Chardon marie : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

Le chardon marie, de la famille des Astéracées, est facilement reconnaissable à ses feuilles vert pâle marbrées de blanc, brillantes et épineuses, à ses fleurs rose-violet et à sa grande taille dépassant le plus souvent 1 mètre. Il doit son nom à une légende : une goutte de lait de la Vierge Marie aurait laissé une trace blanche sur les feuilles de la plante. Originaire du bassin méditerranéen, le chardon marie affectionne les terrains secs et ensoleillés jusqu’à 700 m d’altitude. On le trouve dans toute l’Europe occidentale et centrale, l’Afrique du Nord, et le Moyen-Orient. Le fruit est un akène noir et la partie utilisée en phytothérapie est le fruit dépourvu de ses aigrettes. Dans les compléments alimentaires, on trouve la substance active du chardon-marie : la silymarine. On trouve aussi dans le fruit : des flavonoïdes, des stérols, des huiles. Parmi les propriétés traditionnellement reconnues de cette plante, on peut citer le soulagement des troubles digestifs liés à une insuffisance de production de bile, et les maladies hépatiques.

Autre(s) nom(s) 

Silymarine, Artichaut sauvage

Nom(s) scientifique(s)

Carduus marianus, Silybum marianum

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Silymarine

Bétaïne

Mucilages

Flavonoïdes

Stérols


Propriétés


Cholagogue

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La silymarine du chardon-marie est une substance très bénéfique dans le traitement ou la prévention de calculs biliaires. Ainsi, elle favorise l'écoulement de la bile en augmentant sa solubilité. En effet, des études ont montré que la prise du chardon-Marie a provoqué une réduction du cholestérol au niveau de la bile. Chaque fois que l'écoulement de la bile est augmenté, les chances de développer un calcul biliaire sont diminuées.

Usages associés

Dyspepsie biliaire

Effet digestif

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Le chardon-Marie est traditionnellement utilisé pour soulager les troubles digestifs liés à une insuffisance de production de bile. En effet, en Europe, cette plante fait partie de plusieurs préparations pharmaceutiques contenant des substances amères qui sont destinées au traitement de divers troubles digestifs d'origine hépatique et biliaire.

Usages associés

Troubles de digestion

Hépato-protecteur

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La silymarine protège le foie par différents mécanismes. Elle permet une stabilisation de la membrane plasmique de l’hépatocyte. Elle inhibe l’absorption de certaines toxines en empêchant leur fixation à la surface cellulaire et en bloquant le système de transport membranaire de ces poisons. De plus, elle permet de piéger de nombreux radicaux libres via la formation de composés plus stables et moins réactifs. Elle contribue également au maintien du niveau de glutathion et de la superoxyde dismutase dans le foie. In vitro, elle augmente la synthèse des protéines hépatocytaires grâce à la stimulation qu’elle exerce sur l’ARN polymérase 1 qui est impliquée dans la synthèse des ARN ribosomaux, contribuant ainsi à augmenter les capacités de régénération du foie.

Usages associés

Stéatose hépatique , Cirrhose, Hépatites, Détoxification, Troubles hépatiques

Antioxydant

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La silybine réduit la peroxydation lipidique dans divers types de cultures cellulaires et dans un modèle animal. Elle empêche également l'épuisement du glutathion et protège l'ADN de la dégradation.


Hypoglycémiant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La silymarine semble diminuer la résistance à l'insuline et avoir un effet protecteur sur le pancréas lors des expériences in vivo. La silymarine ou l’isosilybine A diminuent la résistance à l’insuline, en partie par action agoniste du récepteur PPAR (régulateur clef du métabolisme du glucose et des lipides). In vivo, on a observé une modulation de la résistance à l’insuline par augmentation de l’expression de PTEN (phosphatase and tensin homolog), régulatrice d’importantes fonctions cellulaires. En outre, l'utilisation de la silymarine présente un intérêt pour les complications du diabète, telles que la néphropathie diabétique, qui serait causée par le stress oxydatif et l'inflammation. L’effet protecteur sur le rein a été démontré in vivo : baisse des paramètres biochimiques (taux de glycémie, Hb (hémoglobine) glyquée, volume urinaire, uricémie, albuminurie) et amélioration histologique après 2 mois de traitement par 60 à 120 mg/kg de silymarine.

