Garcinia : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le Garcinia cambogia ou tamarinier de Malabar est un arbre originaire de l’Inde et de l’Asie du Sud-Est, faisant partie de la famille des clusiacées, faisant une dizaine de mètres de hauteur. A la couronne arrondie et aux branches tombantes, il possède des feuilles vertes foncées. Pendant l’été, de mars à mai, il donne naissance à des fleurs de couleur rose-orange. Son fruit est blanc à jaune à l'intérieur, et est enveloppé dans une écorce jaune-vert ressemblant à une petite citrouille (devenant plus foncée lorsque le fruit est mûr), de la taille d'une orange. Son fruit a un usage traditionnel pour améliorer l'expérience culinaire d'un repas, mais au-delà de cela, a un usage médical limité. En Inde, le fruit du tamarinier de Malabar est traditionnellement utilisé dans les troubles digestifs et les douleurs liées à l’arthrose (rhumatismes). C'est une très bonne source d'acides hydroxycitriques et l'un des isomères, connu sous le nom d'acide (-)-hydroxycitrique, est censé aider au contrôle du poids. Dans les fruits, on retrouve aussi des pectines, des glucides, des proténies, des anthocyanes, des xanthones, des fibres, des oligoéléments (calcium, potassium). Actuellement, le fruit du garcinia est utilisée principalement pour sa teneur en acide hydroxycitrique : il est utilisé pour ses propriétés minceur et hypolipidémiant. Cependant, son effet reste controversé, car son mécanisme d'action et son innocuité chez l'être humain ne sont pas bien connus.

Autre(s) nom(s) 

Tamarinier de Malabar

Nom(s) scientifique(s)

Garcinia cambogia, Garcinia gummi-gutta

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Acide hydroxycitrique

Pectine

Xanthophylles

Potassium

Calcium

Anthocyanes


Propriétés


Métabolique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'AHC (acide hydroxycitrique) inhibe de façon compétitive l'enzyme extramitochondriale adénosine triphosphate (ATP) citrate lyase, qui intervient dans la conversion des glucides en lipides (lipogenèse). L'inhibition de cette enzyme empêche le clivage du citrate en oxaloacétate et en acétyl-CoA, limitant la disponibilité de l'acétyl-CoA pour la lipogenèse. Par ce mécanisme, l'AHC limite la biosynthèse des acides gras et du cholestérol dans divers tissus. La conversion du citrate en acétyl-CoA se produit lorsque l'énergie consommée dépasse les besoins énergétiques du corps. De plus, la recherche animale suggère que l'AHC augmente la libération et la disponibilité de la sérotonine dans le cerveau, qui est impliquée dans le contrôle de l'appétit. On pense également que l'AHC augmente les taux de synthèse hépatique du glycogène, qui influence les glucorécepteurs dans le foie pour augmenter la satiété.

Usages associés

Obésité

Neurologique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'acide hydroxycitrique contenu dans le garcinia inhibe la recapture de la sérotonine et l'activité de l'acétylcholinestérase, ce qui peut entraîner des effets sérotoninergiques et muscariniques tels que la manie, la psychose et le syndrome sérotoninergique.


Hypolipémiant

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Un fort effet hypolipidémiant a été enregistré pour un extrait flavonoïde riche préparé à partir de l'écorce du fruit après administration orale de 10 mg/kg pendant 45 jours chez les rats. Il a été noté que l'extrait flavonoïde, à des doses plus élevées, a montré une activité moindre dans la réduction des niveaux de lipides dans le sérum et les tissus. Cela indique que l'activité hypolipidémiante de l'extrait riche en flavonoïdes est peut-être due à une lipogenèse plus faible et à des taux de dégradation plus élevés. Un essai clinique mené sur des femmes obèses recevant un extrait de G. cambogia (50% HCA) à des doses orales de 800 mg 3 fois par jour pendant 60 jours a révélé une réduction des triglycérides. Cependant, les autres variables du profil lipidique, ainsi que les taux de leptine et d'insuline sont restés inchangés. L'étude a conclu que le G. cambogia a un effet hypotriglycéridémiant qui n'est pas lié aux changements de la leptinémie. On a constaté que l'HCA (10 mg), sous forme pure, favorise l'oxydation des lipides et épargne l'utilisation des glucides chez les souris pendant l'exercice.

Usages associés

Hypertriglycéridémie


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Obésité
✪✪✪✪✪

Des études ont montré que les extraits ainsi que l'acide (-) - hydroxycitrique (HCA), principal acide organique de l'écorce des fruits, présentaient une activité anti-obésité, notamment une réduction de l'apport alimentaire et du gain de graisse corporelle en régulant les niveaux de sérotonine liés à la satiété, une augmentation de l'oxydation des graisses et une diminution de la lipogenèse de novo. Connu depuis la fin des années 1960, l’AHC a fait récemment l’objet de quatre études cliniques de petite taille pour évaluer son effet sur la perte de poids. Les résultats de trois de ces études à court terme sont intéressants, mais des études plus vastes sont nécessaires pour confirmer l’efficacité et l’innocuité de l’AHC. Selon une étude non-randomisée menée sur 214 personnes en surpoids ou obèses, l'administration de 500mg d'extrait de carcinia 2 fois par jour pendant 6 mois réduit le poids et améliore les profils sanguins lipidiques et glycémiques chez les personnes en surpoids ou obèses. La plupart des études incluses dans les analyses ont utilisé du garcinia 1000-4667 mg (standardisé à 50% ou 60% d'acide hydroxycitrique) en doses divisées.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie500 - 2400 mg

