Ginkgo biloba : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le ginkgo est un grand arbre massif avec des feuilles en éventail, vertes à jaunes. Le ginkgo est originaire de la Chine, du Japon et de la Corée. Le ginkgo est très ancien, il est apparu il y a plus de 300 millions d’années, et doit son existence actuelle aux soins des moines bouddhistes qui en entouraient leurs monastères. La feuille de ginkgo biloba est la partie utilisée pour ses propriétés médicinales. Elle contient des flavonoïdes dont le ginkgétol, des ginkgolides et bilobalides (lactones terpéniques spécifiques du ginkgo qui améliorent la circulation sanguine), des sucres et des stérols végétaux. La feuille de ginkgo est souvent prise par voie orale pour les troubles de la mémoire, dont la maladie d’Alzheimer. Elle est également utilisée pour les affections qui semblent être causées par une réduction du débit sanguin dans le cerveau, en particulier chez les personnes âgées. Ces affections comprennent la perte de la mémoire, les étourdissements, la difficulté de concentration et les perturbations d’humeur.

Autre(s) nom(s) 

Abricot argenté

Famille ou groupe : 

Plantes


Propriétés


Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

Le Ginkgo augmente le taux de glutathion (un antioxydant qui protège les cellules des radicaux libres). Les flavonoïdes semblent prévenir la péroxydation des lipides des membranes cellulaires (une oxydation des lipides insaturés), et protègent les neurones et le tissu rétinien du stress oxydatif.

Usages associés

Rétinopathie diabétique, Démence, Alzheimer

Effet microcirculatoire

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La feuille de ginkgo semble améliorer le flux sanguin vers les capillaires dans tout le corps, y compris dans le système nerveux central, les yeux, les oreilles, les extrémités et d'autres tissus. La feuille de ginkgo améliore probablement la circulation en diminuant la viscosité du sang et en affectant les muscles lisses vasculaires. La feuille de ginkgo semble rétablir l'équilibre entre la prostacycline et la thromboxane A2, ce qui améliore la vaso-régulation. On ne sait pas exactement comment le ginkgo provoque la contraction des vaisseaux et améliore le tonus veineux, mais ces effets pourraient être dus à l'inhibition de la phosphodiestérase, qui entraîne une augmentation des niveaux d'AMPc et la libération de catécholamines. Dans l'ensemble, la feuille de ginkgo semble augmenter la micro-circulation du flux sanguin cérébral et périphérique, et réduire la perméabilité vasculaire.

Usages associés

Déclin cognitif, Santé oculaire, Troubles circulatoires périphériques, Démence

Fonction cognitive

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Le Ginkgo peut inhiber le toxicité et la mort cellulaire induite par les peptides amyloïdes (une petite protéine incriminée dans la physiopathologie de la maladie d'Alzheimer). Mais cet effet n'a pas été démontré in vivo. Le Ginkgo influence la sécrétion de certains neurotransmetteurs (comme l'adrénaline), semble inhiber la catechol-o-methyltransferase (COMT) (une enzyme qui dégrade les cathécolamines) et augmente les récepteurs alpha adrénergiques. Les Ginkgolides A et B jouent un rôle anti-stress par réduction des glucocorticoïdes qui sont augmentés en cas de stress. Certaines études montrent qu'un extrait spécifique du Ginkgo (EGb761, Tanakan), diminuent la sécrétion de l'hormone corticotrope (ACTH) et du cortisol qui sont augmentés en cas de stress.

Usages associés

Démence, Anxiété, Schizophrénie, Alzheimer, Mémoire

Cardiovasculaires

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La feuille de Ginkgo semble améliorer le flux sanguin capillaire y compris dans le système nerveux central, les yeux, les oreilles, les extrémités, et ceci en diminuant la viscosité sanguine et en agissant sur le muscle lisse vasculaire. La feuille de Ginkgo améliore les spasmes vasculaires (par dilatation) et contracte les vaisseaux anormalement dilatés. Le mécanisme peut être dû à une inhibition de la phosphodiestérase, entraînant une augmentation de l'AMPc et la libération des catécholamines. Certains preuves montrent que l'extrait de Ginkgo peut avoir un effet cardioprotecteur en favorisant la production du facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF).