Usages associés

Diabète type 2, Syndrome métabolique

Hypolipémiant

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Dans la recherche humaine, il a été démontré que la silymarine abaisse les niveaux de cholestérol total (TC), de triglycérides (TG) et de cholestérol LDL. En effet, le chardon-Marie peut inhiber la cholestérol acyltransférase, ce qui entraîne une réduction de l'absorption du cholestérol et de la biosynthèse des lipoprotéines. De plus, la silymarine inhibe la HMG-CoA réductase, enzyme intervenant dans le métabolisme du cholestérol. Le chardon-Marie diminue également la synthèse des lipoprotéines de très basse densité (VLDL) et la quantité de VLDL libre qui peut être sécrétée dans l'intestin. D'autre part, en diminuant certains facteurs tels que le récepteur gamma activé par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR gamma), facteur de transcription impliqué dans la régulation du métabolisme gluco-lipidique, le Chardon-Marie diminue l'accumulation de lipides.

Usages associés

Hypercholestérolémie

Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

In vitro, dans différentes lignées, la silymarine diminue les médiateurs de l’inflammation TNF-α, NO et IL-6. De même, elle bloque l’expression de NFκB (nuclear factor-kappa B), une protéine impliquée dans la réponse immunitaire et la réponse au stress cellulaire. Dans les cellules de Küppfer (les macrophages du foie), la silybine inhibe la production de leucotriènes. Dans un modèle animal d’ischémie/reperfusion hépatique, un extrait de chardon Marie réduit significativement, et de manière dose-dépendante, les concentrations sériques de cytokines inflammatoires et d’enzymes hépatiques (ASAT, ALAT). Enfin, dans des cellules β-pancréatiques, la silymarine inhibe la production de NO (monoxyde d'azote) par la NO-synthase, inductible par les cytokines inflammatoires.

Usages associés

Acné, Chimiothérapie

Neurologique

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Par sa capacité à inhiber le stress oxydatif au niveau cérébral et à moduler des voies telles que l’agrégation du peptide β-amyloïde, les mécanismes inflammatoires, la machinerie cellulaire apoptotique, médiation par récepteur œstrogénique, la silymarine possède un potentiel en tant qu’agent neuroprotecteur. Elle présente, également, un effet antidépresseur lié au moins en partie à son action sur la production de monoxyde d'azote. En outre, la silybine agit sur deux mécanismes de la maladie d’Alzheimer : l'inhibition de l’acétylcholinestérase et de l’agrégation du peptide β - amyloïde.

Usages associés

Alzheimer, Parkinson

Anti-âge

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Grâce à son potentiel anti-inflammatoire et antioxydant, le chardon-marie se révèle efficace pour lutter contre le vieillissement. Il atténue les dommages oxydatifs et les dysfonctionnements mitochondriaux chez la souris vieillissante. La silymarine augmente la durée de vie moyenne, améliore la capacité de locomotion, la réponse aux stimuli, la tolérance au stress sur un modèle animal.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Diabète type 2
✪✪✪✪✪

Des études cliniques ont montré que la prise d'extrait de chardon-marie contenant de la silymarine à raison de 140 mg trois fois par jour pendant 45 jours permet de réduire la glycémie à jeun de 11% et l'insuline de 14%, et d'améliorer la résistance à l'insuline. Il y avait aussi des améliorations des taux de cholestérol des lipoprotéines de haute densité (HDL), mais pas des lipoprotéines de basse densité (LDL) ou du cholestérol total, par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie140 - 420 mg

