Ferments lactiques : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

L'organisme entretient des relations symbiotiques avec des organismes procaryotes, dont certains sont connus sous le nom de "probiotiques". On estime que les intestins abritent 1014 microbes représentant plus de 1000 espèces différentes, dont des levures, principalement Candida albicans (<0,1% du microbiote). Le terme "probiotique" , crée en 1965, vient du grec et signifie "pour la vie". Dans le tractus gastro-intestinal, ces organismes aident à métaboliser les aliments et à maintenir la santé intestinale. Un produit probiotique doit contenir des micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont administrés en quantités suffisantes, sont destinés à conférer un avantage pour la santé de l'hôte. Dès 1907, Metchnikoff, lauréat du prix Nobel, a popularisé l'idée que les produits laitiers fermentés pouvaient modifier de manière bénéfique la microflore du tractus gastro-intestinal. Il pensait que de nombreuses maladies, et même le vieillissement lui-même, étaient causés par la putréfaction des protéines dans l'intestin par des bactéries intestinales. Ces micro-organismes présentent de nombreux avantages pour la santé en empêchant la colonisation du tube digestif par des micro-organismes pathogènes et en remplissant un certain nombre de fonctions biochimiques, telles que la déconjugaison et la déshydroxylation des acides biliaires, la conversion de la bilirubine en urobilinogène, la production d'acides gras à chaîne courte et le métabolisme du cholestérol en coprostanol. En outre, le microbiote module la fonction immunitaire, améliore la motilité du tube digestif et la fonction de barrière intestinale, améliore la digestion et l'absorption des nutriments, métabolise les xénobiotiques (par exemple, les phyto-œstrogènes) et produit les vitamines K, B1, B2, B6 et B12. Le microbiote gastro-intestinal est plutôt résistant aux changements et reste assez constant chez les adultes, bien que la recherche ait montré que des composants tels que les pré- et probiotiques peuvent moduler de manière bénéfique la microflore intestinale, tandis que les antibiotiques, la chimiothérapie, le stress et une alimentation occidentale peuvent avoir un impact négatif sur l'écosystème. Les probiotiques peuvent être obtenus par la consommation d'aliments fermentés, ainsi que dans des aliments tels que le fromage, le kéfir, le kimchi, le kombucha, le miso, la choucroute et le yaourt, ou des suppléments. Il est toutefois important de noter que les organismes probiotiques doivent posséder certaines caractéristiques pour pouvoir exercer des effets thérapeutiques maximaux. Parmi ces caractéristiques : - La stabilité aux acides gastriques et aux sels biliaires ; - La capacité d'adhérer à la muqueuse intestinale ; - La capacité de coloniser le tractus intestinal. Les bactéries sont nommées et classées, exemple le genre Lactobacillus, bifidobactéries. La souche est une classification encore plus spécifique qui divise les membres d'une même espèce en sous-groupes sur la base de plusieurs propriétés qu'une souche bactérienne possède et qui sont distinctes des autres membres de cette espèce. Il est difficile d'établir des signes clairs de carence car les symptômes peuvent varier énormément. Les signes et symptômes locaux d'une perturbation de la microflore intestinale conduisant à un déséquilibre (dysbiose intestinale) comprennent les ballonnements, les flatulences, les douleurs abdominales, la diarrhée et/ou la constipation et la prolifération de champignons (comme le Candida). Un déséquilibre de la microflore gastro-intestinale peut être causé par l'utilisation d'antibiotiques, des infections du tube digestif, le stress et des facteurs alimentaires. L'administration de probiotiques est souvent utilisée comme moyen de rétablir ce déséquilibre de la microflore. De manière générale, ces souches probiotiques pourraient contribuer à renforcer l’immunité, tout en protégeant le système digestif contre certaines infections bactériennes.

Autre(s) nom(s) 

Probiotiques

Famille ou groupe : 

Probiotiques

Principes actifs :

Lactobacilles

Bifidobactéries


Propriétés


Gastroprotecteur

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

On a constaté qu'un certain nombre de souches probiotiques augmentent la production de mucine dans l'intestin par le biais d'une augmentation de l'expression du gène de la mucine, qui fournit un revêtement protecteur entre la lumière et les cellules épithéliales intestinales. Les probiotiques sont également capables de renforcer directement la barrière intestinale. On a constaté qu'une souche de Lactobacillus plantarum (WCSF1) diminue la perméabilité intestinale paracellulaire en augmentant la relocalisation des protéines occludine et zonuline dans la jonction serrée entre les cellules épithéliales duodénales. L'occludine et la zonuline sont essentielles pour maintenir les cellules de la paroi intestinale étroitement liées. D'autres souches semblent améliorer la fonction de barrière en préservant l'architecture du cytosquelette des entérocytes et en renforçant les structures protéiques de la jonction serrée. Ces souches devraient s'avérer utiles dans le traitement et la prévention de la perméabilité intestinale.

