Bétaïne : bienfaits, posologie, contre-indications

Mis à jour le

La bétaïne ou triméthylglycine (TMG) est un métabolite formé dans le corps à partir de choline. En effet, la choline est métabolisée en bétaïne aldéhyde (via la choline oxydase mitochondriale), puis métabolisée dans la mitochondrie par la bétaïne aldéhyde déshydrogénase pour former la bétaïne. Dans le corps humain, la bétaïne ​​est un «osmolyte», une molécule qui régule l'équilibre de l'eau dans les cellules et peut directement méthyler l'homocystéine, qui est cardioprotectrice. Elle affecte également indirectement le métabolisme du folate et de la S-adénosylméthionine pour soutenir la méthylation dans tout le corps. La méthylation est un processus biochimique clé dans l'organisme qui implique l'ajout de groupes méthyle (composés d'un atome de carbone et de trois atomes d'hydrogène) à d'autres molécules, comme l'ADN, les protéines ou certaines hormones. Ainsi la méthylation permet la production des neurotransmetteurs, coenzymes comme la Coenzyme Q10, le glutathion, la mélatonine, la créatine et autres. La méthylation est essentielle à la détoxification car elle transforme divers toxines en une forme plus facile à expulser​. On trouve la bétaïne naturellement dans les betteraves, le brocoli, les céréales, les crustacés, les épinards, les œufs et les algues marines. La bétaïne est utilisée pour traiter l’homocystinurie (taux élevés d’homocystéine) pour les personnes souffrant de certains troubles héréditaires. Elle est également bénéfique pour la santé du foie et la santé intestinale. Elle est associée au bien-être général, y compris une meilleure composition corporelle et une résilience accrue au stress.

Autre(s) nom(s) 

TMG

Nom(s) scientifique(s)

Triméthylglycine

Famille ou groupe : 

Phytosubstances


Propriétés


Métabolique

full-leaffull-leaffull-leaffull-leaf

La bétaïne, via l'enzyme bétaïne-homocystéine méthyltransférase (BHMT), réduit l'homocystéine en méthionine, l'une des deux voies de l'homocystéine (l'autre étant un mécanisme dépendant du folate). Les carences en choline ou en bétaïne alimentaire entraînent un besoin accru en folate alimentaire pour compenser. D'autre part, la bétaïne est un «osmolyte» (une molécule qui régule l'équilibre hydrique des cellules) qui maintient un volume cellulaire normal et protège les enzymes intracellulaires dans des conditions de stress osmotique, sans interférer avec la fonction cellulaire. Par ce mécanisme, elle protège les cellules rénales des concentrations élevées d'électrolytes et d'urée.

Usages associés

Homocystinurie, Bouche sèche, Hyperhomocystéinemie

Hépato-protecteur

full-leaffull-leaffull-leafempty-leaf

La bétaïne atténue la maladie alcoolique du foie en atténuant le stress oxydatif, en augmentant la synthèse de S-adénosyl méthionine (un métabolite impliqué dans les réactions de transfert de groupes méthyle) et de glutathion (GSH) (intervient dans un certain nombre de réactions de détoxication et d'élimination d'espèces réactives de l'oxygène) et en diminuant le taux d'homocystéine hépatique. Elle déclenche également une cascade d'événements conduisant à la mobilisation des triglycérides du foie et réduit simultanément les réponses au stress du réticulum endoplasmique (un organite cellulaire qui synthétise les protéines). Ainsi, elle peut agir comme lipotrope, prévenant ou réduisant l'accumulation de graisse dans le foie.

Usages associés

Stéatose hépatique

Effets musculo-squelettiques

full-leaffull-leafempty-leafempty-leaf

La bétaine joue un rôle clé dans la conversion de l'homocystéine en méthionine, un acide aminé essentiel pour la synthèse de composés comme la créatine et la carnitine, qui sont importants pour la croissance et la force musculaire. Les études suggèrent que la consommation de bétaine peut influencer positivement la masse musculaire, particulièrement chez les adultes d'âge moyen. Ces recherches ont révélé que ceux ayant une consommation élevée de bétaine perdent moins de masse musculaire squelettique sur une période de trois ans et peuvent même voir une augmentation de la masse musculaire dans les jambes, comparativement à ceux avec une consommation faible.


Indications

Méthodologie de notation

Approbation de l'EFSA.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions constamment positives pour l'indication.

Plusieurs essais cliniques (> 2) randomisés contrôlés avec double aveugle, et incluant un nombre significatif de patients (>100) avec des conclusions positives pour l'indication.

Une ou plusieurs études randomisées ou plusieurs cohortes ou études épidémiologiques avec des conclusions positives pour l'indication.

Des études cliniques existent mais sont non contrôlées, avec des conclusions qui peuvent être positives ou contradictoires.

Absence d'études cliniques à date pouvant démontrer l'indication.