Usages associés

Rétinopathie diabétique, Glaucome, Artériopathie des membres inférieurs, DMLA, Insuffisance cardiaque congestive

Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Le Ginkgo réduit le taux d'interleukines 6 et 8 et le TNF alpha (des molécules polypeptidiques impliquées dans l'inflammation). Cet effet anti-inflammatoire est bénéfique en cas d'hypersensibilité, allergie, asthme, bronchite et dans certaines affections vasculaires périphériques.

Usages associés

Démence, Syndrome prémenstruel, Alzheimer

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les Ginkgolides inhibent par compétition la liaison du facteur d'activation des plaquettes (PAF) au récepteur membranaire cellulaire, ce qui va diminuer l'agrégation plaquettaire. De plus, l'extrait de feuille de Ginkgo peut inhiber la formation des thromboxanes A2 et B2 (des composants impliqués dans l'agrégation plaquettaire).

Usages associés

Artériopathie des membres inférieurs

Anticancer

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

In vitro, l'extrait de Ginkgo et les constituants Quercétine et Ginkgolides A et B inhibent la prolifération des cellules cancéreuses de l'ovaire. Ginkgolide B peut réguler diverses protéines impliquées dans la prolifération et la suppression tumorale. Certains extraits de Ginkgo peuvent induire l'apoptose et la différenciation des cellules cancéreuses gastriques.

Usages associés

Cancer du pancreas, Cancer du côlon

Hypocholestérolémiant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

In vitro, l'extrait de Ginkgo diminue le cholestérol total, inhibe l'activité de la HMG-CoA reductase (enzyme qui intervient dans la production des précurseurs du cholestérol), et diminue l'afflux du cholestérol dans les hépatocytes en culture.

Usages associés


Hypoglycémiant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'extrait de feuille de Ginkgo semble stimuler les cellules beta du pancréas lors d'une charge en glucose chez des sujets en bonne santé. Le Ginkgo ne semble pas affecter la résistance à l'insuline ni l’élimination du glucose.

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Déclin cognitif
✪✪✪✪

Le Ginkgo semble avoir des effets positifs sur la démence sénile et les problèmes de mémoire, souvent dus à une diminution de la vascularisation du cerveau. Plusieurs études confirment les effets bénéfiques du Ginkgo sur la mémoire de travail et la mémoire à long terme, les tâches basées sur l'attention, la vitesse de traitement des informations, la fonction exécutive, le rappel immédiat et différé et la reconnaissance chez les adultes en bonne santé. A noter que l'extrait standardisé EGb-761 à 240-360 mg par jour semble efficace et comparable dans son effet à 10 mg de donépézil.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille, Bourgeons

posologie240 - 360 mg

formulationGemmothérapie, EGb 761, Extrait standardisé, Extrait sec


Vertiges
✪✪✪✪

La prise quotidienne d'extrait de feuille de ginkgo à raison de 120 à 160 mg par voie orale semble améliorer les vertiges et les troubles de l'équilibre, chez les personnes souffrant de troubles vestibulaires, par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille

posologie120 - 160 mg

formulationEGb 761, Extrait standardisé, Extrait sec


Mémoire
✪✪✪✪✪

Des études cliniques montrent que la prise de l'extrait de Ginkgo pourrait améliorer certaines mesures des fonctions cognitives comme la mémoire de travail, et la mémoire à court et long terme chez des sujets en bonne santé ; mais d'autres études montrent des résultats mitigés, sans conclusion positive sur les fonctions cognitives et en particulier sur la mémoire. Quelques études suggèrent que la combinaison du Ginkgo avec du Panax Ginseng pourrait renforcer les fonctions cognitives et la mémoire en particulier chez des sujets jeunes et bien portants, plus efficacement que le Ginkgo seul. En raison du faible nombre de participants dans les études et des résultats contradictoires, plus de preuves sont requises. L'extrait de ginseng associé à celui du ginkgo biloba améliore la mémoire d'environ 7.5%. Aucune conclusion définitive ne peut être tirée, des études à une échelle plus importante seront nécessaires pour conclure sur l'efficacité du Ginkgo sur la mémoire et les fonctions cognitives plus largement.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille, Bourgeons

posologie60 - 240 mg

duration12 - semaines

formulationGemmothérapie, EGb 761, Teinture mère, Extrait standardisé, Extrait sec

