Busserole : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La busserole est un arbrisseau vivace et ligneux à longues tiges rampantes et souterraines. Le feuillage est persistant avec des baies rouges a maturité. Originaire d’Asie et d’Amérique, la busserole s’est acclimatée dans les sous-bois montagneux et calcaires de l’hémisphère Nord. Elle affectionne les terrains siliceux humides et les régions montagneuses, de préférence dans les broussailles, les tourbières et les prairies. Elle fleurit de mai a juin.  Les ours sont particulièrement friands de ses fruits, ce qui lui a valu son nom latin uva ursi qui signifie "raisin d’ours" et son nom en anglais "bearberry". La partie utilisée en thérapeutique est la feuille qui contient au minimum 8,0 % de dérives hydroquinoliques, exprimés en arbutine anhydre. Les feuilles séchées contiennent des dérivés de l'hydroquinone, principalement de l'arbutine et de la méthyl arbutine, à des concentrations allant de 5 % à 15 %. Les tanins, y compris l'acide ellagique et l'acide gallique, sont également présents à des niveaux allant jusqu'à 30% des feuilles séchées de la busserole. La prise conjointe de substances alcalinisantes (certaines eaux minérales, alimentation riche en fruits et légumes) potentialise l’action de la busserole. En effet, lorsque l'arbutoside est consommé, il est hydrolysé dans l'intestin en glucose et en aglycone hydroquinone. L'hydroquinone est absorbée et ensuite glucuronidée dans le foie. Le glucuronide d'hydroquinone est ensuite transporté vers les reins où il est excrété dans l'urine. Si le pH de l'urine est suffisamment alcalin (>7), le glucuronide d'hydroquinone se décompose spontanément, libérant l'hydroquinone qui agit alors comme un agent antimicrobien direct. La busserole est indiquée en cas d'infection légère des voies urinaires, aigue ou chronique en association avec des antibiotiques : cystites, surinfection de la lithiase urinaire, etc...

Nom(s) scientifique(s)

Arctostaphylos uva-ursi

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Arbutine


Propriétés


Antibactérien

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

Des recherches sur les animaux suggèrent que la busserole pourrait avoir des propriétés désinfectantes urinaires qui pourraient être bénéfiques pour la protection contre la lithiase urinaire, peut-être en raison de la présence de saponines. L'arbutine, un constituant majeur de la busserole, est absorbée par le tractus gastro-intestinal sous forme inchangée, mais est finalement éliminée dans l'urine sous forme de conjugués d'hydroquinone qui sont hydrolysés en hydroquinone dans l'urine alcaline. Une étude microbiologique in vitro a révélé de fortes propriétés antibactériennes des échantillons d'urine obtenus de volontaires sains après consommation de 800 mg d'arbutine ou de busserole contenant une quantité équivalente d'arbutine. Cet effet n'a été observé qu'avec de l'urine ajustée à un pH de 8, alors que l'urine de pH 6 était inefficace.  Il est rapporté que cette hydroquinone libre exerce des effets antiseptiques et astringents. Elle serait active contre Candida albicans, Staphylococcus aureus et Escherichia coli. Des recherches in vitro montrent que les extraits aqueux des feuilles de Busserole augmentent l'hydrophobie des bactéries gram-négatives telles que E. coli et Acinetobacter baumannii. Cela suggère que les particules bactériennes dans l'urine pourraient être plus facilement agrégées et excrétées.

Usages associés

Infections urinaires

Diurétique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Certaines recherches sur les animaux montrent que la busserole peut augmenter l’élimination rénale de l’eau , ce qui suggère des effets diurétiques. Cette action est due aux flavonoïdes, à l’arbutoside et aux glucosides phénoliques contenus dans les feuilles de busserole.

Usages associés

Colique néphrétique

Effet dermatologique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

 Des recherches in vitro suggèrent que la busserole et ses constituants, principalement l'arbutine, inhibent la synthèse de la mélanine. Dans une étude, on a constaté que l'arbutine réduisait la formation de mélanine dans les mélanocytes par l'inhibition de la tyrosinase et de l'acide 5,6-dihydroxyindole-2-carboxylique (DHICA) polymérase. Une autre étude sur des cultures cellulaires humaines a montré que l'effet dépigmentant de l'arbutine est dû à l'inhibition de l'activité tyrosinase mélanosomale, plutôt qu'à la suppression de l'expression et de la synthèse de la tyrosinase dans les mélanocytes humains.


Anti-inflammatoire

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

Certaines recherches sur les animaux montrent que l'arbutine renforce de manière synergique les propriétés anti-inflammatoires de la prednisolone chez les souris. L'arbutine seule nécessite une dose de 100 mg/kg ou plus pour produire des effets anti-inflammatoires significatifs.