Homocystinurie
✪✪✪✪✪

L’homocystinurie est une maladie génétique dans laquelle les patients ne parviennent pas à convertir l’homocystéine (un acide aminé) en cystéine, ce qui entraîne une accumulation de l’homocystéine dans le sang et les urines. La bétaïne, en association avec les vitamines B6, B9 et B12, est utilisée pour soulager les symptômes de cette maladie rare. Une dose d'entretien de 3 grammes de bétaïne anhydre est généralement prise deux fois par jour. Cependant, la dose peut être augmentée individuellement en fonction des concentrations plasmatiques d'homocystéine et de méthionine. Des doses allant jusqu'à 20 grammes par jour peuvent être nécessaires. Pour les enfants de moins de trois ans, la dose initiale est de 100 mg / kg par jour, avec une augmentation hebdomadaire de la dose de 50 mg / kg.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie6 - 20 g

formulationPoudre

Synergies

Vitamine B9, Vitamine B12, Vitamine B6

Bouche sèche
✪✪✪✪✪

Les symptômes de la sécheresse buccale causée soit par un état pathologique (syndrome de Sjögren par exemple) ou par des produits pharmaceutiques, semblent être considérablement atténués après une application d'un dentifrice à 4% de bétaïne anhydre deux fois par jour pendant 2 semaines.

Posologie

posologiePar voie orale

duration2 - semaines

formulationdentifrice


Stéatose hépatique
✪✪✪✪✪

Des recherches cliniques suggèrent que la bétaïne peut être utile pour la stéato-hépatite non alcoolique (c'est une maladie qui touche 20% des patients porteurs d'une stéatose hépatique non alcoolique, et qui met en cause une inflammation du foie). L'utilisation de 10 grammes, deux fois par jour, pendant 12 mois peut normaliser les enzymes hépatiques et améliorer le degré de stéatose, d'inflammation et de fibrose.

Posologie

posologiePar voie orale

posologie20 g

duration12 - mois

formulationPoudre


Performance sportive
✪✪✪✪✪

Certaines recherches cliniques suggèrent que la bétaïne améliore certains facteurs associés à l'entraînement en résistance. En effet, la prise de 2,5 grammes de bétaïne par jour pendant 2 semaines lors d'un entraînement en résistance améliore la capacité de travail et réduit la fatigue après les exercices par rapport au placebo. Certaines études suggèrent d'autres bienfaits, notamment une diminution de la masse grasse chez des femmes actives non entraînées, et une amélioration de la puissance lors de sprints chez des femmes actives. Chez des adolescents footballeurs, la bétaïne a amélioré la puissance musculaire, l'agilité et le temps de sprint. Mécanisme d'action : la bétaïne peut agir comme donneur de méthyle dans la formation de créatine dans le corps (un dérivé d'acide aminé naturel présent principalement dans les fibres musculaires et le cerveau), ce qui suggère qu'elle peut améliorer les performances athlétiques et augmenter la tolérance à l'exercice et la fonction cardiaque chez les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque. La bétaïne peut également augmenter la consommation globale d'oxygène pendant l'entraînement physique (anaérobie), bien que cela s'accompagne d'une augmentation du volume de travail (qui peut être le facteur causal).

Posologie

posologiePar voie orale

posologie2.5 g

duration2 - semaines

formulationPoudre


Dosage de sécurité

Adulte à partir de 18 an(s) : 1.5 g - 6 g (Poudre)

Les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) déclarent que les produits contenant de la bétaïne peuvent prétendre contribuer au métabolisme normal de l'homocystéine si et seulement s'ils contiennent au moins 500 mg de bétaïne par portion, et si l'étiquetage informe le consommateur qu'un effet bénéfique n'est observé qu'à partir d'une consommation quotidienne égale ou supérieure à 1,5 grammes de bétaïne. Pour réduire les niveaux d'homocystéine, une dose quotidienne de 3 à 6 g est le plus souvent recommandée. Chez les personnes en bonne santé, une dose quotidienne de 1,5 à 3 g est recommandée.

Enfant à partir de 3 an(s) : 1.5 g - 6 g (Poudre)

La bétaïne est le plus souvent utilisée à des doses de 3 grammes deux fois par jour chez les enfants âgés d'au moins 3 ans pour réduire les niveaux d'homocystéine.


Précautions

Hypercholestérolémie : utiliser avec prudence

La recherche clinique suggère que la bétaïne anhydre peut augmenter les taux de cholestérol total et de lipoprotéines de basse densité (LDL) chez les personnes en bonne santé, les patients obèses et les patients atteints d'insuffisance rénale chronique. Les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) déclarent que l'étiquetage doit préciser qu'une consommation quotidienne de bétaïne supérieure à 4 grammes peut augmenter les taux sanguins de cholestérol.

Femme enceinte : éviter

Eviter l'utilisation de la bétaïne chez la femme enceinte par manque d'informations fiables et suffisantes.

Femme allaitante : éviter

Eviter l'utilisation de la bétaïne chez la femme allaitante par manque d'informations fiables et suffisantes.