Usages associés

Infection à Helicobacter pylori, Syndrome de l’intestin irritable

Antibactérien

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

 Des recherches in vitro suggèrent que les produits laitiers fermentés contiennent des composés antimicrobiens qui inhibent la croissance des salmonelles et des shigelles. Les bactéries lactiques présentes dans les produits laitiers fermentés peuvent libérer des composés qui empêchent les bactéries pathogènes de coloniser le tube digestif. On pense que le probiotique est capable d'empêcher les bactéries pathogènes de trouver un endroit sur le tissu de l'hôte pour se fixer et se développer. Par exemple les lactobacilles se fixent et colonisent le tractus intestinal ou urogénital, la fixation épithéliale par les bactéries pathogènes est réduite. On pense que les lactobacilles y parviennent en partie en augmentant la production de mucus épithélial et en entrant en compétition avec les agents pathogènes pour les sites de fixation à la muqueuse. Selon des recherches menées chez l'homme, la consommation régulière de lait fermenté peut réduire les bactéries potentiellement pathogènes dans les voies respiratoires supérieures.

Usages associés

Infections vaginales, Infections respiratoires, Rhume

Immuno-modulateur

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Un nombre de preuves indique que certaines souches probiotiques sont capables de moduler le système immunitaire au niveau systémique et muqueux. Certaines souches probiotiques peuvent influencer le système immunitaire, affectant les cellules épithéliales (cellules de revêtement), les cellules dendritiques, et les cellules tueuses naturelles. Elles peuvent stimuler la production d'immunoglobuline A (IgA) et augmenter les activités des cellules tueuses naturelles et des macrophages. De plus, les cellules dendritiques situées dans le tissu sous les muqueuses peuvent interagir avec ces probiotiques pour favoriser une réponse immunitaire équilibrée. Cela inclut la maturation des cellules dendritiques et la régulation de la réponse des cellules T auxiliaires (Th1, Th2, Th3/Tr1).

Usages associés

Eczéma

Antiallergique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

 Des études animales et humaines suggèrent que les bactéries lactiques, que l'on trouve couramment dans les produits laitiers fermentés, atténuent les maladies allergiques. Le mécanisme pourrait impliquer l'amélioration des réponses immunitaires Th1 chez les patients présentant des concentrations élevées d'immunoglobulines E (IgE) sériques. On rappelle que les IgE jouent un rôle clé dans les allergies en déclenchant la libération d'histamine et d'autres substances chimiques qui provoquent des symptômes allergiques.

Usages associés

Eczéma, Rhinite allergique

Cardiovasculaires

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les altérations de la microflore intestinale induites par l'ingestion de lait fermenté peuvent influencer le métabolisme systémique des lipides. Les formulations de lait fermenté réduisent significativement les taux de cholestérol total et de lipoprotéines de basse densité (LDL) chez certains patients hypercholestérolémiques. Les bactéries du lait fermenté qui s'installent dans le gros intestin peuvent fermenter des glucides indigestes, entraînant une production accrue d'acides gras à chaîne courte, qui diminuent les concentrations circulatoires de cholestérol soit en inhibant la synthèse hépatique du cholestérol, soit en redistribuant le cholestérol du plasma vers le foie. De plus, l'augmentation de l'activité bactérienne dans le gros intestin peut favoriser la déconjugaison des acides biliaires. Les acides biliaires déconjugués ne sont pas bien absorbés par la muqueuse intestinale et sont excrétés. Le cholestérol, un précurseur des acides biliaires, est alors utilisé dans une plus grande mesure pour la synthèse denovo des acides biliaires.

