Caféine : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La caféine est une phytosubstance présente dans plus de 60 plantes (café, guarana). C'est un alcaloïde de la famille des méthylxanthines, présent dans de nombreux aliments qui agit comme stimulant psychotrope et comme léger diurétique. Isolée à l'état pur, la caféine est une poudre cristalline blanche au goût très amer. La caféine est le produit chimique psychoactif le plus consommé au monde.

Autre(s) nom(s) 

1, 3, 7-triméthylxanthine ou méthylthéobromine

Nom(s) scientifique(s)

1, 3, 7-triméthylxanthine

Famille ou groupe : 

Phytosubstances


Propriétés


Cardiovasculaires

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La caféine peut influencer la réactivité cardiovasculaire au stress, soit en potentialisant la réponse au stress elle-même, soit en augmentant la réponse pendant le stress. La caféine peut provoquer une légère diminution de la fréquence cardiaque après consommation et semble augmenter la tension artérielle. Cet effet est probablement due à l'effet vasoconstricteur de la caféine et à l'inhibition des récepteurs de l'adénosine et de la vasodilatation induite par l'adénosine. Par ailleurs, de grandes quantités de caféine, supérieures à 10 mg/kg/jour, peuvent provoquer une tachycardie et des contractions ventriculaires prématurées. Cependant, la recherche clinique montre que la consommation de caféine à long terme entraîne une diminution des effets sur la tension artérielle au fil du temps.

Usages associés

Hypotension

Neurologique

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La caféine stimule le système nerveux central (SNC), le cœur, les muscles et éventuellement les centres presseurs qui contrôlent la pression artérielle. Les mécanismes possibles incluent le blocage des récepteurs de l'adénosine et l'inhibition de la phosphodiestérase.  La caféine réduit le flux sanguin cérébral par vasoconstriction due au blocage des récepteurs de l'adénosine. En bloquant les récepteurs de l'adénosine (A1 et A2), la caféine peut induire la libération de dopamine et provoquer des effets stimulants sur le SNC. On pense que les effets stimulants de la caféine sur le SNC améliorent la vigilance et les performances psychomotrices. D'autre part la caféine peut protéger les neurones dopaminergiques du cerveau de la dégénérescence et prévenir la maladie de Parkinson. Cet effet semble être lié à la modulation des récepteurs de l'adénosine.

Usages associés

Concentration, Mémoire, Parkinson

Effet digestif

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La caféine augmente la sécrétion d'acide gastrique, ce qui facilite la digestion.

Usages associés


Métabolique

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Certaines preuves cliniques montrent que la consommation aiguë de caféine provoque une augmentation dose-dépendante des taux plasmatiques d'acides gras libres et de cétones, 4 heures après l'ingestion.

Usages associés

Diabète type 2, Obésité

Effet respiratoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La caféine a été utilisée pour lutter contre les maladies respiratoires telles que l'asthme et l'apnée néonatale. En effet, la caféine diminue la résistance des voies respiratoires et stimule la respiration, via le blocage des récepteurs de l'adénosine et l'inhibition de la phosphodiestérase. En plus elle stimule le centre respiratoire du cerveau, augmente la réactivité des chimiorécepteurs périphériques au dioxyde de carbone et augmente l'activité diaphragmatique. La caféine réduit également la fatigue des muscles respiratoire. 

Usages associés


Analgésique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La caféine bloque les médiateurs de la douleur, tels que les récepteurs adénosine, et l'activité de certaines enzymes, notamment la cyclooxygénase 2.

Usages associés

Migraine

Anti-inflammatoire

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Les effets de la caféine sur la réponse inflammatoire sont contradictoires. Chez les adultes en bonne santé, une dose unique de caféine a réduit les marqueurs plasmatiques de l'inflammation. En théorie, la caféine peut présenter des effets anti-inflammatoires en inhibant les phosphodiestérases. Cependant, la recherche clinique chez des nourrissons prématurés suggère que des taux sériques de caféine ≥ 20 mcg/mL sont associés à un état pro-inflammatoire avec une augmentation des cytokines.

Usages associés


Effet fertilité

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La caféine ralentit la dégradation de l'AMP cyclique dans les cellules et augmente la motilité et la longévité des spermatozoïdes.

