la neurotransmission en interagissant avec les récepteurs N-méthyl-D-aspartate (sont des récepteurs inotropes activés dans des conditions physiologiques par le glutamate et la glycine qui sont essentiels à la mémoire et à la plasticité synaptique).

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Drépanocytose
✪✪✪✪

Le stress oxydatif contribue aux effets de la drépanocytose. La glutamine a un effet antioxydant en augmentant la proportion réduite de nicotinamide adénine dinucléotide (NAD) dans les érythrocytes drépanocytaires (le NAD intervient comme transporteur d'électrons dans les réactions d'oxydoréduction, la forme réduite intervient comme réducteur). L'administration de poudre de glutamine est approuvée dans certains pays (la Food and Drug Administration des États-Unis) pour réduire les complications aiguës de la drépanocytose chez les adultes et les enfants de 5 ans et plus. La prise de glutamine 5 à 15 grammes (0,3 gramme / kg de poids corporel) par voie orale deux fois par jour pendant 48 semaines chez les patients drépanocytaires âgés de 5 ans et plus, avec ou sans hydroxycarbamide, réduit la fréquence des crises douloureuses de 25% à 30 %, l'incidence du syndrome thoracique aigu de 15%, le nombre d'hospitalisations de 33% et le nombre de jours d'hospitalisation de 40% par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie5 - 15 g

duration48 - semaines

populationAdultes, Enfants

formulationPoudre


Brûlures
✪✪✪✪✪

Certaines recherches cliniques montrent que l'administration d'une nutrition entérale en association avec la glutamine à raison de 0,35 à 0,5 gramme/kg par jour pendant 12 à 14 jours, 24 à 48 heures après l'hospitalisation pour des brûlures graves (à l'exclusion des brûlures par inhalation) réduit la durée du séjour à l'hôpital de 6 à 9 jours et peut raccourcir la cicatrisation des plaies par rapport à la nutrition entérale témoin. D'autres recherches cliniques montrent que l'administration d'une nutrition entérale complétée par 4,3 grammes de glutamine toutes les 4 heures à partir de 24 heures après une brûlure, diminue le risque de mortalité de 83% et le risque d'infections par Pseudomonas, en cas de brûlures graves (y compris les brûlures par inhalation).

Posologie

posologiePar voie orale

posologie0.35 - 0.5 g/Kg

duration14 - jours

formulationPoudre


Infection par HIV
✪✪✪✪✪

La prise de glutamine par voie orale semble améliorer l'absorption intestinale des nutriments, diminuer la perméabilité intestinale et augmenter la prise de poids chez les personnes atteintes de SIDA. Des doses de 40 grammes par jour semblent avoir le meilleur effet. Des doses plus faibles (14 grammes par jour pendant 8 semaines) pourraient également être efficaces lorsqu'elles sont utilisées en association avec l'arginine et l'hydroxyméthylbutyrate (un métabolite de la leucine). De plus, la recherche clinique montre que la glutamine orale à raison de 30 grammes par jour pendant 10 jours réduit la gravité de la diarrhée associée au nelfinavir (un antirétroviral) par rapport au placebo, chez les patients atteints de VIH.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie14 - 40 g

duration8 - semaines

formulationPoudre

Synergies

L-Arginine

Convalescence
✪✪✪✪✪

Diverses études cliniques ont évalué l'effet de la glutamine sur le risque de complications infectieuses chez les patients gravement malades. Certaines études montrent que la glutamine réduit le risque de complications infectieuses chez les patients polytraumatisés ou opérés. Les analyses de ces essais cliniques et d'autres suggèrent que la supplémentation en glutamine réduit le risque d'infections nosocomiales chez les patients gravement malades de 15% à 18%. Une nutrition entérale supplémentée en glutamine à raison de 20g/j ou 0,2 à 0,6 grammes/kg/jour a été utilisée. En règle générale, une nutrition entérale enrichie en glutamine est administrée pendant au moins 5 jours.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie20 g