Usages associés


Effet digestif

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Il existe des preuves que les probiotiques contenant certaines cultures bactériennes peuvent affecter l'infection par Helicobacter pylori ou son activité et l'émergence de symptômes gastro-intestinaux supérieurs chez les adultes et les enfants. Des études menées chez l'homme ont montré que le lait fermenté peut être efficace pour traiter et maintenir la rémission de la colite ulcéreuse, de la pochite, du syndrome du côlon irritable et de la constipation. La consommation de lait fermenté augmente le nombre total de Bifidobacterium et de Lactobacillus dans les fèces ou le côlon, et diminue les clostridies et autres bactéries pathogènes. La consommation d'un lait fermenté contenant Bifidobacterium animalis DN-173 010 raccourcit le temps de transit colique chez les femmes en bonne santé. Cependant, l'effet ne semble pas être dû à des modifications de la masse bactérienne fécale ou des acides biliaires secondaires. Il a également été démontré que les produits laitiers fermentés ralentissent la vidange gastrique.

Usages associés

Diarrhée, Coliques enfants, Constipation

Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Il a été démontré que les souches probiotiques ont des effets anti-inflammatoires via un certain nombre de mécanismes différents. Elles peuvent sécréter des métabolites ayant des propriétés anti-inflammatoires (effets anti-facteur de nécrose tumorale-α [TNF-α]), elles peuvent interagir avec les récepteurs Toll-like, réguler à la baisse la transcription d'un certain nombre de gènes codant pour des effecteurs pro-inflammatoires et réguler à la hausse la production de cytokines anti-inflammatoires. 

Usages associés

Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin

Anticancer

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Des recherches in vivo et in vitro montrent une activité antitumorale des lactobacilles dans le cancer du colon, et certaines études épidémiologiques ont indiqué une réduction du risque de cancer du sein chez les femmes qui consomment des produits laitiers fermentés. Dans une étude évaluant l'effet du lait fermenté par cinq souches de bactéries (Bifidobacterium infantis, Bifidobacterium bifidum, Bifidobacterium animalis, Lactobacillus acidophilus et Lactobacillus paracasei) sur la croissance des cellules cancéreuses du sein, tous les produits laitiers fermentés ont montré une inhibition de la croissance, bien que Bifidobacterium infantis et Lactobacillus acidophilus aient été les plus efficaces (85 % d'inhibition après 9 jours). Il a été proposé que le mécanisme impliquait un composé produit par les bactéries pendant le processus de fermentation ou la transformation microbienne de certains composants du lait en une forme biologiquement active. Il a également été démontré que le lait fermenté augmente l'activité tumoricide des cellules tueuses naturelles. 

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Diarrhée
✪✪✪✪✪

Les diarrhées peuvent être dues à des infections (virus, parasites, bactéries) dont la diarrhée aiguë (gastroentérite) et la diarrhée du voyageur causée par E. coli. D'après les études, la consommation d'au moins 10 UI de ferments lactiques (mélanges de lactobacilles et bifidobactéries) permet de prévenir et/ou traiter (réduire la durée) de ces diarrhées. Certaines recherches cliniques montrent que la prise de 250 ml de lait fermenté contenant un minimum de Lactobacillus rhamnosus GG 108 unités formatrices de colonies (UFC)/mL, Lactobacillus acidophilus La-5 107 UFC/mL, et Bifidobacterium Bb-12 108 UFC/mL par voie orale tous les jours pendant 14 jours réduit le risque relatif de diarrhée associée aux antibiotiques de 79 % par rapport au même produit laitier contenant des bactéries tuées par la chaleur. D'autres recherches cliniques montrent que la prise de 49 grammes de lait fermenté contenant au moins 50 x 109 UFC de Lactobacillus acidophilus CL1285 et de Lactobacillus casei (Bio-K+ CL1285, Bio-K+ International Inc) par voie orale tous les jours pendant 2 jours, suivie de 98 grammes par jour jusqu'à la fin du traitement antibiotique, réduit le pourcentage relatif de patients souffrant de diarrhée associée aux antibiotiques de 55 % par rapport au placebo chez les patients hospitalisés recevant des antibiotiques systémiques.  UI: milliards d'UFC

Posologie

posologiePar voie orale

posologie108 UI

formulationLait fermenté


Infections vaginales
✪✪✪✪✪

Les infections vaginales (bactériennes ou à candida) sont marquées par un déséquilibre de la flore vaginale. Les études ont montré que les traitements classiques étaient plus efficaces lorsqu'ils étaient accompagnés d'une supplémentation en ferments lactiques. La consommation de ferments lactiques réduit de 81% les risques d'infections vaginales chez la femme enceinte. Une méta-analyse de 10 études cliniques menées chez des patientes atteintes de vaginose bactérienne montre que la prise d'un probiotique seul ou avec des antibiotiques augmente les chances de guérison de 39 % autour du trentième jour après l'intervention, par rapport au groupe témoin. Diverses espèces de probiotiques ont été évaluées ; on ne sait pas exactement quelle espèce, le cas échéant, pourrait être la plus bénéfique.