Synergies

Ginseng
Cognitive effects of a Ginkgo biloba/vinpocetine compound in normal adults: systematic assessment of perception, attention and memory.
Acute, dose-dependent cognitive effects of Ginkgo biloba, Panax ginseng and their combination in healthy young volunteers: differential interactions with cognitive demand.
Neuropsychological changes after 30-day Ginkgo biloba administration in healthy participants.
The dose-dependent cognitive effects of acute administration of Ginkgo biloba to healthy young volunteers.
Gincosan (a combination of Ginkgo biloba and Panax ginseng): the effects on mood and cognition of 6 and 12 weeks' treatment in post-menopausal women.
The memory enhancing effects of a Ginkgo biloba/Panax ginseng combination in healthy middle-aged volunteers.
Specific memory effects of Ginkgo biloba extract EGb 761 in middle-aged healthy volunteers
The psychopharmacological effects of Ginkgo biloba extract in normal healthy volunteers.
Modulation of cognition and mood following administration of single doses of Ginkgo biloba, ginseng, and a ginkgo/ginseng combination to healthy young adults.
Specific memory effects of Ginkgo biloba extract EGb 761 in middle-aged healthy volunteers.
The effects of acute doses of standardized Ginkgo biloba extract on memory and psychomotor performance in volunteers.
Treatment of age-related memory complaints with Ginkgo biloba extract: a randomized double blind placebo-controlled study.
Ginkgo biloba special extract LI 1370 improves dual-task walking in patients with MCI: a randomised, double-blind, placebo-controlled exploratory study.
Phase II study of Ginkgo biloba in irradiated brain tumor patients: effect on cognitive function, quality of life, and mood.
An examination of the efficacy of Ginkgo biloba extract EGb761 on the neuropsychologic functioning of cognitively intact older adults.
Safety and effectiveness of a traditional ginkgo fresh plant extract - results from a clinical trial.
An examination of the efficacy of Ginkgo biloba extract EGb761 on the neuropsychologic functioning of cognitively intact older adults.
Acute cognitive effects of standardised Ginkgo biloba extract complexed with phosphatidylserine.
Acute cognitive effects of standardised Ginkgo biloba extract complexed with phosphatidylserine.
A double-blind, placebo-controlled, randomized trial of Ginkgo biloba extract EGb 761 in a sample of cognitively intact older adults: neuropsychological findings.
Specific memory effects of Ginkgo biloba extract EGb 761 in middle-aged healthy volunteers.
A randomized placebo-controlled trial of Ginkgo biloba for the prevention of cognitive decline.

Anxiété
✪✪✪✪✪

Les études cliniques sur la prise d'un extrait spécifique de ginkgo biloba par des patients atteints du syndrome d’anxiété chronique, ont montré une réduction significative de l'état d'anxiété.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille

posologie480 mg

duration4 - semaines

formulationEGb 761, Teinture mère, Extrait standardisé, Extrait sec


Glaucome
✪✪✪✪✪

Améliore les dommages pré-existants et réduit la progression des dommages causés au champ visuel des patients atteints de glaucome à pression normale.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille, Bourgeons

posologie120 - 160 mg

duration12 - années

formulationGemmothérapie, EGb 761, Teinture mère, Extrait standardisé, Extrait sec


Schizophrénie
✪✪✪✪✪

En synergie avec un antipsychotique, il peut réduire totalement les symptômes de la schizophrénie (comparé à un traitement antipsychotique seul) et les effets secondaires liés à la prise d'antipsychotiques tels que la soif, la constipation, effets cardiovasculaires et nerveux. Il réduit d'au moins 30% les effets de dyskinésie tardive chez les patients atteints de schizophrénie traités avec des antipsychotiques.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille

posologie121 - 300 mg

formulationEGb 761, Extrait standardisé, Extrait sec


Santé oculaire
✪✪✪✪✪

Une augmentation du flux sanguin oculaire a été constatée dans des cas de glaucome à tension normale ainsi que chez des témoins sains. Par ailleurs des recherches cliniques préliminaires suggèrent que la prise d'un extrait de feuilles de ginkgo à raison de 60-240 mg par voie orale une à deux fois par jour pendant une période allant jusqu'à 6 mois pourrait améliorer les symptômes de la DMLA. Plus d'études sont nécessaires pour confirmer les bénéfices du Ginkgo sur la vision

