Bourrache : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La bourrache de la famille des Boraginacées, est une herbe annuelle originaire de la région méditerranéenne (Espagne et Afrique du Nord) mais naturalisée dans de nombreux autres endroits. La bourrache possède de jolies fleurs d'un bleu vif qui s'ouvrent de Mai à Août. Les fruits sont des akènes bruns. Les compléments alimentaires sont produits à partir de l'huile de graines de la plante. En plus de sa teneur en acide tannique, oléique et palmitique, l'huile de graines de bourrache contient des taux élevés de deux types d'acides gras essentiels polyinsaturés oméga-6, à savoir 20 à 26 % d'acide gamma-linolénique (AGL), jusqu'à 38 % d'acide linoléique (AL, qui est converti dans l'organisme en AGL).  Plusieurs facteurs peuvent interférer avec la production d'AGL à partir de l'AL dans l'organisme, notamment le vieillissement, les carences alimentaires, les infections virales et certaines maladies.  L'huile de tournesol et les autres huiles généralement utilisées dans l'alimentation normale ne contiennent que de l'AL. L'huile de graines de bourrache est la source la plus riche en AGL pur (devant l'huile d'onagre). En usage externe, l'huile de bourrache est utilisée pour éruptions cutanées, les dermatoses ou le vieillissement cutané. En usage interne, l'huile de bourrache est utilisée dans le syndrome prémenstruel, les dermatoses avec une action préventive du vieillissement et la sécheresse cutanée. La bourrache a été longtemps utilisée également comme adjuvant dans le traitement des douleurs rhumatismales.

Nom(s) scientifique(s)

Borago officinalis

Famille ou groupe : 

Plantes

Principes actifs :

Acide gamma-linolénique

Acide linoléique

Acide oléique


Propriétés


Anti-inflammatoire

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

L'AGL contenu dans l'huile de bourrache réduit la production d'interleukine 1 (IL-1)-bêta, qui peut être impliquée dans l'inflammation dans des maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde. De plus, l'AGL est rapidement métabolisé en acide dihomogammalinolénique (ADGL). Le ADGL est un précurseur de la prostaglandine E1 (PGE1), qui a de puissantes propriétés anti-inflammatoires. L'huile de graines de bourrache, en combinaison avec l'huile de poisson, diminue également l'activité sérique de l'interleukine 10 (IL-10) et de l'interleukine 4 (IL-4) et modifie l'activité d'autres cytokines.

Usages associés

Polyarthrite rhumatoïde

Action œstrogénique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L'AGL contenu dans l'huile de bourrache pourrait avoir un effet anti-œstrogène. Il semble moduler la sensibilité des cellules cancéreuses du sein au paclitaxel (molécule utilisée en chimiothérapie anticancéreuse) et au fulvestrant (utilisé pour traiter le cancer du sein métastatique à récepteurs hormonaux), augmentant la destruction des cellules malignes sans effets néfastes sur les cellules normales. Cependant, d'autres recherches suggèrent que l'AGL seul peut stimuler la croissance des cellules cancéreuses du sein à de faibles concentrations et inhiber la croissance à des concentrations plus élevées.

Usages associés

Syndrome prémenstruel

Immuno-modulateur

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

Dans la recherche humaine, l'ingestion d'huile de bourrache et d'autres huiles contenant de l'AGL semble réduire la production de cytokines inflammatoires par les neutrophiles ainsi que la prolifération des cellules T.


Effet dermatologique

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

L’AGL contenue dans l'huile de bourrache affecte de manière favorable certaines conditions inflammatoires et allergiques comme l'eczéma. L'AGL régénère la peau et lui redonne sa souplesse, son élasticité et sa tonicité.

Usages associés

Dermatite séborrhéique, Rides, Peau sèche, Acné

Cardiovasculaires

full-leafempty-leafempty-leafempty-leaf

L'AGL contenu dans l'huile de bourrache peut avoir des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire. L'AGL semble réduire les triglycérides, augmenter les niveaux de lipoprotéines de haute densité (HDL), diminuer la pression sanguine, avoir des effets antiplaquettaires et prolonger le temps de saignement.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Polyarthrite rhumatoïde
✪✪✪✪✪

L'huile de graines de bourrache est riche en acides gras essentiels qui peuvent réguler le système immunitaire de l'organisme et combattre les inflammations articulaires. Les données disponibles suggèrent que l'huile de graines de bourrache pourrait améliorer les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. L'huile de graines de bourrache en combinaison avec des analgésiques ou des anti-inflammatoires classiques pourrait aider à diminuer les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde. L'amélioration semble se maintenir jusqu'à 24 semaines. L'huile de graines de bourrache peut réduire le nombre d'articulations sensibles et/ou enflées.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie1.4 - 7.2 g

duration6 - semaines

formulationhuile

Synergies

Huile de poisson

Dermatite séborrhéique
✪✪✪✪✪

Il existe des preuves préliminaires que l'application topique d'huile de graines de bourrache pourrait être utile pour la dermatite séborrhéique infantile.