Posologie

posologiePar voie orale

formulationLait fermenté


Eczéma
✪✪✪✪✪

La microflore intestinale joue un rôle protecteur majeur contre le développement de l'allergie car elle réduit le transport des antigènes à travers la muqueuse intestinale et contribue à induire une tolérance orale. Par conséquent, les probiotiques pourraient avoir un rôle protecteur dans la prévention et/ou la gestion de la dermatite atopique et de l'eczéma en raison de leurs actions proposées. Un certain nombre d'essais cliniques ont étudié la thérapie probiotique pour prévenir le développement de l'eczéma atopique, et certains ont évalué l'efficacité de la thérapie probiotique dans le traitement de l'eczéma. Pelucchi et al (2012) ont réalisé une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés pour déterminer si l'utilisation de probiotiques pendant la grossesse et au début de la vie diminue l'incidence de l'eczéma atopique et de l'eczéma atopique associé aux IgE chez les nourrissons et les jeunes enfants. Dix-huit publications basées sur 14 études ont été incluses dans l'analyse. La méta-analyse a démontré que l'utilisation de probiotiques diminuait l'incidence de la dermatite atopique. Bien que les preuves dans l'ensemble soutiennent l'utilisation de probiotiques pour diminuer l'incidence de la dermatite atopique chez les nourrissons et les jeunes enfants, certaines souches n'étaient pas efficaces. Par exemple la souche LAVRI-A1 de Lactobacillus acidophilus n'a pas été efficace pour diminuer l'incidence du développement de la dermatite atopique. Dans un autre essai randomisé, contrôlé par placebo et en double aveugle, l'efficacité de Lactobacillus paracasei F-19 a été évaluée. Dans cet essai, le probiotique a été administré au nourrisson (n = 179) directement au moment du sevrage (mélangé à la nourriture). Les nourrissons ont consommé l'agent probiotique (1 × 108 UFC/jour) de 4 à 13 mois. La supplémentation en probiotiques a entraîné une réduction significative de l'incidence cumulative de l'eczéma à l'âge de 13 mois et une amélioration du rapport Th1/Th2. Dans un autre essai en double aveugle, des femmes (n = 415) ont été randomisées pour recevoir soit un placebo soit un lait probiotique (contenant Lactobacillus rhamnosus GG, Lactobacillus acidophilus La5 et Bifidobacterium lactis Bb12) de 36 semaines de gestation à 3 mois postnatals pendant l'allaitement. La lait probiotique réduit d'environ 52 % la probabilité que l'enfant développe une dermatite atopique à l'âge de 6 ans, par rapport au lait placebo. Aucun effet significatif n'a été observé sur les taux d'asthme ou de sensibilisation atopique.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie108 UI

formulationLait fermenté


Rhume
✪✪✪✪✪

Une étude clinique menée auprès d'enfants âgés de 3 à 6 ans fréquentant une garderie montre que la prise d'un produit laitier fermenté contenant du Lactobacillus casei à raison de 200 g par jour pendant 3 mois réduit le risque de développer un rhume, l'IVRS la plus fréquente chez ces enfants, d'environ 18,5 % par rapport à un produit laitier témoin. Chez des employés de bureau masculins d'âge moyen et en bonne santé, une étude clinique préliminaire montre que la consommation d'un lait fermenté à base de Lactobacillus casei Shirota pendant 12 semaines réduit l'incidence et la durée du rhume de 59 % par rapport à un lait témoin. 