Usages associés


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Migraine
✪✪✪✪

La prise de 100 à 260 mg de caféine par voie orale en association avec 500 à 2 000 mg d'acétaminophène, 500 mg d'aspirine et/ou 50 à 100 mg de sumatriptan est efficace pour traiter les migraines. Certaines preuves montrent que la caféine associée à l'aspirine et à l'acétaminophène peut être plus efficace que le sumatriptan pour traiter une crise de migraine. La caféine orale en association avec des analgésiques, est approuvée par la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour traiter les migraines et les céphalées de tension.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie100 - 250 mg


Concentration
✪✪✪✪

La prise de 100 à 600 mg de caféine peut améliorer la vigilance après une privation de sommeil prolongée, mais n'affecte généralement pas les performances mentales ou la précision. Boire du café contenant 100 mg de caféine avant un test de performance cognitive améliore le temps de réaction chez les personnes ayant récemment eu un sommeil de mauvaise qualité et chez celles ayant un sommeil suffisant. 

Posologie

posologiePar voie orale

posologie100 - 600 mg


Diabète type 2
✪✪✪✪✪

La consommation de caféine provenant de boissons telles que le café ou le thé est associée à un risque plus faible de développer un diabète de type 2. Cet effet est dépendant de la dose. Par ailleurs, on ne sait pas si la caféine est bénéfique chez les adultes diabétiques. Quelques petites études montrent que la consommation de caféine peut réduire davantage la sensibilité à l'insuline chez les patients atteints de diabète de type 2, de diabète gestationnel ou chez les sujets à risque de développer un diabète.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie200 - 500 mg


Hypotension
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques préliminaires montrent que la consommation de boissons contenant de la caféine augmente la tension artérielle chez les personnes âgées souffrant d'hypotension postprandiale.

Posologie

posologiePar voie orale


Mémoire
✪✪✪✪✪

La prise d'une dose unique de caféine de 65 à 200 mg par jour par voie orale semble améliorer la mémoire chez certaines personnes, comme les étudiants et les personnes ayant une personnalité extravertie.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie65 - 200 mg


Obésité
✪✪✪✪✪

La caféine associée à l'éphédrine semble favoriser la perte de masse graisseuse quand la prise est accompagnée d'un régime faible en graisses et d'exercice physique. En effet, la prise de 192 mg de caféine en association avec 20 à 90 mg par jour d'éphédra, pendant 6 mois, semble provoquer une légère perte de poids (5,3 kg) chez les personnes ayant un indice de masse corporelle compris entre 25 et 40 kg/m.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie192 mg


Performance sportive
✪✪✪✪✪

La caféine stimule la puissance musculaire, l'adrénaline, l'afflux sanguin et le rythme cardiaque. Elle favorise ainsi la performance sportive. La caféine est l'un des stimulants les plus couramment utilisés par les athlètes. La consommation de caféine est autorisée par la National Collegiate Athletic Association (NCAA) dans certaines limites. Les concentrations d'urine supérieures à 15 mcg / mL sont interdites en compétition. Il faut 500 mg de caféine, soit environ 6 à 8 tasses de café consommées 2 à 3 heures avant la compétition pour atteindre cette concentration d'urine pour la plupart des gens.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie3 - 6 mg/kg


Asthme
✪✪✪✪✪

La supplémentation en caféine semble améliorer la fonction respiratoire en cas d'asthme léger à modéré pour une durée de 4 heures.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie9 mg/kg


Parkinson
✪✪✪✪✪

Il n'est pas clair si la caféine améliore certains symptômes de la maladie de Parkinson, car les résultats des recherches cliniques sont contradictoires. Une vaste étude rétrospective a révélé qu’une consommation de caféine supérieure à 300 mg par jour pendant 18 mois en association avec un traitement dopaminergique ne ralentissait pas la progression de la maladie de Parkinson. De plus, la caféine ne semble pas utile pour réduire le risque de dyskinésie tardive. Par ailleurs, des études épidémiologiques à grande échelle ont montré que les personnes qui consomment des boissons contenant de la caféine, comme le café, le thé et le cola, ont moins de risque de développer la maladie de Parkinson. En effet, les hommes consommant 3 à 4 tasses de café contenant de la caféine par jour, soit 421 à 2 716 mg de caféine totale, semblent avoir le risque le plus faible de développer cette maladie.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie124 - 2716 mg