Posologie

posologiePar voie cutanée : graine

formulationhuile


Acné
✪✪✪✪✪

Chez des patients souffrant d'acné légère, une étude clinique préliminaire montre que la prise de 2 g d'huile de bourrache apportant des niveaux 400 mg d'AGL par jour pendant 10 semaines améliore le nombre de lésions de l'acné par rapport à la situation de départ. La sévérité de l'acné a également été améliorée. Ces changements sont significatifs par rapport à un groupe ne recevant aucun traitement. Ces résultats sont équivalents à la prise de 2000 mg d'oméga 3. Les auteurs de l'étude concluent que les acides gras oméga-3 et GLA pourraient être des traitements adjuvants efficaces pour l'acné légère à modérée.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

posologie2 g

formulationhuile


Rides
✪✪✪✪

L'huile de bourrache est traditionnellement utilisée pour ses propriétés apaisantes sur les éruptions cutanées, les dermatoses ou le vieillissement cutanée, par voie externe. Par voie interne, elle est utilisée pour lutter contre la perte d'élasticité de l'épiderme et la sécheresse cutanée.

Posologie

posologiePar voie cutanée, orale : graine

formulationhuile


Syndrome prémenstruel
✪✪✪✪

L'huile de bourrache est traditionnellement préconisée dans le syndrome prémenstruel : seins douloureux, douleur abdominale, maux de tête, rétention d'eau, irritabilité...) L’AGL fabrique de la prostaglandine E1, qui réduit l’effet des prolactines, impliquées dans les problèmes de ménopause et de syndrome prémenstruel.

Posologie

posologiePar voie orale : graine

formulationhuile


Peau sèche
✪✪✪✪

L'huile de bourrache est traditionnellement utilisée dans la sécheresse de la peau et des muqueuses qui peuvent se manifester pendant la ménopause.

Posologie

posologiePar voie cutanée, orale : graine

formulationhuile


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 1.5 g - 12 g

La bourrache contient des alcaloïdes pyrrolizidines (AP), connus pour leur toxicité. Les parties de la plante de bourrache, y compris la feuille, la fleur et la graine, peuvent contenir des constituants hépatotoxiques de l'AP. L'exposition répétée à de faibles concentrations d'AP hépatotoxiques peut provoquer de graves maladies. Les APs hépatotoxiques peuvent également être cancérigènes et mutagènes. Dans l'huile de bourrache, aucun alcaloïde de pyrrolizidine toxique, à priori, n'a été détecté.  Posologie : 1,5 g à 12 g d'huile de bourrache, ce qui correspond à un apport de 300 mg à 2,4 g d'AGL.


Interactions

Médicaments

Antiagrégants plaquettaires/Anticoagulant : interaction modérée

L'acide gamma-linolénique semble avoir des effets anticoagulants. Théoriquement, la prise d'acide gamma-linolénique avec d'autres anticoagulants ou antiplaquettaires pourrait augmenter le risque d'ecchymoses et de saignements et prolonger le temps de saignement. Parmi les médicaments anticoagulants/antiplaquettaires, on trouve l'aspirine, le clopidogrel, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) tels que l'ibuprofène, daltéparine, énoxaparine, héparine, warfarine, et autres.

Phenothiazines : interaction faible

Théoriquement, les produits contenant de l'acide gamma-linolénique et de la vitamine E pourraient augmenter le risque de crises chez les personnes traitées en même temps que des médicaments à base de phénothiazine ; utiliser donc avec prudence


Précautions

Femme enceinte : éviter

Il n'existe pas suffisamment de preuves fiables concernant la sécurité de l'huile de graines de bourrache lorsqu'elle est utilisée pendant la grossesse ou l'allaitement.

Femme allaitante : éviter

Il n'existe pas suffisamment de preuves fiables concernant la sécurité de l'huile de graines de bourrache lorsqu'elle est utilisée pendant la grossesse ou l'allaitement.

Maladie hémorragique : éviter

L'acide gamma-linolénique a des effets inhibiteurs sur les plaquettes et pourrait prolonger le temps de saignement.

Intervention chirurgicale : éviter

L'acide gamma-linolénique a des effets antiplaquettaires. Il peut provoquer des saignements excessifs s'il est utilisé en péri-opératoire. Il est conseillé d'arrêter de prendre de l'acide gamma-linolénique au moins 2 semaines avant une intervention chirurgicale.