Posologie

posologiePar voie orale

formulationLait fermenté


Infection à Helicobacter pylori
✪✪✪✪✪

Les probiotiques oraux, associés à la plupart des traitements standard d'éradication de H. pylori, semblent être bénéfiques pour améliorer les taux d'éradication. Plusieurs méta-analyses montrent que la prise de probiotiques en conjonction avec le traitement standard d'éradication de H. pylori peut augmenter le taux d'éradication de 1,1 à 2 fois par rapport au traitement standard d'éradication seul. La recherche clinique montre que le Saccharomyces boulardii, les espèces de lactobacilles et les espèces de bifidobactéries peuvent améliorer les taux d'éradication. Cependant, cet effet semble dépendre de l'espèce ou de la souche probiotique utilisée, ainsi que du régime thérapeutique d'éradication. Une méta-analyse montre que le bénéfice le plus important est obtenu lorsqu'un probiotique est ajouté aux quadrithérapies contenant du bismuth. Certaines recherches montrent que la prise d'une combinaison de lactobacilles et de bifidobactéries en même temps que le traitement d'éradication peut multiplier le taux d'éradication par 2, tandis que la prise d'un probiotique contenant des lactobacilles en même temps que le traitement d'éradication améliore le taux d'éradication par 1,2. Cependant, l'efficacité du lactobacillus semble dépendre du schéma thérapeutique d'éradication. La prise de lactobacillus en même temps qu'un traitement d'éradication composé d'un inhibiteur de la pompe à protons, de clarithromycine et d'amoxicilline semble améliorer les taux d'éradication, mais la prise de lactobacillus en même temps qu'une quadrithérapie, une thérapie séquentielle ou une thérapie qui n'inclut pas d'amoxicilline ne semble pas améliorer l'éradication. De même, la prise de lactobacilles sans antibiotiques n'améliore pas les taux d'éradication chez les adultes. Les recherches sur l'utilisation de yaourts ou de produits laitiers contenant des probiotiques sont plus mitigées.

Posologie

posologiePar voie orale

formulationLait fermenté

Long-term administration of probiotics to asymptomatic pre-school children for either the eradication or the prevention of Helicobacter pylori infection
Adjuvant probiotics improve the eradication effect of triple therapy for Helicobacter pylori infection
Systematic review with meta-analysis: Saccharomyces boulardii supplementation and eradication of Helicobacter pylori infection
Effect of fermented milk-based probiotic preparations on Helicobacter pylori eradication: a systematic review and meta-analysis of randomized-controlled trials.
Meta-analysis: Lactobacillus containing quadruple therapy versus standard triple first-line therapy for Helicobacter pylori eradication.
Efficacy and safety of probiotics in eradicating Helicobacter pylori: A network meta-analysis
Lactobacillus gasseri Suppresses the Production of Proinflammatory Cytokines in Helicobacter pylori-Infected Macrophages by Inhibiting the Expression of ADAM17
Antagonistic activities of lactobacilli against Helicobacter pylori growth and infection in human gastric epithelial cells
Effect of Lactobacillus acidophilus and Bifidobacterium bifidum supplementation to standard triple therapy on Helicobacter pylori eradication and dynamic changes in intestinal flora.
Lactobacillus-containing probiotic supplementation increases Helicobacter pylori eradication rate: evidence from a meta-analysis
Suppressive effect of Lactobacillus gasseri OLL 2716 (LG21) on Helicobacter pylori infection in humans
Meta-analysis of the efficacy and safety of Lactobacillus-containing and Bifidobacterium-containing probiotic compound preparation in Helicobacter pylori eradication therapy
Effects of multistrain probiotic-containing yogurt on second-line triple therapy for Helicobacter pylori infection
Efficacy of Probiotic Supplementation Therapy for Helicobacter pylori Eradication: A Meta-Analysis of Randomized Controlled Trials
Antagonistic activity of probiotic lactobacilli and bifidobacteria against entero- and uropathogens
Lactobacillus reuteri strain combination in Helicobacter pylori infection: a randomized, double-blind, placebo-controlled study
Meta-analysis of the efficacy and safety of Lactobacillus-containing and Bifidobacterium-containing probiotic compound preparation in Helicobacter pylori eradication therapy.
Effect of pretreatment with Lactobacillus gasseri OLL2716 on first-line Helicobacter pylori eradication therapy
Lactobacillus gasseri OLL2716 as a probiotic in clarithromycin-resistant Helicobacter pylori infection