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille

posologie60 - 240 mg

duration6 - mois

formulationEGb 761, Teinture mère, Extrait standardisé, Extrait sec


Syndrome prémenstruel
✪✪✪✪✪

Soulage significativement la tension mammaire et les autres symptômes physiques et psychologiques du syndrome prémenstruel, lors de la prise journalière dès le 16ème jour du cycle menstruel.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille

posologie80 - 120 mg

formulationEGb 761, Teinture mère, Extrait standardisé, Extrait sec


Cancer du côlon
✪✪✪✪✪

Pourrais être utile contre le cancer colorectal métastatique en synergie avec le 5-fluorouracile.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille

formulationEGb 761, Extrait standardisé


Cancer du pancreas
✪✪✪✪✪

Pourrait être utile contre le cancer pancréatique en synergie avec le 5-fluorouracile.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille

formulationEGb 761, Extrait standardisé


DMLA
✪✪✪✪✪

La recherche jusqu'à ce jour ne permet pas de confirmer si les personnes atteintes de DMLA devraient prendre du Ginkgo pour prévenir la progression de la maladie. En revanche, des études cliniques sur des petits groupes montrent certains bénéfices sur la vision et en particulier sur les personnes avec les symptômes de la DMLA. Plus d'études sont nécessaires afin de mesurer les effets du Ginkgo sur la DMLA.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille

posologie60 - 240 mg

duration6 - mois

formulationExtrait standardisé, Extrait sec


Rétinopathie diabétique
✪✪✪✪✪

Améliore significativement la mesure de la vision des couleurs chez les patients ayant un début de rétinopathie diabétique.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille

posologie120 mg

duration6 - mois

formulationEGb 761, Teinture mère, Extrait standardisé, Extrait sec


Mal des montagnes
✪✪✪✪✪

Il semble y avoir une réduction assez significative mais peu fiable des symptômes du mal de l'altitude lorsque le ginkgo est pris à raison de 240 mg par jour pendant 1 à 5 jours avant une excursion en montagne à une altitude de 4300-5400 mètres. Les symptômes incluent les maux de tête, la fatigue, la dyspnée, les nausées et les vomissements. Toutefois, d'autres études n'ont pas réussi à démontrer l'efficacité du Ginkgo. Les résultats contradictoires peuvent être dus à des différences dans les altitudes de départ avant l'ascension, la durée de la période de pré-traitement ou la source du produit à base de ginkgo.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille

posologie120 - 240 mg

formulationExtrait standardisé, Extrait sec


Troubles circulatoires périphériques
✪✪✪✪

L'EMA reconnait l'usage traditionnel du Ginkgo pour le soulagement de la lourdeur des jambes et de la sensation des mains et pieds froids associés à des problèmes circulatoires mineurs.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille, Bourgeons

posologie750 mg

formulationGemmothérapie, Extrait standardisé, Extrait sec


Démence
✪✪✪✪

L'EMA reconnait le Ginkgo comme médicament à base de plantes pour l'amélioration des troubles cognitifs (liés à l'âge) et de la qualité de vie dans les cas de démence légère.

Posologie

posologiePar voie orale : Feuille, Bourgeons

posologie750 mg

formulationGemmothérapie, Extrait standardisé, Extrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 120 mg - 240 mg

Les médicaments à base de ginkgo possèdent une concentration en principes actifs normalisée : 22 à 27 % de flavonoïdes et 5 à 7 % de terpénolactones (ginkgolides et bilobalide). Ils sont habituellement administrés à la dose de 120 à 240 mg d’extraits standardisés par jour.


Interactions

Médicaments

Alprazolam : interaction modérée

Le Ginkgo paraît diminuer l’absorption de l’alprazolam (xanax*), diminuant ainsi son efficacité. Il ne semble pas qu’il affecte son métabolisme hépatique.

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction modérée

Le ginkgo peut augmenter le risque hémorragique s’il est associé à un anticoagulant, par son effet antiagrégant plaquettaire. Il déplace le facteur d’activation des plaquettes PAF de ses sites de liaison, diminuant ainsi l’agrégation et la coagulation sanguine. Les patients sous anti-coagulants doivent surveiller leur INR (International Normalized Ratio : fait partie des marqueurs qui permettent de surveiller certains facteurs sanguins impliqués dans la coagulation).

Anticonvulsifs : interaction modérée

Les feuilles de Ginkgo peuvent diminuer l’efficacité des anticonvulsivants avec risque de survenue d’une crise convulsive chez des sujets épileptiques bien équilibrés.

Antidépresseur : interaction modérée

Le Ginkgo peut augmenter la recapture de la sérotonine (un neurotransmetteur au niveau du système nerveux central) par les synapses. Ainsi, il peut diminuer l’efficacité des antidépresseurs sérotoninergiques.