duration3 - mois

populationAdultes

formulationTeinture mère, Extrait standardisé


Dyspepsie biliaire
✪✪✪✪✪

Le chardon-Marie est traditionnellement utilisé pour soulager les troubles digestifs liés à une insuffisance de production de bile. La silymarine est faiblement soluble dans l'eau. De ce fait, les préparations du produit à base d'eau telles que les tisanes sont inefficaces. Pour usage oral, le produit doit être concentré. La commission E et l’Organisation Mondiale de la Santé reconnaissent l’usage du chardon Marie dans les cas de dyspepsies.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit, parties aériennes

posologie125 - 630 mg

populationAdultes

formulationExtrait standardisé


Troubles hépatiques
✪✪✪✪✪

La silymarine protège le foie par différents mécanismes. Elle permet une stabilisation de la membrane plasmique de l’hépatocyte. Elle inhibe l’absorption de certaines toxines en empêchant leur fixation à la surface cellulaire et en bloquant le système de transport membranaire de ces poisons. De plus, elle permet de piéger de nombreux radicaux libres via la formation de composés plus stables et moins réactifs. Elle contribue également au maintien du niveau de glutathion et de la superoxyde dismutase dans le foie. In vitro, elle augmente la synthèse des protéines hépatocytaires grâce à la stimulation qu’elle exerce sur l’ARN polymérase 1 qui est impliquée dans la synthèse des ARN ribosomaux, contribuant ainsi à augmenter les capacités de régénération du foie.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

duration4 - semaines


Alzheimer
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la prise d'un supplément contenant un extrait de silymarine (chardon-marie) de 150 mg en combinaison avec de l'acide férulique, du gamma-oryzanol et de l'apigénine par voie orale deux fois par jour pendant 3 mois à 2 ans peut stabiliser le fonctionnement mental des patients atteints de la maladie d'Alzheimer

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie300 mg

duration3 - mois

populationAdultes

formulationExtrait sec

Synergies

Apigénine, Acide férulique

Acné
✪✪✪✪✪

Un petit essai clinique chez des patients atteints d'acné vulgaire montre que la prise de 140 mg de silymarine par voie orale quotidiennement pendant 2 mois est efficace pour réduire la gravité de l'acné. Cependant l'utilisation de la silymarine en association avec la doxycycline ne semble pas être plus efficace que la doxycycline seule.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie140 mg

duration2 - mois

populationAdultes

formulationExtrait standardisé


Hypercholestérolémie
✪✪✪✪✪

Une méta-analyse de trois essais cliniques montre que la prise d'un produit spécifique contenant 105 mg d'extrait de chardon-Marie et de curcuma deux fois par jour pendant 3 mois, avec un régime alimentaire et de l'exercice, réduit les niveaux de LDL cholestérol par rapport au régime et à l'exercice seuls, chez les patients hypercholestérolémiques. Il n'y a eu aucun effet sur les taux de HDL cholestérol ou de triglycérides. Il n'est pas clair si les effets de ce produit sont dus à l'extrait de chardon-Marie, à l'extrait de curcuma ou à l'association.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie210 mg

duration3 - mois

populationAdultes

formulationExtrait sec

Synergies

Curcuma

Stéatose hépatique
✪✪✪✪✪

La recherche clinique chez des patients atteints de stéato-hépatite non alcoolique montre que la prise d'un extrait de chardon-Marie de 700 mg de silymarine trois fois par jour pendant 48 semaines améliore la fibrose par rapport au placebo.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie2100 mg

duration48 - semaines

populationAdultes

formulationsylimarine


Parkinson
✪✪✪✪✪

La recherche clinique montre que la prise d'un supplément contenant un extrait de chardon-Marie contenant 150 mg de silymarine en association avec l'acide férulique, le gamma-oryzanol et l'apigénine par voie orale deux fois par jour pendant 3 mois à 24 mois peut stabiliser les symptômes cliniques de la maladie de Parkinson chez les patients atteints.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie300 mg

duration24 - mois

populationAdultes

formulationsylimarine

Synergies

Apigénine, Acide férulique

Cirrhose
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires expliquent que la prise quotidienne d'extrait de chardon-Marie à 420 mg de silymarine par voie orale pendant 4 ans peut améliorer la fonction hépatique et réduire la mortalité chez les personnes atteintes de cirrhose.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie420 mg