Usages associés

Infections urinaires, Colique néphrétique


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Infections urinaires
✪✪✪✪✪

Une petite étude clinique menée chez des femmes souffrant d'infections urinaires (cystites) récurrentes montre que la prise d'un produit combiné contenant de la busserole et du pissenlit trois fois par jour pendant un mois réduit le taux de récurrence des infections urinaires par rapport au placebo. Les femmes du groupe busserole n'ont connu aucun épisode de cystite au cours de l'année suivante, contre 23 % des femmes ayant pris le placebo. Le principe actif de la feuille de busserole provient de la transformation de son principal constituant, l'arbutine, qui entraîne un effet antibactérien dans l'urine. L'arbutine seule serait un antibiotique urinaire efficace, mais seulement si elle est prise à forte dose et si l'urine est alcaline. La Commission E allemande a approuvé l'utilisation de la busserole uniquement pour le traitement des infections urinaires, et non pour leur prévention. Cela s'explique en partie par la crainte qu'une exposition à long terme à l'hydroquinone puisse être cancérigène, d'après des informations de recherches en laboratoire. Il est recommandé de ne pas l'utiliser pendant plus de 2 semaines consécutives. La dose de busserole recommandée par la Commission E est de 3 g de feuilles extraites dans 150 ml d'eau par infusion chaude ou froide jusqu'à quatre fois par jour, fournissant 400-840 mg d'arbutoside.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie700 mg

formulationExtrait aqueux, Extrait standardisé, Extrait sec

Synergies

Pissenlit

Colique néphrétique
✪✪✪✪

Grâce à son action anti-inflammatoire et diurétique, la busserole peut-être prise au cours de la crise, en complément du traitement antispasmodique et antalgique classique.

Posologie

posologiePar voie orale : feuille

posologie700 mg

formulationExtrait aqueux, Extrait standardisé, Extrait sec


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 700 mg - 1750 mg

- Tisane : 1,5 à 4 g de la substance végétale broyée dans 150 ml d'eau bouillante sous forme d'infusion ou dans 150 ml d'eau sous forme de macérat 2 à 4 fois par jour. Dose journalière maximale : 8 g.  - Poudre, dose unique : 700 mg (2x350 mg) deux fois par jour Dose quotidienne maximale : 1,75 g (5x350 mg). - Extraits secs : la dose correspondant à 100-210 mg d'arbutine 2 à 4 fois par jour. Dose journalière : 400-800 mg. Attention, en cas d'utilisation orale à long terme ou à fortes doses. La sécurité d'une utilisation à long terme ou à forte dose suscite des inquiétudes en raison de la teneur en hydroquinone de la busserole. On pense que l'hydroquinone a des effets mutagènes et cancérigènes. À fortes doses (environ 20 grammes d'herbe séchée), elle peut provoquer des convulsions, une cyanose, un délire, un essoufflement et un effondrement. À très forte dose (30 grammes d'herbe séchée ou plus), elle peut être fatale. 


Interactions

Médicaments

Cytochrome P450 2C19 : interaction modérée

Les extraits autant aqueux qu'alcooliques inhibent les cytochromes CYP3A4 et CYP2C19. L'extrait alcoolique inhibe le CYP3A4 et interfère avec l'activité de la glycoprotéine P in vitro, par inhibition 1 heure après l'exposition. Les médicaments concernés peuvent inclure certains antidépresseurs, anti-épileptiques, et médicaments anti-ulcéreux, parmi d'autres. Il est important pour toute personne prenant des médicaments métabolisés par ces enzymes ou transportés par la glycoprotéine P de consulter un professionnel de santé avant de prendre des extraits de busserole.

Cytochrome P450 3A4 : interaction modérée

Les extraits autant aqueux qu'alcooliques inhibent les cytochromes CYP3A4 et CYP2C19. L'extrait alcoolique inhibe le CYP3A4 et interfère avec l'activité de la glycoprotéine P in vitro, par inhibition 1 heure après l'exposition. Les médicaments métabolisés par le CYP3A4 incluent, sans s'y limiter, certains statines (pour le cholestérol), des médicaments contre l'hypertension, certains médicaments anti-VIH, et de nombreux autres médicaments couramment prescrits. Il est important pour toute personne prenant des médicaments métabolisés par ces enzymes ou transportés par la glycoprotéine P de consulter un professionnel de santé avant de prendre des extraits de busserole.


Précautions

Rétinopathie : éviter

En théorie, la busserole pourrait aggraver l'amincissement de la rétine en cas d'utilisation à long terme. Elle contient de l'hydroquinone, qui inhibe la synthèse de la mélanine, ce qui peut entraîner un amincissement de la rétine.


Contre-indications

Femme enceinte : interdit

 La busserole peut avoir des effets ocytociques, augmentant la vitesse du travail.

Femme allaitante : interdit

La busserole est contre-indiquée chez la femme allaitante.

Enfant jusqu’à 12 an(s) : interdit

La busserole est contre-indiquée chez l'enfant de moins de 12 ans.

Cancer des voies urinaires : interdit

Contre indiquée en cas de cancer des voies urinaires.