Antidiabétique : interaction modérée

L'effet du ginkgo diffère en fonction du niveau de sécrétion de l’insuline et en fonction du traitement pris par le patient. En effet, si le patient est diabétique type 2 ayant une hyper insulinémie et contrôlé par un régime alimentaire, le ginkgo semble sans effet significatif sur le taux d’insuline et la glycémie. Si le patient est diabétique type 2 ayant une hyper insulinémie et traité par des hypoglycémiants, le ginkgo semble diminuer le taux d’insuline et augmenter la glycémie. Si le patient présente un épuisement pancréatique, le ginkgo semble stimuler les cellules béta du pancréas (cellules producteurs d’insuline et de peptide C) mais sans variation significative de la glycémie. Il est donc conseillé aux diabétiques type 2 d’utiliser le ginkgo avec prudence.

hypocholesterolemiant : interaction modérée

Le ginkgo semble augmenter la clairance de l’atorvastatine (lipitor*), et la simvastatine (zocor*), mais cette interaction n’affecte pas la synthèse et l’absorption du cholestérol. A utiliser avec prudence.

Substrat des cytochromes P450 : interaction modérée

Le ginkgo peut inhiber l’activité des cytochromes, mais les études cliniques restent contradictoires (certaines montrent que le ginkgo peut induire l’activité de certaines sous-familles des cytochromes, d’autres montrent qu’il n’a aucun effet). Par insuffisance de données cliniques, il faut utiliser avec prudence le ginkgo en association avec les substrats des cytochromes P450.

Inhibiteur non nucléosidique de la transcriptase inverse : interaction modérée

Le ginkgo peut diminuer la concentration de certains inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNTI) (un antirétroviral utilisé dans l’infection par VIH) dont le métabolisme dépend du cytochrome P450 3A4, et donc il peut augmenter la charge virale.

Ibuprofène : interaction modérée

L’association du Ginkgo et d’Ibuprofène peut augmenter le risque hémorragique, malgré qu’une méta-analyse n’ait pas mis en évidence un effet antiplaquettaire significatif avec une dose de 80 à 480mg d’extrait de ginkgo pendant 32 semaines.

Omeprazole : interaction faible

Le ginkgo peut diminuer le taux d’omeprazole par induction enzymatique (CYP 2C19).

Talinolol : interaction forte

Une dose de 120mg par voie orale d’extrait de feuilles de ginkgo trois fois par jour pendant 14 jours peut augmenter le taux de Talinolol. Mais les doses uniques de ginkgo ne semblent pas affecter la pharmacocinétique du Talinolol.

Plantes ou autres actifs

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction faible

L’association avec le Ginkgo peut augmenter le risque hémorragique.


Précautions

Enfant de 6 jusqu’à 14 an(s) : utiliser avec prudence

Eventuellement sans danger s’il est utilisé à des doses appropriées. Certaines études ont montré qu’il peut être utilisé en toute sécurité chez les enfants de 6 à 14 ans, à une dose de 80 à 120 mg par jour pendant 6 semaines. Les graines fraîches sont dangereuses chez l’enfant. Ils peuvent provoquer des convulsions voire même la mort.

Femme allaitante : éviter

Eviter l’utilisation par manque de données fiables et suffisantes.

Diabète type 2 : utiliser avec prudence

Le Ginkgo semble affecter la sécrétion et le métabolisme d’insuline donc il peut modifier la glycémie chez les patients diabétiques type 2. Cet effet diffère en fonction du niveau de sécrétion de l’insuline et le traitement pris par le patient.

Trouble de coagulation : utiliser avec prudence

Le Ginkgo diminue l’agrégation plaquettaire et donc augmente le risque hémorragique.

Personne avec condition : utiliser avec prudence

Le Ginkgo peut interférer avec les médicaments anti-convulsivants.

Infertilité : éviter

Certaines études ont montré que l’extrait de Ginkgo peut inhiber la fécondation, mais cet effet n’a pas été démontré chez l’homme.


Contre-indications

Femme enceinte : interdit

Le Ginkgo pris par voie orale pendant la grossesse peut déclencher le travail, avec risque d’accouchement prématuré. Il augmente également le risque hémorragique lors de l’accouchement par son effet antiagrégant plaquettaire.

Intervention chirurgicale : interdit

Le Ginkgo peut augmenter le risque hémorragique par effet antiagrégant plaquettaire. Il faut arrêter le Ginkgo 2 semaines avant une intervention chirurgicale programmée.