duration12 - semaines

populationAdultes

formulationExtrait standardisé


Performance sportive
✪✪✪✪✪

Deux essais cliniques préliminaires ont évalué l'effet de l'acide hydroxycitrique (HCA), un constituant du garcinia, sur les performances sportives et les paramètres métaboliques associés chez des jeunes femmes non entraînées et des hommes sédentaires. Chez les femmes non entraînées, la prise orale de 250 mg d'acide hydroxycitrique par jour pendant 5 jours améliore les performances athlétiques par rapport au placebo. Le temps jusqu'à l'épuisement est environ 20 minutes plus long pour les patients traités avec l'HCA par rapport au placebo. Cependant, chez les hommes sédentaires, la prise de HCA par voie orale, 3 grammes par jour pendant 3 jours, ne modifie pas le métabolisme des graisses, le quotient respiratoire ou la dépense énergétique au repos ou après l'effort par rapport au placebo. 

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie250 - 4667 mg

formulationExtrait standardisé


Hypertriglycéridémie
✪✪✪✪✪

Un essai clinique mené sur des femmes obèses recevant un extrait de G. cambogia (50% HCA) à des doses orales de 800 mg 3 fois par jour pendant 60 jours a révélé une réduction des triglycérides. Cependant, les autres variables du profil lipidique, ainsi que les taux de leptine et d'insuline sont restés inchangés. L'étude a conclu que le G. cambogia a un effet hypotriglycéridémiant qui n'est pas lié aux changements de la leptinémie.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie800 mg

duration2 - mois

formulationExtrait standardisé


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 500 mg - 4600 mg (Extrait standardisé)

- Performance athlétique : Le constituant du garcinia, l'acide hydroxycitrique (HCA), a été utilisé chez des jeunes femmes non entraînées à raison de 250 mg par jour pendant 5 jours. - Obésité : Un extrait de garcinia de 800 mg à 1,55 g trois fois par jour, pris 30 à 60 minutes avant les repas, en conjonction avec des régimes hypocaloriques pendant 8 à 12 semaines, a été utilisé. Une combinaison d'extrait de garcinia 500 mg et de glucomannan 500 mg, chacun pris deux fois par jour 30 minutes avant le déjeuner et le dîner, a également été utilisée pendant 6 mois.


Interactions

Médicaments

Inhibiteurs de la recapture de sérotonine : interaction modérée

Le garcinia pourrait agir sur la sérotonine (substance chimique dans le cerveau). Certains médicaments antidépresseurs peuvent aussi agir sur le taux de sérotonine. La prise de garcinia avec ces antidépresseurs pourrait entraîner un excès de sérotonine et provoquer de graves effets secondaires, dont des problèmes cardiaques, des frissons et une nervosité. Parmi ces antidépresseurs : classe des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), comme fluoxétine (Prozac), paroxétine (Paxil), sertraline (Zoloft) et autres; et classe des antidépresseurs tricycliques et atypiques, comme amitriptyline (Elavil), clomipramine (Anafranil), imipramine (Tofranil) et autres. Si vous prenez des médicaments, consultez votre professionnel de santé avant de prendre ce produit.

HÉPATOTOXIQUES : interaction modérée

On a signalé des cas d'hépatite aiguë avec une élévation des enzymes hépatiques associés au garcinia, lorsqu'il est pris seul ou en association avec d'autres ingrédients. Théoriquement, l'utilisation concomitante avec d'autres médicaments potentiellement hépatotoxiques pourrait augmenter le risque de développer des lésions hépatiques.


Précautions

Bipolarité : éviter

Le garcinia peut exacerber les troubles maniaques chez les patients atteints de trouble bipolaire. Plusieurs cas ont été rapportés chez des patients qui ont pris des suppléments de garcinia quotidiennement pendant 1 à 2 mois avant l'apparition des symptômes. Certains de ces patients ont des antécédents de trouble bipolaire, tandis que d'autres n'en ont pas.

Femme enceinte : éviter

Les femmes enceintes doivent s’abstenir de prendre de l’AHC.

Femme allaitante : éviter

Les femmes qui allaitent doivent s’abstenir de prendre de l’AHC.


Contre-indications

Troubles hépatiques : interdit

Le Garcinia, seul ou en combinaison avec d'autres ingrédients, a été associé à une hépatite aiguë. Les dommages ont entraîné une augmentation des taux d'aminotransférases jusqu'à 70 fois supérieure à la normale. Dans de rares cas, une greffe du foie a été nécessaire. La plupart des cas ont été résolus une fois que le produit a été abandonné. Théoriquement, la garcinia pourrait aggraver les lésions hépatiques chez les patients atteints d'une maladie hépatique existante. Éviter chez les patients atteints d'une maladie du foie.