duration4 - années

populationAdultes

formulationsylimarine


Hépatites
✪✪✪✪✪

Chez les personnes atteintes d'hépatite, quelle que soit la cause, la prise d'un extrait de 140 mg de chardon-Marie contenant 70% à 80% de silymarine par voie orale trois fois par jour pendant 4 semaines améliore certains symptômes, tels que l'ictère et la couleur foncée des urines, mais n'améliore pas les enzymes hépatiques. Une étude randomisée en double aveugle incluant 57 patients porteurs d’une hépatite aiguë A ou B, et traités quotidiennement par 420 mg de silymarine pendant 3 semaines, montre dans le groupe traité une normalisation des paramètres biochimiques (bilirubine, transaminases), des durées d’hospitalisation réduites, un développement plus rapide de l’immunité ainsi qu’une réduction des complications associées à l’infection. Dans le cas d’hépatites chroniques, un traitement par 420 mg de silymarine par jour pendant 3 à 12 mois améliore les paramètres histologiques, sans influencer les marqueurs biologiques ou fonctionnels. Cependant l'analyse des recherches cliniques concluent que tout effet clinique du chardon-Marie chez les personnes atteintes d'hépatite virale est limité, mais la plupart des résultats montrent que le chardon-Marie n'a pas d'effet significatif sur la mortalité, les complications des maladies du foie ou l'histologie du foie.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie420 mg

duration4 - semaines

populationAdultes

formulationsylimarine, Extrait sec


Détoxification
✪✪✪✪✪

Chez l’homme, le chardon Marie ne présente pas d’effet significatif sur le CYP3A418, bien qu’in vitro la silybine inhibe l’activité des voies métaboliques de phase I (Cytochromes CYP3A4 et du CYP2C919). La silymarine augmente également la glucuroconjugaison (réaction de phase II de détoxication). Par ailleurs, la silymarine est le seul médicament connu qui protège efficacement contre la toxine phalloïde Amanita, qui cible le foie, en combinaison avec la N-acétylcystéine.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

formulationsylimarine

Synergies

N-acétyl-L-Cystéine

Chimiothérapie
✪✪✪✪✪

La silymarine semble augmenter l’efficacité de certains traitements anticancéreux en potentialisant leur cytotoxicité tout en réduisant simultanément, parfois, leur toxicité sur les tissus sains. Des études réalisées in vitro sur différents types cellulaires montrent une synergie de la silymarine avec divers anticancéreux (témozolide, étoposide, irinotécan dans le gliome, doxorubicine dans le cancer du sein). D'autres recherches semblent indiquer que le silymarine peut atténuer les effets secondaires des traitements du cancer : chez des femmes atteintes d'un cancer du sein, l'application d'un produit contenant un extrait de silymarine réduit l'incidence des dermatites dues aux radiations et prolonge le délai de leur apparition par rapport à l'application d'une crème contenant du panthénol. D'autres recherches cliniques préliminaires menées sur des patients atteints de cancer recevant une radiothérapie pour la première fois montrent que la prise d'un produit contenant un extrait de silymarine, dès le premier jour de la radiothérapie et pendant les 6 semaines suivantes, réduit la gravité et prolonge le délai d'apparition des mucosites radio-induites par rapport au placebo. Dans le cadre d’une approche intégrative, en complément d’une prise en charge anticancéreuse, l’utilisation du chardon-marie est recommandée, notamment par la "Clinical practice committee of the society of integrative oncology".

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie420 mg

duration6 - semaines

formulationsylimarine


Troubles de digestion
✪✪✪✪

L'EMA reconnait l'usage traditionnel des préparations à base de chardon-marie pour le soulagement de dyspepsie et de troubles digestifs d'origine hépatiques, après exclusion de maladies graves.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

posologie300 - 600 mg

formulationExtrait sec


Syndrome métabolique
✪✪✪✪

En relation avec ses actions sur le métabolisme : voir propriétés hypoglycémiantes et hypolipémiantes.