Syndrome de l’intestin irritable
✪✪✪✪✪

Plusieurs espèces de probiotiques ont été évaluées pour améliorer les symptômes du SII. En général, la recherche clinique montre que les probiotiques améliorent modérément les symptômes du SII, en particulier les douleurs abdominales. Les meilleures preuves à ce jour concernent une souche spécifique de bifidobactéries, appelée Bifidobacterium infantis 35624 (Align ou Bifantis). La recherche clinique montre que la prise de cette souche réduit les douleurs abdominales, les ballonnements et les difficultés à aller à la selle dans la semaine qui suit le traitement. La recherche clinique montre également que la prise quotidienne de Bacillus coagulans pendant 56 à 90 jours améliore la qualité de vie et réduit les ballonnements, les vomissements, les douleurs abdominales et la fréquence des selles par rapport au placebo. L'American College of Gastroenterology recommande de manière conditionnelle l'utilisation de probiotiques, en particulier de probiotiques combinés, pour améliorer les symptômes globaux, ainsi que les ballonnements et les flatulences, chez les patients atteints de SII.

Posologie

posologiePar voie orale

formulationLait fermenté


Infections respiratoires
✪✪✪✪✪

Les probiotiques seraient efficaces pour renforcer le système immunitaire et lutter contre les infections respiratoires saisonnières. Une étude en double aveugle contre placebo a été menée sur 479 individus sains durant plus de trois mois, prenant oralement un mélange de Lactobacillus. gasseri PA 16/8, Bifidobacterium longum SP 07/3, B. bifidum MF 20/5. Il s’agissait d’évaluer cliniquement l’influence de ces souches probiotiques pour soulager la sévérité des symptômes et la durée des rhumes. Les résultats ont révélé que le groupe traité par les probiotiques présentent une durée réduite des symptômes avec des symptômes moins forts. De plus leurs lymphocytes T cytotoxiques et CD8+ ont été significativement renforcés comparativement au groupe de contrôle. L’étude montre ainsi que L. gasseri, associé à d’autres ferments lactiques, diminue la durée et la sévérité des symptômes des affections virales respiratoires saisonnières. Des études préliminaires suggèrent que la consommation de lactobacilles réduit l'incidence du rhume d'environ 12% chez les adultes et réduit l'incidence des troubles et infections respiratoires chez les patients atteints de mucoviscidose de 37 à 3%. Certaines souches de lactobacilles (rhamnosus GG) réduiraient notamment les exacerbations pulmonaires et l'admission hospitalière d'enfants souffrant de mucoviscidose notamment par une action anti-inflammatoire.

Posologie

posologiePar voie orale

formulationLait fermenté


Coliques enfants
✪✪✪✪✪

La recherche clinique montre que L. reuteri DSM 17938 pourrait être bénéfique pour le TRAITEMENT des coliques chez les nourrissons allaités. L'administration de cette souche spécifique pendant 21 à 28 jours peut réduire le temps de pleurs quotidien chez les nourrissons allaités. Les symptômes semblent s'améliorer dans la semaine qui suit le traitement. Dans certaines études cliniques, la réduction des symptômes de coliques était plus importante chez les nourrissons ayant reçu cette souche qu'avec la siméthicone 60 mg une ou deux fois par jour sur une période de 28 jours. Une méta-analyse des recherches cliniques disponibles montre que les probiotiques ne semblent pas PRÉVENIR le développement des coliques chez les nourrissons. Les recherches évaluant d'autres espèces de lactobacilles ou d'autres probiotiques font défaut.

Posologie

posologiePar voie orale

formulationLait fermenté


Constipation
✪✪✪✪✪

Une méta-analyse de la recherche clinique chez les adultes souffrant de constipation fonctionnelle montre que la prise de probiotiques augmente le nombre de selles par rapport au placebo. Une espèce spécifique de probiotique, L. reuteri DSM 17938 (BioGaia), présente les meilleures preuves de bénéfice. D'autres produits probiotiques monosouches ou combinés contenant des espèces de lactobacilles et/ou de bifidobactéries ont également montré des avantages dans la recherche clinique. Dans l'ensemble, les preuves de l'utilisation des probiotiques pour réduire les symptômes de la constipation chez les adultes sont prometteuses. Cependant, comme la plupart des études disponibles évaluent différentes souches de probiotiques, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer quelles souches pourraient être les plus bénéfiques. Cependant, les recherches menées chez les enfants montrent que la prise de probiotiques n'améliore pas les symptômes de la constipation par rapport au placebo, tel que le démontre une méta-analyse de quatre études cliniques.