duration5 - jours

formulationPoudre


Obésité
✪✪✪✪✪

Une étude clinique chez six femmes obèses montre que la prise de 0,5 g/kg de glutamine par jour pendant 4 semaines réduit le poids corporel de 2,8 kg et le tour de taille de 3,8 cm par rapport à la valeur initiale mais n'améliore pas les indices glycémiques. Un autre essai clinique chez 36 patients en surpoids et obèses montre que la prise de 30 g de glutamine par jour pendant 2 semaines réduit le tour de taille de 1,8 cm mais n'améliore pas le poids corporel, l'indice de masse corporelle ou les indices glycémiques par rapport aux valeurs de base. Compte tenu de la petite taille des études, de la courte durée du traitement et des résultats contradictoires, les effets à long terme de la glutamine sur le poids corporel, le tour de taille et les indices glycémiques chez ces patients ne sont pas clairs.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie0.5 g/Kg

duration4 - semaines

formulationPoudre


Cicatrisation de la peau
✪✪✪✪✪

Des recherches préliminaires montrent que la prise quotidienne de 20 grammes de glutamine par voie orale en combinaison avec 500 mg d'acide ascorbique, 166 mg de vitamine E, 3,2 mg de bêta-carotène, 100 µg de sélénium et 6,6 mg de zinc pendant 14 jours chez des patients traumatisés souffrant de troubles de la cicatrisation a réduit le temps de fermeture des plaies de 29 jours par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie20 g

duration14 - jours

formulationPoudre

Synergies

Bêta carotène, Zinc, Vitamine E -, Vitamine C -, Sélénium

Syndrome de l’intestin irritable
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques chez des patients atteints d'un syndrome du colon irritable post-infectieux avec prédominance de la diarrhée, montrent que la prise de glutamine à raison de 5 g trois fois par jour pendant 8 semaines entraîne une amélioration des symptômes avec une diminution de la fréquence des selles par jour, par rapport au placebo. La prise de glutamine semble également réduire la douleur abdominale et améliorer la qualité de vie.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie15 g

duration8 - semaines

formulationPoudre


Équilibre Acido-basique
✪✪✪✪✪

L'utilisation de la glutamine comme transporteur d'azote est importante pour l'excrétion des déchets azotés et le maintien de l'équilibre acido-basique. Le rein utilise la glutaminase pour hydrolyser la glutamine et générer de l'ammoniac qui sera excrété dans l'urine. La disponibilité de l'ammoniac facilite l'excrétion des charges acides. En cas d'acidose, la consommation de glutamine et l'activité de la glutaminase sont toutes deux augmentées dans le rein.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie14 g

formulationPoudre


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 14 g (Poudre)

La glutamine est prise sous forme de supplément, à une dose de 14 g/j (au dessus de l'apport alimentaire), en toute sécurité et sans effets indésirables. Par ailleurs, la glutamine a été utilisée en toute sécurité dans la recherche clinique à des doses allant jusqu'à 40 g par jour ou 1g/kg par jour.

Enfant de 1 jusqu’à 18 an(s) : 700 mg/kg (Poudre)

La glutamine a été utilisée dans la recherche clinique à une dose ne dépassant pas 0,7g/kg par jour chez les enfants de 1 à 18 ans.


Interactions

Médicaments

Anticonvulsifs : interaction modérée

La glutamine est métabolisée en glutamate, un neurotransmetteur excitateur, ce qui peut, théoriquement, diminuer les effets des médicaments anticonvulsivants.

Lactulose : interaction modérée

Théoriquement, la glutamine est métabolisée en ammoniac ce qui peut interférer avec les effets anti-ammoniac du lactulose.


Précautions

Femme enceinte : éviter

Eviter l'utilisation par manque d'informations fiables et suffisantes.

Femme allaitante : éviter

Eviter l'utilisation par manque d'informations fiables et suffisantes.


Contre-indications

Cirrhose : interdit

Chez les patients cirrhotiques, la glutamine orale augmente les niveaux d'ammoniac sérique.

Encéphalopathie hépatique : interdit

Théoriquement, la glutamine, qui est métabolisée en ammoniac, pourrait aggraver l'encéphalopathie hépatique.

Epilepsie : interdit

Théoriquement des quantités excessives de glutamine et de son métabolite, le glutamate, pourraient abaisser le seuil de crise.

Cancer : interdit

Le métabolisme de la glutamine fait partie des processus cellulaires régulant la progression tumorale et la réactivité au traitement dans un certain nombre de cancers, notamment le mélanome et le cancer du sein. Certains types de cancer dépendent fortement de la glutamine car elle offre les propriétés énergétiques, du carbone, de l'azote, qui contribuent toutes à la croissance et à la survie des tumeurs.