Fatigue
✪✪✪✪✪

Pendant de l'exercice physique, les athlètes présentaient moins de fatigue physique avec la supplémentation en caféine. De plus, des recherches cliniques ont montré que la consommation de 500 ml d'une boisson énergisante fournissant 1 gramme de taurine et d'autres ingrédients, notamment la caféine et des vitamines B, réduit la fatigue liée à un effort. Il est possible que cet effet soit dû à la combinaison d'ingrédients plutôt qu'à la taurine seule.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie240 - 300 mg

Synergies

Taurine


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 400 mg

La consommation quotidienne de caféine à raison de 400 mg n'est pas associée à des effets indésirables cardiovasculaires, osseux, comportementaux ou reproductifs importants chez les adultes en bonne santé ou à un risque accru de maladies chroniques majeures, telles que les maladies cardiovasculaires. Cette quantité de caféine est similaire à la quantité de caféine présente dans environ 4 tasses de café. L'utilisation aiguë de doses élevées, généralement supérieures à 400 mg par jour, a été associée à des effets indésirables importants tels que des tachyarythmies et des troubles du sommeil. Une consommation chronique, en particulier en grande quantité, peut entraîner une tolérance, une accoutumance, une dépendance psychologique et d'autres effets indésirables.


Interactions

Médicaments

Adenosine : interaction modérée

La caféine est un inhibiteur compétitif de l'adénosine et peut réduire son effet vasodilatateur chez l'humain.

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction modérée

La caféine semble avoir des propriétés antiaggrégantes plaquettaires. Son usage concomitant avec des médicaments de ce type pourrait augmenter le risque de saignements.

Antidiabétique : interaction faible

La caféine pourrait avoir des propriétés modulatrices de la glycémie et interférer avec les effets des médicaments antidiabétiques.

Carbamazépine : interaction modérée

La prise de caféine peut réduire l'effet anti-convulsif de la carbamazépine et favoriser le risque de crises épileptiques.

Cimétidine : interaction modérée

La cimétidine réduit l'élimination de la caféine et pourrait favoriser son accumulation dans le sang.

Contraceptifs oraux : interaction faible

Les contraceptifs ralentissent l'élimination de la caféine et en augmentent les effets indésirables.

Substrat des cytochromes P450 : interaction faible

La caféine est métabolisée par le CYP1A2. Théoriquement, les médicaments qui inhibent le CYP1A2 peuvent diminuer le taux de clairance de la caféine et augmenter les niveaux de caféine.

Diurétiques : interaction modérée

Les effets diurétiques de la caféine pourraient se cumuler avec ceux des substances possédant déjà cette propriété.

Éphédrine : interaction forte

L'association de la caféine et l'éphédrine induit de sérieux risques d'hypertension, convulsions et arrêts cardiaques.

Plantes ou autres actifs

Caféine : interaction modérée

La co-administration de caféine et de mélatonine peut augmenter les niveaux de mélatonine d'environ 142 % ; cet effet est plus prononcé chez les individus non-fumeurs.

Caféine : interaction modérée

La caféine a une activité diurétique. En cas d'arrêt brusque, cela pourrait modifier la clairance du lithium et augmenter ses effets indésirables.


Précautions

Femme enceinte à partir de 18 an(s) : utiliser avec prudence

Les apports en caféine doivent être surveillés pendant la grossesse, car la caféine traverse le placenta humain, mais n'est pas considérée comme tératogène et les taux sanguins et tissulaires fœtaux sont similaires aux concentrations maternelles. Une consommation modérée n'a pas été associée à des effets indésirables fœtaux cliniquement importants. Il faut maintenir une consommation de caféine en dessous de 300 mg par jour pendant la grossesse. Ceci est similaire à la quantité de caféine contenue dans environ 3 tasses de café ou de thé.

Enfant : utiliser avec prudence

La consommation quotidienne de caféine à des doses inférieures à 2,5 mg / kg par jour n'est pas associée à des effets indésirables importants chez les enfants et les adolescents.

Femme allaitante : utiliser avec prudence

Lorsqu'elle est utilisée par voie orale en grande quantité, elle peut avoir des effets négatifs chez le bébé d'une femme allaitante. La caféine est excrétée lentement chez les nourrissons et peut s'accumuler. La caféine peut provoquer des troubles du sommeil, de l'irritabilité et une augmentation de l'activité intestinale chez les nourrissons allaités exposés à la caféine.


Contre-indications

Allergies : interdit

Ne pas utiliser chez les personnes allergiques à la caféine.