Posologie

posologiePar voie orale

formulationLait fermenté


Rhinite allergique
✪✪✪✪✪

Certaines recherches cliniques montrent que le lait fermenté peut diminuer certains symptômes de la rhinite allergique chez les adultes. La consommation de 100 ml de lait fermenté traité thermiquement contenant la souche L-92 de Lactobacillus acidophilus 3 x 1010 unités formatrices de colonies (UFC)/100 ml par jour pendant 8 semaines semble diminuer les symptômes nasaux subjectifs, mais pas les symptômes oculaires, par rapport au placebo chez les patients atteints de rhinite allergique. Une étude clinique menée chez des adultes souffrant de rhinite allergique causée par le pollen de cèdre du Japon montre que la consommation de 80 ml de lait fermenté contenant la souche Shirota de Lactobacillus casei 4 x 108 unités formatrices de colonies (UFC)/ml par jour pendant 8 semaines n'améliore pas les symptômes nasaux allergiques par rapport à la consommation de lait non fermenté . D'autres études suggèrent que le lait fermenté peut également diminuer l'incidence de la rhinite allergique chez les enfants et les adolescents. Une étude clinique menée chez des enfants d'âge préscolaire souffrant de rhinite allergique montre que la prise de 100 ml de lait fermenté contenant du Lactobacillus casei, du Lactobacillus bulgaricus et du Streptococcus thermophilus par voie orale une fois par jour pendant 12 mois diminue le nombre annuel d'épisodes de rhinite de 1,6 par rapport au placebo. Alors que d'autres recherches cliniques montrent que la consommation de 200 à 400 ml de lait fermenté contenant Streptococcus thermophilus et Lactobacillus bulgaricus pendant 30 jours n'améliore pas les symptômes de la rhinite allergique chez les enfants et les adolescents souffrant de rhinite allergique, le fait de fortifier le produit avec Lactobacillus paracasei améliore la qualité de vie par rapport à la consommation de lait fermenté ne contenant pas Lactobacillus paracasei. Le lait fermenté a également été étudié pour la prévention de la rhinite allergique chez les nouveau-nés. Des recherches cliniques menées chez des femmes enceintes montrent que la consommation de 250 ml de lait fermenté contenant du Lactobacillus rhamnosus GG, du Lactobacillus acidophilus et du Bifidobacterium animalis pendant la grossesse, de la 36e semaine de gestation jusqu'à 3 mois après l'accouchement, ne réduit pas le risque que l'enfant développe une rhinite allergique à l'âge de 6 ans, par rapport au lait placebo. 

Posologie

posologiePar voie orale

formulationLait fermenté


Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin
✪✪✪✪✪

Les probiotiques sont utilisés comme thérapie adjuvante pour la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse. Dans l'ensemble, les recherches actuelles indiquent un rôle limité des probiotiques dans la maladie de Crohn ; les résultats concernant la colite ulcéreuse sont plus prometteurs, et il semble y avoir un effet bénéfique sur la pochite (inflammation poche iléale). Des méta-analyses de recherches cliniques montrent que la prise de probiotiques multiplie par 1,4 à 1,8 le taux de rémission par rapport au placebo. Les meilleures preuves concernent une formulation de probiotiques contenant des espèces de lactobacilles, de bifidobactéries et de streptocoques (VSL#3). Une méta-analyse suggère également que les produits combinés contenant des bifidobactéries pourraient être plus efficaces que les probiotiques qui ne contiennent pas de bifidobactéries. Bien qu'une méta-analyse de trois essais cliniques montre que la prise de probiotiques prévient les rechutes chez 40 % de patients de plus que la prise d'un placebo, la plupart des recherches cliniques montrent que les probiotiques contenant des lactobacilles ou des bifidobactéries, y compris le VSL#3, ne préviennent pas les rechutes chez les patients en rémission. Étant donné que la plupart des études disponibles sont de petite taille et de faible qualité et que certaines n'ont montré aucun avantage pour l'induction de la rémission ou la prévention des rechutes, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer quels probiotiques, le cas échéant, pourraient être bénéfiques pour cette utilisation.