Posologie

posologiePar voie orale : fruit

formulationsylimarine


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 600 mg - 1800 mg (Extrait sec)


Interactions

Médicaments

Antidiabétique : interaction modérée

Des recherches cliniques ont montré que l'extrait de chardon-Marie, seul ou associé à l'extrait de curcuma, pouvait abaisser la glycémie et l'hémoglobine A1c (HbA1c) chez les patients atteints de diabète de type 2, y compris ceux qui prenaient déjà des antidiabétiques. Théoriquement, cette baisse pourrait augmenter le risque d'hypoglycémie chez les patients traités par des antidiabétiques. Des ajustements posologiques des médicaments antidiabétiques pourraient être nécessaires.

Oestrogènes : interaction faible

Des recherches sur les animaux suggèrent qu'un extrait de silymarine de chardon-Marie se lie au récepteur bêta des œstrogènes. Ainsi, le chardon-Marie pourrait interférer avec les œstrogènes par un mécanisme de compétition.

Substrat de P-GLYCOPROTEIN : interaction modérée

Des recherches in vitro ont montré que le chardon-Marie peut inhiber l'activité de la glycoprotéine P ce qui pourrait augmenter l'absorption de ses substrats et accentuer ainsi, l'effet du médicament. Veuillez utilisez le chardon-Marie avec prudence si vous prenez des substrats de la glycoprotéine P.

Raloxifène : interaction modérée

Des recherches en laboratoire suggèrent que les constituants, silibinine et silymarine, du chardon-Marie inhibent la glucurono-conjugaison du raloxifène dans les intestins. Théoriquement, cela pourrait diminuer la clairance et augmenter les niveaux de raloxifène.

Rapamycine : interaction modérée

La recherche pharmacocinétique montre qu'un extrait de silymarine de chardon-Marie diminue la clairance apparente du rapamycine (sirolimus) chez les transplantés rénaux présentant une insuffisance hépatique.

Tamoxifène : interaction modérée

Les recherches sur les animaux suggèrent que la silibinine pourrait augmenter les concentrations plasmatiques de tamoxifène et modifier sa conversion en un métabolite actif. On ignore si cette interaction a lieu chez l'homme. Utilisez le chardon-Marie avec prudence si vous prenez du tamoxifène.

Substrat des cytochromes P450 : interaction faible

La silibiline est un inhibiteur de certains substrats des cytochromes P450. Veuillez utilisez le chardon-Marie avec prudence si vous prenez des substrats des cytochromes P450.


Précautions

Maladie hormono-sensible : éviter

La silymarine, constituant du chardon-Marie, peut se lier au récepteur bêta des œstrogènes. Ainsi, elle pourrait avoir des effets œstrogéniques. Les femmes présentant des maladies hormono-sensibles devraient éviter d'utiliser le chardon-Marie. C'est le cas pour les femmes ayant eu un cancer du sein, de l'utérus, de l'ovaire ou une endométriose ou encore des fibromes utérins.

Diabète type 2 : utiliser avec prudence

Les constituants du chardon-Marie pourraient faire baisser la glycémie chez les patients atteints de diabète de type 2. Les patients diabétiques qui utilisent les produits à base de chardon-Marie doivent être prudents et surveiller de près la glycémie. Des ajustements posologiques des médicaments antidiabétiques pourraient être nécessaires.

Femme enceinte : éviter

Eviter l'utilisation par insuffisance d'informations fiables disponibles.

Femme allaitante : éviter

Eviter l’utilisation par insuffisance d'informations fiables disponibles. Même si le chardon-marie est utilisé pour ses propriétés galactogènes, l'OMS ne recommande pas sa consommation pour les femmes allaitantes.

Obstruction des voies biliaires : éviter

Le chardon-Marie favorise l'écoulement de la bile en augmentant sa solubilité, il est déconseillé en cas d'obstruction des voies biliaires.