Posologie

posologiePar voie orale

formulationVSL#3


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 1 UI

Les doses de probiotiques sont généralement normalisées en termes de quantité de bactéries vivantes par unité de volume. Chaque bactérie vivante est appelée unité formant colonie ou UFC. 1 UI= 1 milliards d'UFC (Unité Formant Colonie). La concentration minimale de bactéries probiotiques nécessaire pour obtenir des effets thérapeutiques semble dépendre quelque peu de la souche, en ce sens que, pour certaines souches (par exemple L. reuteri MM53), 10 Millions bactéries est une quantité suffisante pour produire des effets bénéfiques, alors que pour d'autres souches, 1 milliard UFC bactéries viables sont nécessaires (par exemple L. rhamnosus GG). Cette situation rend difficile la formulation de recommandations de dosage fermes, car le dosage minimum efficace semble différer selon la souche. La meilleure pratique consiste donc à s'assurer que les suppléments contiennent des bactéries en concentrations >1 milliard UFC bactéries par dose, à moins que des recherches n'aient démontré que la souche spécifique contenue dans le supplément est efficace en plus petites quantités.

Femme enceinte :

La souche L. rhamnosus GG a été utilisée avec une apparente sécurité pendant la grossesse, à partir de 2 à 4 semaines avant l'accouchement. La souche L. rhamnosus HN001 a été utilisée avec une sécurité apparente de 14 à 16 semaines de gestation jusqu'à 6 mois après l'accouchement. Le L. salivarius a été utilisé avec une sécurité apparente dès le diagnostic du diabète gestationnel et jusqu'à l'accouchement. Les associations de L. rhamnosus ou L. paracasei avec Bifidobacterium longum à partir de 2 mois avant l'accouchement jusqu'à ce que le nourrisson allaité ait 2 mois ont été utilisées avec une sécurité apparente pendant la grossesse et l'allaitement. Une combinaison de L. acidophilus, L. casei et Bifidobacterium bifidum a été utilisée avec une sécurité apparente pendant 6 semaines à partir de la 24ème à la 28ème semaine de gestation. L'innocuité de l'utilisation d'autres souches chez les femmes enceintes est inconnue.

Femme allaitante :

La souche L. rhamnosus GG a été utilisée avec une sécurité apparente chez les femmes qui allaitent pendant une période allant jusqu'à six mois. Des combinaisons de L. rhamnosus ou L. paracasei avec Bifidobacterium longum à partir de 2 mois avant l'accouchement jusqu'à ce que le nourrisson allaité ait 2 mois ont été utilisées avec une sécurité apparente pendant la grossesse et l'allaitement. L'innocuité de l'utilisation d'autres souches chez les femmes qui allaitent est inconnue.

Enfant de 1 jusqu’à 18 an(s) :

La souche L. rhamnosus GG a été utilisée en toute sécurité dans. L. acidophilus, L. brevis, L. johnsonii et L. reuteri ont été utilisés sans danger pendant 12 semaines. Une combinaison spécifique de probiotiques contenant des souches de lactobacilles (certaines de ces souches ont été reclassées), de Bifidobacterium et de Streptococcus salivarius (VSL#3, vendu sous le nom de VIVOMIXX) a été utilisée en toute sécurité pendant un an chez des enfants âgés de 1 à 16 ans. Une combinaison probiotique spécifique contenant L. acidophilus et Bifidobacterium animalis a été utilisée en toute sécurité jusqu'à 6 mois chez des enfants de 3 à 5 ans. Une combinaison de L. acidophilus et de Bifidobacterium bifidum a été utilisée en toute sécurité pendant 6 semaines. L. paracasei, L. fermentum ou une combinaison des deux espèces a été utilisée avec une apparente sécurité pendant 3 mois chez les enfants de 1 à 18 ans.

Nourrisson jusqu’à 12 mois :

Les nourrissons ont consommés en toute sécurité des probiotiques sous forme de gouttes. Voir études avec BioGaia.


Précautions

Cardiopathies valvulaires : éviter

Les patients atteints de cardiopathie valvulaire et qui utilisent des probiotiques contenant du lactobacille pourraient être exposés à un risque d'inflammation de l'endocarde. Des cas d'endocardite à lactobacille ont été signalés chez des patients atteints de cardiopathie valvulaire qui ont utilisé des probiotiques contenant du lactobacille avant une chirurgie dentaire, une endoscopie supérieure ou une coloscopie. Il est conseillé aux patients atteints de cardiopathie valvulaire de cesser l'utilisation de probiotiques avant une chirurgie dentaire ou d'autres procédures gastro-intestinales invasives.

Déficit immunitaire : utiliser avec prudence

Les préparations à base de lactobacilles pourraient provoquer une colonisation pathogène, en particulier chez les patients immunodéprimés.